We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

calvary Vs cavalry

Message  philippe35 le Sam 21 Jan 2012 - 8:04

Bonjour

le sens avec le calvaire me parait improbable, voici ce que j'ai trouvé sur Greasylake

"Cavalry" (the military term) is one of the 50 most mispronounced words in the English language....and particularly in the USA. Many Americans pronounce it as calvary....and from this comes the misspelling.

Bill O'Reilly, in the audio edition of his new book on Abraham Lincoln, pronounces cavalry as "calvary" throughout. So even Harvard University graduates do it.

If one watches US western movies made in the 40's and 50's one will hear cavalry pronounced as "calvary" often.


Another big mispronounced word in the USA is federal.....many Americans don't pronounce the second "e"...the say fedral...and so consequently it is often misspelled.

philippe35

Messages : 28
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  arizona le Sam 21 Jan 2012 - 8:27

Sinon, le parallèle avec BitUSA réside surtout dans le fait qu'on risque de voir dans quelques arènes et stades une bonne partie du public entonner 'Nous prenons soin des nôtres' avec fierté et au premier degré alors que le type sur scène sera probablement en train de suggérer que ce n'est malheureusement pas ou de moins en moins le cas

En même temps, hein, le Bruce c'est pas le dernier des naïfs, d'autant qu'il a déjà justement connu l'époque Born in the USA (là non plus il n'était pas si naïf, le bandana et les biscottos étaient tout à fait volontaires). Bref il joue avec cela aussi, peut-être cette fois avec plus d'ironie. En clair je pense qu'il sait parfaitement que certains verront la chanson comme un hymne. Est-ce à dire qu'il joue avec le feu, qu'il UTILISE cette sorte de patriotisme primaire? Quelque chose me souffle qu'il joue parfois sur deux tableaux... Dans quel but, je ne sais trop...
avatar
arizona

Messages : 316
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  admin le Sam 21 Jan 2012 - 8:43

calispera a écrit:
Ah, et au passage, pour Yvan et Cédric ou Noëmie : elle est vraiment sympa la nouvelle bannière du forum.

Dites merci à marcolas

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  papi le Sam 21 Jan 2012 - 10:06

Cette histoire de cavalerie ça m'a évoqué ce vieux truc des années 80: http://www.youtube.com/watch?v=9ompkCOEOuA&feature=player_detailpage. (Désolé je sais juste copier le lien...)
En tendant l'oreille pendant le refrain il me semble que lui aussi prononce comme Bruce en inversant les syllabes. Tout ça pour dire que peut-être on surinterprète sur les multiples sens entre cavalry et calvary tout simplement parce qu'il prononce mal cavalry comme beaucoup de monde.
Sur les interprétations multiples du texte c'est plus ce que nous projetons que son intention en tant qu'artiste qui se manifeste.
Ce titre est assez clairement construit comme BITUSA, avec des vers désabusés sur l'état du pays et un refrain slogan martelé qui entretien l'ambiguïté entre la désillusion et l'espoir toujours farouche de croire en une idée, un idéal du pays. Entre ironie et espoir toujours renouvelé son coeur et son esprit balance toujours peut-être. C'est je trouve bien représentatif du déclin que subissent les States et aussi certainement la partie riche de l'Europe depuis plus de trente ans. Il fait le job en chansons là dessus depuis au moins Darkness je pense avec des variantes.
Il ne fait pas plus aujourd'hui, et pas moins non plus.
Il est là où on l'attends, ça déçoit et sa rassure en même temps. Oui c'est un personnage ambigu le pépère rocker au USA
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  kick le Sam 21 Jan 2012 - 10:09

Y'a pas à dire, malgré tout, elle me reste bien en tête cette chanson... scratch
avatar
kick

Messages : 435
Date d'inscription : 17/06/2011
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  admin le Sam 21 Jan 2012 - 10:23

philippe35 a écrit:Bonjour

le sens avec le calvaire me parait improbable, voici ce que j'ai trouvé sur Greasylake

"Cavalry" (the military term) is one of the 50 most mispronounced words in the English language....and particularly in the USA. Many Americans pronounce it as calvary....and from this comes the misspelling.

Bill O'Reilly, in the audio edition of his new book on Abraham Lincoln, pronounces cavalry as "calvary" throughout. So even Harvard University graduates do it.

If one watches US western movies made in the 40's and 50's one will hear cavalry pronounced as "calvary" often.


Another big mispronounced word in the USA is federal.....many Americans don't pronounce the second "e"...the say fedral...and so consequently it is often misspelled.

Intéressant...
Le clairon au vers suivant élimine pour moi l'idée de calvaire

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  foryou le Sam 21 Jan 2012 - 10:50

Merci à phillippe 35 pour une traduction surement plus explicite que celle de GOGLE
Finalement les paroles cadrent avec l'energie,l'ironie,sinon la colére du boss ,si bien que certains ont repris leur interpretation des paroles en modifiant les images sur cette version :

http://www.youtube.com/watch?v=XaE_T1uTaxc&feature=related
avatar
foryou

Messages : 48
Date d'inscription : 24/06/2011
Localisation : bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  mathis le Sam 21 Jan 2012 - 12:46

franchement, plus je vous lis, plus je trouve ce texte et ce travail d'écriture intéressant.
On a affaire à du (très?) bon boulot , à travers une vision elliptique, faite de double sens et d'une forme d'ironie/cynisme.
J'adore ce procédé.
...et vos commentaires éclairants sur les intérprétations potentielles.

...reste plus qu'à écouter la chanson Smile Smile Smile
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  calispera le Sam 21 Jan 2012 - 13:23

Au passage: merci à Marcolas pour la bannière Smile

mathis a écrit:franchement, plus je vous lis, plus je trouve ce texte et ce travail d'écriture intéressant.
On a affaire à du (très?) bon boulot , à travers une vision elliptique, faite de double sens et d'une forme d'ironie/cynisme.
J'adore ce procédé.
...et vos commentaires éclairants sur les intérprétations potentielles.

...reste plus qu'à écouter la chanson Smile Smile Smile

Lol Mathis, on essaie juste de te manipuler, attends voir quand tu entendras Wink


Sinon, toujours sur le Calvaire/cavalry :

Je n'avais pas encore prêté attention au mot lui-même dit par Springsteen dans la chanson, me contentant des paroles écrites. Il dit bien Calvary. Et vu le nombre de prises, la manière super étudiée qui prend parfois des semaines ou des mois pour composer et enregistrer un morceau, j'ai vraiment du mal à croire à un achoppement sur la prononciation Wink surtout qu'il aurait achoppé de même à l'écrit sur la vidéo (officielle). Le doublon de vidéo (celle de ginagiambone), lui, mentionne la cavalerie, hehe.

Ce qui me convainc surtout c'est la majuscule. Elle prouve l'intention selon moi. Mais alors, savoir vraiment ce qu'il a voulu faire passer par là (via le sens propre, le figuré, le figuré du figuré, l'ambiguïté avec cavalerie et clairon, ..... pom popom popom Wink

J 'avais cru à un moment donné que la photo de ville en fin de vidéo était celle de Beyrouth ou d'une ville du moyen orient (Israël, Palestine ou autre), entre autre à cause du relief et d'absence de gratte-ciel concentrés; ce qui faisait sortir le propos du thème central « Amérique », et qui donnait plus de sens à Calvary. Mais quelqu'un a parlé de la Nouvelle Orléan, alors je n'ai pas poursuivi dans ce registre. C'est vrai que dans le fond on voit le pilier d'un pont tel qu'il y en a de nombreux aux States, et probablement pas au moyen orient.

Par contre sur le côté ambigu du bonhomme, en effet, je ne suis pas étonnée. Mais je ne suis pas sûre que ça ajoute quelque chose au propos. Pas plus que le message soit mieux passé avec BITUSA du fait qu'une bonne part des gens l'ont compris dans le sens patriotique. Idem pour le bandana et les muscles qui ont éloigné pas mal de monde.
Juste ça nous fait causer Wink

Sinon, j'adore le côté énigme – mots-croisés que ça donne, mais ça ne va pas plus loin. Sauf si on me faisait découvrir que le mot Calvary avait bien un sens bien profond qui modifierait en grande partie la compréhension de la chanson et la faisait sauter encore un étage plus haut. Mais hmm, hein, bon Wink Je défie quiconque de venir l'expliquer Wink (de manière à ce que ça tilte pour moi Wink )

A moins que l'idée soit justement de laisser planer le mystère (pas sur ce détail-là précisément, mais sur l'accumulation de ceux-ci dans le temps), car un personnage qu'on ne parvient pas à saisir et comprendre, fascine encore beaucoup plus, et donc, il cultiverait cette facette là envers le public. Oui, pourquoi pas.
Pour moi ça le rend juste plus humain, mais pas plus fascinant.
Lol, m'en vais faire sa psychanalyse si ça continue Wink

Je m'obstine aussi sur l'idée du drapeau. Chez Springsteen le drapeau revient à chaque fois à toutes les sauces. Et de la sorte il nourrit à fond cette idée de patriotisme que nous ne connaissons plus de la sorte en Europe. Or quand il défend les victimes – ce qu'il a toujours fait – c'est en totale contradiction justement avec ce drapeau. Or apparemment, c'est la première fois qu'il exprime justement cette contradiction. Et ça me paraît assez aberrant qu'il ne découvre que maintenant que le fait de porter haut un drapeau équivaut toujours à faire des victimes.

Allez savoir pourquoi je m'obstine sur ces termes de calvary et de drapeau.....
Enfin, si jamais ya une réponse, m'est avis que je comprendrai. Et j'ai l'intuition qu'il y en a une assez inattendue, mais j'attends de voir.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Invité le Sam 21 Jan 2012 - 13:37

mathis a écrit:franchement, plus je vous lis, plus je trouve ce texte et ce travail d'écriture intéressant.
On a affaire à du (très?) bon boulot , à travers une vision elliptique, faite de double sens et d'une forme d'ironie/cynisme.
J'adore ce procédé.
...et vos commentaires éclairants sur les intérprétations potentielles.


Ouais bon, il fait certes deux ou trois références et l'une ou l'autre métaphore portant à discussion, mais ça n'en fait pas pour autant un texte majeur, hein...
Tout ça pour aboutir au constat qu'il offre une forme de désillusion et de cynisme.
Dans le contexte actuel, ça reste quand même pas vraiment original.

"We take care of our own", c'est l'aide qui aurait dû arriver à New Orleans et qui n'est pas arrivée (il faut regarder Treme pour en prendre toute la mesure), ce sont les soldats morts et blessés dans des guerres "injustes" et "inutiles" alors qu'ils avaient l'avenir devant eux, ce sont les laissés-pour-compte d'un système social très peu solidaire que Obama à pour l'instant échoué à réformer en profondeur malgré ses promesses, c'est le "yes, we can" qui s'est transformé en "yes, we could have",...
C'est bien d'en faire le constat mais tout cela me semblait très très largement mieux écrit quand il racontait des histoires plutôt qu'en voulant nous bassiner avec des paroles à message.
Le Springsteen songwriter que j'aime, c'est celui qui raconte une histoire, pas celui qui nous bassine avec des messages plus ou moins cachés dans des métaphores plus ou moins brumeuses.
En ce qui me concerne, au niveau des textes, le dernier grand album de Springsteen, c'est le formidable The ghost of Tom Joad.
Repond nous un texte comme Galveston Bay, même sur une musique archi-nulle, et on sera réconcilé l'ami Bruce, mais là, je sens que comme depuis pas mal d'années, ça va pas le faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  bill horton le Sam 21 Jan 2012 - 14:16

Almanzo a écrit:
mathis a écrit:franchement, plus je vous lis, plus je trouve ce texte et ce travail d'écriture intéressant.
On a affaire à du (très?) bon boulot , à travers une vision elliptique, faite de double sens et d'une forme d'ironie/cynisme.
J'adore ce procédé.
...et vos commentaires éclairants sur les intérprétations potentielles.


Ouais bon, il fait certes deux ou trois références et l'une ou l'autre métaphore portant à discussion, mais ça n'en fait pas pour autant un texte majeur, hein...
Tout ça pour aboutir au constat qu'il offre une forme de désillusion et de cynisme.
Dans le contexte actuel, ça reste quand même pas vraiment original.

"We take care of our own", c'est l'aide qui aurait dû arriver à New Orleans et qui n'est pas arrivée (il faut regarder Treme pour en prendre toute la mesure), ce sont les soldats morts et blessés dans des guerres "injustes" et "inutiles" alors qu'ils avaient l'avenir devant eux, ce sont les laissés-pour-compte d'un système social très peu solidaire que Obama à pour l'instant échoué à réformer en profondeur malgré ses promesses, c'est le "yes, we can" qui s'est transformé en "yes, we could have",...
C'est bien d'en faire le constat mais tout cela me semblait très très largement mieux écrit quand il racontait des histoires plutôt qu'en voulant nous bassiner avec des paroles à message.
Le Springsteen songwriter que j'aime, c'est celui qui raconte une histoire, pas celui qui nous bassine avec des messages plus ou moins cachés dans des métaphores plus ou moins brumeuses.
En ce qui me concerne, au niveau des textes, le dernier grand album de Springsteen, c'est le formidable The ghost of Tom Joad.
Repond nous un texte comme Galveston Bay, même sur une musique archi-nulle, et on sera réconcilé l'ami Bruce, mais là, je sens que comme depuis pas mal d'années, ça va pas le faire.

Entièrement d'accord avec tout ce qui précède même s'il y a encore des textes convaincants sur le mode du storytelling par la suite (notamment sur D&D: 'Black Cowboys', 'The Hitter').
Mais, souvent, ces titres eux mêmes datent de la période 'Tom Joad' donc, entièrement d'accord. Smile

Je serais juste un peu moins sévère en me disant que Bruce a dû se dire à un moment donné que, de 'Nebraska' à 'Tom Joad', il avait fait le tour dans cette veine et qu'il était temps de passer à autre chose, faire évoluer sa manière d'écrire.

Mais dommage, effectivement, que ce nouveau style se révèle jusqu'à présent bien moins enthousiasmant.


avatar
bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  papi le Sam 21 Jan 2012 - 15:13

mathis a écrit:

...reste plus qu'à écouter la chanson Smile Smile Smile

Vas-y Mathis écoute-le, n'oublie pas que les bonnes résolutions sont faites pour être contournées, c'est même à cela qu'on reconnait qu'elles sont bonnes. bounce
La chanson n'est ni enthousiasmante, ni décevante. Bruce ne retrouvera pas son triple A, mais sa note ne sera pas dégradée non plus sur ce titre. Disons qu'il est toujours sous surveillance comme on dit dans le jargon des agences de notation. Un coup pour rien...pirat
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  mathis le Sam 21 Jan 2012 - 15:23

Almanzo a écrit:En ce qui me concerne, au niveau des textes, le dernier grand album de Springsteen, c'est le formidable The ghost of Tom Joad.

même constat, evidemment.
Ce texte me semble intéressant, toutes proportions gardées, en effet Smile
le texte de la chanson "Born In The USA" n'est pas forcément meilleur à mon sens : c'est cette veine là qui ressort dans ce nouveau texte. Personnellement je préfère aussi le côté Storyteller, narratif (qu'on à déjà dans "thunder road" par exemple) mais je reconnais qu'il y a des choses pertinentes et évocatrices dans cet autre registre.
Ce nouveau texte m'interesse car il est plus complexe qu'il n'y parait
(on est d'accord c'est quand même pas du Dostoievski revisité par Marcowitz Smile )

Repond nous un texte comme Galveston Bay, même sur une musique archi-nulle, et on sera réconcilé l'ami Bruce, mais là, je sens que comme depuis pas mal d'années, ça va pas le faire.

je suis surpris par ta remarque : la mélodie n'aurait donc vraiment aucun interêt pour toi dans une chanson ?
pourquoi pas après tout, cela demande des explications ! (cela m'intéresse Smile )
car a priori on pourrait avoir tendance à dire l'inverse : la mélodie (ou le rythme d'une musique) en général "écrase" le texte et suffit pour plaire (exemple les Stones, ou Jimi Hendrix pour choisir des références rapides)
Est-ce qu'on peut aller jusqu'à dire ce que tu dis ? que la qualité du texte est "sacrée" et que la musique derrière peut ne pas avoir d'interêt ?
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Fabrice le Sam 21 Jan 2012 - 16:03

Bruce, moi, je voudrais pour Noel :
un album avec plein de guitares,
des paroles simples,
qui raconte des histoires,
mais pas la chronique de l'Amérique
voila.
Mais tu es un artiste et le plus important de faire ce que tu veux.
.. sauf si ce n'est pas de ce que je veux.
Tes fans qui te veulent du bien.
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5285
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Fabrice le Sam 21 Jan 2012 - 16:05

mathis a écrit:
Fabrice a écrit:Dieu ne bénît pas l'Amérique..

voilà un thème qui aurait été parfait pour ce nouvel album de Springsteen !

Aurait été ? Parce que tu l'as entendu l'album?
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5285
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Fabrice le Sam 21 Jan 2012 - 16:35

yvvan a écrit:
philippe35 a écrit:Bonjour

le sens avec le calvaire me parait improbable, voici ce que j'ai trouvé sur Greasylake

"Cavalry" (the military term) is one of the 50 most mispronounced words in the English language....and particularly in the USA. Many Americans pronounce it as calvary....and from this comes the misspelling.

Bill O'Reilly, in the audio edition of his new book on Abraham Lincoln, pronounces cavalry as "calvary" throughout. So even Harvard University graduates do it.

If one watches US western movies made in the 40's and 50's one will hear cavalry pronounced as "calvary" often.


Another big mispronounced word in the USA is federal.....many Americans don't pronounce the second "e"...the say fedral...and so consequently it is often misspelled.

Intéressant...
Le clairon au vers suivant élimine pour moi l'idée de calvaire

Je suis très amusé par cette volonté d'expliquer les "erreurs" et de les corriger. C'est un peu circuler, y'a rien à voir..

Comme je l'ai dit, la lecture "cavalerie" fonctionne très bien comme premier niveau de lecture. Le contexte Nouvelle Orleans éclaire cela. Pas de problème.
Par contre, c'est aller un peu vite en besogne que de considérer qu'une erreur de prononciation ou de transcription n'est pas signifiante. Au revoir, lapsus. Au revoir, inconscient. Tout le monde sait bien que les productions artistiques sont le résultat et la manifestation des intentions conscientes de leur auteur.. non?

Que "cavalry" soit prononcé "calvary" c'est une chose... mais que cela soit transcrit par "Calvary", cela peut faire supposer que c'est pas un hasard si les deux les deux "signifiants" (la forme) se percutent.. de plus ici, ce sont aussi les deux "signifiés" (concept ou sens) se télescopent aussi.
En tant que manifestations des deux pouvoirs (terrestres et spirituelles), d'une "nation under god", la cavalerie et le calvaire sont ici mis en accusation pour leur absence (tout comme les trônes sont vides..).
Cette hypothèse est fonctionnelle car elle ne brouille pas le sens premier (cavalerie et clairon comme secours) mais qu'au contraire "l'erreur" contribue à l'amplifier.
Quant au calvaire, il y a aussi son "clairon" : l'annonce au monde de l'arrivée du "sauveur"... et les anges et archanges en jouent de la trompette dans cette affaire.. Wink

Par ailleurs, la présence des métaphores bibliques n'est pas une nouveauté chez Springsteen : "The Rising"?

Une petite précision et un éclairage : n'étant pas baptisé et plutôt très mécréant, je suis assez à l'aise.. avec l'idée de ne pas faire de projection "religieuse"..
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5285
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  admin le Sam 21 Jan 2012 - 16:36

mathis a écrit:
Est-ce qu'on peut aller jusqu'à dire ce que tu dis ? que la qualité du texte est "sacrée" et que la musique derrière peut ne pas avoir d'interêt ?

Tout dépend de ce qu'on veut faire d'une chanson, on ne fait pas des chansons pour faire réfléchir comme on fait une ritournelle comme Working On A Dream (que je considère réussi par rapport à l'objectif qu'elle avait) ou comme on fait une chanson pour faire danser (ce qui est largement aussi louable qu'un truc pour réfléchir, dénoncer ou je ne sais quoi encore)... Le seul truc, c'est qui faut pas mettre un texte comme Black Cowboys sur une musique disco...
Tu mets pas n'importe quel vin avec n'importe quel plat.
Mais même sans faire de faute de goût, ça suffit pas.
Le coup du texte, de la valeur littéraire du texte ou celui de la valeur technique musicale, ça ne suffit pas pour expliquer qu'une chanson marche, c'est bien là, le problème d'ailleurs, sinon tout le monde aurait la recette. Sauf que de recette, 'y en a pas.
Pourtant, c'est de la cuisine.

De même je crois pas qu'on fasse un bon album en s'asseyant à une table et se disant, "tiens, je vais faire un album sur ça ou ça". Ça fait surjouer. Ok, pour la sélection sur une liste de chansons qui vont bien ensemble à la fin mais pas au début. Ou une idée de chanson, d'une chanson...

Fabrice a écrit:Bruce, moi, je voudrais pour Noel :
un album avec plein de guitares,
des paroles simples,
qui raconte des histoires,
mais pas la chronique de l'Amérique
voila.
Mais tu es un artiste et le plus important de faire ce que tu veux.
.. sauf si ce n'est pas de ce que je veux.
Tes fans qui te veulent du bien.

M'ouais...
Après, on peut aussi tomber dans "tout ce qu'il fait, c'est beau et c'est joli donc je me suis forcé à écouter et au bout de la 315ème auto-persuasions, je commence à aimer... un peu..."
Bruce, il est vraiment fort.
Et pis c'est tout.

Un prof d'économie appelait ça les besoins latents. Tu sais pas que ça existe mais quand tu as le truc, tu te demandes comment tu as fait pour t'en passer avant. Je crois qu'il y a un peu de ça par ici. Et pour compliquer le truc, il y a plusieurs écoles par ici...

Enfin, chacun fait comme il veut...

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  admin le Sam 21 Jan 2012 - 16:51

Fabrice a écrit:
Je suis très amusé par cette volonté d'expliquer les "erreurs" et de les corriger. C'est un peu circuler, y'a rien à voir..

Je peux avoir mon avis à moi personnellement en tant que moi-même, oui ou non?
et le dire sans que ça soit considéré comme la voix de Moscou?

Dans les notes du site, j'en reste à cavalerie, parce que c'est ce qui est sur le site officiel et précisant qu'il y a l'autre possibilité dans les notes.
Libre à chacun d'avoir son interprétation, aussi capillotractée qu'il le souhaite...


admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Fabrice le Sam 21 Jan 2012 - 16:55

Chacun pense ce qu'il veut du dernier disque ou de WOAD...
Par contre, je trouve que les critiques du "moi, je".. c'est pas très intéressant.
L'intérêt de la "critique" ou des avis c'est de savoir se détacher et de juger l'oeuvre selon les "intentions" ou le "projet" de l'artiste pas selon son "quant à soi"..
C'est un peu comme de lire un roman et de dire "ah, ca me rappelle mon enfance" ou "ah moi, je trouve que..".
C'est bien de parler de soi. Very Happy .. mais en général, cela n'apporte pas grand chose à l'appréciation des productions artistiques.

Yvan, ce n'est pas la peine de monter sur tes grands chevaux de cavalerie..
Pas de procès de Moscou dans ce que j'écris..
J'ai dit dès le départ que de multiples interprétations étaient possibles.
Je ne parlais pas spécialement de ton post mais plutôt de celui de greasylake qui disait c'est "une typo, circulez y'a rien à voir". Le procès de Moscou : c'est plutôt de penser là où on nous dit de penser..

Les notes officielles de Moscou? C'est quand même bien "Calvary" qui apparaît à l'écran sur BS.net.. Un coup du Vatican?
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5285
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  admin le Sam 21 Jan 2012 - 17:19

Ce que tu dis sur les détachements et sur l'intention de l'auteur, je suis d'accord. Ne caricature pas quand même, ce n'est pas de l'ordre du souvenir de vacances, c'est l'argument que ça colle plus avec le vers suivant.

Je parle des paroles, pas du clip:
http://www.brucespringsteen.net/albums/wreckingball.html

cavalry

Je te fais même une copie d'écran:


Je précise aussi que je n'ai aucun soucis avec une référence aux Evangiles, je les connais bien.
Je n'ai pas souvenir de clairon ni de trompette ni de sections cuivre ou cordes sur le chemin de Croix, je peux me tromper... à Jéricho, je veux bien... ou à la résurrection si tu veux...

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Fabrice le Sam 21 Jan 2012 - 17:33

Amusant, quand même qu'il y ait deux versions de ces paroles? Pour le coup , c'est "Moscou" qui envoie des singaux contradictoires. La version de ta capture d'écran serait la version canonique?

Pour continuer à être méchant : j'ai écrit à chaque reprise dans mes posts à ce sujet que "cavalery" c'était le premier niveau d'écriture et de compréhension de la chanson.
Que "ca colle mieux", j'entends bien et je suis d'accord. Que l'on évacue un autre niveau et que l'on fasse comme si la "confusion" entre "cavalerie" et "calvaire" ne générait aucun sens..
Ce que je déplore, c'est l'incapacité à voir que le télescopage "signifiant/signifié" (son/sens) soit significatif....

Un "post" de de GL fait aussi remarquer qu'un des derniers vers de la chanson renvoient assez explicitement aux derniers mots de Jésus sur le pardon et l'abandon (foresaken)..


"Ce que tu dis sur les détachements et sur l'intention de l'auteur, je suis d'accord. Ne caricature pas quand même, ce n'est pas de l'ordre du souvenir de vacances, c'est l'argument que ça colle plus avec le vers suivant."

Ce n'était pas ton post qui était visé mais la tripotée de "moi j'aurai voulu lire/entendre" qui font office de critiques par ici.
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5285
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  calispera le Sam 21 Jan 2012 - 17:53

Fabrice a écrit:Chacun pense ce qu'il veut du dernier disque ou de WOAD...
Par contre, je trouve que les critiques du "moi, je".. c'est pas très intéressant.
L'intérêt de la "critique" ou des avis c'est de savoir se détacher et de juger l'oeuvre selon les "intentions" ou le "projet" de l'artiste pas selon son "quant à soi"..
C'est un peu comme de lire un roman et de dire "ah, ca me rappelle mon enfance" ou "ah moi, je trouve que..".

J'ai un peu de mal avec ce que tu dis Fabrice, car pour moi, un objet d'art c'est là pour éveiller l'émotion pour celui qui le voit, l'entend, le ressent. Et pour parler des émotions que ça évoque, ben ya pas autre chose que le « moi je..... ressens ci ou ça, comprends, ci ou ça ».

Pour moi il est aussi intéressant de savoir ce que l'artiste avait l'intention de faire passer, pour moduler, faire varier, faire évoluer le ressenti en question, pour se situer face ça. Je pense que les critiques, tant qu'elles n'ont pas le but d'être publiées dans un mass média, ça a pour but de communiquer sur l'oeuvre, voir si d'autres ressentent ou pas la même chose, voire à amener d'autres à ressentir ce qu'ils n'ont pas ressenti au départ. La critique artistique n'est pas une science, il n'y en aura donc pas d'objective. Et celles des mass-médias ne m'intéressent que si elles sont capables de me stimuler (ou m'éloigner le cas échéant) de ce qu'il y a à voir ou entendre (en espérant que le but n'est pas de me faire vendre de la camelotte pour faire monter les actions chez universal ou sony).

Et donc pour moi, donner une avis sur une oeuvre, à partir du quant à soi, tant qu'on ne tombe pas dans le pur égocentrisme sans intérêt, ben ça a toute sa valeur aussi. Car une critique artistique qui ne se voudrait que rationnelle, ben elle rate son objectif, car l'art, même s'il fait intervenir le rationnel, n'est pas rationnel.

Il y a un autre aspect qui me frappe dans cet échange, et dans la plupart des échanges qui ont directement trait à Bruce Springsteen, c'est que justement chacun parle pour soi, et les dialogues restent l'exception sauf parfois pour une mini engueulade. Ca donne l'impression que les gens communiquent réellement uniquement quand ils se rencontrent lors d'un concert.
Sur le présent échange, la plupart des messages parlent en solo, certains répondent à d'autres, mais ce sont les moins nombreux, et ils ne le font, en général, pas vraiment personnellement, un peu comme si nous étions des machines à qui on a soumis du Springsteen.

Est-ce que c'est typique à ce forum-ci, ou c'est typique à tous les forum du Boss? Car j'ai participé à toutes sortes d'autres forum, et il y avait des échanges réels que je ne trouve pas ici.

Je le dis car ça me manque. Dans le sens que si le Boss nous réunit ici (indirectement), ben c'est un peu dommage qu'on le fasse comme des écrans qui se parlent et non comme des humains. Et il se peut que mon impression soit fausse, mais en tout cas c'est celle que j'ai.

C'est bien de parler de soi. Very Happy .. mais en général, cela n'apporte pas grand chose à l'appréciation des productions artistiques.

J'avoue ne pas trop comprendre. Car d'une certaine manière, donner un avis implique forcément de parler de soi, implicitement en tout cas. Et le faire en faisant comme si on parlait objectivement c'est sans doute manquer d'authenticité. Et étayer un avis par une expérience personnelle ou d'autres commentaires plus personnels, ça peut très bien illustrer le propos et de plus ça enrichit la communication, l'échange entre les gens.

Bon, ne le prends pas mal. En plus il se peut que j'aie vraiment compris ton commentaire de travers. Surtout qu'en général j'apprécie tes commentaires puisqu'ils me stimulent à faire évoluer mon regard, ou m'informent, ou me stimulent à répondre. Juste pour moi « se détacher » d'une oeuvre pour donner son avis, c'est presque refuser de se laisser toucher par l'oeuvre et l'observer en faisant fi des émotions qui font justement partie de l'effet artistique, qui font que l'art est de l'art.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Fabrice le Sam 21 Jan 2012 - 18:12

Je comprends ton point de vue. Mais faire l'expérience d'une oeuvre d'art et en faire la critique et l'analyse ce sont deux choses différentes. Dans les deux cas, il est impossible d'évacuer toute subjectivité.
Mais, je trouve que trop souvent la critique se limite à une simple projection des désirs et des attentes plus qu'à un regard porté sur l'oeuvre.
C'était l'idée de ma grinçante lettre au père Bruce.
Récemment, je lisais des critiques sur le dernier Scorcese. Ce qui m'a frappé, c'est qu'on lui reprochait que son film soit un conte "pour enfants". C'est exact et c'était le projet. C'est plus intéressant de savoir si c'est réussi en tant que conte "filmique", que de se dire que l'on aimerait plutôt voir un truc dans la veine de "Taxi Driver".
Juger une oeuvre pour ce qu'elle est ou ce qu'elle suscite en nous plus que de jauger une oeuvre pour ce que l'on voudrait qu'elle soit ou ce que l'on voudrait qu'elle suscite en nous.
Un artiste n'est pas là pour délivrer une "commande" y compris à ses fans (et je ne crois pas qu'il y ait de désaccord là dessus).
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5285
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Invité le Sam 21 Jan 2012 - 18:28

mathis a écrit:
je suis surpris par ta remarque : la mélodie n'aurait donc vraiment aucun interêt pour toi dans une chanson ?
pourquoi pas après tout, cela demande des explications ! (cela m'intéresse Smile )
car a priori on pourrait avoir tendance à dire l'inverse : la mélodie (ou le rythme d'une musique) en général "écrase" le texte et suffit pour plaire (exemple les Stones, ou Jimi Hendrix pour choisir des références rapides)
Est-ce qu'on peut aller jusqu'à dire ce que tu dis ? que la qualité du texte est "sacrée" et que la musique derrière peut ne pas avoir d'interêt ?

Les textes et la musique sont évidemment indissociables, mais selon les circonstances et selon les artistes, on peut accorder plus d'importance à l'un ou à l'autre.
J'avoue me contreficher pas mal de ce que peuvent bien raconter 99% des groupes de rock que j'apprécie, mais pour certains artistes comme Springsteen, dont la musique n'est pas fondamentalement d'un genre qui me fout par terre (même en ce qui concerne la période 75-84), les textes sont primordiaux.
Je crois que si je n'avais pas été profondément touché par les textes de certaines chansons de Springsteen, jamais je ne me serais attaché à sa musique.
Dans mon parcours musical, Springsteen est une anomalie.
Mais j'aime les anomalies.

Bon, désolé Fabrice, mais j'ai encore causé de moi.
Et désolé encore, mais je ne pense pas qu'il faille se triturer les méninges sur les histoires de "calvary" et de "cavalry" pour saisir les intentions de Springsteen dans le texte de "We take care of our own".
Mais libre à toi évidemment de penser le contraire.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  papi le Sam 21 Jan 2012 - 18:31

Ca prend vite une tournure moins sympathique cette analyse du titre et de ce qu'il provoque à l'écoute et à la lecture.
Sur les intentions de Springsteen pour le moment on a rien il me semble. Il peut aussi penser que l'oeuvre se suffit à elle-même et qu'elle appartient désormais à ceux qui l'écoutent.
Les seules intentions répercutées jusqu'ici sont celles de Landau, ami, porte parole et manager. Il défend son ami et son produit pour faire surgir le besoin latent comme on dit. Mais du coup c'est quand-même la version officielle de l'appréciation que tout un chacun doit avoir. Puis nous avons l'avis officiel de Backstreets fan club plutôt complaisant qui nous indique à l'avance que nous ne devons pas nous tromper sur les intentions et la profondeur de l'oeuvre. C'est parfait mais on peu ne pas être d'accord et/ou dupe. On peut ne pas avoir d'attente et tout recevoir comme argent content, on peut aussi avoir des attentes et mesurer l'écart avec ce qui est proposé, c'est la vie de pas être tous pareil non Question
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: We Take Care Of Our Own (en écoute ici)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum