Born to Run : l'autobiographie

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  mathis le Lun 15 Fév 2016 - 20:38

CLR a écrit:
Il me semble, pour ce que j'ai pu lire ou regarder, que Springsteen aime à raconter son oeuvre, à lui porter un regard historique (rétrospectif) mais pas nécessairement critique. C'est là dessus que je l'attends. Sa construction globale, comprendre la logique et les liens qui ont construit ses différentes étapes artistiques... l'intérêt peut se situer là.

Les coulisses des concerts et des mariages du groupe, je m'en fou un peu, et puis c'est pour eux ça! jocolor

tout à fait en phase avec ça !
bien dit !

....il est vrai que Springsteen a une tendance complaisante lorsqu'il parle de lui-même : et c'est peut-être cela qui nous dérange le plus : le décalage entre l'incroyable sincérité qu'il a pu mettre dans ses textes, ses disques de la première partie de sa carrière (évoquant surtout l'idée de recherche d'émancipation, de valeurs, puis d'affection) et une relative forme d'hypocrisie (le mot est fort, peut-être) en tous cas de préciosité ou de maniérisme à présenter son Histoire avec un angle assez partial, pour ne pas dire un tantinet manipulateur.

Il serait en effet bon que Springsteen, quitte à regarder un peu trop en arrière, rentre véritablement dans les entrailles de la bête.

d'ailleurs, pour parler du River Tour v 2.0 ça aurait pu être pareil : au lieu d'en faire la grand-messe de l'entertainment, il pourrait chaque soir peut-être construire certains pans du projet en live, pour montrer certaines facettes : ajouter ou mélanger avec des outtakes (ceux de tracks ou du coffret) histoire de créer du sens; Ce serait bien possible ça ! c'est dommage qu'il reste tellement à la surface des choses désormais, lui que nous avons tant aimé pour ses capacités d'approfondissement et de dépassement.
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  bill horton le Lun 15 Fév 2016 - 21:13

mathis a écrit:
CLR a écrit:
Il me semble, pour ce que j'ai pu lire ou regarder, que Springsteen aime à raconter son oeuvre, à lui porter un regard historique (rétrospectif) mais pas nécessairement critique. C'est là dessus que je l'attends. Sa construction globale, comprendre la logique et les liens qui ont construit ses différentes étapes artistiques... l'intérêt peut se situer là.

Les coulisses des concerts et des mariages du groupe, je m'en fou un peu, et puis c'est pour eux ça! jocolor

tout à fait en phase avec ça !
bien dit !

....il est vrai que Springsteen a une tendance complaisante lorsqu'il parle de lui-même : et c'est peut-être cela qui nous dérange le plus : le décalage entre l'incroyable sincérité qu'il a pu mettre dans ses textes, ses disques de la première partie de sa carrière (évoquant surtout l'idée de recherche d'émancipation, de valeurs, puis d'affection)  et une relative forme d'hypocrisie (le mot est fort, peut-être) en tous cas de préciosité ou de maniérisme à présenter son Histoire avec un angle assez partial, pour ne pas dire un tantinet manipulateur.

Il serait en effet bon que Springsteen, quitte à regarder un peu trop en arrière, rentre véritablement dans les entrailles de la bête.

d'ailleurs, pour parler du River Tour v 2.0 ça aurait pu être pareil : au lieu d'en faire la grand-messe de l'entertainment, il pourrait chaque soir peut-être construire certains pans du projet en live, pour montrer certaines facettes : ajouter ou mélanger avec des outtakes (ceux de tracks ou du coffret) histoire de créer du sens; Ce serait bien possible ça ! c'est dommage qu'il reste tellement à la surface des choses désormais, lui que nous avons tant aimé pour ses capacités d'approfondissement et de dépassement.

Très juste mathis, je crois que tu pointes de manière pertinente ce qui peut chagriner depuis quelque temps dans la communication de Springsteen, c'est peut être un peu dur mais qui n'a jamais eu cette impression de "préciosité ou de maniérisme à présenter son Histoire avec un angle assez partial, pour ne pas dire un tantinet manipulateur". Un côté chichiteux qu'on ne lui connaissait pas pendant très longtemps...

http://www.eyeneer.com/video/rock/bruce-springsteen/interview


avatar
bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Kyle William le Lun 15 Fév 2016 - 21:25

je dirais pas "chichiteux" mais je dirais… un poil de coquetterie…
notamment quand on lui demande si les dates sont désormais espacées de quelques jours pour permettre de récupérer et qu'il répond "c'est pas moi qui booke les dates" huhuhu

moi sur ce plan, le truc qui m'a toujours un peu embêté, c'est qu'il a l'air d'assumer absolument tout; toutes ces chansons de tous ces disques. Comme s'il avait finit par croire le baratin de Dave Marsh ou de John Landau. TOUTES les chansons de TOUS mes albums sont mythiques . 
La plupart des artistes que je connais dans mon domaine, dont certains sont pourtant d'immenses créateurs, ont souvent ce genre de réaction quand on leur reparle d'un vieux truc " ah noooon pas ça, c'était vraiment de la merde"
j'aimerais bien voir Bruce dire ça en ramassant une pancarte un jour… quoi ? Working On The Highway ? ah non c'était vraiment de la merde celle-là !
ça serait rafraîchissant, non ?

Kyle William

Messages : 1011
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  bill horton le Lun 15 Fév 2016 - 21:43

Kyle William a écrit:je dirais pas "chichiteux" mais je dirais… un poil de coquetterie…
notamment quand on lui demande si les dates sont désormais espacées de quelques jours pour permettre de récupérer et qu'il répond "c'est pas moi qui booke les dates" huhuhu

moi sur ce plan, le truc qui m'a toujours un peu embêté, c'est qu'il a l'air d'assumer absolument tout; toutes ces chansons de tous ces disques. Comme s'il avait finit par croire le baratin de Dave Marsh ou de John Landau. TOUTES les chansons de TOUS mes albums sont mythiques . 
La plupart des artistes que je connais dans mon domaine, dont certains sont pourtant d'immenses créateurs, ont souvent ce genre de réaction quand on leur reparle d'un vieux truc " ah noooon pas ça, c'était vraiment de la merde"
j'aimerais bien voir Bruce dire ça en ramassant une pancarte un jour… quoi ? Working On The Highway ? ah non c'était vraiment de la merde celle-là !
ça serait rafraîchissant, non ?

Bah, ça il le fait quand même à l'occasion...
Présenter Crush On You sur cette dernière tournée en clamant "my masterpiece!", c'est une façon de le faire, je pense, et une plutôt drôle... Very Happy

avatar
bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Kyle William le Lun 15 Fév 2016 - 22:29

Ah zut, au temps pour moi alors ! Je retire ce que j'ai dit.
Mais oui, si ça se trouve, cette autobiographie sera toute entière teintée d'auto-dérision… il va enfin dire tout le mal qu'il faut penser de cette pièce montée boursouflée et teintée de rock progressif qui s'appelle… comment déjà ? Ah oui, Born To Run !


Kyle William

Messages : 1011
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  mathis le Lun 15 Fév 2016 - 23:16

Il apparait manifestement que dans cette pente restrospective entamée et accentuée progressivement depuis 15 ans, il y a aussi la volonté de s'inscrire dans une sorte de panthéon, de sphère un peu "intouchable" qui l'amènerait à vouloir rentrer dans l'espace médiatique et mythologique des grands symboles du rock : Stones, U2, AcDc et tutti quanti, grosses machines qui abattent tous les stades d'europe et du monde (en fait Smile ) pas simplement pour leurs talents, mais aussi pour leur force de frappe.
Comme une espèce d'ambition de "mise à niveau" pour paraître (c'est le mot juste je pense : ce n'est qu'une question d'apparence) aux yeux de ceux qui ne se sont jamais vraiment intéressé à son travail, en profondeur du moins, aussi "respectable", aussi "bankable" que les grosses pointures.
Je pense vraiment qu'il y a de ça. Pour le pognon mais pas seulement, je crois : pour le côté panthéon je le redis.
Pour tous ces spectateurs qui ont tendance à réserver n'importe quoi au Stade de France (Indochine, Mylène Farmer, Police, AcDC, une soirée NRJ, un match de foot ou un concert de Springsteen) : c'est pas notre logique, sur ce forum, puisqu'on vient ici parler ou lire à propos de musique, donc on a un rapport plus sensible, mais c'est comme ça qu'une majorité de consommateurs fonctionne : et voir Springsteen à Bercy et pas au Stade de France ou en Festival, ça catégorise.
Et je pense qu'il s'est focalisé là dessus, à tort, mille fois à tort, car cela "bafoue" en quelque sorte cette fameuse 'promesse' dont il s'est si souvent revendiqué (à commencer par la chanson éponyme à laquelle je fais référence, et que j'ai toujours entendu, en creux, comme la promesse du chanteur à son public, au delà de son propos explicite), promesse qui, au cours du temps nous a fait avoir cette relation si particulière à son travail et à lui-même.
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  arizona le Mar 16 Fév 2016 - 7:58

l apparait manifestement que dans cette pente restrospective entamée et accentuée progressivement depuis 15 ans, il y a aussi la volonté de s'inscrire dans une sorte de panthéon, de sphère un peu "intouchable" qui l'amènerait à vouloir rentrer dans l'espace médiatique et mythologique des grands symboles du rock : Stones, U2, AcDc et tutti quanti, grosses machines qui abattent tous les stades d'europe et du monde (en fait Smile ) pas simplement pour leurs talents, mais aussi pour leur force de frappe.
Comme une espèce d'ambition de "mise à niveau" pour paraître (c'est le mot juste je pense : ce n'est qu'une question d'apparence) aux yeux de ceux qui ne se sont jamais vraiment intéressé à son travail, en profondeur du moins, aussi "respectable", aussi "bankable" que les grosses pointures.
Je pense vraiment qu'il y a de ça. Pour le pognon mais pas seulement, je crois : pour le côté panthéon je le redis.

D'accord avec toi d'autant qu'il souffre (peut-être) d'une sorte de complexe d'infériorité. Il sait qu'il ne remplit pas des stades dans le monde entier (plutôt Europe / USA et encore c'est parfois difficile, chez nous par ex) et que pour le commun des mortels il a écrit 2 tubes, Born in the USA et Streets of Philadelphia, en gros les deux seules chansons à passer parfois en radio (à l'inverse de U2 par ex, dont les derniers titres passent encore), et quelques demi tubes. Il est donc un cran en-dessous sur le plan notoriété (même s'il est déjà haut).
Dès lors il paraît important de la jouer oeuvre reconnue mais méconnue, et de transformer le répertoire du chanteur en mythe pour atteindre le panthéon et y rester. Quitte à déguiser sur scène bon nombre de titres en ex-tubes et d'albums en ex chefs d'oeuvre absolus (le public n'y verra que du feu car il se démène pour ça). Idem pour ses performances scéniques qui contribuent à la mythification, puisque les radios ne le font pas. Ca rejoint aussi le côté commercial, au passage: le non fan va voir Springsteen parce que c'est une légende de la scène, une légende écrivant sur "l'Amérique des oubliés", pas pour les chansons qu'il connaît à peine et les 2 tubes, que Springsteen ne chante d'ailleurs quasiment jamais.
avatar
arizona

Messages : 304
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  mathis le Mar 16 Fév 2016 - 12:10

Exactement.
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CLR le Jeu 18 Fév 2016 - 13:32

arizona a écrit:
l apparait manifestement que dans cette pente restrospective entamée et accentuée progressivement depuis 15 ans, il y a aussi la volonté de s'inscrire dans une sorte de panthéon, de sphère un peu "intouchable" qui l'amènerait à vouloir rentrer dans l'espace médiatique et mythologique des grands symboles du rock : Stones, U2, AcDc et tutti quanti, grosses machines qui abattent tous les stades d'europe et du monde (en fait Smile ) pas simplement pour leurs talents, mais aussi pour leur force de frappe.
Comme une espèce d'ambition de "mise à niveau" pour paraître (c'est le mot juste je pense : ce n'est qu'une question d'apparence) aux yeux de ceux qui ne se sont jamais vraiment intéressé à son travail, en profondeur du moins, aussi "respectable", aussi "bankable" que les grosses pointures.
Je pense vraiment qu'il y a de ça. Pour le pognon mais pas seulement, je crois : pour le côté panthéon je le redis.

D'accord avec toi d'autant qu'il souffre (peut-être) d'une sorte de complexe d'infériorité. Il sait qu'il ne remplit pas des stades dans le monde entier (plutôt Europe / USA et encore c'est parfois difficile, chez nous par ex) et que pour le commun des mortels il a écrit 2 tubes, Born in the USA et Streets of Philadelphia, en gros les deux seules chansons à passer parfois en radio (à l'inverse de U2 par ex, dont les derniers titres passent encore), et quelques demi tubes. Il est donc un cran en-dessous sur le plan notoriété (même s'il est déjà haut).
Dès lors il paraît important de la jouer oeuvre reconnue mais méconnue, et de transformer le répertoire du chanteur en mythe pour atteindre le panthéon et y rester. Quitte à déguiser sur scène bon nombre de titres en ex-tubes et d'albums en ex chefs d'oeuvre absolus (le public n'y verra que du feu car il se démène pour ça). Idem pour ses performances scéniques qui contribuent à la mythification, puisque les radios ne le font pas. Ca rejoint aussi le côté commercial, au passage: le non fan va voir Springsteen parce que c'est une légende de la scène, une légende écrivant sur "l'Amérique des oubliés", pas pour les chansons qu'il connaît à peine et les 2 tubes, que Springsteen ne chante d'ailleurs quasiment jamais.

Tout à fait en phase avec cela. Il suffit de voir les réactions de proches à l'annonce d'un concert de Springsteen "ah je ne connais pas", "ah oui lui", "le gars avec le bandana", " ah oui born in the usa" ... Bref, vieux débat. Smile

Reste que cela devient quelque peu problématique, et ce forum en fait l'échos, la tournure narrative (et non plus musicale) de sa carrière. Voir pathétique... Pourtant je ne sais pas si il y a une réelle ambition de mise à niveau, mais plutôt, comme cela a été exprimé ici, de réelle course contre le temps, de course contre lui même et de course contre son oeuvre qui nécessairement vieillit.. J'écoutais le boot de Chicago ce matin. Sérieusement, ce n'est pas possible. Quel intérêt...

Des chansons qui demeuraient mythiques pour son public, deviennent des pseudo-standards qui ne font plus office d' "offrandes" ou de moments partagés. Et jouées comme cela, elles en deviennent presque fades..

Mais la schizophrénie reste... Une partie d'entre nous ira le voir, et j'en fais partie.
avatar
CLR

Messages : 35
Date d'inscription : 26/03/2015
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Jeu 18 Fév 2016 - 13:38

CLR a écrit:J'écoutais le boot de Chicago ce matin. Sérieusement, ce n'est pas possible. Quel intérêt...

Des chansons qui demeuraient mythiques pour son public, deviennent des pseudo-standards qui ne font plus office d' "offrandes" ou de moments partagés. Et jouées comme cela, elles en deviennent presque fades..

je partage et j'en cause un peu dans les mêmes termes (déceptifs) dans la rubrique dédiée au live archives

Mais la schizophrénie reste... Une partie d'entre nous ira le voir, et j'en fais partie.

je pense que comme pour un homme politique qui nous enfume, cela mérite un peu d'abstention.
Mais çà ce sont des relations perso avec la propre limite de chacun.


avatar
CC Rider

Messages : 6507
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CLR le Jeu 18 Fév 2016 - 13:43

je pense que comme pour un homme politique qui nous enfume, cela mérite un peu d'abstention.
Mais çà ce sont des relations perso avec la propre limite de chacun.

C'est justement toute la question du temps qui passe... L'abstention ça peut se regretter

je partage et j'en cause un peu dans les mêmes termes (déceptifs) dans la rubrique dédiée au live archives

J'y cours!
avatar
CLR

Messages : 35
Date d'inscription : 26/03/2015
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Jeu 18 Fév 2016 - 13:56

CLR a écrit:... L'abstention ça peut se regretter

Ca dépend par quoi on remplace l'espace récupéré Smile

Si c'est de l'aigreur, c'est nul.
Sinon l'horizon est dégagé et j'y vois mille projets plus excitants ces jours ci! Wink

Y compris d'ailleurs le coffret "The River" que je n'ai pas fini de décortiquer.
Rien contre le boss. Juste un peu fâché avec le boss 2016...
avatar
CC Rider

Messages : 6507
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CLR le Jeu 18 Fév 2016 - 14:03

CC Rider a écrit:
CLR a écrit:... L'abstention ça peut se regretter

Ca dépend par quoi on remplace l'espace récupéré Smile

Si c'est de l'aigreur, c'est nul.
Sinon l'horizon est dégagé et j'y vois mille projets plus excitants ces jours ci! Wink

Y compris d'ailleurs le coffret "The River" que je n'ai pas fini de décortiquer.
Rien contre le boss. Juste un peu fâché avec le boss 2016...

Pas nécessairement de l'aigreur mais le sentiment qu'une lame de fond s’essouffle un peu! Et le coffret "The River" va un peu dans ce sens..
avatar
CLR

Messages : 35
Date d'inscription : 26/03/2015
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Kyle William le Jeu 18 Fév 2016 - 14:50

CC Rider a écrit:

je partage et j'en cause un peu dans les mêmes termes (déceptifs) dans la rubrique dédiée au live archives


Déceptif ? c'est ton ressentir ?


Kyle William

Messages : 1011
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  CC Rider le Jeu 18 Fév 2016 - 15:01

Kyle William a écrit:

Déceptif ? c'est ton ressentir ?


franchement j'ai hésité avec décéptionniste mais il me fallait une sonnette!


avatar
CC Rider

Messages : 6507
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Kyle William le Jeu 18 Fév 2016 - 22:18

CC Rider a écrit:Sinon l'horizon est dégagé et j'y vois mille projets plus excitants ces jours ci! Wink
Y compris d'ailleurs le coffret "The River" que je n'ai pas fini de décortiquer..

Mille autres projets excitants ces jours-ci ? Fais-nous partager ! parce que je trouve la période plutôt mollassonne…

Kyle William

Messages : 1011
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born to Run : l'autobiographie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum