Looking Back #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Looking Back #1

Message  mathis le Lun 22 Oct 2012 - 21:03

Puisqu'on ne parle plus beaucoup ces derniers temps par ici (pas le temps ? pas envie ? pas d'actualité ?) , je vous propose qu'on essaie de convoquer nos souvenirs de certaines années importantes (pour nous) à travers cette thématique du souvenir personnel.

Je commencerai donc avec 1998.
Année importante musicalement.

La découverte de disques fondateurs, dont beaucoup me sont restés familiers.
J'étais étudiant à l'époque, et je sortais tout juste de trois années intensives d'écoute quasi exclusive de blues et de folk : de Stevie Ray Vaughan à Simon & Garfunkel, en passant par Peter Green, et Bob Dylan.
Et Springsteen, en acoustique.

1998 donc, et l'ouverture à d'autres choses.
A ça d'abord :



....bon, Ok, ce n'est pas tout à fait de 1998 Smile
mais c'est le disque que j'ai le plus écouté cette année là. Disque référence, ultra moderne à l'époque, et pour moi tout à fait définitif, puisqu'à sa suite, mes oreilles refusent désormais d'écouter tout Smashing Pumpkins, tout Muse, tout Coldplay (et même le dernier album en date de Radiohead, c'est dire la radicalité du truc ! Smile Smile )

L'autre pierre fondatrice de cette année-là, ce fut ça :



J'ai passé le mois de décembre 97 collé à la radio pour enregistrer "la nuit je mens" que j'avais entendu incidemment? sans jamais pouvoir la réentendre et la "capturer".
Je me souviendrai toute ma vie du jour de l'achat de ce cd, début 98, avec des chèques cadeaux fnac offerts pour Noel (par des parents très inspirés !)
(....l'honnêteté m'oblige à avouer que j'avais aussi acheté ce jour-là le mtv unplugged de Bryan Adams ! ...pensant y retrouver une version totalement acoustique de "heaven" , entendu dans un concert privé rtl2 quelques jours plus tôt....version que je n'ai jamais réussi à retrouver d'ailleurs !)

Bashung donc, et ce disque merveilleux, aujourd'hui encore mon préféré.
Ecouté des milliards de fois.

et aussi ça, découvert parce que le nom me chauffait, et jamais quitté depuis, parce que la musique allait avec :



gloire à Jon Spencer !

et puis ce disque, vraiment pas mal :



pas underground, mais bien foutu, j'aimais beaucoup "I belong to you" (trop entendu en FM ensuite) et une chanson assez blues vers la fin (Little girl eyes ou un truc comme ça)

Ces disques là m'ont permis de m'ouvrir musicalement, j'allais bientôt remonter les racines rock/ESB de Springsteen, découvrir le rock us qui se renouvelait après Nirvana, et grandir, enfin.

Quant à vous ?

avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Looking Back #1

Message  Invité le Lun 22 Oct 2012 - 22:09

mathis a écrit:(....l'honnêteté m'oblige à avouer que j'avais aussi acheté ce jour-là le mtv unplugged de Bryan Adams ! ...)

C'est là que tu es vraiment décevant l'ami . Wink

Ces disques là m'ont permis de m'ouvrir musicalement, j'allais bientôt remonter les racines rock/ESB de Springsteen, découvrir le rock us qui se renouvelait après Nirvana, et grandir, enfin.

Le rock us s'est renouvelé après Nirvana?

Nirvana a certes toujours tenu à faire la promotion de leurs potes restés dans l'ombre, mais en se heurtant malheureusement à une indifférence assez générale de son public (franchement, par exemple, tu connais beaucoup de gens qui ont fait la démarche de découvrir les Meat Puppets suite à la diffusion du MTV unplugged?).
Je ne crois pas que la scène rock indépendante dont s'est extrait Nirvana un peu à l'insu de son plein gré ait vraiment bénéficié d'une plus large exposition suite au succès de Nirvana.
Dans la deuxième moitié des années 90, il y avait plein de choses intéressantes au rayon des labels indés, sans autre lien avec Nirvana que de se passer en même temps que le succès planétaire du trio de Seattle.
Tout cela n'est guère nouveau. Depuis l'avènement du punk et des labels indépendants, la musique rock qui présente un réel intérêt s'est presque toujours écrite dans les marges. De temps à autre, un épiphénomène comme le succès de Nirvana rappelle à monsieur tout le monde que le rock, ça peut être autre chose que la soupe insipide dont il s'abreuve en faisant cuire ses pâtes, mais tout rentre très vite dans l'ordre.
Alors, un renouveau du rock us après Nirvana?

Quant à vous ?

Là, comme ça, j'ai pas trop de souvenirs particuliers qui me reviennent en tête à propos de 1998 en particulier.
L'année de rupture pour moi, c'est plutôt 1999.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Looking Back #1

Message  mathis le Lun 22 Oct 2012 - 22:29

Almanzo a écrit:

C'est là que tu es vraiment décevant l'ami . Wink

...on est d'accord Smile




Là, comme ça, j'ai pas trop de souvenirs particuliers qui me reviennent en tête à propos de 1998 en particulier.
L'année de rupture pour moi, c'est plutôt 1999.

Dans l'idéal, j'aimerai bien que ce genre de topic se renouvelle, en fonction d'une année importante pour l'un d'entre nous....ça nous permettrait de parler un peu de musique ensemble....chose trop rare à mon goût en ce moment sur ce forum ! N'hésite pas alors, à parler de 99 !
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Looking Back #1

Message  Invité le Mar 23 Oct 2012 - 7:38

mathis a écrit:N'hésite pas alors, à parler de 99 !

Mais si je parle de 1999, je le sens déjà venir, on va encore dire que je fais mon ronchon... tongue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Looking Back #1

Message  Invité le Mar 23 Oct 2012 - 10:05

Si je veux parler de 1999, il faut tout d'abord que je remonte quelques années en arrière.
Dans mon parcours musical rock, les années 90 sont fortement marquées par mon amour passionné d'un certain rock us indé.
Le phénomène a plusieurs origines.
Tout d'abord, le tournant des années 80 et 90 voit l'arrivée à maturité de grands artistes issus de "groupuscules" extrêmes. Jon Spencer fonde son Blues explosion après Pussy Galore, Greg Ginn dissout Black Flag ce qui amène Henry Rollins à former son Rollins Band, Steve Albini crée Shellac après les expériences Big Black et Rapeman, Fugazi se développe sur les cendres de Minor Threat,...
Parallèlement, des groupes comme Sonic Youth ou Dinosaur Jr par exemple acquièrent un nouveau statut avec leur passage sur de plus grosses structures.
Ca bouillonne pas mal, donc.
Dans le même temps, la sortie d'un disque en 1991 va profondément bouleverser la donne. Ce disque, c'est Spiderland de Slint. Chez moi, il y a clairement un avant et un après Slint (comme en 1985, il y a un avant et un après The Chameleons). Rarement un album aura pu à juste titre se voir qualifié de séminal.
Car, non content d'être un album majeur, Spiderland, lorsqu'on examine le line-up qui a procédé à sa genèse, permet de dérouler un incroyable écheveau et de découvrir un nombre pléthorique de passionnants projets sur l'ensemble de la décennie (et au-delà). Même le nom du photographe de la pochette est à ne pas manquer, un certain... Will Oldham, qui sortira son premier album deux ans plus tard sous le nom de Palace Brothers en compagnie de plusieurs membres de Slint.
Slint, c'est aussi un label, Touch and go.
Actif depuis les années 80 comme les vénérables SST (fondé par Greg Ginn de Black Flag), Alternative tentacles (fondé par Jello Biafra des Dead Kennedys) ou Dischord (le label fondé par des gars de Fugazi), Touch and go va révéler des tas de groupes intéressants et lancer ce que l'on a appelé la scène de Chicago.
D'autres labels vont se créer à Chicago, comme Drag city records, Quarterstick records, Thrill jockey,... et, en compagnie de Touch and go et du label Amphetamine reptile de Minneapolis, ils vont produire la crème de la scène indé us des années 90.
Une décennie de musique libre, sans concessions, audacieuse et diablement excitante.

Mais venons-en à présent à 1999.
L'année 1999 est pour moi marquéé par deux évènements qui vont venir cloturer ce qui était né en 1991 avec la sortie de Spiderland de Slint.
1999, tout d'abord, c'est l'année du split de Jesus Lizard, groupe étendard de ce rock us que j'apprécie tant.
La sortie de l'album "Liar" sur Touch and go en 1992 et leurs prestations scéniques ébouriffantes (Jesus Lizard était un groupe exceptionnel en concert) resteront toujours gravées dans ma mémoire comme des éléments essentiels de mon rapport au rock.
1999, enfin, c'est aussi l'année où j'ai vu Fugazi sur scène pour la deuxième et dernière fois (après un superbe concert en 1995). C'est un concert durant lequel de nombreuses choses qui gravitaient en moi, souvent clairement informulées, se sont tout à coup cristallisées.
Pendant les années 90, j'ai vu plusieurs centaines de concert et il m'est évidemment parfois arrivé d'être déçu et de m'ennuyer. Mais là, pendant ce concert de Fugazi, ce n'était pas du tout cela. J'avais plutôt l'intime conviction que ma place n'était plus là, que c'en était fini pour moi, que le moment était passé, que le feu sacré du rock que j'entretenais depuis une quinzaine d'années s'était éteint.
Cela faisait plusieurs années déjà que mes intérêts musicaux s'étaient étendus à d'autres genres, mais jamais je n'avais abandonné le rock. Or, là, ce concert de Fugazi, groupe essentiel pour moi, venait me montrer que jamais plus rien ne serait comme avant dans mon rapport au rock. Tout à coup, je me rendais compte avec une clarté parfaite que le rock n'était plus essentiel dans ma vie et ne le serait sans doute plus jamais.
Alors bien sûr, j'écoute toujours du rock depuis 1999, par périodes et en essayant à chaque fois que je m'y remets d'y découvrir de nouvelles choses (sinon, à quoi bon?) mais je n'ai que mes souvenirs pour me rappeler d'un temps où ce genre musical était au centre de ma vie.
Voilà, c'était le compte-rendu de mon année rock 1999. cheers

P.S. : message tapé en écoutant la première symphonie de Johannes Brahms. L'aventure musicale continue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Looking Back #1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum