RIP Paco de Lucia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RIP Paco de Lucia

Message  RVB le Mer 26 Fév 2014 - 12:38

Un des maitre, sinon LE maitre de la guitare flamenco est décédé  Crying or Very sad 

L'andalousie va être en deuil, c'était plus qu'une star la-bas, un demi dieu !

lu dans le journal Le monde
Le guitariste flamenco Paco de Lucía a été pris d'un malaise, mardi 25 février, alors qu'il jouait avec ses enfants sur une plage de Cancún (Mexique), où il possédait une maison. Son cœur, qu'il avait profondément gitan, sans en être un lui-même, a lâché sur le chemin de l'hôpital. Né le 21 décembre 1947 à Algésiras (province de Cadix), Francisco Sánchez Gómez de son vrai nom, virtuose qui a su mélanger le flamenco sans le dénaturer, vivait à Palma de Majorque mais vagabondait de Tolède à Cuba.
La famille de Paco de Lucía était pauvre. Il a grandi dans le triangle magique du Sud andalou. Il a appris la guitare avec son père, ses oncles, qui jouaient pour les riches dans des fêtes, après avoir parfois attendu toute la nuit qu'ils manifestent leur bon vouloir. Il est le seul guitariste flamenco à avoir étendu son champ d'expérience, son succès, son public, sans y laisser son âme. Paco de Lucía était comme le vin de Sanlúcar et respirait le parfum du Guadalquivir. Chaque rythme était pris avec le même sens du frôlement, comme des vagues, comme des brises.

LA DOUCEUR DES VIOLENCES

Rien n'est plus simple que de jouer virtuose et hystérique, Paco de Lucía était tout le contraire : la douceur des violences. Les caresses animées sur les cordes. Le jazz avait changé son regard, pas sa musique. Sa technique fascinante l'a fait intégrer le trio (guitares acoustiques) de John McLaughlin et Al Di Meola. Il a également rencontré Larry Coryell, Carlos Santana et Egberto Gismonti. Au début, leur aisance d'improvisation l'a effaré. Il a alors laissé parler son cœur, comme on le fait entre amis à Cadix, pendant une nuit flamenca, quand la fête est « formée ».

Paco de Lucía avait formé un couple extraordinaire avec le chanteur Camarón de la Isla, né dans la province de Cadix et qu'il avait rencontré à Madrid, en 1968, alors qu'il était artiste résident à la « Torres Bermejas Tablao ». Il y restera douze ans. Ensemble, ils enregistrent neuf disques, de 1969 à 1977, avant que Paco de Lucía cède sa place à l'un de ses étudiants, Tomatito.

Paco de Lucia commence sa carrière à l'âge de 14 ans, engagé comme guitariste pour la compagnie de danse José Greco. En tournée aux Etats-Unis, il croise Mario Escudero et Sabicas, deux guitaristes espagnols de renommée qui l'encouragent à mener une carrière de soliste. Il enregistre son premier disque en 1965 et donne un concert au Teatro Real de Madrid. En 1975, année charnière en Espagne qui revenait à la démocratie, Paco de Lucía connaît un grand succès commercial avec une rumba, Entre dos Aguas.


Il fonde un groupe avec ses frères, le chanteur Pepe de Lucía et le guitariste Ramón de Algeciras, et introduit des instruments et des rythmiques sud-américaines — avec un cajon péruvien. Deux albums confirment le succès et l'originalité du groupe : Solo quiero caminar (1981) et Live… One Summer Night (1984).

VERS LA MUSIQUE ÉRUDITE

Parallèlement à son association avec Al Di Meola et John McLaughlin, Paco de Lucía mélange le flamenco avec la musique indienne, la salsa, la bossa-nova, la musique arabe. Il adapte ainsi plusieurs thèmes du compositeur espagnol Manuel de Falla et, quelques années plus tard, il enregistre l'œuvre majeure de Joaquín Rodrigo, le Concerto d'Aranjuez.

Il entraîne un genre populaire, le flamenco, vers la musique dite « érudite ». Doctor honoris causa de l’université de Cadix et du Berklee College of Music, il avait reçu en 2004 le prix Prince des Asturies des arts, l'une des plus hautes distinctions espagnoles. Paco de Lucía, soulignait la Fondation Prince des Asturies, « a dépassé les frontières et les styles, pour devenir un musicien de dimension universelle. A partir de la guitare flamenco, il a aussi exploré le répertoire classique espagnol, d'Isaac Albeniz à Manuel de Falla, l'émotion de la bossa-nova et du jazz ».

avatar
RVB

Messages : 1327
Date d'inscription : 17/06/2011
Album préféré : Born To Run

Revenir en haut Aller en bas

Re: RIP Paco de Lucia

Message  JC le Mer 26 Fév 2014 - 16:56



Il avait aussi été appelé par Bryan Adams en 1995 pour la chanson que ce dernier avait enregistrée pour la B.O. du film DON JUAN DEMARCO, "Have You Ever Really Loved A Woman?", une bien belle réussite d'ailleurs. Qui sera intégrée à l'album suivant de Bryan, 18 TIL I DIE.





R.I.P. Paco

avatar
JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 44
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: RIP Paco de Lucia

Message  CC Rider le Jeu 27 Fév 2014 - 12:05

Je sais que cette nouvelle te rends très triste Hervé.
L'andalou d'adoption...
J'ai un autre ami avec qui je partage les séjours au ski, qui, comme toi, est passionné par le flamenco et qui se promène avec l'intégrale du monsieur.
Donc c'est neige et flamenco...

Notre génération a été très touché par un album magique, magnifique et idéal pour découvrir la beauté de la musique de Paco de Lucia.
Du coup hier soir j'ai ressorti ce cd



Un album "de disquaire". Comme le "Köln Concert" de Jarrett, le "live at Budokan" de Clapton ou quelques autres.
Un "Album de disquaire" c'est un album que je diffusais régulièrement en ambiance dans le magasin dont je m'occupais, qui percutait à chaque fois chez les flâneurs, qui a permis à certains de découvrir la beauté d'une musique dont ils ne soupçonnaient même pas l'existence deux minutes plus tôt.
Et puis un type d'album qui permet un dialogue, pose une relation de confiance avec l'amoureux de musique qui cherche à s'ouvrir l'esprit.

Album essentiel donc, sorti à l'époque ou les musiques du monde commençaient à connaître un intérêt plus grand au près d'un public de petits blancs qui dans le sillage de l'explosion commerciale du reggae, du live de Touré Kounda, Johnny Clegg et 2/3 autres albums bien solides, s'ouvrait l'esprit à d'autres choses que le rock, le folk, le jazz ou le blues.

Souvenirs.
avatar
CC Rider

Messages : 6633
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 97

Revenir en haut Aller en bas

Re: RIP Paco de Lucia

Message  phil le Jeu 27 Fév 2014 - 12:41

Quentin Elias n'a pas supporté cette nouvelle
avatar
phil

Messages : 2811
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: RIP Paco de Lucia

Message  Bibi Jean le Jeu 27 Fév 2014 - 14:51

Très triste nouvelle...
Quel grand artiste!
Sa musique a énormément accompagné mon adolescence notamment lors des vacances en Espagne...
Vu deux fois en live, toujours superbe!
RIP Paco
avatar
Bibi Jean

Messages : 720
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 23
Localisation : Montpellier
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: RIP Paco de Lucia

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum