Born to Run : l'autobiographie

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Dim 14 Fév 2016 - 11:24

Kyle William a écrit:Liste des projets commémoratifs depuis l'inaugural Greatest Hits de 1995

Greatest Hits, la compile (avec le petit texte commémoratif)
Tracks, le coffret d'inédits  (avec le petit texte commémoratif)
Songs, le livre qui allait avec (avec plein de texte commémoratif)
Video Anthology, la réédition de la première compile des clips
Essential, la compile (avec le petit texte commémoratif)
Born To Run le coffret (avec texte et doc video commémoratif)
diverses compiles pour Starbuck; Walmart ou que sais-je…
The Promise le coffret (avec texte et doc video commémoratif)
Essential, la réédition de la compile
The Tie Thats Binds le coffret (avec texte et doc video commémoratif)
et maintenant l'autobio papier

je suis sûr que j'en oublie mais ça fait déjà plus de 10 trucs en 20 ans…
en gros entre chaque nouveau projet, le Boss intercale un truc commémoratif où il se "repenche sur son passé et ses jeunes années en promettant de révéler bien des secrets…"
et ce n'est pas fini, dans les cinq ans on aura un biopic au cinéma, et la compile de la bande son du biopic, je prends les paris

Tu as oublié de mentionner que les gréatest hits sont réactualisés des tubes les plus récents et ressortent avec de nouveaux track listing réactualisés
C'est vrai que sans les tubes récents on serait paumés! Smile

Je le suis rendu compte il y a deux jours que je n'avais jamais ouvert "High hope"
Il est resté sans son plastique et mon fichier mp3 aura fonc suffi à ma découverte de cet incroyable album, le meilleur du band depuis pfffff...longtemps!

CC Rider

Messages : 6227
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  papi le Dim 14 Fév 2016 - 11:42

Les années 2002-2012 ont certes été prolixe mais même dans les nouveautés il y a beaucoup de vieux. DD se sont les outakes de TGOTJ, Seeger Sessions des chanson de quelqu'un d'autre, WOAD des outakes de Magic, et High hopes les poubelles des dernières décennies, plus des versions alternatives. On peut appeler ça des projets nouveaux si on veut.
Plus généralement je pense que ses excellents contrats avec Sony le pousse aussi à sortir beaucoup de choses dans toutes les directions y compris les rééditions et les coffrets, un peu sur le principe des petites rivières qui font les gros fleuves.
Mais peut-être aussi que cet état de fait de ses contrats correspond avec son état d'esprit vis à vis de sa musique, plus rien à cirer de sortir des trucs très maitrisés et travaillés. Plus que les orientations musicales c'est cela qui me gêne, le sentiment que la plupart des trucs ne sont ni fait ni à faire.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  bill horton le Dim 14 Fév 2016 - 11:48

yvvan a écrit: Là, ça vivote, il ne fait rien de son âge, soit de la redite, soit du rétroviseur. Comme s'il n'avait pas pleinement accepté ses 66 ans, son âge ne lui ouvre rien de nouveau. Il n'y a pas de véritable saut artistique qui pourrait donner à mes yeux un intérêt à ce qu'il fait. Il fera peut être ce saut un jour comme il peut tourner sur son cirque encore longtemps, on en sait rien...
Çà peut paraitre très négatif, pourtant je ne lui en veux pas et je n'ai pas d'aigreur ou d'insatisfaction là dessus, c'est juste le constat que je fais.

Je cherchais un sentiment perso à ajouter à la discussion mais l'essentiel de ce que je ressens ces temps ci est dans ton post.
Je suis passionné par le parcours de Springsteen depuis mon adolescence, son travail m'a apporté énormément de choses sur de nombreux plans (aussi bien intime que sur le plan des rencontres, de l'amitié...) mais je ne retire vraiment pas grand chose de ce qu'il fait actuellement. A part qu'on se marre bien évidemment (et ça c'est toujours bon à prendre) Very Happy





bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Tophenko le Dim 14 Fév 2016 - 11:49

Kyle William a écrit:Les abus business/marketing/spéculation sont une autre question, à mes yeux.

Je suis d'accord c'est une autre question mais le Springsteen des années 80 (tel qu'on nous le décrit ou donne à voir) aurait eu son mot à dire, je pense, ou aurait au moins regretté cet aspect des choses.

Sinon, je trouve que le parcours artistique est effectivement intéressant jusqu'à Magic, (Woad est une bizarrerie mais bon, pourquoi pas essayer ça même si c'est raté de mon point de vue) et Wrecking ball est intéressant je trouve.
En revanche, tout les à côtés, le business, la billetterie, les re-sorties, on dirait qu'il s'en tamponne totalement...
C'est juste mon interprétation, évidemment...


Tophenko

Messages : 655
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Kyle William le Dim 14 Fév 2016 - 12:10

Pour moi, Wrecking Ball est très bon et Magic plus encore… Les albums d'outtakes sont toujours moins intéressants, par définition, mais quand il gardait ses outtakes au placard pendant 25 ans, tout le monde râlait aussi…

Je pense qu'on attend beaucoup trop de lui… à commencer par moi, et je ne me m'explique pas. 
Pour ne parler que des vieux musiciens, je constate que j'attends encore, à la fois infiniment moins de groupes que j'aime beaucoup, qui sont sans doute moins brillants que lui, et qui jouent toujours la même chose depuis 40 ans sans gêne aucune pour la joie de tous… les Stones, Motorhead, AC DC, Dr Feelgood… et infiniment moins d'artistes incontestablement plus importants que lui, plus influents, pour tout dire, des génies… Bob Dylan, Stevie Wonder, Smokey Robinson… et qui ont sorti leur dernier grand disque il y a maintenant très longtemps…

à cheval entre ces deux modèles, on lui met une pression pas possible au boss… encore heureux qu'il s'en fout…

Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Kyle William le Dim 14 Fév 2016 - 12:30

euh je retire les Stones de la liste ci-dessus, pardon, pardon

Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  papi le Dim 14 Fév 2016 - 13:18

Je ne pense pas que beaucoup icic attendent de grandes choses, ou des choses aussi importantes qur Born to run par exemple. Par contre on est un paquet à être fatigués par les déclarations et auto célébrations du meilleur disque fait depuis longtemps. Je me rapelle même que ça a commencé avec LT et HT au moment précis où il est devenu un has been, je pense que c'était une sorte d'anti dote pour lui.
Le retour du e street band a ancré Springsteen dans le passé, c'est bien mais il essaye cependant de nous vendre le contraire le plus souvent. Mais pourquoi donc Question Le reunion tour c'était très bien avec rien à présenter. Après on est tomber entre nouveauté bonne parce que nouvelle (quelle drôle d'idée) et marketing du legendary e street band. Il n'est pas à cheval entre deux modèles, il veut incarner les deux. Je pense sincèrement que le costume est trop grand pour lui.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Kyle William le Dim 14 Fév 2016 - 13:31

Le Reunion Tour, c'était le début du commémoratif nostalgique… mais au moins ensuite il y a eu de la nouvelle musique… le Tour 2016 n'est pas si différent du Reunion Tour, mais le Boss revendique lui-même n'avoir plus besoin du prétexte d'un nouvel album pour partir jouer avec le groupe s'il en a envie. En 88, 90,93, je me ruais voir les Inmates ou Feelgood rejouer systématiquement les même setlists, en me souciant fort peu des nouveaux albums. C'était seulement plus que bon de les voir encore une fois sur scène…

Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  papi le Dim 14 Fév 2016 - 14:32

On est deux à avoir vu les Inmates en 88 Wink Pour moi c'était à la maison du peuple à Clermont-Ferrand.
Pour en revenir à Springsteen on est d'accord il a fait pile et face depuis 98, nostalgie et nouveauté, j'ai plus trouvé mon compte dans le côté nostalgie, jusqu'à ce coffret The River et la tournée qui ne me convainc pas beaucoup, je vais pouvoir faire des économies.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  dany le Dim 14 Fév 2016 - 20:05

bill horton a écrit:
yvvan a écrit: Là, ça vivote, il ne fait rien de son âge, soit de la redite, soit du rétroviseur. Comme s'il n'avait pas pleinement accepté ses 66 ans, son âge ne lui ouvre rien de nouveau. Il n'y a pas de véritable saut artistique qui pourrait donner à mes yeux un intérêt à ce qu'il fait. Il fera peut être ce saut un jour comme il peut tourner sur son cirque encore longtemps, on en sait rien...
Çà peut paraitre très négatif, pourtant je ne lui en veux pas et je n'ai pas d'aigreur ou d'insatisfaction là dessus, c'est juste le constat que je fais.

Je cherchais un sentiment perso à ajouter à la discussion mais l'essentiel de ce que je ressens ces temps ci est dans ton post.
Je suis passionné par le parcours de Springsteen depuis mon adolescence, son travail m'a apporté énormément de choses sur de nombreux plans (aussi bien intime que sur le plan des rencontres, de l'amitié...) mais je ne retire vraiment pas grand chose de ce qu'il fait actuellement. A part qu'on se marre bien évidemment (et ça c'est toujours bon à prendre) Very Happy


[

Et moi ce que j'espère, c'est qu'il n'écrit pas cette autobiographie parcequ'il sent qu'il n'arrive pas à donner quelque chose qui lui convienne. Ce livre serait une sorte de point d'orgue, qui pourrait devenir point final...

dany

Messages : 368
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 49
Localisation : Rouen
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  bill horton le Dim 14 Fév 2016 - 20:36

dani a écrit: Et moi ce que j'espère, c'est qu'il n'écrit pas cette autobiographie parce qu'il sent qu'il n'arrive pas à donner quelque chose qui lui convienne. Ce livre serait une sorte de point d'orgue, qui pourrait devenir point final...

Pas d'inquiétude de ce côté là, Dani, je pense... On est loin du point final.
En revanche ta remarque soulève la question des motivations de Springsteen par rapport à cet exercice (entreprise de longue haleine visiblement, en plus), il sera intéressant de voir lesquelles il va avancer au moment de la promo du bouquin, ce qui l'a vraiment poussé à faire ce travail de mémoire......


bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  dany le Dim 14 Fév 2016 - 20:44

bill horton a écrit:
dani a écrit: Et moi ce que j'espère, c'est qu'il n'écrit pas cette autobiographie parce qu'il sent qu'il n'arrive pas à donner quelque chose qui lui convienne. Ce livre serait une sorte de point d'orgue, qui pourrait devenir point final...

Pas d'inquiétude de ce côté là, Dani, je pense... On est loin du point final.
En revanche ta remarque soulève la question des motivations de Springsteen par rapport à cet exercice (entreprise de longue haleine visiblement, en plus), il sera intéressant de voir lesquelles il va avancer au moment de la promo du bouquin, ce qui l'a vraiment poussé à faire ce travail de mémoire......
bill horton a écrit:



En fait, je n'arrive pas à m'imaginer Springsteen racontant sa vie, sans qu'il ait dans l'idée que ce soit la fin (je parle professionnellement parlant, bien entendu). Je ne sais pas, je trouve que ça ne lui ressemble pas de sortir quelque chose qui n'est pas terminé. C'est juste une sensation, et ça n'engage que moi. Je pense que j'aurais une belle surprise à la lecture. flower

dany

Messages : 368
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 49
Localisation : Rouen
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  arizona le Lun 15 Fév 2016 - 9:39

Je crois avoir déjà abordé le sujet une fois mais je m'interroge souvent sur la valeur que nous donnons à un album. Est-ce parce qu'un nouvel album d'un vieux chanteur est réellement moins bon que nous le jugeons comme tel? En gros, est-ce que si Wrecking Ball était sorti, mettons en 1979, avec les arrangements d'époque et la fougue du chanteur de l'époque, nous n'aurions pas jugé qu'il était très bon? Que nous (ou les critiques) n'ont pas souvent tendance à surévaluer l'album d'un jeune et à dénigrer l'album d'un vieux, qui ne peut faire mieux que quand il était jeune (c'est un réflexe ancré en nous surtout quand il s'agit de rock, on nous a tellement rabaché que c'était une musique de révolte, de fougue et de jeunesse). Et puis, nous aussi nous avons vieilli et nous aussi on a tendance à nous dire "on ne trouvera jamais plus enthousiasmant que ce que l'on écoutait avant nos 25 ans". Bref la valeur de la musique récente de Bruce est-elle objectivement et systématiquement moins bonne que celle des albums que nous considérons désormais comme des classiques (alors que The River a été critiqué parce que c'était quand même moins bien que les 2 précédents...) ? Seul un musicien pourrait peut-être y répondre (en analysant les paroles, les accords, les mélodies, tout le reste), mais pas sûr, il entre tant de choses dans le jugement d'une musique... l'âge du capitaine mais aussi des passagers entre autres.

arizona

Messages : 283
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  phil le Lun 15 Fév 2016 - 10:03

je veux que ce soit aussi bon que ça :



et voilà, rien d'autre Very Happy

phil

Messages : 2646
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 47
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  mathis le Lun 15 Fév 2016 - 15:22

Kyle William a écrit:Les albums d'outtakes sont toujours moins intéressants, par définition, mais quand il gardait ses outtakes au placard pendant 25 ans, tout le monde râlait aussi…

précision qui a son importance selon moi, également : à partir du moment où il a repris le ESB, suite à Tracks, il a enclenché, peut-être involontairement au départ, une sorte de devoir de mémoire envers lui-même et son parcours.
C'est quand même un artiste très concerné par la question des racines, de l'émancipation, de la filiation, ce sont des thématiques fortes, et force est de constater qu'on est quand même encore là-dedans avec le côté exhaustif de la mise en lumière de ses archives.
Evidemment, ça restera toujours moins sexy que de la nouveauté, mais cela procède selon moi du même questionnement intérieur.
Bref, tout cela pour dire que le côté Historique n'est certainement pas anodin pour Springsteen, et que cette tendance a sûrement été accentuée par les fans eux-mêmes (se) réclamant quand même beaucoup des titres inédits, des bootlegs mythiques, bref de tout un pan du parcours artistique de Springsteen tourné vers le Passé !
Il est clair que notre propre appréciation est aussi une question de chronologie, et qu'on ne réagit pas de la même manière à un énième album d'outtakes en 2012, ou 2013 ou 2014 (ou les 3 à la fois ? je suis plus non plus) qu'à la découverte d'outtakes 10 ou 15 ans après l'album concerné.
Tout le monde s'extasie sur "The Promise" mais il m'est avis que s'il avait sorti ça 1 an après "Darkness" ça aurait sûrement fait ch...pas mal de fans .....y a qu'à voir ce qu'on pense de "The Ties that bind" l'album de 1979 n'ayant finalement pas vu le jour, au profit de "the river".
C'est aussi une question de période.
Et si on avait découvert "high hopes" ou "wrecking ball" dans 20 ans, ou de manière posthume, dans un cd compil comme Tracks et pas comme des albums autonomes avec tout le packaging et le marketing allant ensemble (et surtout le discours ! du style "le meilleur depuis...") qui sait si nous ne nous serions pas extasié sur certains titres (comme nous avons pu le faire sur certains titres de "the promise" ou de "tracks" , même si j'admets qu'à vue de nez, ceux ci me semblent à moi aussi bien meilleurs...pas tous, toutefois, mais bon, je me questionne !)


Kyle William a écrit:Je pense qu'on attend beaucoup trop de lui…

je partage aussi ce sentiment.
C'est fou comme notre attachement envers cette "figure" nous amène à avoir des considérations personnelles sur les lignes qu'il devrait suivre.
Je pense toutefois que cette décennie est de loin sa moins créatrice : mêmes les années 90 étaient intéressantes en termes de création (pauvres artistiquement, mais période de recherches, de relance, de cassures, de radicalité (TGOTJ), de retrouvailles (Reunion Tour), il s'en est passé des choses, il y a eu du relief). Là : ça tourne assez dans le vide; et toujours sur le même plan : du pur "Bruce + legendary ESB" ad nauseam, sans alternative, sans ce fameux relief qui fait qu'on pourrait trouver une progression (j'ai envie de dire "narrative" comme si Springsteen était finalement devenu un de ses propres personnages)
La question que je me pose en fait, puisque après tout, comme je tentai de l'expliquer plus haut, on peut comprendre son attachement aux racines et son parti pris désormais bien ancré après une première partie de carrière à travailler sur l'émancipation, c'est :
Pourquoi si tôt ?
IL n'a que 66 ans. Il aurait pu utiliser sa décennie 60-70 pour continuer à creuser un sillon créatif et se laisser l'âge ultra mûr pour entamer son parcours mythologique (comme les Stones), et laisser tranquillement le temps faire son oeuvre (à la Dylan).
Pourquoi cette précipitation ?
ca, je ne comprends pas.
Parce qu'il est logiquement de plus en plus difficile d'être bon, créatif et réactif avec l'âge (sauf à finir comme Johnny Cash, ce que tout le monde voudrait, mais ce serait un peu de l'imitation non ? finir en vieux country-folk singer....bof. Et continuer à se vider de transpi pendant 3h avec un groupe, j'y crois moyen après 70 ans, 75 ans, 80 ans !)

C'est ce truc là qui m'étonne le plus finalement. Qu'il ait entamé le processus retrospectif si tôt.
Et la date de début d'écriture de sa bio semble corroborer le virage artistique post-magic puisque finalement, c'est bien celui-ci le dernier projet réellement "autonome" qu'il ait mené (sans revenir dans le vieux catalogue)


mathis

Messages : 2644
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Lun 15 Fév 2016 - 15:28

L'artiste doit être son propre juge. S'il dialogue avec son oeuvre, c'est véritablement un artiste. S'il dialogue avec le public, c'est probablement un imposteur.

C'est Ernest Gomrich, un spécialiste de l'histoire de l'art qui le disait.

CC Rider

Messages : 6227
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Lun 15 Fév 2016 - 15:30

mathis a écrit:
Pourquoi cette précipitation ?


peut être que la disparition de Dany et Clarence a aidé à cette urgence.

CC Rider

Messages : 6227
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  mathis le Lun 15 Fév 2016 - 15:37

CC Rider a écrit:L'artiste doit être son propre juge. S'il dialogue avec son oeuvre, c'est véritablement un artiste. S'il dialogue avec le public, c'est probablement un imposteur.

C'est Ernest Gomrich, un spécialiste de l'histoire de l'art qui le disait.


mais moi, je pense que Springsteen est sûrement sincère dans sa démarche hagiographique : c'est cohérent avec son oeuvre.

Effectivement, la disparition de Danny et Clarence a pu concourir à cela.
Je n'ai pas osé l'écrire dans mon message précédent mais je me suis demandé si la disparition de son père en 1998 n'avait pas aussi déclenché tout ça : le coffret Tracks, la reformation du Reunion Tour, le côté "bilan" qui s'amorçait....

mathis

Messages : 2644
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CLR le Lun 15 Fév 2016 - 15:40

CC Rider a écrit:L'artiste doit être son propre juge. S'il dialogue avec son oeuvre, c'est véritablement un artiste. S'il dialogue avec le public, c'est probablement un imposteur.

C'est Ernest Gomrich, un spécialiste de l'histoire de l'art qui le disait.

C'est sûrement là tout l'intérêt de cette autobiographie.
Il me semble, pour ce que j'ai pu lire ou regarder, que Springsteen aime à raconter son oeuvre, à lui porter un regard historique (rétrospectif) mais pas nécessairement critique. C'est là dessus que je l'attends. Sa construction globale, comprendre la logique et les liens qui ont construit ses différentes étapes artistiques... l'intérêt peut se situer là.

Les coulisses des concerts et des mariages du groupe, je m'en fou un peu, et puis c'est pour eux ça! jocolor

CLR

Messages : 35
Date d'inscription : 26/03/2015
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  papi le Lun 15 Fév 2016 - 15:55

mathis a écrit:
CC Rider a écrit:L'artiste doit être son propre juge. S'il dialogue avec son oeuvre, c'est véritablement un artiste. S'il dialogue avec le public, c'est probablement un imposteur.

C'est Ernest Gomrich, un spécialiste de l'histoire de l'art qui le disait.


mais moi, je pense que Springsteen est sûrement sincère dans sa démarche hagiographique : c'est cohérent avec son oeuvre.

Effectivement, la disparition de Danny et Clarence a pu concourir à cela.
Je n'ai pas osé l'écrire dans mon message précédent mais je me suis demandé si la disparition de son père en 1998 n'avait pas aussi déclenché tout ça : le coffret Tracks, la reformation du Reunion Tour, le côté "bilan" qui s'amorçait....

Il travaillait déjà sur le projet tracks avant le décès de son père, et la reformation du E Street Band était dans les tuyaux depuis 1995 et la sortie du Greatest hits, une tournée était prévue mais n'a pas vu le jour. Ce qui nous a permit de découvrir le dernier grand projet du bonhomme TGOTJ.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Lun 15 Fév 2016 - 15:57

CLR a écrit:
CC Rider a écrit:L'artiste doit être son propre juge. S'il dialogue avec son oeuvre, c'est véritablement un artiste. S'il dialogue avec le public, c'est probablement un imposteur.

C'est Ernest Gomrich, un spécialiste de l'histoire de l'art qui le disait.

C'est sûrement là tout l'intérêt de cette autobiographie.
Il me semble, pour ce que j'ai pu lire ou regarder, que Springsteen aime à raconter son oeuvre, à lui porter un regard historique (rétrospectif) mais pas nécessairement critique. C'est là dessus que je l'attends. Sa construction globale, comprendre la logique et les liens qui ont construit ses différentes étapes artistiques... l'intérêt peut se situer là.

Les coulisses des concerts et des mariages du groupe, je m'en fou un peu, et puis c'est pour eux ça! jocolor

on est quelques uns à avoir cité "Life" comme référence.
Pas seulement à cause du côté sympathique de son auteur, en ce qui me concerne, mais dans cette narration jouissive et vivante, cette désacralisation du parcours d'un jeune anglais né après la guerre, qui a rêvé en écoutant la radio. Le passage sur la frénésie créatrice qui a suivi l'accident du succès, le moment où il s'est rendu compte qu'écrire des chansons était un job a plein temps, tout çà...c'est des choses aussi vivantes que j'attendrais éventuellement de ce livre. C'est jouissif à lire, pétillant, silmple. Pas de chichis académiques sur un supposé parcours iconographique.
Mais le côté annoncé 6 mois en amont, avec force détail sur la richesse du contenu n'a pas d'effet sur moi.
Trop de com' tue la com'
Et dans le cas présent (livre ou disque) la com' du boss est rodée dans une mécanique d'auto célébration (satisfaction?) qui ne me plait pas du tout.

CC Rider

Messages : 6227
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CLR le Lun 15 Fév 2016 - 16:18

on est quelques uns à avoir cité "Life" comme référence.
Pas seulement à cause du côté sympathique de son auteur, en ce qui me concerne, mais dans cette narration jouissive et vivante, cette désacralisation du parcours d'un jeune anglais né après la guerre, qui a rêvé en écoutant la radio. Le passage sur la frénésie créatrice qui a suivi l'accident du succès, le moment où il s'est rendu compte qu'écrire des chansons était un job a plein temps, tout çà...c'est des choses aussi vivantes que j'attendrais éventuellement de ce livre. C'est jouissif à lire, pétillant, silmple. Pas de chichis académiques sur un supposé parcours iconographique.
Mais le côté annoncé 6 mois en amont, avec force détail sur la richesse du contenu n'a pas d'effet sur moi.
Trop de com' tue la com'
Et dans le cas présent (livre ou disque) la com' du boss est rodée dans une mécanique d'auto célébration (satisfaction?) qui ne me plait pas du tout.

Justement je te rejoins là dessus. Tout ce qui se passe en ce moment autour de Springsteen n'annonce en rien une désacralisation, un récit brut (voir gris) du parcours. J'ose même pas parler de remise en question ou d'angle critique...

CLR

Messages : 35
Date d'inscription : 26/03/2015
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Marc le Lun 15 Fév 2016 - 17:01

CC Rider a écrit:C'est Ernest Gomrich, un spécialiste de l'histoire de l'art qui le disait.
Il a pas joué à Strasbourg lui

Marc
Admin

Messages : 4832
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Lun 15 Fév 2016 - 17:06

Marc a écrit:
CC Rider a écrit:C'est Ernest Gomrich, un spécialiste de l'histoire de l'art qui le disait.
Il a pas joué à Strasbourg lui

couillon!! Shocked

Ernest Gomrich n'a jamais été ailier à Bordeaux...

CC Rider

Messages : 6227
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  bill horton le Lun 15 Fév 2016 - 17:38

mathis a écrit:Je pense toutefois que cette décennie est de loin sa moins créatrice : mêmes les années 90 étaient intéressantes en termes de création (pauvres artistiquement, mais période de recherches,  de relance, de cassures, de radicalité (TGOTJ), de retrouvailles (Reunion Tour), il s'en est passé des choses, il y a eu du relief).
Là : ça tourne assez dans le vide; et toujours sur le même plan : du pur "Bruce + legendary ESB" ad nauseam, sans alternative, sans ce fameux relief qui fait qu'on pourrait trouver une progression (j'ai envie de dire "narrative" comme si Springsteen était finalement devenu un de ses propres personnages)
papi a écrit:Il travaillait déjà sur le projet tracks avant le décès de son père, et la reformation du E Street Band était dans les tuyaux depuis 1995 et la sortie du Greatest hits, une tournée était prévue mais n'a pas vu le jour. Ce qui nous a permit de découvrir le dernier grand projet du bonhomme TGOTJ.

Oui, cela me fait songer que Springsteen ne serait pas tout à fait Springsteen s'il avait enterré 'Nebraska' pressé de sortir 'Born In The USA' ou s'il n'avait pas pris le temps de se renouveler comme durant la tournée Tom Joad pour passer directement à la réformation du E Street Band

Idéalement, c'est comme il l'a fait au milieu des années 90 que devrait se présenter tout artiste au lourd passé ( Wink ), des nouveaux titres, une poignée d'inédits, une ou deux chansons obscures et des classiques revisités, comme des reprises d'un autre. Je ne veux pas dire par là en solo ou acoustique, hein (il aurait pu avoir la même démarche avec un trio grunge -puisqu'on était au début des années 90) mais en prenant des risques ou au moins en tentant de surprendre pour que tout ça reste vivant et stimulant.

Pour mettre son travail en perspective, il faut trouver un angle nouveau, faire s'entrechoquer ancien et nouveau titre, apporter un nouveau point de vue.
Le fait d'interpréter The River en entier n'apporte rien, à mon avis, de ce point de vue là.

C'est juste pour le plaisir de réentendre de vieilles chansons qu'on a beaucoup aimé, rien de mal à ça, non plus, on est d'accord, certains s'en contentent, ne demandent même que ça mais je refuse d'y voir une réflexion de Springsteen sur son passé, en tout cas je ne parviens pas à y croire un seul instant.
Ou alors il faut qu'on m'explique ce qu'apporte, du point de vue de la relecture, d'interpréter tous les soirs: Sherry Darling, Two Hearts, Out in the Street, Crush On You, You Can Look (But You Better Not Touch), I Wanna Marry You, Cadillac Ranch, I'm a Rocker, Fade Away, Ramrod...
Qu'est ce qu'on peut apprendre de ces chansons qu'on ne connait pas déjà par coeur quasiment depuis qu'on a découvert l'album?


bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum