1984 le départ de Steve

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  TOF le Sam 2 Nov 2013 - 1:21

yvvan a écrit:si ça vous inspire quelque chose...
Ca m'inspire surtout que les années ont passées !!!!
Je me souviens très bien de la sortie de ce 45 Tours qui doit être dans un carton quelque part dans mon sous sol.
Je me souviens très bien du clip qui allait avec ….
Une cinquantaine d'artistes dont Bruce évidemment et Run DMC.
Ca défilait dans les rues de mémoire.
Bref oui … les années ont passées … et y a pas que moi qui ai pris du poids !!!!


avatar
TOF
Admin

Messages : 1034
Date d'inscription : 14/06/2011

http://www.lohad.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Hugo Spanky le Lun 4 Nov 2013 - 14:34

Little Steven est évidemment essentiel. Il suffit d'écouter les albums auxquels il participe et de les comparer aux autres. Ecoutez aussi son boulot pour Gary US Bonds et les splendides albums de Southside Johnny qu'il a quasiment intégralement composé (les exceptions sont signées Bruce Springsteen) produit et surtout arrangé. Car c'est bien là le rôle prépondérant de Steve, du solo de sax de Thunder road à Born in the USA, c'est lui ordonne la vision confuse du Boss, dirige le groupe en studio et sur scène, épure le son et lui donne ce cachet 60's sur The river et The promise (surement les sessions sur lesquels il a eu le plus d'influence). C'est aussi lui qui branche Springsteen sur le punk new yorkais mais aussi sur Clash puis le Hip hop. Il est l'oreille à l'écoute de la rue et des sons qui en sorte à un moment où Springsteen vit reclus. C'est aussi celui qui peut se permettre de parler franchement et sans gant.
Son départ des sessions de Born in the USA est dû au fait qu'il ne souhaitait pas passer 5 ans enfermé dans un studio, il avait déjà émis le souhait de partir après The river et Bruce l'avait convaincu de rester.
Finalement ce sont les sessions auxquelles il participa qui seront conservées pour Born in the USA.
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  yvvan le Mar 5 Nov 2013 - 20:04

Hugo Spanky a écrit:Little Steven est évidemment essentiel. Il suffit d'écouter les albums auxquels il participe et de les comparer aux autres. Ecoutez aussi son boulot pour Gary US Bonds et les splendides albums de Southside Johnny qu'il a quasiment intégralement composé (les exceptions sont signées Bruce Springsteen) produit et surtout arrangé. Car c'est bien là le rôle prépondérant de Steve, du solo de sax de Thunder road à Born in the USA, c'est lui ordonne la vision confuse du Boss, dirige le groupe en studio et sur scène, épure le son et lui donne ce cachet 60's sur The river et The promise (surement les sessions sur lesquels il a eu le plus d'influence). C'est aussi lui qui branche Springsteen sur le punk new yorkais mais aussi sur Clash puis le Hip hop. Il est l'oreille à l'écoute de la rue et des sons qui en sorte à un moment où Springsteen vit reclus. C'est aussi celui qui peut se permettre de parler franchement et sans gant.
Son départ des sessions de Born in the USA est dû au fait qu'il ne souhaitait pas passer 5 ans enfermé dans un studio, il avait déjà émis le souhait de partir après The river et Bruce l'avait convaincu de rester.
Finalement ce sont les sessions auxquelles il participa qui seront conservées pour Born in the USA.
Un peu dommage que personne n'ait envie d'échanger là dessus (ou d'une façon générale d'ailleurs, 'y pas que des rumeurs sans fondement dans la springsteennie):
C'est un peu paradoxal, ce que tu racontes entre le coté arrangeur et le refus de rester en studio?
Qu'est ce qui a convaincu Steve de rester après The River?
Le solo de sax de Thunder Road, c'est pas Landau qui a eu l'idée de le décaler à la fin?
Etc...
avatar
yvvan

Messages : 1191
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 41
Album préféré : Born To Run

https://soundcloud.com/fabienmusic-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Fabrice le Mar 5 Nov 2013 - 20:36

Si je me souviens bien, le jeu Landau vs SVZ est évoqué dans The Promise avec un Springsteen cherchant à s'appuyer tantôt sur l'un tantôt sur l'autre. Cela a dû provoquer quelques tensions et ce d'autant plus que, je crois, l'influence artistique de Landau a été croissante.
Par influence artistique, j'entends autant la direction musicale des sessions - et le fait que par exemple, les titres préférés de SVZ aient été écartés de The River et n'ont été publiés que tardivement sur Tracks-, que l'ouverture "culturelle" (cinéma, livres, musiques américaines différentes du son pop/rock 60/70) qui a été l’œuvre de Landau.

Je me demande si les très longues sessions de BIUSA n'ont pas été l'occasion pour Miami Steve de faire sa mue en Steve Van Zandt et ainsi de participer à des projets d'artistiques dont il avait réellement le contrôle. Il faut noter qu'à la même époque, Clarence Clemons fait la même chose - mais lui sans quitter le groupe. Peut-être étaient-ils fatigués de la volonté de contrôle tout autant que de l'indécision de Springsteen : les sessions de studios n'avaient pas l'air d'être des moments de félicités permanentes en 1975 et 1984.
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5120
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Hugo Spanky le Mar 5 Nov 2013 - 20:38

Faire des arrangements pour une chanson ne nécessite pas de passer 3 ans en studio. Les arrangeurs lorsque c'était un métier à part entière ne foutaient même pas les pieds en studio, ils écrivaient les arrangements.
Steve n'a jamais été dans ce cas (quoique) c'est un excellent musicien doté d'une culture incommensurable et d'un sens inné de comment doit sonner une chanson. Il sait comment mettre en place un morceau pour lui donner un impact maximum, comment torcher un single (Hungry heart, c'est lui) et il a une influence si importante sur Springsteen qu'il fut écarté du groupe au moment de Greetings par ceux qui voulaient faire de Bruce le nouveau Dylan (John Hammond, Columbia) et de fait le faire sonner plus Folk.
Plus tard, c'est lui qui débloqua les sessions de Born to run en apportant son soutien à un Springsteen qui n'y voyait plus très clair dans la masse des diverses versions, les cuivres de Tenth avenue freeze-out c'est encore lui.
Comme je disais, écoutez I don't wanna go home de Southside Johnny ou Dedication de Gary US Bonds, vous y verrez des similitudes avec The river et The promise.
Il resta dans le E Street Band après The river parce que Springsteen le lui demanda et qu'ils jouent ensemble depuis leurs tous premiers groupes dans les 60's.
C'est encore lui qui conseillera à Springsteen de laisser Nebraska tel qu'on le connait et de ne pas chercher à le ré-enregistrer avec le groupe.
Lorsque l'enregistrement de Born in the USA s'éternisa Steven préféra mener carrière dans son coin et rester actif plutôt que de repartir pour des siècles à enregistrer encore et toujours des titres supplémentaires alors que selon lui l'album était finalisé dès les premières sessions (le temps lui donna raison puisque ce sont ces sessions là qui furent utilisées), grand bien lui en prit son album Men without women est fabuleux.
Tu noteras qu'après son départ, Springsteen dissoudra le E Street Band sitôt finie la tournée Born in the USA. Par contre il demandera à Steve de faire parti de son groupe période Human touch (dont Van Zandt remixera le single, 57 channels).
Les exemples de leurs collaborations sont légion et il suffit de les voir en studio sur le dvd The promise pour en comprendre la profondeur. Steve Van Zandt est le bras droit indispensable, le consigliere, on peut comparer sa relation avec Springsteen avec celle qu'il a avec Tony Soprano dans la série Les Soprano, elle est bourrée de clins d'oeil à tous ça.
Pour faire simple, il ne s'est jamais contenté de jouer de la guitare et c'est là toute la différence entre son rôle et celui de Nils Lofgren (aussi talentueux que soit ce dernier).
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  TOF le Mar 5 Nov 2013 - 22:38

Hugo Spanky a écrit:
Tu noteras qu'après son départ, Springsteen dissoudra le E Street Band sitôt finie la tournée Born in the USA.
Avant la dissolution y a eu Tunnel of love me semble t'il.
Hugo Spanky a écrit:
Par contre il demandera à Steve de faire parti de son groupe période Human touch
Non je ne crois pas. Le seul ex E Streeter était Roy Bittan.
avatar
TOF
Admin

Messages : 1034
Date d'inscription : 14/06/2011

http://www.lohad.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Kyle William le Mar 5 Nov 2013 - 23:12


Qu'il est doux à lire cet éloge de Steve. Je l'approuve à 100% d'autant qu'il s'agit de faits davantage que d'une opinion. Je rajoute une ultime anecdote : Steve, en 87, atterré, tout comme moi, à l'écoute du premier morceau de Tunnel Of Love, l'album le plus "personnel" (et le plus mal product à mon avis) de son ex-patron de l'époque :
And I’m, like, ‘This is bullshit. People don’t need you talking about your life. Nobody gives a shit about your life. They need you for their lives. That’s your thing. Giving some logic and reason and sympathy and passion to this cold, fragmented, confusing world—that’s your gift. Explaining their lives to them. Their lives, not yours.’ And we fought and fought and fought and fought. He says ‘Fuck you,’ I say ‘Fuck you.’ I think something in what I said probably resonated.”

Il avait raison, une fois encore. J'aime les albums récents de Springsteen, mais je souhaite ardemment qu'il ne se passe plus jamais de l'avis de Steve. Il est le meilleur conseiller à avoir sur quelque boulot créatif que ce soit. Il est le gars du E Street Band dont un paquet de phrases me reviennent en mémoire sans arrêt quand je travaille. Un mélange de sagesse, de saine mauvaise foi, et d'amour indestructible de la vie et du métier; on devrait tous avoir un ami comme lui.

Kyle William

Messages : 1032
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Hugo Spanky le Mer 6 Nov 2013 - 10:27

TOF a écrit:
Hugo Spanky a écrit:
Tu noteras qu'après son départ, Springsteen dissoudra le E Street Band sitôt finie la tournée Born in the USA.
Avant la dissolution y a eu Tunnel of love me semble t'il.
Hugo Spanky a écrit:
Par contre il demandera à Steve de faire parti de son groupe période Human touch
Non je ne crois pas. Le seul ex E Streeter était Roy Bittan.
Ok, je ne sais pas si tu veux une discutions ou si tu mènes une enquête de police mais bon, renseignes toi sur ton sujet un peu plus en profondeur.
Au moment de Tunnel of love, le E.Street Band n'était plus qu'une vague appellation. Sur l'album, n'en parlons même pas et sur la (mini) tournée, le groupe était totalement réorganisé de manière à ne plus ressembler à ce qu'il était jusque là. La mise en valeur de Patti, des cuivres, les chorégraphies, le répertoire, le son, jusqu'à la disposition des membres sur scène tout avait été modifier.
Oui, en tant que groupe créatif incarnant le son de Springsteen avec tout ce que cela comporte comme traditions, c'est bien après la tournée Born in the USA que le E.Street Band cessa d'exister.

Human touch maintenant. Ok, tu lis les pochettes de disque et je t'en félicite mais je ne parlais pas du disque mais de la série de concerts qui suivie. Steve dirigea les répétitions pour la tournée, arrangeant les nouvelles versions des morceaux pour le tout nouveau groupe et s'il refusa de participer à celle ci c'est uniquement parce qu'un guitariste (shane fontayne) était déjà partie prenante dans l'aventure et qu'il ne souhaita pas l'en écarter à son profit (tout cela est d'ailleurs parfaitement relaté dans l'excellente biographie Bruce).
Et oui, encore, il remixa 57 channels pour la version single.
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Hugo Spanky le Mer 6 Nov 2013 - 10:43

Kyle William a écrit:
Qu'il est doux à lire cet éloge de Steve. Je l'approuve à 100% d'autant qu'il s'agit de faits davantage que d'une opinion. Je rajoute une ultime anecdote : Steve, en 87, atterré, tout comme moi, à l'écoute du premier morceau de Tunnel Of Love, l'album le plus "personnel" (et le plus mal product à mon avis) de son ex-patron de l'époque :
And I’m, like, ‘This is bullshit. People don’t need you talking about your life. Nobody gives a shit about your life. They need you for their lives. That’s your thing. Giving some logic and reason and sympathy and passion to this cold, fragmented, confusing world—that’s your gift. Explaining their lives to them. Their lives, not yours.’ And we fought and fought and fought and fought. He says ‘Fuck you,’ I say ‘Fuck you.’ I think something in what I said probably resonated.”

Il avait raison, une fois encore. J'aime les albums récents de Springsteen, mais je souhaite ardemment qu'il ne se passe plus jamais de l'avis de Steve. Il est le meilleur conseiller à avoir sur quelque boulot créatif que ce soit. Il est le gars du E Street Band dont un paquet de phrases me reviennent en mémoire sans arrêt quand je travaille. Un mélange de sagesse, de saine mauvaise foi, et d'amour indestructible de la vie et du métier; on devrait tous avoir un ami comme lui.
Je suis comme toi, je trouve que Miami "Little" Steve(n) Van Zandt est un musicien de tout premier ordre et son humilité ne fait que le rendre un peu plus attachant encore.
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi autant d'afficionados de Springsteen cherchent à minimiser son rôle. Il suffit pourtant d'écouter les albums avec ses oreilles plutôt que les yeux rivés sur les crédits pour mesurer son importance. Cela n'enlève rien au talent de Springsteen, au contraire, c'est aussi faire preuve d'intelligence que de savoir s'entourer de personnes qui excellent dans leur domaine et plus encore d'arriver à les garder près de soi durant autant d'années.
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  TOF le Mer 6 Nov 2013 - 13:01

Hugo Spanky a écrit:
Ok, je ne sais pas si tu veux une discutions ou si tu mènes une enquête de police mais bon, renseignes toi sur ton sujet un peu plus en profondeur.
J'espère que c'est une plaisanterie ces réflexions ....

avatar
TOF
Admin

Messages : 1034
Date d'inscription : 14/06/2011

http://www.lohad.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Hugo Spanky le Mer 6 Nov 2013 - 14:05

TOF a écrit:
Hugo Spanky a écrit:
Ok, je ne sais pas si tu veux une discutions ou si tu mènes une enquête de police mais bon, renseignes toi sur ton sujet un peu plus en profondeur.
J'espère que c'est une plaisanterie ces réflexions ....

Pas exactement mais je peux remplacer "enquête de police" par "correction d’instituteur pointilleux" si tu veux. Ceci dit isoler comme tu le fais une partie d'un texte en lui opposant des arguments partiellement hors-sujet n'a pas grand chose de constructif ni même de vraiment intéressant dans cet échange par ailleurs fort bienvenu sur le cas Steve Van Zandt. Dont je trouve qu'on ne parlera jamais trop.
Désolé si j'ai froissé ta susceptibilité.
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  calispera le Mer 6 Nov 2013 - 15:19

Hugo Spanky a écrit:
TOF a écrit:
Hugo Spanky a écrit:
Ok, je ne sais pas si tu veux une discutions ou si tu mènes une enquête de police mais bon, renseignes toi sur ton sujet un peu plus en profondeur.
J'espère que c'est une plaisanterie ces réflexions ....

Pas exactement mais je peux remplacer "enquête de police" par "correction d’instituteur pointilleux" si tu veux. Ceci dit isoler comme tu le fais une partie d'un texte en lui opposant des arguments partiellement hors-sujet n'a pas grand chose de constructif ni même de vraiment intéressant dans cet échange par ailleurs fort bienvenu sur le cas Steve Van Zandt. Dont je trouve qu'on ne parlera jamais trop.
Désolé si j'ai froissé ta susceptibilité.
Tss tsss Hugo Wink
TOF , à la base,n'a fait que venir apporter, en tout bonne foi, de la matière à pousser l'échange plus loin, sans montrer prétention ou attitude péremptoire.

Ce qui nous intéresse c'est ce que tu dis sur Stevie, et autant dire que c'est passionnant et qu'on le lit avec plaisir. On en veut encore, moi en tout cas Wink

Merci.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Fabrice le Mer 6 Nov 2013 - 19:19

je profite de ce débat pour poster ce lien : http://brucebase.wikispaces.com/Born+In+The+USA+-+Studio+Sessions

Suite à une révision récente, cette page propose la mise à jour la plus complète sur les sessions de BIUSA (avec ou sans SVZ).
Beaucoup de titres nous restent inconnus et pas seulement les sessions dites "Electric Nebraska".

Bonne lecture!
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5120
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Tophenko le Mer 6 Nov 2013 - 19:40

Hugo Spanky a écrit:
Kyle William a écrit:
Qu'il est doux à lire cet éloge de Steve. Je l'approuve à 100% d'autant qu'il s'agit de faits davantage que d'une opinion. Je rajoute une ultime anecdote : Steve, en 87, atterré, tout comme moi, à l'écoute du premier morceau de Tunnel Of Love, l'album le plus "personnel" (et le plus mal product à mon avis) de son ex-patron de l'époque :
And I’m, like, ‘This is bullshit. People don’t need you talking about your life. Nobody gives a shit about your life. They need you for their lives. That’s your thing. Giving some logic and reason and sympathy and passion to this cold, fragmented, confusing world—that’s your gift. Explaining their lives to them. Their lives, not yours.’ And we fought and fought and fought and fought. He says ‘Fuck you,’ I say ‘Fuck you.’ I think something in what I said probably resonated.”

Il avait raison, une fois encore. J'aime les albums récents de Springsteen, mais je souhaite ardemment qu'il ne se passe plus jamais de l'avis de Steve. Il est le meilleur conseiller à avoir sur quelque boulot créatif que ce soit. Il est le gars du E Street Band dont un paquet de phrases me reviennent en mémoire sans arrêt quand je travaille. Un mélange de sagesse, de saine mauvaise foi, et d'amour indestructible de la vie et du métier; on devrait tous avoir un ami comme lui.
Je suis comme toi, je trouve que Miami "Little" Steve(n) Van Zandt est un musicien de tout premier ordre et son humilité ne fait que le rendre un peu plus attachant encore.
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi autant d'afficionados de Springsteen cherchent à minimiser son rôle. Il suffit pourtant d'écouter les albums avec ses oreilles plutôt que les yeux rivés sur les crédits pour mesurer son importance. Cela n'enlève rien au talent de Springsteen, au contraire, c'est aussi faire preuve d'intelligence que de savoir s'entourer de personnes qui excellent dans leur domaine et plus encore d'arriver à les garder près de soi durant autant d'années.
Euh, j'adore Little Steven au point de posséder quelques vinyles après avoir pourri des K7 datant des années 80 non rééditées en cd (ah, bitter fruit...). 
Mais vous n'enjoliveriez pas un poil le tableau?
Steve est un homme de goût comme tout italo soprano américain qui se respecte   mais les boites à rythmes atroces, c'est beaucoup plus chez lui qu'on les trouve que chez le boss, non?
Les claviers des eighties aussi, non?
Jean Beauvoir aussi, non?
Bref, disons qu'il a lui aussi dérivé au fil des eighties sur une pente goutue assez douteuse, si j'en crois mes oreilles.
A ce propos, la prise de son du concert Amnesty de 86 ne lui rend vraiment pas service, une véritable cata, boite à rythmes et claviers en avant guitares en sourdine...
Mais j'adore Steve aussi, et il a fait pas mal de bons titres en effet.
avatar
Tophenko

Messages : 672
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Hugo Spanky le Mer 6 Nov 2013 - 20:33

Tu connais le coffret de remixes 12" singles consacrés à des morceaux de Born in the USA remixés par Arthur Baker avec lequel Little Steven fera Sun city ? J'adore la version de Cover me.
Ces remixes ne sont pas si éloignés du travail de Steve à la période dont tu parles, moins dépouillés toutefois que son album Revolution. A ce moment là New York baignait dans l'Electro Funk et le Hip-hop, une musique qui collait parfaitement aux propos revendicatifs et très politisés de Van Zandt.
Beaucoup de groupes ont pris ce virage là le temps de quelques disques certes pas toujours les meilleurs de leurs discographies mais qui ont le mérite d'avoir captés le son d'alors. Un son très urbain proche de celui de Prince à ses débuts (Dirty mind, Controversy).
Je comprends qu'on puisse ne pas aimer cette période de Little Steven et je reconnais que moi-même je ne me joue pas ces disques là (Freedom no compromise, Revolution) tous les matins en me levant mais je les ai gardé et il m'arrive de les poser sur la platine. Je les écoute plus comme si j'écoutais Run DMC que The river mais quand même.
Born again savage par contre , j'accroche moins.
Pour finir je dirais qu'un des morceaux de lui que j'aime le plus est la splendide ballade The time of your life qu'il enregistra pour la B.O de Nine months. Je ne résiste pas au plaisir de vous la faire partager. Sans oublier Affection un morceau de la B.O des Sopranos, là encore une foutue tuerie.

Little steven the time of your life

Affection
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Tophenko le Mer 6 Nov 2013 - 22:21

Très bons titres en effet.
Merci je ne les connaissais pas.  
Pour le reste, ta démonstration se tient, mais certains titres ont plus mal vieilli que d'autres et ce son est très daté (même avec des titres de Prince de la "grande" période, j'ai du mal, sur l'album Sign of the times par exemple).
Vu le recyclage actuel, c'est même pas impossible que cette mode de prod eighties revienne prochainement.
avatar
Tophenko

Messages : 672
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  TOF le Mer 6 Nov 2013 - 23:23

Hugo Spanky a écrit:
TOF a écrit:
Hugo Spanky a écrit:
Ok, je ne sais pas si tu veux une discutions ou si tu mènes une enquête de police mais bon, renseignes toi sur ton sujet un peu plus en profondeur.
J'espère que c'est une plaisanterie ces réflexions ....

Pas exactement mais je peux remplacer "enquête de police" par "correction d’instituteur pointilleux" si tu veux. Ceci dit isoler comme tu le fais une partie d'un texte en lui opposant des arguments partiellement hors-sujet n'a pas grand chose de constructif ni même de vraiment intéressant dans cet échange par ailleurs fort bienvenu sur le cas Steve Van Zandt. Dont je trouve qu'on ne parlera jamais trop.
Désolé si j'ai froissé ta susceptibilité.
Par "correction d’instituteur pointilleux".
J'adore.
Me sortir que j'ai lu que le dos des pochettes et me balancer tout un tas de trucs genre moi : Moi Je Sais. C'est super constructif.
Dire que sur Tunnel of Love le E Street n'était plus qu'une vague appellation parce que les mecs sur scène n'étaient pas rigoureusement placés comme sur celle d'avant. Sa femme est devant. Ben oui la tournée d'avant … c'était pas sa femme.
C'est pas mal comme analyse.
Alors que doit on penser de ce qui se passe depuis Magic ?
Voir même The rising.
Les mecs n'ont jamais du se voir plus de 10 secondes en studio.
Et pourtant, mis à part quelques aficionados de : "Je veux un E Street Resserré", c'est bien du Bruce Springsteen & The E Street Band qu'on nous présente et qu'on va voir.
Alors pourquoi après Born In the USA ?
Quand Clarence lui même écrit que c'est après la tournée Tunnel of love qu'il a reçu un coup de fil du Boss lui annonçant la nouvelle.

Le E street Band est à mon avis un groupe finalement comme les autres. Du moins comme une grande majorité d'entre eux. Un groupe qui a une histoire, qui a évolué, changé au fil des ans.
Comme de nombreux groupes. Des membres sont partis, d'autres sont venus. La vie de tas de groupes.
Sa particularité : jouer au service d'un homme.

Et au milieu de ce qui était au départ une bande de potes, il y a Miami Steve.
Qui effectivement n'a pas fait que jouer, et qui s'est révélé très bon derrière la vitre devant la grande table avec pleins de boutons.
avatar
TOF
Admin

Messages : 1034
Date d'inscription : 14/06/2011

http://www.lohad.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Kyle William le Jeu 7 Nov 2013 - 8:11

TOF a écrit:. Alors que doit on penser de ce qui se passe depuis Magic ?
Voir même The rising.
Les mecs n'ont jamais du se voir plus de 10 secondes en studio.
Et pourtant, mis à part quelques aficionados de : "Je veux un E Street Resserré", c'est bien du Bruce Springsteen & The E Street Band qu'on nous présente et qu'on va voir.
Je suis assez d'accord sur ce qui suit, mais ce point précis qui revient sans cesse, m'intrigue énormément. Beaucoup ont l'air de déplorer que le groupe n'existerait plus en studio et que Bruce enregistrerait tout seul pour ensuite faire venir les mecs et les filles séparément pour une piste ou un overdub par ci par là. On devrait s'en attrister. Mais de ce que j'ai pu en lire, tous les albums de la période O'Brien, Devil & Dust mis à part, ont été enregistré live par ce fameux E-Street Band resserré que tous nous rêvons de voir un jour sur scène : à savoir Max, Gary et Bruce live dans le studio.
Ensuite en effet, le reste, guitares lead, claviers, violons, cuivres, choeurs, effets seraient des overdubs. Euh pardon mais c'est quoi le problème ? Tous les groupes travaillent comme ça. Ce qui était franchement baroque, et pour le coup pas bien commode, c'est les sessions de 95 pour Greatest Hits, avec tout le monde à la fois en live et c'était probablement justifié par le fait qu'ils n'avaient que quelques jours pour graver des inédits et qu'en plus une caméra filmait tout le travail. Les puristes du toutafonlive me démentiront, mais je ne vois pas en quoi le fait de bosser rapidement basse-guitare-batterie en live + le reste du groupe en rere aurait de spécialement sacrilège par rapport aux tables de la loi du rock'n'roll et de l'amitié virile. Si le rock c'est de passer des mois en studio avec les mêmes potes à partager les mêmes pizzas et les mêmes bières, on va dire que c'est génial à 25 ans et sans doute un peu moins à 60 avec des familles, des maisons loin etc.
Moi j'entends sur Rising, Magic et WOAD un vrai groupe, c'est à dire une section rythmique pleine de cohésion, le E-Street Band, quoi, et que le reste soit en rere ne me choque pas. C'est particulièrement vrai sur WOAD qui a été enregistré (un peu trop vite) dans la foulée d'une tournée.
Je suis moins fan des disques véritablement enregistrés en solo, avec une foule de gens qui viennent poser leur instrument ensuite; justement, ça s'entend tout de suite que y a pas un groupe qui joue live au départ : c'est vrai sur Tunnel, Ghost, Devil & Dust, le summum étant Wrecking Ball qui est vraiment un disque bidouillé par un producteur tout seul, qui s'amuse avec ses sons.
Mais sur le fait d'enregistrer un disque live en studio en 5 jours avec le groupe resserré, rien à dire, au contraire; comme le dit justement Steve sur le making of de Born To Run "si tu passes 3 mois sur le son d'une guitare, c'est que quelque chose cloche."

Kyle William

Messages : 1032
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  yvvan le Jeu 7 Nov 2013 - 17:58

Quand JC et Margaux avaient interviewé Danny (il y a 10 ans peut être?), il avait balayé la question en disant que Springsteen avait les idées très précises dès qu'il entrait en studio... camarade fidèle à son patron...c'était peut être vrai du Springsteen d'il y a 10, sans doute moins vrai il y a plus de 20 ans... et on n'a du mal à croire que Danny n'ait pas apporté quelque chose avec son orgue, ni que Max soit pour rien dans toutes les batteries de Born in the USA, par exemple... Pas évident de savoir précisément l'apport des uns et d'autres...
avatar
yvvan

Messages : 1191
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 41
Album préféré : Born To Run

https://soundcloud.com/fabienmusic-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 le départ de Steve

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum