des livres où on parle de bruce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

des livres où on parle de bruce

Message  Zigomar le Lun 27 Juin 2011 - 20:05

Hugues B a écrit:
Hello,

Riche actualité en ce moment dans la bibliographie musicale française, avec quatre ouvrages dont trois ne sont pas exclusivement consacrés à Bruce mais en parlent de façon experte :

1/ Zep rock (Zep, Delcourt)
Si j'ai passé l'âge des BD de Zep, je me suis bien marré, en revanche, à la lecture de ce Zep Rock, dont une planche est consacrée à Bruce. Zep a l'air d'un vrai fan et son livre est touchant de sincérité.

2/ Le dictionnaire amoureux du rock (Antoine de Caunes, Plon)
Pas moins de deux entrées consacrées à Bruce dans le dico d'Antoine, qui sont plus des billets d'humeur que des entrées de dictionnaire classique. C'est un dico amoureux. Et Antoine est amoureux de Bruce, ce n'est pas nouveau, et il explique donc ici, en deux fois, à grand renfort d'adjectifs, ses rencontres avec le patron. Là encore, c'est touchant. Si vous allez le feuilleter en librairie, ne cherchez pas à la lettre S ou B (mais plutôt M ou R). Quel taquin, cet Antoine... Le reste du dico (reçu hier) a l'air très bien aussi, à ce que j'en ai lu. A lire autant pour les groupes, que pour l'époque, que pour le Tonio, dont le n° de téléphone portable est le 06 £& 52 §( 17 (meuh noooon....). Ca va encore me coûter cher en disque, cette connerie...

3/ Tout le monde vous dira non (Hubert Mansion, Autour du livre)
Cet épatant bouquin écrit par un avocat du show-biz (qui connait donc les choses de l'intérieur) est consacré à l'industrie musicale, ses arcanes, ses méthodes, ses recettes, ses dessous, et cite assez souvent des exemples relatifs à Bruce (entre deux cents autres...). Documenté, vivant et drôle, ce livre raconte tout ce qu'on ne voit pas et se passe au-dessus de nos têtes quand on achète un disque (les stratégies, les contrats, la promo...)

4/ Bruce Springsteen, une vie américaine (Marc Dufaud, Camion Blanc)Je ne l'ai pas lu, juste vu sur amazon, ça vient de sortir. C'est un pavé de 824 pages (bah, il faut bien ça...), au prix de... 38 euros. Ouille. La seule chose que je peux dire à ce stade, c'est qu'ils ne se mouchent pas du coude, au Camion Blanc. 38 euros, c'est un peu chérot. En tout cas, c'est bien qu'il y ait (enfin) un autre bouquin en français sur Bruce.

La bise (est venue)
Achebé

"Windows are for cheaters
Chimneys for the poor
Closets are for hangers
Winners... USE THE DOOR"
Rosalita - 1973


Kyle William a écrit:

Citation :
C'est qu'ils ne se mouchent pas du coude




Délicieuse expression française, tombée en désuétude ! Bravo, Mr Hugues B.



Chaudoudou a écrit:
Je suis tombé sur un super bouquin où il y a beaucoup, beaucoup de références. Son nom : "le livre de Joe" de Jonathan Tropper. Je le conseil vivement !

Extrait : Il farfouille parmi ma collection de CD et opte pour Born to run." A la mémoire de Sammy", dit il en insérant le compact. Nous continuons à rouler sans un mot, au son lent du lent crescendo de Thunder Road et de la voix rauque de Springsteen chantant tous ceux qui s'enterrent au fond de leur lit pour se complaire dans leur souffrance....


"A Sammy, dis je avec un sourire en portant un Toast.
- A Sammy, répète Wayne, et nous buvons chacun une gorgée de de vin.(il enclenche le lecteur CD et Springsteen entame les premiers accords de Backstreets). C'était notre chanson, dit Wayne tout doucement en fermant les yeux.
-Hein ? Backstreets ?
-Ouais, Backstreets, et alors ?
-Je ne sais pas moi. La plupart des couples que je connaissais, au bahut, avaient tous des chansons comme Can't Fight This Felling ou Glory of Love, ou encore In Your Eyes, tu vois ? Des chansons romantiques.

et encore beaucoup d'autres...



Bill Horton a écrit:

Citation :
Hugues B a dit :

Riche actualité en ce moment dans la bibliographie musicale française, avec quatre ouvrages dont trois ne sont pas exclusivement consacrés à Bruce mais en parlent de façon experte




Merci beaucoup pour ce tour d'horizon de l'actualité des livres en français évoquant Bruce. images/icones/icon7.gif

Au fait, qui est Marc Dufaud?
Un passionné ou s'agit il davantage d'un auteur ayant exécuté une commande du Camion Blanc?
Cela peut faire la différence quant à l'intérêt de l'ouvrage.

En tout cas cela est assez surprenant de voir paraitre une deuxième biographie de Springsteen par un auteur français.
Mais c'est tant mieux évidemment.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41rlK7LeYWL._SS500_.jpg

Friends like me because I speak my mind - Women love me because I take my time. "Live and let live" is my advice. If you've got questions, please ask me nice.


Matthias a écrit:
Le livre de (cet inconnu) Marc Dufaud est un livre écrit par lui-même ou c'est un travail de traduction?

Sinon Marc DuFaud ne serait pas le pseudo d'un certain Marc DeParis???

Big Up!!


CC Rider a écrit:

Citation :
Matthias a dit :


Sinon Marc DuFaud ne serait pas le pseudo d'un certain Marc DeParis???




ah non...lui c'est Marc DuVrai!

Kora power


Marc a écrit:

Citation :
Matthias a dit :

Le livre de (cet inconnu) Marc Dufaud est un livre écrit par lui-même ou c'est un travail de traduction?

Sinon Marc DuFaud ne serait pas le pseudo d'un certain Marc DeParis???




Alors là t'as Dufaud mon ami images/icones/icon6.gif

Tu l'as lu ce bouquin, il est plein de vannes à 2 balles images/icones/icon4.gif



labrespy a écrit:

Citation :
Chaudoudou a dit :

Je suis tombé sur un super bouquin où il y a beaucoup, beaucoup de références. Son nom : "le livre de Joe" de Jonathan Tropper. Je le conseil vivement !

Extrait : Il farfouille parmi ma collection de CD et opte pour Born to run." A la mémoire de Sammy", dit il en insérant le compact. Nous continuons à rouler sans un mot, au son lent du lent crescendo de Thunder Road et de la voix rauque de Springsteen chantant tous ceux qui s'enterrent au fond de leur lit pour se complaire dans leur souffrance....


"A Sammy, dis je avec un sourire en portant un Toast.
- A Sammy, répète Wayne, et nous buvons chacun une gorgée de de vin.(il enclenche le lecteur CD et Springsteen entame les premiers accords de Backstreets). C'était notre chanson, dit Wayne tout doucement en fermant les yeux.
-Hein ? Backstreets ?
-Ouais, Backstreets, et alors ?
-Je ne sais pas moi. La plupart des couples que je connaissais, au bahut, avaient tous des chansons comme Can't Fight This Felling ou Glory of Love, ou encore In Your Eyes, tu vois ? Des chansons romantiques.

et encore beaucoup d'autres...




largement commenté dans la rubrique bouquins il y a déjà de longs longs mois, voire années...

domi


Matthias a écrit:

Citation :
Marc a dit :



Alors là t'as Dufaud mon ami images/icones/icon6.gif

Tu l'as lu ce bouquin, il est plein de vannes à 2 balles images/icones/icon4.gif





Je ne peux pas savoir: je n'ai pas encore eu le livre mais...
Sachant que le livre est à 38 euros, soit 249,26 Francs. S'il y a des vannes à 2 balles dans ce livre, je devrais, en le lisant, en trouver 125 environ. Donc, dès que je le lis, je compte le nombre de vannes dedans. S'il y en a 125, j'en déduirais qu'il est de toi. Sinon, bah, j'aurais Du Faux.

Big Up!!


Chaudoudou a écrit:

Citation :
labrespy a dit :



largement commenté dans la rubrique bouquins il y a déjà de longs longs mois, voire années...




Ah désolé !



atx a écrit:
recuperé ce jour le pavé de Dufaud (citation HB)800 pages et écrit petit! et une vingtaine de pages de photos,le pavé est divisé en cinq livres je vous met le sommaire et j'attaque la lecture ce soir.
livre 1.American death trip(1949-1975)
1.stories of New Jersey
2.king of the alley
3.skin like leather
4.bullet in the chamber
5.né pour courir

livre 2.runaway american dream(1975-1985)
1.american madness
2.l'héritier
3.i'm rocker
4.un cauchemar américain
5.né aux états-unis

livre 3.american paranoia(1985-1995)
1.the price you've got to pay
2.goin'cali:la terre promise
3.solid rocks
4.lifetime american

livre 4.american skin(1995-2005)
1.the folksinger
2.un héros américain
3.the circle will be unbroken
4.bruce springsteen rises up

livre 5.american land(2005-2010)
1.citizen bruce
2.vérité et conséquences
3.livin'in the future



Bill Horton a écrit:

Citation :
atx a dit :

recuperé ce jour le pavé de Dufaud et je vous met le sommaire




Merci. images/icones/icon7.gif
Le menu à l'air plutôt alléchant. http://www.aceboard.net/kator/smiley36.abgif

http://4.bp.blogspot.com/_GNE7CV-9uX4/TDD7VhH_VXI/AAAAAAAAAMk/nsxvLLWeoLc/s1600/h2_john_1.jpg

Friends like me because I speak my mind - Women love me because I take my time. "Live and let live" is my advice. If you've got questions, please ask me nice.


Matthias a écrit:

Citation :
atx a dit :

recuperé ce jour le pavé de Dufaud (citation HB)800 pages et écrit petit! et une vingtaine de pages de photos,le pavé est divisé en cinq livres je vous met le sommaire et j'attaque la lecture ce soir.
livre 1.American death trip(1949-1975)
1.stories of New Jersey
2.king of the alley
3.skin like leather
4.bullet in the chamber
5.né pour courir

livre 2.runaway american dream(1975-1985)
1.american madness
2.l'héritier
3.i'm rocker
4.un cauchemar américain
5.né aux états-unis

livre 3.american paranoia(1985-1995)
1.the price you've got to pay
2.goin'cali:la terre promise
3.solid rocks
4.lifetime american

livre 4.american skin(1995-2005)
1.the folksinger
2.un héros américain
3.the circle will be unbroken
4.bruce springsteen rises up

livre 5.american land(2005-2010)
1.citizen bruce
2.vérité et conséquences
3.livin'in the future





Tu pourrais me dire où tu as réussi à te le procurer (net, librairie). Perso, je n'arrive pas à le trouver en librairie. On m'a dit qu'il ne serait pas dispo avant la fin de semaine prochaine. Sur Amazon, il n'est pas encore dispo non plus.

Big Up!!


atx a écrit:

Citation :
Matthias a dit :




Tu pourrais me dire où tu as réussi à te le procurer (net, librairie). Perso, je n'arrive pas à le trouver en librairie. On m'a dit qu'il ne serait pas dispo avant la fin de semaine prochaine. Sur Amazon, il n'est pas encore dispo non plus.




commander lundi 1er novembre en magasin à la FNAC,la fille m'annonce environ 1 mois d'attente et hier 1 mail m'annonçait qu'il était arrivé!!



sonic boom a écrit:

Citation :
c'est bien qu'il y ait (enfin) un autre bouquin en français sur Bruce




Euh... oui même plus que bien vu que le Camion blanc (et le noir) sont, à mon avis, ce qui se fait de mieux en publication rock donc si c'est à la hauteur de ce qu'ils publient d'habitude ça peut même être "hachement" bien.

Ils sont tous chez parallèles généralement (à panam)

everything dies, baby, thats a fact
But maybe everything that dies someday comes back
Put your makeup on, fix your hair up pretty
And meet me tonight in atlantic city


Matthias a écrit:
Merci!!!

Big Up!!


atx a écrit:

Citation :
Hugues B a dit :

3/[s]4/ Bruce Springsteen, une vie américaine (Marc Dufaud, Camion Blanc)Je ne l'ai pas lu, juste vu sur amazon, ça vient de sortir. C'est un pavé de 824 pages (bah, il faut bien ça...), au prix de... 38 euros. Ouille. La seule chose que je peux dire à ce stade, c'est qu'ils ne se mouchent pas du coude, au Camion Blanc. 38 euros, c'est un peu chérot. En tout cas, c'est bien qu'il y ait (enfin) un autre bouquin en français sur Bruce.

Achebé




j'ai acheté la 1ere version de "springsteen bruce frederick" 18 euros,ma femme m'a offert la 2 ème version agrementée d'environ 180 pages,(24 euros actuellement à la FNAC)42 euros au total,le castor est pas mal non plus dans son genre
images/icones/icon15.gif ceci étant dit sans aucune animosité,et merci pour ton travail



Bernard a écrit:

Citation :
Hugues B a dit :


2/ Le dictionnaire amoureux du rock (Antoine de Caunes, Plon)
Pas moins de deux entrées consacrées à Bruce dans le dico d'Antoine, qui sont plus des billets d'humeur que des entrées de dictionnaire classique. C'est un dico amoureux. Et Antoine est amoureux de Bruce, ce n'est pas nouveau, et il explique donc ici, en deux fois, à grand renfort d'adjectifs, ses rencontres avec le patron. Là encore, c'est touchant. Si vous allez le feuilleter en librairie, ne cherchez pas à la lettre S ou B (mais plutôt M ou R). Quel taquin, cet Antoine... Le reste du dico (reçu hier) a l'air très bien aussi, à ce que j'en ai lu. A lire autant pour les groupes, que pour l'époque, que pour le Tonio, dont le n° de téléphone portable est le 06 £& 52 §( 17 (meuh noooon....). Ca va encore me coûter cher en disque, cette connerie...




Je suis justement tombe par hasard il y a 2 heures sur une emission TV literraire sur la 5 ou Antoine presentait sont livre.

Bien entendu, Bruce a eu le mot de la fin, presente comme etant le plus inspirant des 'poetes' Rock.....



yvvan a écrit:

Citation :
sanglier a dit :

Tonio déclare sa flamme !
Dans l'émission littéraire de François Busnel sur France 5 "La grande Librairie" de jeudi 4 novembre rediffusée ce matin, Antoine de Caunes assure outre la promo de son "Dico amoureux du rock" et celle du bouquin de son pote Chalumeau, la promo du coffret Darkness et déclare une fois de plus son admiration pour le Boss (52 ème minute de l'émission).

Lien ici





lisez vous les uns les autres: faites une recherche avant de poster en cliquant ici


foué a écrit:foué
vu hier a Virgin un bouquin sur les années "BEST" 70-80 AVEC UN SUPER ARTICLE sur un concert de 78, je l'ai survolé mais ça resume tout !



devil59620 a écrit:

Citation :
atx a dit :



commander lundi 1er novembre en magasin à la FNAC,la fille m'annonce environ 1 mois d'attente et hier 1 mail m'annonçait qu'il était arrivé!!





Je l'ai commandé il y a environ une semaine sur Amazon ; ce matin j'ai reçu un mail pour me dire que la sortie était reportée et qu'il ne serait dispo qu'à partir du 24/11 ????????????



Matthias a écrit:

Citation :
devil59620 a dit :




Je l'ai commandé il y a environ une semaine sur Amazon ; ce matin j'ai reçu un mail pour me dire que la sortie était reportée et qu'il ne serait dispo qu'à partir du 24/11 ????????????




Je l'avais commandé en librairie. Le libraire m'a indiqué à deux reprises que la sortie était repoussée. Depuis, je l'ai commandé sur le marketplace de la fnac.com car "en stock". Commande passée samedi et vente confirmée aussitôt par le vendeur... Logiquement, je devrais bientôt le recevoir... Dès que je le reçois (ou pas), je mets un message ici (ou pas).

Big Up!!


atx a écrit:

Citation :
devil59620 a dit :




Je l'ai commandé il y a environ une semaine sur Amazon ; ce matin j'ai reçu un mail pour me dire que la sortie était reportée et qu'il ne serait dispo qu'à partir du 24/11 ????????????




je confirmes que j'ai bien ce bouquin depuis le 5/11,j'étais allé au magasin virgin et cultura,le 1er ne l'avais pas sur l'ordinateur,commentaire ironique de la vendeuse étonnée quand à la réalité de ce que je lui disais,en effet Marc Dufaud à aussi écris un bouquin sur Boris Vian,quand au 2ème l'avais bien sur son ordinateur mais commandé chez l'éditeur "camion blanc" ne semble pas dans leur habitude!sinon à la lecture des 1ères pages je dois avoué que je découvre pas mal de choses que je n'ai pas souvenir d'avoir lu ailleur(bruce aurait par exemple été chahuté assez sérieusement par 2 lascars,cela aurai été jusqu'à l'agression sexuel)et l'auteur semble avoir bossé son sujet.



yvvan a écrit:
voici le dossier de presse pour présentation du bouquin: cliclic ici

ça donne vraiment envie! http://www.aceboard.net/kator/smiley36.abgif

L'auteur prépare également un livre Elvis Presley et un roman tandis qu'un autre sur les rebelles du rock est à paraitre en 2011.



Bill Horton a écrit:

Citation :
yvvan a dit :

voici le dossier de presse pour présentation du bouquin: cliclic ici
ça donne vraiment envie! http://www.aceboard.net/kator/smiley36.abgif



Merci pour le lien ça donne plutôt envie en effet.

Springsteen serait peut être bien inspiré de méditer une de ces anciennes citations, ici en exergue: “Beeing a rock star that’s the booby prize. Me, I set out to be a rock’n’roller.”
Cela pourrait éventuellement lui servir pour appréhender la dernière partie de son parcours. images/icones/icon10.gif
En tout cas ça avait de la gueule. images/icones/icon7.gif

http://www.dose.ca/3632824.bin?size=dose462

Friends like me because I speak my mind - Women love me because I take my time. "Live and let live" is my advice. If you've got questions, please ask me nice.


papi a écrit:

Citation :
yvvan a dit :

voici le dossier de presse pour présentation du bouquin: cliclic ici

ça donne vraiment envie! http://www.aceboard.net/kator/smiley36.abgif

L'auteur prépare également un livre Elvis Presley et un roman tandis qu'un autre sur les rebelles du rock est à paraitre en 2011.



Ca donne envie, en apparence ça ressemble à une biographie à la Nick Tosches qui a fait deux superbes ouvrages dans le genre, Dino sur Dean Martin et Night Train sur Sonny Liston le grand poids lourd.
Ben vraiment on est cerné par Bruce ces temps-ci. Quelles coïncidences images/icones/icon3.gif http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley16.abgif.gif



mathis a écrit:
ça me fait envie aussi !
par contre quel vilain choix iconographique pour les 1ere et 4e de couverture, qui vient presque contredire tout le propos explicité.

Dom Icile


papi a écrit:

Citation :
mathis a dit :

ça me fait envie aussi !
par contre quel vilain choix iconographique pour les 1ere et 4e de couverture, qui vient presque contredire tout le propos explicité.



Malheureusement la couverture est faîtes pour attirer le chaland, et ces images de Bruce en 84-85 sont les plus repérables pour tous.smile/eek.gif



Nicolas a écrit:
Les infos du livre ont été vérifié ou c'est une bio romancée ?

Summer tour 2011: Going Nowhere / Dour / ...


sonic boom a écrit:
J'étais hier soir chez un ami dont la bibliothèque pantagruélique contient plein de livres relatifs aux USA... Une passion pour le pays on dirait et je tombe sur une bio de Reagan qui dit

Ronald Reagan - une vie américaine.

Je me demande si Marc Dufaud l'a fait exprès. En tout cas ce clin d'oeil éditorial est plutôt amusant quand on sait à quel point Bruce s'est opposé à ce président là!

everything dies, baby, thats a fact
But maybe everything that dies someday comes back
Put your makeup on, fix your hair up pretty
And meet me tonight in atlantic city


devil59620 a écrit:

Citation :
Matthias a dit :



Je l'avais commandé en librairie. Le libraire m'a indiqué à deux reprises que la sortie était repoussée. Depuis, je l'ai commandé sur le marketplace de la fnac.com car "en stock". Commande passée samedi et vente confirmée aussitôt par le vendeur... Logiquement, je devrais bientôt le recevoir... Dès que je le reçois (ou pas), je mets un message ici (ou pas).




Pour moi, ça y est, Mme Devil l'a reçu aujourd'hui...mais comme j'ai également reçu le coffret Darkness aujourd'hui, le bouquin, elle l'a mis de côté...pour me l'offrir à Noel...et ainsi selon ses dires m'éviter une overdose springsteenienne images/icones/icon15.gif






yvvan a écrit:

Citation :
devil59620 a dit :



Je l'ai commandé il y a environ une semaine sur Amazon ; ce matin j'ai reçu un mail pour me dire que la sortie était reportée et qu'il ne serait dispo qu'à partir du 24/11 ????????????





ce livre est disponible depuis la fin octobre, après renseignement. Ce doit être propre à la logistique amazon
Et voici des extraits (copieux, 14 pages) du livre "Bruce Springsteen, une vie américaine":

http://hopeanddreams.free.fr/PromoSpringsteen2.pdf


lisez vous les uns les autres: faites une recherche avant de poster en cliquant ici


papi a écrit:
un coup d' avant de se lancer dans une aussi grosse lecture ça fait pas de mal. J'ai une petite question aussi: ces 14 pages sont une sélection de l'auteur pour faire la promo du livre ou bien c'est ta propre sélection images/icones/icon4.gif



yvvan a écrit:
non, pas ma sélection... c'est une sélection de l'auteur et/ou de son éditeur

lisez vous les uns les autres: faites une recherche avant de poster en cliquant ici


marchouillard a écrit:
Marc Dufaud est romancier et critique et réalisateur. Il a écrit Les peaux transparentes, un livre génial et d'autres ouvrages sur la littérature et le rock. C'est vraiment le spécialiste de Springsteen, j'ai dévoré son bouquin qui est véritablement une mine d'or pour ceux ou celles qui aiment Bruce et la musique en général !



papi a écrit:

Citation :
marchouillard a dit :

Marc Dufaud est romancier et critique et réalisateur. Il a écrit Les peaux transparentes, un livre génial et d'autres ouvrages sur la littérature et le rock. C'est vraiment le spécialiste de Springsteen, j'ai dévoré son bouquin qui est véritablement une mine d'or pour ceux ou celles qui aiment Bruce et la musique en général !




Ah donc il y en aurait qui serait faussement le spécialiste de Springsteen alors http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/icon_e_wink.gif. Bon très bien si c'est une mine d'or, vu qe son cours est fortement remonté ces derniers temps...Est-ce que le livre développe un point de vue original sur le bonhomme, ou bien est-ce que c'est juste un truc très documenté mais que pas mal de fans connaissent déjà d'une manière ou d'une autre images/icones/icon4.gif



Shenandoah a écrit:
Celui-là il me plaît bien http://www.aceboard.net/kator/lool.abgif Merci pour l'info HB !!

http://img832.imageshack.us/img832/7636/happysexhappygirlshappy.jpg

Un aperçu de la bd avec ACDC, les Rolling Stones, Bob Dylan, Festival et Pirate

http://www.zephappybooks.com/happyrock/decouvrirlabd.php

http://pic.aceboard.net/img/286628/660/1184398449.gif


Hugues B a écrit:
Mince, Zep a fait une faute d'orthographe à mon nom, qu'il n'a pas pu s'empêcher de rapprocher de celui de Bruce. Ou alors je me fais un film ? http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley16.abgif.gif

"Windows are for cheaters
Chimneys for the poor
Closets are for hangers
Winners... USE THE DOOR"
Rosalita - 1973


papi a écrit:

Citation :
Hugues B a dit :

Ou alors je me fais un film ? http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley16.abgif.gif



Une BD non peut-être images/icones/icon4.gif



Gene Vincent a écrit:Gene Vincent
Plus de 800 pages, le bouquin de Marc Dufaud, et il manque rien sur la vie du Boss. Ce mec a fait un vrai travail de "bénédictin" comme on dit. Je connais son nom pour avoir lu des chroniques de lui dans Rock & Folk" et pour son roman "les peaux transparentes" aux éditions Trouble-Fête", où il raconte ses dérives "junk" avec son pote Daniel Darc dans les années 90. Il est aussi l'auteur d'un gros bouquin sur "les Décadents" (édit. Scali) C'est donc un vrai auteur, avec une "plume", chose rare dans les bouquins rock. Je crois qu'avec son "Bruce Springsteen" il a écrit le bouquin incontournable sur le Boss. Difficile de placer la barre plus haut.



mathis a écrit:

Citation :
Gene Vincent a dit :

Plus de 800 pages, le bouquin de Marc Dufaud, et il manque rien sur la vie du Boss. Ce mec a fait un vrai travail de "bénédictin" comme on dit. Je connais son nom pour avoir lu des chroniques de lui dans Rock & Folk" et pour son roman "les peaux transparentes" aux éditions Trouble-Fête", où il raconte ses dérives "junk" avec son pote Daniel Darc dans les années 90. Il est aussi l'auteur d'un gros bouquin sur "les Décadents" (édit. Scali) C'est donc un vrai auteur, avec une "plume", chose rare dans les bouquins rock. Je crois qu'avec son "Bruce Springsteen" il a écrit le bouquin incontournable sur le Boss. Difficile de placer la barre plus haut.





c'est sûr que poster son 1er message pour dire ça, c'est convaincant en termes de sincerité

Difficile de faire plus opportuniste.

Alors que ça aurait été très sympa d'en parler en amont.


Dom Icile


Gene Vincent a écrit:
En parler en amont ? Je viens juste d'arriver.



Marc a écrit:

Citation :
mathis a dit :


Alors que ça aurait été très sympa d'en parler en amont.




Que vient faire Marcel là-dedans images/icones/icon4.gif

Sinon Mathis pour le reste tu as raison images/icones/icon8.gif
En plus ce n'est pas le 1er dans ce cas, je trouve ça plutôt un peu "louche", mais ce n'est que mon avis, je peux me tromper images/icones/icon18.gif



Bill Horton a écrit:

Citation :
mathis a dit :

c'est sûr que poster son 1er message pour dire ça, c'est convaincant en termes de sincerité



Gene Vincent c'est pas le pseudo d'Eddie Cochran? images/icones/icon12.gif

http://img136.imageshack.us/img136/6936/3333tn5oh3.gif

Friends like me because I speak my mind - Women love me because I take my time. "Live and let live" is my advice. If you've got questions, please ask me nice.


Matthias a écrit:
C'est curieux ce message. J'ai reçu un m.p. hier qui a des ressemblances avec ce message dans les termes utilisés. La personne citait aussi les autres bouquins, le côté incontournable...

Mais bon c'est peut-être un hasard.

En tout cas, merci de citer les autres livres de l'auteur tout en précisant l'édition entre parenthèses. Il ne manque que le lien pour commander.
http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/icon_e_wink.gif

Big Up!!


yvvan a écrit:


lisez vous les uns les autres: faites une recherche avant de poster en cliquant ici


mathis a écrit:

Citation :
Gene Vincent a dit :

Plus de 800 pages, le bouquin de Marc Dufaud, et il manque rien sur la vie du Boss. Ce mec a fait un vrai travail de "bénédictin" comme on dit. Je connais son nom pour avoir lu des chroniques de lui dans Rock & Folk" et pour son roman "les peaux transparentes" aux éditions Trouble-Fête", où il raconte ses dérives "junk" avec son pote Daniel Darc dans les années 90. Il est aussi l'auteur d'un gros bouquin sur "les Décadents" (édit. Scali) C'est donc un vrai auteur, avec une "plume", chose rare dans les bouquins rock. Je crois qu'avec son "Bruce Springsteen" il a écrit le bouquin incontournable sur le Boss. Difficile de placer la barre plus haut.




à moi de faire exercice promotionnel (je t'emprunte quelques tournures de phrases tu m'en veux pas)

Citation :
Pas plus d'une phrase , l'avis de Gene Vincent, et il manque pas d'air. Ce mec joue à la vierge effarouchée comme on dit quand on s'aperçoit qu'il essaie de nous revendre son bouquin sur le forum. Je connais pas son nom puisqu'il s'evertue à prendre des pseudos de rockers des années 50. C'est donc une vraie tentative de manipulation, chose rare par ici. Je crois qu'avec son "plaidoyer virginal pour Marc Dufaud et son nouveau bouquin" il a écrit exactement ce qu'il fallait pour qu'on ait finalement pas envie de le lire. Difficile de faire plus maladroit.





(j'ajoute : et c'est bien dommage car c'est sûrement très bien, et on ne peut que louer un tel travail. Mais nous le vendre comme ça, c'est faire peu de cas des fans de Springsteen présents sur ce forum, qui représentent une part non négligeable des lecteurs acheteurs potentiels - ce qui est bien triste car bien trop peu, pour la connaissance de l'artiste, soit dit en passant).

http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/icon_e_wink.gif



Kyle William a écrit:
J'ai dû lire 50 000 pages sur Bruce Springsteen dans ma vie; 800 de plus, c'est au dessus de mes forces; j'ai 42 ans et j'ai pas encore lu Dostoïevski, donc ça sera sans moi.
(Sauf mon respect pour HB qui écrit des posts intéressants ici sans forcément faire la pub de ses bouquins.)

Kyle


papi a écrit:

Citation :
Kyle William a dit :

J'ai dû lire 50 000 pages sur Bruce Springsteen dans ma vie; 800 de plus, c'est au dessus de mes forces; j'ai 42 ans et j'ai pas encore lu Dostoïevski, donc ça sera sans moi.
(Sauf mon respect pour HB qui écrit des posts intéressants ici sans forcément faire la pub de ses bouquins.)



http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley14.abgif.gif http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley14.abgif.gif http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley14.abgif.gif
ne pas avoir lu Dostoïevski à 42 ans effectivement c'est dingue, il ne te reste plus qu'a viser la Rolex à 50 mon vieux Kyle http://images-ftvi.mesdiscussions.net/icones/smilies/bounce.gif http://images-ftvi.mesdiscussions.net/icones/smilies/bounce.gif http://images-ftvi.mesdiscussions.net/icones/smilies/bounce.gif



Kyle William a écrit:
C'est davantage à ma portée peut-être…

Kyle


papi a écrit:


papi a écrit:
Toujours aucun compte rendu du livre sur le net, à croire que personne ne l'a acheté, ni ici ni ailleurs...malgré quelques petits efforts de promo de ci delà.



garageland a écrit:
Je confirme: essayé de le trouver dans 3 ou 4 magasins ou librairies: zéro pointé !!! images/icones/icon18.gif



papi a écrit:
Commandé sur ma zone. Je viens de me rendre compte que ça me fait un peu peur de me taper 800 pages sur Bruce à nouveau. J'en suis pas à 500 000 comme Kyle, et je n'ai pas de Rolex non plus, mais bon je n'ai pas encore 50 ans.
Je ferai un compte rendu, mais j'ai encore deux trucs et demi à lire avant.



avatar
Zigomar

Messages : 201
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 31
Localisation : Montréal
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

http://louder-speaker.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  Zigomar le Lun 27 Juin 2011 - 20:12

Matthias a écrit:
J'ai réussi à me le procurer mais non sans difficultés.
Je l'ai commandé chez un libraire qui au passage m'a clairement fait comprendre que ça l'ennuyait de travailler avec cet éditeur. Au final, je le comprends car la réception du livre a été reportée plusieurs fois et le livre n'est jamais arrivé. Alors j'ai fini par le commander sur le marketplace de la fnac. Je ne recommande pas le chapitre.com comme vendeur. Dix jours après ma commande, ne voyant rien venir, j'ai contacté le vendeur qui, sans honte, m'a répondu qu'il avait oublié de me l'envoyer.

Finalement, je l'ai enfin reçu. J'avoue l'avoir mis un peu en attente de lecture avec celui de Keith Richards et celui de Patti Smith. Mais tout d'abord, c'est déjà 800 pages mais écrit de manière minuscule qui plus est. Cela risque de gâcher grandement le plaisir de lire. J'ai lu vite fait la partie sur le début des années 2000. Si on doit comparer avec celui de H.B. - comparaison inévitable - l'un semble privilégier la quantité et l'autre la qualité. A voir si cela se confirme sur l'ensemble du livre.

Big Up!!


Kyle William a écrit:

Citation :
papi a dit :

Commandé sur ma zone. Je viens de me rendre compte que ça me fait un peu peur de me taper 800 pages sur Bruce à nouveau. J'en suis pas à 500 000 comme Kyle, et je n'ai pas de Rolex non plus, mais bon je n'ai pas encore 50 ans.
Je ferai un compte rendu, mais j'ai encore deux trucs et demi à lire avant.




Dont Dostoïevki ?

Kyle


atx a écrit:
pas trop le temps de lire en ce moment,j'en étais arrivé au 100 premières pages,et pour reprendre ce que dit Matthias c'est ecrit minuscule.donc les 1 ères impressions c'est que Dufaud semble avoir bossé sur le sujet et aime la précision.en livrant pas mal de détail,n'ayant pas lu 50000 pages sur le sujet ,je dois avouer que pour le moment je découvre pas mal d'anecdotes.mais c'est vrai que la lecture n'est pas aisé avec des caractères si petit,mais voila un livre que je recommanderai à tous fans debutant!
je suis etonné de la difficulté de certains à se procurer le bouquin,commandé en magasin FNAC et livré quelques jours après. dernier point,Matthias confirmera peut etre,la chose me semble fragile au niveau de la reliure,une feuille détachée dès le 1 er jour.
je n'ai pas le talent de certains d'entre vous pour apporter un résumé,mais j'attends avec impatience de lire quelques lohadeurs sur le sujet.



papi a écrit:

Citation :
Kyle William a dit :



Dont Dostoïevki ?



http://www.aceboard.net/kator/smiley130.abgif
T'ai en progrès il te manque plus que le s pour écrire correctement son nom http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/icon_e_wink.gif



Kyle William a écrit:Kyle William
Ouais, j'ai en progrès !
Je termine Toltoï et j'attaque !

Kyle


papi a écrit:
http://www.aceboard.net/kator/lool.abgif énorme, voilà ce qui arrive quand on veut chambrer ses petits camarades et qu'on est au boulot en même temps. Bon au moins je çè écrire en phonétique



Hugues B a écrit:
Au boulot, au boulot... c'est vite dit. Toujours à la Jonquère, Olive ?



papi a écrit:


papi a écrit:
A y est j'ai fini la lecture un peu fastidieuse de Dufaut sur Bruce.
Comment dire...le bilan de la lecture est globalement positif comme dirait Georges Marchais. Et pourtant je suis mauvais public en général. http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley16.abgif.gif
En fait cet ouvrage est contrasté et très long. Il a cependant le mérite de faire le tour de la carrière de Springsteen et de ce fait cela lui donne une cohérence qui fait que je suis allé au bout de lecture bien que celle-ci soit parfois fastidieuse voire pénible.
Tout le début de l'ouvrage jusqu'à la période de la sortie de BITUSA est très intéressante mais pour ceux qui ont déjà beaucoup lu sur cette période. Son point de vue sur la genèse de Bruce avant qu'il ne soit emporté par le tourbillon de BITUSA est bien mise en scène, le rythme de l'écriture reprend le fil des concerts et des tournées interminables, des sessions d'enregistrements, de cette volonté farouche de sortir du lot à tout prix, tout en choisissant son chemin. Les détails de sa vie, de son rapport à l'art, à l'argent, aux femmes, à la vie sociale sans être originaux ou basés sur des infos inconnues mettent en relief un personnage somme toute bien secret qui se cache souvent derrière son image médiatique. Le propos est dans cette partie du livre sans concession, avec très peu d'erreurs factuelles et laisse également le lecteur se faire sa propre idée. Jusque là c'est très bien. Mais justement cela commence à se gâter avec la période BITUSA, curieusement l'écriture deviens répétitive, l'analyse à la fois très banale et très en faveur de Bruce, on croirait avoir à faire à son avocat français tirant à boulet rouge sur Bigot, Capadevielle, Libé, tous les anti-américains primaires. Au moment où il écrit que Bruce commence à être en panne d'inspiration, lui-même devient poussif dans son écriture et son argumentaire, les erreurs factuelles deviennent énormes et très nombreuses. En gros autant il donne le sentiment de maitriser les tournées, ce qui est joué, où et dans quel contexte jusqu'à The River autant il est complètement à côté de la plaque par la suite. Sur le fond de l'analyse il se perd un peu dans une défense convenu de Springsteen superstar d'un côté, impliqué dans la vie locale et des side projects avec des loosers. Ce double éclairage serait censé nous montrer l'authenticité du bonhomme...pas convaincu (de l'argumentaire pas de de l'aspect sincère de Springsteen). Alors que dans la première partie différentes facettes du personnage sont articulées, il ne reste plus que cette dualité depuis 85 et sa panne d'inspiration assez récurrente depuis 83. Ce qui reste intéressant tout de même c'est que depuis 82 et la sortie de Nebraska Springsteen semble avoir peur d'être ringardisé et que cet élément est important pour comprendre pourquoi il acceptent BITUSA, pourquoi il cherche un son FM pour HT, mais aussi comment se construit le renouveau du E Street Band après le Reunion tour, avec son implication en tant que figure emblématique de la culture populaire américaine, cela a fonctionné pour The Risng, mais a été un échec pour Magic et pour WOAD deux disques arrivés à contre temps dans le présent politico-social des states, sans préjuger bien sûr de la qualité artistique des disques.
Enfin je suis très surpris du nombre incroyable de fautes en tout genre qui plombe vraiment le texte, il y en a plusieurs centaines, cela va de la faute d'orthographe sur les noms propres, aux erreurs systématiques sur les titres de chansons, en passant par les coquilles, erreur de ponctuations et surtout beaucoup de répétitions qui rendent le texte de plus en plus indigeste au fil des pages.
C'est même indigne d'un livre publié, l'auteur a peut-être eu peu de temps pour relire son manuscrit mais pour l'éditeur c'est un zéro pointé, payer cher pour aucun travail d'édition c'est juste du vol.
Je le conseille quand-même quelque soit son niveau en brucologie, surtout pour la première partie.



sonic boom a écrit:

Citation :
Enfin je suis très surpris du nombre incroyable de fautes en tout genre qui plombe vraiment le texte, il y en a plusieurs centaines, cela va de la faute d'orthographe sur les noms propres, aux erreurs systématiques sur les titres de chansons, en passant par les coquilles, erreur de ponctuations et surtout beaucoup de répétitions qui rendent le texte de plus en plus indigeste au fil des pages




Tout pareil... Ce sont les vacances et j'avance mais je suis atterré par les fautes au point que j'envisageais d'écrire à l'éditeur pour lui dire à quel point c'est honteux ; probablement le fait d'une politique budgétaire qui supprime les petites mains à savoir les relecteurs (c'était un métier avant mais qui se perd dans l'édition). Bref, c'est tout simplement honteux!

everything dies, baby, thats a fact
But maybe everything that dies someday comes back
Put your makeup on, fix your hair up pretty
And meet me tonight in atlantic city


ragotin a écrit:
http://www.deslivres.com/images/products/image/La-promesse-du-feu.jpg

bien sûr, un des personnages principaux est fan du boss...
En plus, le bouquin est parfait.
http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/Love.gif



Bill Horton a écrit:

Citation :
papi a dit :

Springsteen semble avoir peur d'être ringardisé et que cet élément est important pour comprendre pourquoi il acceptent BITUSA, pourquoi il cherche un son FM pour HT, mais aussi comment se construit le renouveau du E Street Band après le Reunion tour, avec son implication en tant que figure emblématique de la culture populaire américaine, cela a fonctionné pour The Risng, mais a été un échec pour Magic et pour WOAD deux disques arrivés à contre temps dans le présent politico-social des states, sans préjuger bien sûr de la qualité artistique des disques.




Merci pour tes commentaires sur ce pavé sur lequel je n'ai pas encre réussi à mettre la main.

Malgré ses nombreuses imperfections le livre semble quand même très intéressant, rien que dans ton post on découvre un certain nombre de pistes pas habituellement envisagées pour éclairer le parcours de Springsteen.

Cela m'a aussi fait penser à un topic récent sur Bon Jovi (qui disait notamment que Springsteen donnerait beaucoup pour avoir encore un hit; tout le monde avait pris ça comme une boutade mais c'était peut être sa façon a lui d'exprimer ce qu'il percevait d'un certaine crainte de Springsteen de se voir ringardisé à un moment donné)

Je vais essayer de me dégoter ce bouquin et on en reparle éventuellement. http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/icon_e_wink.gif

http://www.staragora.com/images/flux/250x250/3/0/304c601d8c3e2ffc09d6557f5b376c244807086ee9690.jpg


Friends like me because I speak my mind - Women love me because I take my time. "Live and let live" is my advice. If you've got questions, please ask me nice.


Sipalyne a écrit:
Pour ceux qui cherchent à se procurer le livre de Marc Dufaud, je l'ai reçu aujourd'hui, en le commandant sur Alapage il y a 3 semaines. C'est le seul endroit sur le net où je l'ai trouvé dispo sur commande.
Pas encore commencé, mais le choix des photos de couverture est pour le moins étonnant ... Les photos intérieures sont aussi curieuses : toutes de la même période ; prises lors de ses venues en France en 88 il me semble. Pas de légendes.
Ne reste plus qu'à le lire !

Valérie


Gibson a écrit:
Zep est bien fan de Springsteen. je l'ai rencontré à un concert à Bercy...



Kitty a écrit:
la fnac vient d'annuler ma commande passée en novembre, elle ne peut se réapprovisionner.


If I should fall behind, wait for me.

http://img266.imageshack.us/img266/4076/jasmin2.jpg



71Chevy a écrit:
En train de lire le bouquin de Dufaud.
D'abord, c'est une somme indéniablement bien documentée.
J'aborde la période BTR et l'inventaire de tous les concerts donnés depuis l'époque Asbury commence à être fastidieux.
cependant, 800 pages avec Bruce, c'est toujours bon à prendre, surtout en Français.
En ce qui concerne le rapport qualité-prix, c'est déjà largement supérieur au bouquin du Big Man, dont les souvenirs du Co-auteur sont franchement chiants...Et je parle pas des pseudo-rêves.
Donc, c'est prenant à lire et l'auteur semble maîtriser son sujet.Mais qui suis-je pour en juger...
pour finir, voilà un achat que je ne regrette pas.

" Now young faces grow sad and old..."


Matthias a écrit:
En lisant ce livre, je me pose tout de même la question "pourquoi écrire autant". Cet auteur n'a aucun esprit de synthèse. Comme s'il écrivait dans le seul but d'écrire et non dans l'idée d'être lu. Une sorte de graphomanie.
Alors oui, on en apprend plus que dans le livre de H.B. mais ça n'a aucun intérêt de faire 800 pages. Les livres en anglais qui contiennent des anecdotes que l'on ne trouve pas dans le livre de H.B. ne font pas pour autant 800 pages écrites en police de 4.
J'aimerais connaître la profession de Dufaud. La première chose que l'on t'apprend quand tu commences à écrire est d'exprimer une idée en un minimum de mots. Dans le cas de ce livre, c'est raté et c'est réellement irritant... à mon avis.

Big Up!!


atx a écrit:
c'est vrai que cette folie du détail et cette police minuscule m'on pour le moment éloigné de ce livre,je le lirai quand je serai en vacance.



papi a écrit:

Citation :
atx a dit :

c'est vrai que cette folie du détail et cette police minuscule m'on pour le moment éloigné de ce livre,je le lirai quand je serai en vacance.



Pour la police c'est vrai que c'est abusé, mais je pense que c'est l'éditeur qui est responsable.smile/!eyemouth.gif smile/rcain.gif En tout cas ma vue en a pris un sacré coup et vu mon âge, je suis mûr pour les lunettessmile/bigglasses.gif
Après sur le foisonnement des détails des performances de Bruce jeune, je crois que c'est un choix narratif qui de mon point de vue est intéressant parce qu'il mais sous tension le début de carrière de Bruce et l'incertitude sur son succès malgré les multiples prestations scéniques. Pour moi c'est là que l'on comprend pourquoi la scène est si importante à ces yeux et aussi pourquoi il la maîtrise autant.
finalement je vais opter pour ce modèle...



mathis a écrit:

Citation :
71Chevy a dit :

Mais qui suis-je pour en juger...




Un lecteur.
C'est important un jugement de lecteur.
Ce n'est pas la vérité absolue mais ça a son poids dans l'analyse d'une "oeuvre".

Merci pour tes commentaires en tous cas ! http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/icon_e_wink.gif

Dom Icile


arizona a écrit:
Pour l'anecdote, Christine Angot cite Springsteen au tout début de "Les petits", son tout nouveau roman, pour décrire un personnage (faut croire que l'image de Bruce est devenue un archétype)
Jamais lu Angot, mais il y a un extrait dans le "Lire" de ce mois ci avec Hemingway en couv (et lui je le vénère).



CC Rider a écrit:

Citation :
arizona a dit :

Pour l'anecdote, Christine Angot cite Springsteen au tout début de "Les petits", son tout nouveau roman, pour décrire un personnage (faut croire que l'image de Bruce est devenue un archétype)




dans le précédent elle (ne) parlait (que) de Doc Gyneco.
Comme quoi les curseurs de références culturelles bougent dans les salon rive gauche.

Kora power


Matthias a écrit:
Petite question: savez-vous s'il existe une différence entre ces deux livres de Dave Marsh:

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41zj-3TGSnL._SL500_AA300_.jpg

http://cdn1.iofferphoto.com/img2/item/135/199/063/WkmQ.jpg


Autre petite question au passage: j'ai ce livre consacré au boots: "You better not touch vol.3". Je suppose qu'il en existe deux précédents volumes. Les connaissez-vous? Perso, je n'ai jamais réussi à mettre la main dessus.

Big Up!!


papi a écrit:

Citation :
Matthias a dit :

Petite question: savez-vous s'il existe une différence entre ces deux livres de Dave Marsh:

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41zj-3TGSnL._SL500_AA300_.jpg

http://cdn1.iofferphoto.com/img2/item/135/199/063/WkmQ.jpg



Il s'agit bien du même livre.



Matthias a écrit:Matthias
Merci pour cette info!!!

Big Up!!


taker5962 a écrit:
Bonjour

Je suis nouveau fan de Springsteen, bien que connaissant Born In The USA depuis des années. Je me suis enfin décidé à me procurer les albums du boss, et je viens de recevoir ce midi le coffret allant du premier à born in the USA

J'aimerai coupler ma découverte avec une bio. Donc j'aimerai savoir laquelle je pourrai me procurer et celle qui pourrait le mieux me renseigner. Je signale juste que je "boycotte" Camion Blanc pour son prix exagéré et sa qualité d'impression/reliure/syntaxe/orthographe pitoyable. J'ai entendu parler de Bruce Frederick Springsteen, qui m'a l'air pas mal, j'aimerai bien avoir votre avis...

Si certaines personnes veulent revendre quelques bios (dont celle citée), je suis fortement intéressé



Outlawpedro a écrit:
Bien venu au club ! images/icones/icon10.gif
Je ne peux que te conseiller effectivement "Bruce Frederick Springsteen" d'Hugues BARRIERE qui "sévit" souvent sur ce forum et qui est d'ailleurs à l'origine de ce topic images/icones/icon10.gif
Pour le reste je laisse le soin aux autres forumeurs de t'aiguiller, je ne suis pas un gros lecteur.



lascap87 a écrit:
Salut !
j'ai lu durant ce mois de janvier le pavé de Dufaud sur Springsteen, je n'irais pas dans le détail mais disons que même pour un fan déjà bien averti, ce livre est riche d'enseignements sur bruce, notamment toute la première partie de sa carrière avant l'emballement de Born in the usa. Il y a des détails assez incroyables sur les concerts au fin fond des USA, sur l'engagement de Bruce, ses différentes formations avant le E street band, ses relations avec sa famille, ses potes, ses copines,...tous ces détails qui aident à comprendre pourquoi et comment il est devenu le Bruce que l'on connaît aujourd'hui.
J'ai trouvé tout cela trés intéressant, trés documenté, trés riche.
Alors bien sur les fautes d'ortographe et erreurs de lyrics sont inexplicables tant il y en a, ceci est vraiment nul(surtout au prix du livre...).
Mais bon, je suis passé outre ceci et il en reste un livre que je conseille à tous les fans.
Je sais que je retournerais pour ma part de temps à autres pour plonger à nouveau dans toute cette histoire.
A+

I walk the line


dani a écrit:

Citation :
taker5962 a dit :

Bonjour

Je suis nouveau fan de Springsteen, bien que connaissant Born In The USA depuis des années. Je me suis enfin décidé à me procurer les albums du boss, et je viens de recevoir ce midi le coffret allant du premier à born in the USA

J'aimerai coupler ma découverte avec une bio. Donc j'aimerai savoir laquelle je pourrai me procurer et celle qui pourrait le mieux me renseigner. Je signale juste que je "boycotte" Camion Blanc pour son prix exagéré et sa qualité d'impression/reliure/syntaxe/orthographe pitoyable. J'ai entendu parler de Bruce Frederick Springsteen, qui m'a l'air pas mal, j'aimerai bien avoir votre avis...

Si certaines personnes veulent revendre quelques bios (dont celle citée), je suis fortement intéressé





Les incontournables:


http://nsa26.casimages.com/img/2011/02/08/mini_110208101450890200.jpg http://nsa26.casimages.com/img/2011/02/08/mini_110208101606662966.jpg http://nsa26.casimages.com/img/2011/02/08/mini_110208101634466628.jpg

Le Bruce Frederick Springsteen(24€) est plus qu'une bio, c'est aussi et surtout une explication de l'Oeuvre. Le second, Born in the USA, (10€) parle de la chanson, de son étonnante histoire. Et le troisième (22€) est un recueil de souvenirs du Big Man, mais il existe trop peu de livres en français qui parlent de Springsteen pour ne pas tous les citer.... http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/icon_e_wink.gif
Et je vais me procurer celui de Dufaud, qui je pense sera complémentaire.



Leadbelly a écrit:
Interview de Marc DUFAUD

http://bscnews.fr/201102071383/exclusivit%C3%A9s/exclu-marc-dufaud-et-la-polemique-sur-bruce-springsteen.html



Jungleland shuffle a écrit:
j'ai lu cette "fausse" (?) interview avec attention (quand je dis fausse c'est qu'elle ressemble fortement à un jeu de question réponse proposé par l'invité mais peut être me trompais je, et de toute façon c'est assez courant et nullement dérangeant)

En tout cas il y est dit un certain nombre de choses justes et intéressantes, d'autres plus personnelles et d'autres encore plus discutables mais là n'est pas le propos. Ce qui a attiré un peu plus mon attention c'est le passage final sur les différents forums. Forums que l'invité ne porte pas dans son coeur images/icones/icon15.gif

"Les forums de fans d'ailleurs exercent parfois une pression à la limite du tolérable sur leur propres idoles ( interfèrent dans leur création)"

Grand Dieu je ne me savais pas un tel pouvoir sur Springsteen ! Bruce tu dois donc me lire alors s'il te plait appelle moi vite j'ai des idées pour ton prochain album.


"A la sortie de mon livre j'ai d'ailleurs été confronté à ces forums avec ce côté gardiens du temple - fonctionnement quasi sectaire par certains aspects"

Nous y voilà. La critique est inacceptable aux yeux de certains si elle n'est pas "en faveur de". Je n'ai pas dit positive parce qu'un critique "en désaccord" peut être positive pour peu qu'elle soit formulée élégamment et que la personne à laquelle elle s'adresse soit capable de prendre le recul nécessaire par rapport à son oeuvre. J'ai pu le vérifier à d'autres endroits, l'artiste est un être particulièrement chatouilleux.


"C'est très symptomatique en même temps de ce besoin clanique paradoxale puisqu'ils sont souvent dans un isolement physique ainsi ces personnes se réunissent autour d'une même admiration « prétexte » (ou dérive) par le biais de liens virtuels."

mon ami si tu n'as pas de copine (ou de copain) que ton samedi soir se passe autour d'une bière devant Patrick Sebastien et que tes vacances se réduisent au matage de maillots sur la plage de Palavas n'hésites pas ! deviens fan, rejoins un forum ou mieux crées en un images/icones/icon17.gif


"Je suis déçu de voir par exemple des réactions à priori : il n'y a pas de discussion de fond concernant mon livre"

Au moins j'échappe à ça : je n'ai pas lu le livre et donc n'en parlerais pas http://cloneweb.free.fr/forum/images/smilies/smiley16.abgif.gif

http://aupaysdublues.free.fr


Marc a écrit:

Citation :
Jungleland shuffle a dit :

j'ai lu cette "fausse" (?) interview



Tu as l'air de dire que c'est Dufaud interview images/icones/icon18.gif

J'espère que t'as des preuves images/icones/icon17.gif



mathis a écrit:
incroyables commentaires de la part d'un auteur qui n'a pas cherché par quelque voie que ce soit à :
-annoncer la parution de son livre
-évoquer son rapport à l'artiste
-se présenter sur le forum

...non pas qu'il ait été dans l'obligation de le faire, loin de là, mais il est vrai que ces absences totales d'informations n'ont pas pu permettre aux individus isolés que nous sommes (ce qui est vrai d'ailleurs, je suis bien d'accord, mais je vois pas en quoi cela empêche le discernement) de nous faire un avis, ou de comprendre l'intention ou le contenu de ce livre autrement que ,justement, par des lectures individuelles.

....ah, si, il y a eu les tentatives de propagande de la part de proches de l'auteur ou de la maison d'édition, qui etaient tellement grotesques que nous les avons tourné en dérision.
...ça c'est vrai c'est dégeulasse de notre part et prouve notre sectarisme : nous avons refusé un procédé merdique pour nous vendre un sujet que nous connaissons quand même pas mal !

gardiens du temple de notre intégrité de lecteurs : on est de vrais SalAUDs.



quant à l'idée d'exercer une pression sur l'artiste en question à travers les forums qui luis sont consacrés, c'est assez drôle concernant un artiste qui ne parle (ni ne lit) le français (ce qui lui permet sûrement de ne pas percevoir les fautes d'orthographe dans les ouvrages francophones qui lui sont consacrés )

...L'auteur jugera vraisemblablement ce propos rabat-joie et obstructionniste : son mutisme sur ce lieu et la propagande maladroitement tentée pouvaient difficilement générer d'autres postures, si ce n'est l'indifférence.

...bonne idée, ça



71Chevy a écrit:
J'ai manqué un épisode surement mais je pige pas cet "acharnement" contre ce Mr Dufaud.
Perso, je trouve que ce bouquin rend Bruce "vivant" et plante un décor réussi et captivant d'une idole en devenir.Cela est particulièrement vrai jusque là ( j'attaque la période Darkness)
cela nous présente Bruce avant le Boss, Bruce avant Springsteen,ce que le bouquin de Mr Hugues B a su faire mais dans une autre approche.
Voilà.
Is there anybody alive out there ?

" Now young faces grow sad and old..."


mathis a écrit:
je minore mon commentaire après lecture complète de l'entretien de Marc Dufaud :
le propos concernant l'influence des forums a une dimension plus intéressante que ce que j'en avais compris.

Après, sur le plan du lien entre son livre et le forum français de Springsteen (ici même) , on ne peut pas dire que ce livre ait été bien "annoncé" ou "mis en valeur" pour nous faire débattre, réflechir, ou lire.

ça me parait donc bizarre qu'il critique "l'ostracisme" du forum, alors que son attitude "d'ouverture" n'a pas du tout été celle permettant une compréhension et un échange mutuels....

Dom Icile


Matthias a écrit:
"A la sortie de mon livre j'ai d'ailleurs été confronté à ces forums avec ce côté gardiens du temple - fonctionnement quasi sectaire par certains aspects"

C'est lui directement qui a été confronté à ces forums ???!!! Il faudrait que Monsieur s'en tienne à une unique version. J'avais compris que ce n'était pas lui qui avait posté des messages ici.

"C'est très symptomatique en même temps de ce besoin clanique paradoxale puisqu'ils sont souvent dans un isolement physique ainsi ces personnes se réunissent autour d'une même admiration « prétexte » (ou dérive) par le biais de liens virtuels."

Faut pas être la moitié d'un con pour tenir ce genre de propos. Y a des mots vachement compliqués. Et pis, l'analyse est drôlement fine. Il faut être abonné au moins depuis un an à psychologies magazine pour être spécialiste ainsi de la personne humaine.

Il faudrait que ce grand auteur m'explique quelque chose. Pourquoi y a-t-il tant de faute d'orthographe dans son livre et si peu dans ses échanges de mail. C'est l'intervieweur qui a corrigé les fautes? Ce n'est pas lui qui a répondu aux mails? Ou alors les fautes ont été ajoutées au livre par l'éditeur.

J'échange des mails avec un ancien camarade de classe qui est parti vivre à l'étranger. Un jour, je publierais ces mails ainsi je pourrai dire que j'ai réalisé une interview.


Big Up!!


Roadrunner2 a écrit:

Citation :
"A la sortie de mon livre j'ai d'ailleurs été confronté à ces forums



y'en a d'autres que celui-ci ?

Citation :
Il faudrait que ce grand auteur m'explique quelque chose. Pourquoi y a-t-il tant de faute d'orthographe dans son livre et si peu dans ses échanges de mail.



Correcteur est un de ces petits métiers qui ont disparu avec l'avènement de l'ordinateur puis de la crise. http://www.aceboard.net/kator/smiley1.abgif Si, en plus, il s'agit d'une petite maison d'édition...

Bon, il le vend bien son pavé mal écrit, alors de quoi il se plaint le gars ?! http://www.aceboard.net/kator/smyley3.abgif



Alex Terrieur a écrit:
Ce côté « gardiens du temple ,» un petit peu sectaires, voire ayatollahs du bon goût…
On le retrouve un partout quand même quand on s’adresse à des « fans », sur « leur » chasse gardée, non ?

Ce n’est pas spécialement propre au(x) forum(s) de Springsteen, mais plus généralement à tout ce qui peut générer de l’admiration : musique, sport, arts, politique…

Et je trouve même que l’histoire des différents forums de Springsteen n’y a pas échappé, même si celui qui nous réuni aujourd’hui est de loin celui qui s’en détache le plus.

Paris est magic.


twist650 a écrit:
Pourquoi y a-t-il tant de faute(s) d'orthographe

désolé....



71Chevy a écrit:
OUI, nous sommes les gardiens du temple, les vestales de la flamme de " Sa Sérénissime Bossitude "

" Now young faces grow sad and old..."


CC Rider a écrit:
...des pélerins dans le temple de l'amour!

Kora power


papi a écrit:

Citation :
Alex Terrieur a dit :

Ce côté « gardiens du temple ,» un petit peu sectaires, voire ayatollahs du bon goût…
On le retrouve un partout quand même quand on s’adresse à des « fans », sur « leur » chasse gardée, non ?

Ce n’est pas spécialement propre au(x) forum(s) de Springsteen, mais plus généralement à tout ce qui peut générer de l’admiration : musique, sport, arts, politique…



Tu veux dire que ça toucherai même les fans du PSG images/icones/icon18.gif



Alex Terrieur a écrit:

Citation :
papi a dit :


Tu veux dire que ça toucherai même les fans du PSG images/icones/icon18.gif




Au contraire.

Paris est magic.


Océan a écrit:
J'ai lu le livre de Marc Dufaud, j'ai trouvé un excellent complément au livre Hugues Barrières. A la différence de ce dernier il n'y a pas d'analyse mais vraiment une biographie très détaillé, j'ai appris beaucoup de choses comme par exemple sur l'implication de Bruce au sein de sa communauté ( tous les concerts locaux), sur la vie privé de Bruce qui de toute façon influence son oeuvre. Bref je recommande malgré les reproches qui peuvent être fait.



Calispera a écrit:Calispera
Voici quelques commentaires après lecture des livres de Hugues Barrière/Mikaël Ollivier et Marc Dufaud. (un message pour chaque livre)

Le premier des deux que j'ai lu « Bruce Frederick Springsteen » (écrit par Hugues Barrière et Mikaël Ollivier), était vraiment une excellente entrée en matière pour quelqu'un qui ne connaissait pratiquement rien de Bruce Springsteen.

Le bouquin est bien écrit, on sent que les auteurs sont de grands fans de longue date, sans pour autant qu'ils soient aveugles à la critique. Mais celle-ci n'est jamais « jugeante ». (Et c'est d'ailleurs pareil pour le second livre.) On y parle de la personne ou du personnage « Springsteen », et si certains choix ne sont pas partagés, ils ne sont ni condamnés, ni dénigrés.
Je trouve déjà cela très appréciable.

Ensuite j'ai beaucoup apprécié la profondeur de ce qui y est dit, la forme d'analyse qui y est donnée. Il ne s'agit pas réellement d'une analyse psychologique, mais les auteurs sont tout de même allés assez loin dans la recherche de compréhension de l'évolution de Bruce Springsteen, et cela à différents niveaux : la personne, le contenu artistique des paroles (qualité littéraire, aspect cinématographique, créativité), et le contenu plus philosophique ou sociologique, ou idéologique (j'ignore le terme à utiliser), l'évolution musicale, l'évolution du processus créatif, des relations et coopérations professionnelles, ainsi que l'évolution des attitudes et opinions.

Ce qui donne le plus de plaisir à lire, ce sont les citations de Springsteen lui-même, et les anecdotes qui sont tout de même nombreuses. J'ignore pour les fans de longue date, car elles sont peut-être connues depuis longtemps par eux. Pour moi tout était neuf, ou pratiquement, et digne d'intérêt.

Ce qui m'a fait plaisir ensuite, c'est de pouvoir lire quelques messages récents de Hugues Barrière sur le forum. Ca prolonge un peu l'effet du livre.



Calispera a écrit:
En ce qui concerne le livre de Marc Dufaud, « Bruce Springsteen, une vie américaine », j'ai plus de critiques, bien que mon enthousiasme soit pratiquement le même, et que le plaisir de la lecture ait été prolongé vu la longueur de la lecture qui était proposée.

Les critiques sont plus pratiques que concernant le contenu.
L'orthographe bien sûr. Là, c'est la honte, mais c'est l'éditeur pour moi qui est en cause. Certains passages sont impeccables, d'autres truffés de fautes de frappe et autres erreurs.
J'ai eu l'impression qu'on avait mis Marc Dufaud dans l'urgence pour terminer le bouquin : qu'il y a eu des ajouts de dernière minute avant la clôture pour impression, et que du côté de l'éditeur on ne s'est tout simplement pas donné la peine de donner cela en relecture avant d'envoyer chez l'imprimeur. Ya même un bout de phrase qui manque lors d'un changement de page, qui fait qu'on tourne la page, et qu'on ne sait plus de quoi on parle.
Je ne suis pourtant pas une accro à l'orthographe, ayant été nulle très longtemps, et ayant fait pas mal de chat (IRC) ya 10-15 ans, on s'y fait. Mais ici c'est pour un large public. Quand on voit l'effort qui est fait au niveau du contenu, du langage, j'ai du mal à comprendre le laisser-aller pour l'orthographe. Je pense que c'est finalement plus une injure à l'auteur qu'aux lecteurs.

La taille des caractères, là aussi : dur dur, j'ai vraiment eu des problèmes de vue toute la période où je lisais le livre, et je devais faire attention de le lire dans un endroit vraiment bien éclairé sinon cela devenait pire encore. Ici, à nouveau, c'est selon moi le choix de l'éditeur.
Cela dit, je peux comprendre, s'il avait fallu faire deux bouquins de 5 ou 600 pages chacun avec de plus gros caractères, il aurait fallu faire payer le lecteur au moins 50 si pas 60 euros pour les deux volumes.

Le prix, de 38 euros, ça parait beaucoup en effet, mais vu la quantité à lire, j'avoue que j'aurais du mal à présent à faire la fine bouche.

Je n'ai pas trop compris le système de footnote, car la plupart du temps, ce qui y était écrit aurait très bien pu être intégré dans le texte (vu que ailleurs dans le livre, des mêmes données, figuraient bien dans le texte).

J'ai aussi été étonnée de ces longues énumérations des lieux et dates de concerts tout au long du livre. Je n'ai pas l'impression que le but ait été d'être exhaustif, et donc, il aurait été plus utile à mes yeux de donner les véritables listes telles qu'elles sont publiées sur plusieurs sites (dont celui de Bruce Springsteen), ou alors de se contenter de ne citer que les concerts pour lesquels une information complémentaire, ou une anecdote était proposée.
Car ça a dû être un sacré boulot de concocter du texte varié pour énumérer ces dates et lieux sous forme d'un texte diversifié. Car nulle part je n'ai eu l'impression que la formulation était répétitive.

Souvent pendant la lecture je pensais à tout le boulot de collecte d'informations qui a dû être fait pour rassembler tant de données, et cela de manière quasi régulière sur toute la durée de la carrière de Bruce Springsteen (Les infos sont nettement moins détaillées à partir des années '90).
Tout de même un sacré boulot! Je ne pouvais en conclure qu'on ne fait cela que si on fait un doctorat ou alors si on est fan

Au niveau du contenu maintenant. J'ai trouvé que ce deuxième livre (pour moi) complétait parfaitement la lecture du premier (celui de Hugues Barrière et Mikaël Olliver).

Cela dit, ce livre-ci permet réellement de mieux concevoir l'évolution qu'a été celle de Bruce Springsteen, de mieux comprendre les contextes dans lesquels il a créé tel ou tel disque, tel ou tel morceau, ou qu'il ait fait tel ou tel choix : travailler en solo, ne rien créer, tergiverser pour finaliser un lp etc. (Bon, il se peut aussi que ce soit le livre précédent qui m'ait amenée à mieux comprendre le second .... )

Cette lecture permet également, tout comme celle du premier livre, d'aborder l'aspect multifacette très important chez Bruce Springsteen. D'une certaine manière, cela permet de se rendre compte que Bruce Springsteen n'est pas seulement doué et talentueux, il l'est sur presque chaque aspect (facette) de sa personnalité, et ça fait 'pas mal beaucoup' tout ça

Je voudrais aussi signaler que je me suis sentie rassurée de lire que Marc Dufaud considérait le look Springsteen période BITUSA, comme celui d'un Rambo macho. Le côté musclé/t-shirt retroussé n'est vraiment pas pour me plaire et je déplore qu'il ait troqué son agilité et sa vivacité des années '70 pour une une gestuelle qui, pour moi, rappelle plus la violence que l'énergie. C'est la seule critique dénigrante du livre que j'ai remarquée. Mais j'avoue que comme je la partage, je n'ai pas trop tiqué. Je pense que ce qui la rend acceptable c'est surtout qu'elle n'empêche en aucune manière d'apprécier aussi complètement Bruce Springsteen.

De la même manière, et cela pour les deux livres, certains aspects ou descrïptions qui peuvent amener à découvrir des défauts ou des erreurs de Springsteen, sont tournés de manière à ce que le point de vue du Boss soit toujours pris en compte. Je n'y vois pas du parti pris ou un manque d'objectivité, ça aide à l'inverse à garder les pieds sur terre (éviter l'idolâtrie) tout en acceptant l'imperfection, l'aspect humain du personnage.

Bref, pour une ignare sur le sujet, malgré les critiques plus pratiques sur le second livre, je les trouve tous les deux valables. Le premier est plus court mais mieux écrit et plus en profondeur, et plus passionnant. Le second, vachement plus long, contient énormément de bonnes choses mais de manière moins dense.

Je les conseille sans modération pour tout débutant (ne me sens pas à même d'en juger pour les autres).

*****

J'ai trouvé en occasion le livre de Dave Marsch : « Bruce Springsteen, vie de rocker » de 1988 (bourré d'anecdotes et de citations du Boss, mais un peu plus chaotique dans l'écriture (à moins que ce soit la qualité de traduction)). Je ne suis qu'au premier tiers, mais je poursuis imperturbablement. J'ai aussi en attente un autre livre trouvé en occasion, en anglais : « Point blank » (j'ai oublié l'auteur). En avez-vous déjà parlé quelque part sur le forum?



mathis a écrit:
et bien, Calispera, merci pour tes commentaires de lecture : extrêmement intéressant !

Dom Icile


Matthias a écrit:
"Point Blank" est à mon avis la biographie en anglais de référence parmi celle non-écrite par Dave Marsh, le super ami de Bruce.

Big Up!!


Calispera a écrit:
Merci Mathis et Matthias.

Apparemment j'ai eu du bol alors chez les bouquinistes. Je vais donc persister à chiner, ya pas mal d'adresses à Bruxelles, et pas très chères.



Fabrice a écrit:
Ah, Bruxelles c'est la ville du bonheur pour les amateurs de bouquinistes..
Désolé pour ce HS nostalgique..



Calispera a écrit:
Voilà, je me suis décidée à faire un petit topo d'introduction au livre « Finding Grace in the Concert Hall – Community & meaning among Springsteen fans » écrit par Linda K. Randall, et publié tout récemment (en américain).

C'est un anglais assez accessible. Bien que le propos était sensé être de type « ethnographique », je ne suis pas freinée par du vocabulaire de type jargon universitaire.

La femme qui écrit est devenue fan sur le tard (fin des années 90 si mon souvenir est bon) alors qu'elle a l'âge de Bruce Springsteen.

Elle est vraiment tombée dans la soupe (fan ardente) à son 3ème concert, lors du Rising tour. L'objet du livre n'est pas « Bruce Springsteen » mais bien l'effet qu'il a sur les fans, et la communauté que cela a engendré.

Je ne suis qu'au chapitre 2, et j'ignore quand je terminerai (je lis plusieurs livres à la fois et ça peut mettre 6 mois, ou ne jamais aboutir), et j'ignore si j'aurai la pêche de faire un résumé à la fin de la lecture. Alors autant donner un avant goût à présent pour ceux qui pourraient être intéressés de le lire. J'en profite d'avoir un moment de pause forcée loin de l'ordinateur pour prendre le livre et manuscrire ce qui suit.

Voici déjà quelques citations que j'ai soulignées (je traduis selon mes possibilités).

Dans la préface écrite par la prof et amie de l'auteure, Jeanne Simonelli :

p. x « La communauté culturelle Springsteen a révélé une série de valeurs qui n'ont pas forcément grand chose à voir avec la musique, et ont tout à voir au fait de trouver et donner un sens à un monde devenant de plus en plus complexe. »

p. xi « Beaucoup de ceux qui appartiennent au village global Springsteen n'ont jamais fait l'expérience d'une performance live. »

« La confiance entre amis-fans fait partie intégrante de cette grande communauté. »

p. xii « Comme le livre va le montrer, les fans de Bruce forment une communauté, une alliance libre de gens unis dans une identité commune, qui se sont rassemblés pour faciliter une transformation en certaines aspects de la vie sociale, économique et politique. »


********

Linda, l'auteure, avait déjà fait connaissance avec la musique de Bruce en '75 (Born to run) et avait alors déjà assisté à un concert. Mais la vie l'avait menée ailleurs et ce n'est qu'environ 25 ans plus tard qu'elle a été amenée à s'y réintéresser. (Je m'identifie un peu à ce parcours puisque j'ai aimé The River en 1980 et ai redécouvert Bruce 30 ans plus tard, soit décembre 2010, via le concert The Rising sur le net.)

En 2002 lors de son 3ème concert (4ème avec celui de BTR) voici ce qu'elle en dit :

p. 10 « Cela a signifié pour moi une expérience de transformation extraordinaire. Et c'est vraiment ce que c'était – une expérience – bien plus qu'un concert de Rock & Roll.......................... D'une certaine manière je me suis sentie rachetée (ou libérée? <= redeemed) et pardonnée pour toutes mes mauvaises décisions du passé. Ma réponse était complètement viscérale, émotionnelle, non-intellectuelle, et totalement inexplicable sur le moment. Je me suis sentie à l'unisson avec tous ceux qui m'entouraient et avec moi-même............................. J'ai expérimenté la transcendance, l'inclusion, la rédemption, et j'ai senti que je faisais partie d'une partie de la performance. J'ai senti la grâce de l'univers. Et j'ai alors réalisé que je voulais savoir pourquoi j'en voulais plus, et pourquoi je ressentais ces vagues spirituelles et émotionnelles. J'avais besoin d'en savoir plus, pour comprendre pourquoi. »

p. 11 « Ce que j'ai ressenti après avoir vu Bruce Springsteen, c'est que cet homme parlait à mon coeur, aux succès et échecs dans ma vie. Il s'identifiait avec mes combats et frustrations, sans attendre de moi de m'identifier à lui, et c'est peut-être cela son talent et son génie. Bruce place le fardeau de la compréhension sur lui-même et non sur celui qui écoute, son boulot c'est de nous convaincre qu'il sait ce que nous savons, de nous procurer de l'espoir, et non de nous demander de le comprendre. Assise là, j'ai senti, aussi sûre que je connais mon nom, que cet homme avait besoin de moi tout autant que j'avais besoin de lui. »

En 4 mots : Bruce chante l'empathie qu'il a pour son public.

Elle cite aussi que les fans ne sont pas des groupies mais majoritairement des hommes.

Elle fait clairement le lien avec des notions de religion. Bien que cela ne mène pas à des dogmes ou à une doctrine, cela fait évoluer les gens et ils recherchent cet effet et à être lié à cette communauté.

Elle cite des conférences et événements de niveau universitaire qui ont pour sujet Bruce Springsteen, en tant que parolier, phénomène, guide, influence de toutes sortes. Elle décrit plus précisément un symposium organisé par une université, rassemblant plus de 300 profs, docteurs, fans, universitaires, etc. sur le sujet Springsteen, avec des dizaines et des dizaines de conférences-débats tournant autour de tous les aspects du phénomène Springsteen (et ça ratisse large).


Bon voilà, je suis arrivée à la p. 22 sur 110. Autant dire que ça me parle.

Même si je ne partage pas tout à fait ce regard. Il est clair, à mes yeux, que Bruce a un pouvoir énorme sur ses fans, pas seulement pour les rassembler en étant adulé, mais il fait vibrer sans doute la plus belle part qui est en nous, et stimule de la sorte une évolution positive chez ceux qui vivent cela. Bruce fait cela relativement consciemment, même si pas vraiment volontairement. Mais son désir d'honnêteté et d'intégrité font partie de ce processus. Sans ces aspects il n'aurait pas touché tant de gens de la sorte.

A mon niveau personnel, écouter ou regarder Bruce Springsteen, ou venir lire ou parler de lui sur le forum, ne sont que des moyens de rester en contact avec ce « processus », de stimuler ce qu'il arrive à faire vibrer en moi, et qui donne en effet « du sens ».
J'ai bien d'autres raisons d'avoir du sens dans ma vie ou de faire vibrer toutes sortes de flammes, mais il y a en effet quelque chose de particulier avec Bruce Springsteen, à la limite du transcendant (et nombreux sont les fans qui utilisent ce terme également). Et je ne le considère pas plus comme divin que vous ou moi. Juste il a eu le génie de développer ce pour quoi il est le plus doué, à sa manière, et en poussant très, ... vraiment, très très loin.
Et cela ne l'empêche pas qu'on puisse lui trouver avoir parfois des goûts désastreux, de produire des chants qu'on préfère ne pas écouter, de s'intéresser par moment à ce que moi je trouve con ou futile (de mon point de vue), de dire même des conneries, etc. Il n'a absolument rien de surhumain. Juste il a réussi la performance de réaliser la plus belle part de lui-même, ce que peu d'humains parviennent à faire, et encore moins à maintenir pendant 40 ans.

J'ai conscience qu'il se peut que cela soit éphémère. Mais je vois sur le forum des gens qui, depuis des dizaines d'années, écoutent sa musique quasi quotidiennement et collectionnent pratiquement tout ce qu'il est possible de collectionner de lui, ou qui viennent participer ou lire régulièrement sur le forum, et je me dis que ce n'est tout de même pas un hasard; pas plus que les millions de gens qui ont acheté la plupart de ses disques et se ruent pour le voir en concert à chaque tournée. Ce n'est tout même pas que le résultat d'un bon marketing de la firme de disque.

J'ai écrit tout ceci il y a 15 jours, et j'ai à peine avancé dans le bouquin depuis, moins intéressée par la suite semble-t-il. ... Je me dis que c'est peut-être tout de même le moment de publier, puisque c'est de toute façon calme plat en ce moment concernant l'actualité autour du Boss.



jploire55 a écrit:
Un Grand Merci Tres Interessant



bobe a écrit:bobe

J'ai fait fait la connaissance du Boss en 77 en écoutant l'album BTR; je l'ai également vu pour la première fois en public en 81 à St.Ouen. Depuis ces 2 rencontres, ma pensée n'a jamais cessée d'être présente dans l'univers de B.S et ceci notamment pour les raisons que l'auteure a décrit et que tu as su mettre en évidence.

Merci pour tes commentaires ... http://pic.aceboard.net/img/286628/328/1184433437.bmp



avatar
Zigomar

Messages : 201
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 31
Localisation : Montréal
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

http://louder-speaker.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Finding grace ...

Message  Hugues B le Mar 28 Juin 2011 - 19:36

Merci beaucoup Calispera, sute à ton post, j'ai commandé ce livre et je suis en train de le lire. C'est (pour l'instant) vraiment très chouette, je le recommande (aux anglophones).
avatar
Hugues B

Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 52
Localisation : Boulogne-Billancourt

http://www.adlivre.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  calispera le Mer 29 Juin 2011 - 10:41

Le présent message parle encore en partie du livre, mais dérive vers d'autres sujets et les messages suivants deviennent hors sujet.
Pour retourner dans le sujet, cela devrait reprendre après le message suivant :
http://hopeanddreams.forumactif.com/t125-des-livres-ou-on-parle-de-bruce#2134

Merci Hugues,

Ton commentaire m'a encouragée à reprendre le livre et à avancer d'une bonne dizaine de pages. L'anglais, pour ce genre de livres-là, reste tout de même un sacré frein pour moi. Ce qui fait que je dois un peu me forcer. Comme dans la suite du livre l'auteure n'apporte, selon moi, pas vraiment de faits marquants et nouveaux, ni d'ailleurs une analyse bien poussée, la motivation est plus faible aussi. Et l'analyse sociologique ou « ethnologique » comme annoncée, me paraît bien maigre par rapport à ce qu'on aurait pu attendre à propos de l'analyse de la communauté des fans de Springsteen.

J'ai l'impression d'en avoir appris bien plus sur cette communauté, en regardant le mini documentaire « People of Bruce » là :
http://hopeanddreams.forumactif.com/t29-quid-de-people-of-bruce

Et bien sûr au travers de bouquins écrits par d'illustres auteurs français sur le sujet Wink

Bon, je ne tourne pas ma veste par esprit de contradiction car tu en as dit du bien hein Wink . Disons que le début du livre semblait annoncer une suite intéressante que finalement je n'ai pas encore trouvée.

J'aurais aimé qu'on me parle de l'effet prozac du phénomène Springsteen sur les fans.

Combien de fans peuvent prétendre avoir évité le suicide ou éviter la dépression grâce à lui? (Les témoignages sont tout de même fréquents dans ce sens).

J'aurais voulu savoir à plus grande échelle (et non en tant que témoignages recueillis de ci de là) ce qui amenait les fans à le devenir : la musique? Les concerts? Les paroles? L'authenticité? La fidélité à ses racines? L'engagement? La générosité envers les fans? Autre? Tout ensemble?
Et les motivations changent-elles en fonction de l'âge du fan, ou de l'année (période) à laquelle il est devenu fan?

Ou encore ce que représente Springsteen et le E-Street Band pour chaque fan : Un bon rocker? Un bon animateur? Un exemple? Quelque chose de transcendant? De la rédemption? Une énergie phénoménale? Un look d'enfer? Le modèle idéal masculin? Quelque chose qui donne du sens? Une compagnie bienveillante? Quelque chose qui fonctionne bien en ce bas monde? ......

Et puis aussi, quels sont les types de liens qui se lient entre les fans? Et quelles sont les choses exceptionnelles qui surviennent entre eux et qu'on ne rencontre nulle par ailleurs?

Quelle est aussi la différence entre cette communauté de fans, et celles pour Michael Jackson ou U2 ou Britney Spears, Madonna, Lady Gaga, ......?

Les fans de Springsteen ont-ils tous un ou des points communs? Ou à l'inverse, est-ce un groupe très hétéroclite de gens qui parviennent à bien s'entendre car une chose importante les rassemble? Ou les deux ensemble, et de quelle manière?

Comment peut-il influencer à ce point tant de gens? Est-ce uniquement dû à son profil, et à celui du groupe et des liens qu'ils ont tissés? N'y a-t-il pas quelque chose d'autre qui se joue là-derrière?

L'auteure effleure ces sujets mais sans donner les réponses, sinon des impressions ou suppositions.
Les informations qu'elle donne sont beaucoup trop anecdotiques, voire parfois simplement personnelles. Il n'y a pas l'ombre ni de données fiables, ni d'une explication à ce très spécial « phénomène » Springsteen.
Hormis des reprises d'informations de livres et articles, que les fans ont déjà probablement lus.

Argh, mon jugement est plutôt dur là.

Mais bon, je n'ai pratiquement aucune réponse à toutes les questions posées ci-dessus, alors que j'arrive à la fin du livre. Donc plutôt déçue. Va falloir que je la fasse moi-même alors l'enquête exhaustive auprès d'un groupe important de fans de par le monde. Hmm, et je dois d'abord me taper 4-5 ans d'université avant d'en arriver là? Wink

Bon bon, on pourra peut-être s'en passer alors Wink

Bon, question tout de même. C'est moi qui suis un peu spéc? Ou bien il y en a d'autres ici sur le forum qui se posent le même genre de questions?

Ou est-ce que cela a déjà été fait?


Dernière édition par calispera le Mer 29 Juin 2011 - 22:05, édité 1 fois

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  Roadrunner le Mer 29 Juin 2011 - 11:48

Au risque d'enfoncer une porte ouverte, je te répondrai qu'il y a autant de types de fans qu'il y a de fans ! Tu ne trouveras aucun livre qui réponde à tes interrogations car l'étude est impossible, il y a trop de paramètres à prendre en compte. Je n'ai jamais eu l'impression qu'il existait une "communauté" springsteen... Comme pour tout artiste il y a des fans qui se regroupent entre eux par affinités, d'autres qui restent isolés, d'autres qui partagent leur passion en famille, il y a aussi des couples qui se forment parmi les fans... Il y a impression de communauté car certains participent à des forums, vont aux concerts ensemble, suivent les tournées, etc, mais ça reste en général assez superficiel, c'est ce que j'ai toujours constaté, pas grand'monde se côtoie en dehors des concerts...

J'ai rencontré certains des "People of Bruce" vus dans le teaser : aux concerts comme sur les forums, ce que je comprends c'est que beaucoup vivent par procuration, profitent de la notoriété de Bruce pour se mettre dans la lumière et avoir leur fameux quart d'heure de gloire. Par exemple, ce que le docu ne montrera sûrement pas, ce sont les bagarres (y compris physiques) et les petites mesquineries entre fans pour déterminer qui se chargera de LA liste (il y en a souvent 2 en parallèle qui se font concurrence), qui prétend connaître untel du staff Springsteen qui l'aurait adoubé pour s'en charger, qui se sent littéralement investi d'une mission, etc. J'ai été sidéré de constater à quel point certains fans s'octroyaient le droit de tout diriger, et donc d'exercer une autorité sur les autres fans, alors que, concrètement, on est tous égaux en tant que fans. Moi c'est cette étude sociologique qui m'importerait de lire ! Quoique... la déclaration de de Caunes résume tout ! Wink
Les fans de Springsteen ce n'est pas le monde des Bisounours ! Quand il s'agit d'obtenir un bracelet de pit et de se retrouver au premier rang dans le-dit pit, c'est la foire d'empoigne comme n'importe où ailleurs, j'ai été témoin de plus d'une bagarre et d'une resquille pour ça ! Rolling Eyes

Je ne suis pas blasé, seulement réaliste ! Bien sûr qu'il y a de belles histoires de fans avec bons sentiments, belles actions, et tout et tout, mais il y a aussi l'autre côté de la médaille, la part sombre, celle qu'il ne faudrait pas oublier au risque de passer pour l'idiot du village.

De même, on parle bien de Bruce Springsteen ET le E Street Band : il ne s'agit pas d'un groupe soudé, solidaire, à la vie à la mort et patati et patata, mais d'un artiste solo qui décide de tout... y compris de virer subitement ses musiciens sans ménagement par téléphone il y a quelques décennies ! Je me souviens de la réaction des E Streeters à l'époque, notamment de celle de Clarence justement qui avait été l'auteur des déclarations les plus virulentes, probablement parce que le plus déçu de tous. C'est d'ailleurs évoqué ici et là dans les articles récents, avec pour pendant l'autre coup de fil, celui où Bruce à ré-engagé tout le monde et donc, de nouveau, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

C'est la vie, hein ?!
avatar
Roadrunner

Messages : 123
Date d'inscription : 16/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  calispera le Mer 29 Juin 2011 - 14:58

Ah, j'aime bien ce genre de messages franc et bourré d'infos qui me parlent.

Ca me paraît en effet plus réaliste que ce que j'ai lu dans de nombreux endroits. Y compris dans le livre que je viens de commenter.

Et pourtant.

C'est un peu l'histoire de verre à demi vide ou à demi rempli.

Je pense que l'un n'empêche pas l'autre. Ce n'est pas parce que nous sommes humains et différents, donc imparfaits et tentant chacun de tirer la couverture à soi, qu'il n'y a pas moyen de chercher à définir les effets Sprinsteen positifs, et parfois assez exceptionnels, sur les fans, et entre eux.

Je le dis d'autant plus que, a priori, j'ai la tendance à avoir un regard très vite négatif sur les groupes, ayant des difficultés à discerner les bons côtés, et sautant à pieds joints pour voir ce qui ne marche pas.

Mais « l'effet Springsteen » que je ressens personnellement, et que je nourris consciemment, je vois que d'autres semblent le vivre également, dans un registre assez parallèle en tout cas. Et il va justement dans le sens inverse.

Il se peut que 90% des fans aient le profil : client-consommateur assez individualiste que tu décris. Mais je soupçonne que ceux qui ne le sont pas (et je soupçonne qu'ils sont plus que 10%, voire majoritaires – et une étude là-dessus pourraient permettre d'en avoir une idée) trouvent tout de même dans ces effets Springsteen quelque chose qui les élèvent, qui les sauvent (pour certains), qui les poussent à être plus solidaires, ou je ne sais trop quoi.

Et je ne pense pas que ce soit parce qu'on regarde les couleurs positives dans le miroir qu'on s'illusionne et fonctionne dans un monde de bisounours.
Je pense même l'inverse. Plus on regarde et cherche ces couleurs, plus les couleurs pourries commencent à diminuer en importance. Elles ne disparaissent pas, mais donnent alors plutôt le relief à l'image plutôt qu'elles ne l'envahissent. (Plus le soleil est haut dans le ciel, plus l'ombre est petite et marquée.)

Pour ce qui est de Bruce et du E-Street Band, c'est vrai que je me suis déjà fait les mêmes réflexions. Et là aussi, je me dis que forcément on ne sait pas tout (et on ne le saura probablement jamais). Mais leur entente actuelle n'est tout de même pas factice, et même si derrière les coulisses ça ne doit pas être rose tous les jours, je pense que s'ils en sont là où ils sont aujourd'hui (après 40 ans tout de même), c'est que les bonnes raisons dépassent de loin les mauvaises.

Quand on dit que Bruce à mis fin à leur contrat par téléphone, du jour au lendemain, et qu'il les a réengagés presque pareil, je me doute bien qu'il avait des raisons majeures, voire de force majeure, qui ont été dites, immédiatement ou des années plus tard et que chacun des membres a pu comprendre. Et nous sommes sans doute très loin de pouvoir les imaginer.

Et en ce qui concerne l'aspect Boss, je n'ai aucun mal à imaginer que s'il n'endossait pas ce rôle, et bien rien ne fonctionnerait, ni sa créativité, ni le groupe, ni l'énergie. Car, selon moi, tout part tout de même de lui.
Et si ce rôle est à ce point indéfectible, c'est qu'il est probable qu'ils ont tenté d'autres modes de fonctionnement qui ont superbement foiré. Je peux me tromper bien sûr, mais je pense qu'aucun des membres n'ait un profil de suiveur, et que les remises en question ont jalonné les années et qu'ils sont très conscients et très engagés dans les choix qu'ils ont faits.

Bref, ce que tu évoques me parle, et cela vient réellement donner le relief à ce qui m'interpelle, même si ce n'est pas cet aspect-là que j'ai envie de connaître Wink Mais pas envie de le renier pour autant.

Merci en tout cas.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  Roadrunner le Mer 29 Juin 2011 - 17:37

calispera a écrit:Merci en tout cas.
Mais de rien !

calispera a écrit: C'est un peu l'histoire de verre à demi vide ou à demi rempli.
Moi je le vois plutôt comme les 2 côtés de la médaille, comme je l'ai laissé entendre. Je ne nie pas qu'il y a de belles choses, je souligne seulement le fait qu'il y en a aussi de moins belles voire de moches et que c'est très naïf de nier l'existence de ce fait.


calispera a écrit: Mais « l'effet Springsteen » que je ressens personnellement
Pourrais-tu le définir plus précisément ?


calispera a écrit:Et je ne pense pas que ce soit parce qu'on regarde les couleurs positives dans le miroir qu'on s'illusionne et fonctionne dans un monde de bisounours.
Quand j'évoquais le monde des bisounours, je pensais surtout à la duplicité de certains (beaucoup ?) de fans qui partent dans des envolées lyriques, solidaires, humanistes, à la vie-à la mort en public (exemple dans ce docu, sur les forums, dans les conventions Springsteen, etc.) mais qui en fait n'en croient pas un traître mot et ne font leurs déclarations que pour se faire mousser. Comme le dit si bien notre plus grand philosophe contemporain le Dr House : tout le monde ment ! Quand j'entends les déclarations de certains et les compare à leur comportement lors des tournées, je n'ai qu'une envie :

Mais bon, encore une fois : c'est la vie !


calispera a écrit: Mais leur entente actuelle n'est tout de même pas factice, et même si derrière les coulisses ça ne doit pas être rose tous les jours, je pense que s'ils en sont là où ils sont aujourd'hui (après 40 ans tout de même), c'est que les bonnes raisons dépassent de loin les mauvaises.
Je n'ai pas dit que je pensais que leur entente actuelle était factice, je pense même qu'elle est sincère, mais ça n'empêche pas pour autant les mésententes et les rapports de force.
Au risque d'être sarcastique et pour prendre un extrême : il est de notoriété publique que les Stones ne peuvent pas se piffrer entre eux et ne se voient d'ailleurs jamais en dehors des concerts (dixit certains Stones eux-mêmes donc on peut croire que c'est la vérité) et pourtant ils font de longues tournées depuis des décennies...
Bruce et son orchestre n'ont évidemment pas ce genre de relations et ne l'auront jamais (enfin, je crois... mais va savoir après tout !).


calispera a écrit: Quand on dit que Bruce à mis fin à leur contrat par téléphone, du jour au lendemain, et qu'il les a réengagés presque pareil, je me doute bien qu'il avait des raisons majeures, voire de force majeure, qui ont été dites, immédiatement ou des années plus tard et que chacun des membres a pu comprendre. Et nous sommes sans doute très loin de pouvoir les imaginer.
Ce n'est pas "on" mais les E Streeters eux-mêmes, notamment Clarence, comme je l'ai souligné, autrement dit une source première.

D'ailleurs dans cette vieille interview, Clarence parle de la minimisation de son rôle et de la présence de son saxo qui remonteraient à 1983 !

http://www.signonsandiego.com/news/2011/jun/20/rip-big-man-clarence-clemons-his-own-words/


calispera a écrit: Je peux me tromper bien sûr, mais je pense qu'aucun des membres n'ait un profil de suiveur, et que les remises en question ont jalonné les années et qu'ils sont très conscients et très engagés dans les choix qu'ils ont faits.
euh... si, justement, ce sont des suiveurs, autrement appelés des employés de leur patron qui est le seul (avec Landau, mais ceci est un autre débat) à décider des choses. C'est aussi pourquoi le nom du groupe n'apparaît jamais sur les pochettes. CQFD.

En dehors de leur job de rêve auprès de leur Boss, ils ont d'autres activités de musicien et/ou de producteur, mais sans Bruce ils n'existent pas dans le métier et pour le public, donc : "Merci, patron !".
Mais en fait je devrais parler au passé car depuis quelques années certains E Streeters se sont fait remarquer dans d'autres jobs (Max dans un show télé humoristique, Steve dans une série TV et comme DJ), mais il ne faut pas oublier que ce sont des jobs qu'ils ont eus uniquement parce qi'ils faisaient partie de la bande à Bruce et se sont fait connaître comme tels.
A propos de Steve d'ailleurs, c'est bien le seul, je crois, qui ne peut pas vraiment être qualifié de suiveur puisqu'il est parti en claquant la porte du studio d'enregistrement de BITUSA pour divergences d'opinion et mésentente avec Landau (pour le dire de manière soft). Bien des années plus tard il a souvent commenté cette décision avec ironie.

Mais bon, on s'éloigne de ce topic.
Pour y revenir : la version officielle dans la plupart des bouquins c'est que Bruce c'est un bon p'tit gars qui ne boit pas, ne fume pas et ne trompe pas sa femme. Et ses fans sont des gens fantastiques, désintéressés et solidaires. C'est écrit noir sur blanc donc c'est forcément vrai !


avatar
Roadrunner

Messages : 123
Date d'inscription : 16/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  calispera le Mer 29 Juin 2011 - 21:55

Bon, j'ai décidé de créer un nouveau fil, car on sort vraiment du sujet bouquins, or pour les gens que ça intéresse (et j'en suis), c'est moche que ce soit pollué par du hors sujet en masse.
Je vais mettre la suite dans : « communauté de fans/effet Springsteen / et autres »
C'est là :
http://hopeanddreams.forumactif.com/t136-communaute-de-fans-effet-springsteen-et-autres#2135

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  Hugues B le Jeu 30 Juin 2011 - 8:57

Roadrunner a écrit:euh... si, justement, ce sont des suiveurs, autrement appelés des employés de leur patron qui est le seul (avec Landau, mais ceci est un autre débat) à décider des choses. C'est aussi pourquoi le nom du groupe n'apparaît jamais sur les pochettes. CQFD.
Le nom du E street band n'apparaît pas sur les disques studio de Bruce (et ce depuis le début) pour une raison juridique, qui est que Bruce a été engagé (et a signé son contrat) en tant qu'artiste solo (suite à une audition solo, et pour l'anecdote, quasiment en même temps que Billy Joel et pile au moment où Dylan venait de claquer la porte de Columbia). Sur les albums live, en revanche, le nom du E street band apparaît à chaque fois... Ca ne change rien au fait que Bruce soit clairement le moteur de cette association et que les autres membres n'aient jamais vraiment obtenu des résultats de premier plan dans leurs carrières solo respectives, mais pour la pochette des disques, ce n'est donc pas une question d'ego ou d'employés ou quoi que ce soit de ce genre. Du reste, la notion de E street band est elle aussi définie de façon assez précise, entraînant vraisemblablement des implications contractuelles derrière tout ça (en gros, qui a droit à quoi). C'est pourquoi Soozie n'est pas présentée comme un membre du E street band à part entière, de même que Charlie Giordano, je crois...
avatar
Hugues B

Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 52
Localisation : Boulogne-Billancourt

http://www.adlivre.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  Roadrunner le Jeu 30 Juin 2011 - 13:26

@ Hugues : je connais tout ça par coeur et c'est justement pour souligner cet aspect juridique/légal des rapports entre Bruce et ses musicos que j'ai employé les termes juridiques/légaux d'employés et de patron qui impliquent des contrats avec droits et obligations des deux parties.
C'est aussi pour souligner le fait que c'est Bruce, le patron dans tous les sens du terme donc : surnom et statut juridique, qui a toujours le dernier mot ; que les E Streeters soient d'accord ou pas avec ses décisions (musicales et autres), ils n'ont pas leur mot à dire, ils suivent le courant. cf le docu Blood Brothers où on voit bien son côté dominateur (je n'ai pas dit dictateur... et pourtant ! Wink )

D'ailleurs, son surnom The Boss vient du fait qu'au début, quand il jouait dans les bars et clubs locaux avec ses différents groupes, c'est à lui que le patron du bar/club donnait une liasse de billets après la fin de la prestation et c'est Bruce qui se chargeait donc de payer sa bande, même quand il n'était pas le leader attitré du groupe. Le côté "artiste solo" est effectivement arrivé plus tard, à la signature de son premier contrat avec une maison de disques. Le fait qu'il n'ait jamais eu l'idée de faire inclure ses musiciens dans son contrat de départ en dit long, je trouve.
(moi aussi j'en profite pour étaler ma confiture ! )


@ Calispera : en ce qui me concerne, j'ai tout dit sur le sujet, ma pirouette de fin de message allait dans ce sens. Wink Je vais quand même aller poster un mot sur ton nouveau topic, juste pour info.
avatar
Roadrunner

Messages : 123
Date d'inscription : 16/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres où on parle de bruce

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum