Le Real, Robben, 36, les z'Euros et la valeur des choses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Real, Robben, 36, les z'Euros et la valeur des choses...

Message  Invité le Mer 23 Mai 2012 - 23:32

Aujourd'hui ça me gave qu'on tape sur Robben.
Je tiens ça de mère.
J'aime pas qu'on tape les mecs au sol.

Je l'ai toujours trouvé sur-côté.
C'est facile de le dire aujourd'hui.

Mais même si j'avais pondu ce qui suit sur Spirit fin août 2007, ça n'empêche.
Taper sur un mec au sol, ça me gave.

Bien.
Comme annoncé il y a quelques semaines, le Real (Madrid, pas le Zaragoza, s'il vous plaît !) a acheté Robben.
Capello parti, Schuster arrivé, Mijatovic et Calderon restés... ça fleure la navigation à vue en terme de transferts cet été... mais, je n'en dirai pas plus, je ne veux pas être taxé de manque d'objectivité...
Bref.
Le Real Madrid, donc, a fait des emplettes cet été... comme tout le monde. Metzelder, Sneijder, Drenthen, Saviola... et tout ça.

Mais Schuster, dragué à Levante puis enrôlé après la mise en place d'un jeu alléchant à Getafe (et officieusement enrôlé avant la fin de Capello au Real... quand même Champion le gars... soit la commande du club au moment de son recrutement... à ce sujet lire -si possible- la superbe interview en deux parties du coach italien dans les Marca du d'hier et aujourd'hui), Schuster, donc, râle.
Dragué, il a signé, mais il semble que les promesses faites en termes de renforts ne sont pas là.
A la limite, il ne s'agit même pas de 'noms'.
Il s'agit de moyens à sa main à lui.
Schuster râle parce que les moyens qui lui ont été promis ne sont pas là.

Et il râle.
Et Calderon s'en cogne.
Et Mijatovic... Mijatovic!

Mais voila.
Pretemporada.
Le Real est ridicule.
Surtout pour la SuperCopa.
La SuperCopa c'est le match de pré-saison qui oppose le Champion d'Espagne au Vainqueur de la Coupe du Roi.

Real Madrid / FC Sevilla cette année.
Match aller, Séville gagne 1-0.
A domicile.
Le score est flatteur.
Retour à Bernabeu.
Ojala pa usted que la ganais, Merengues...
Mais Las Cibeles sont loin, Capello encore plus... Séville gagne 3-5.
A Bernabeu.
La honte, la bronca.
Schuster perd déjà pied face aux journalistes.
Donc réunion de crise (remarquez quand même que la saison n'a pas encore commencé...) Vite, vite, vite faisons quelque chose.
Pas forcément pour faire quelque chose, d'ailleurs. Juste pour montrer que quelqu'un dirige.
En quelques heures, des recrutements.
Heinze.
Tu parles d'une volonté forte de l'engager...
Pour l'histoire: le gars, en froid avec ManU ne veut plus y rester mais, ne peut pas signer à Liverpool. Ferguson s'y oppose. Ca passe devant une commission d'arbitrage. Celle-ci donne raison à ManU. Heinze ne pourra pas jouer à Liverpool. Ca vient de se savoir. Le Real débourse 12 millions d'Euros... Benitez le voulait. Heinze voulait Liverpool. Ferguson ne voulait pas Heinze à Liverpool. Le Real crise, passe par-là, paye 12 millions d'euros et embarque donc le gars qui ne voulait plus jouer à ManU et dont Ferguson ne voulait plus (ni à ManU, ni en Premier League). Le vainqueur ? Ferguson.
Mais peu importe.
Le Real réagit après la branlée de Bernabeu.

Et puis Robben.

Faut savoir, qu'en début de mercato, le Real était prêt à lâcher 36 millions d'Euros pour Robben... oui, oui... Robben, celui de Chelsea.
A côté de ça, le même Real veut aussi Dani Alves, de Séville. Que Chelsea veut aussi. Mais que Séville ne veut pas lâcher pour ce qu'on lui propose.
Séville veut 40 millions. En dessous, même pas question de négocier. Alves, lui veut partir. Mais il assure ses matches.
Il ne se pète pas les doigts de pied en selecao, ni ne se perd dans quelque plages de sable blanc du côté de l'autre côté de l'Atlantique. Un exemple de professionnalisme de début de saison.
Séville ne lâche rien.
Chelsea ne bouge pas.
Le Real non plus.
Début d'été.
Début de branlées.
Chelsea ne bouge toujours pas.
Séville non plus.
Fin d'été.
Alves bouge. Avec Séville.
Il est énorme pour un début de saison d'un mec qui veut quitter son club. Enorme, contre Madrid. A Bernabeu... comme on se retrouve...
3-5.
La SuperCopa part à Séville.
La crise reste à Madrid.
Le fric file à Chelsea.

La saison n'est donc pas commencée et le Real connait sa première réunion de crise.
Début d'été, les promesses... Schuster arrive, il est devancé par la réputation de son jeu offensif. Il est dragué pour ça. Le club mettra les moyens qu'il faut. Promis. On annonce monts et merveilles.
Pour les monts, dès juin, c'est Robben qui est annoncé... pour les merveilles, Schuster et les socios attendront.
Robben, donc.
Annoncé pour 36 millions d'euros.
J'ai pas picolé.
36 millions d'euros.
Arf !
Robben.
Et puis ça se disperse.
Rien n'est signé. Tu m'étonnes... 30 millions pour Robben...
Et puis ça revient.
Schuster voudrait Ballack.
Ca a de la gueule à Madrid, Ballack.
Une saison sans 'ballon' à Bernabeu alors sont prêts à tout.
Oui, oui, Bernd, viens... tu auras Ballack... Promis... c'est écrit dans les journaux... regarde dans Marca et tu verras...

Alors Bernd arrive. Il attend Ballack. Et Robben. Mais Ballack, surtout. Seulement Ballack, d'ailleurs... Robben... mouais... en rab'... mais il s'en fout un peu de Robben... pourquoi pas Zenden pendant qu'on y est... pourquoi pas Fiorese... Qui ça ?
Fiorese !
Qui ça ?
Fio... nan, laisse tomber...

Mijatovic dit: 'On peut donner 40 millions à Chelsea !'
Merde !!!
40 patates !!!
Pour Ballack ?
Non, pour Ballack ET Robben...
Ou plutôt pour Robben ET Ballack !

Autrement dit, la deuxième idée du Real c'est Robben + Ballack = 40 millions d'euros... soit 4 millions d'euros pour Ballack (puisque 36 patates pour Robben) !!!

A Stamford Bridge, le jardinier a bien dû rigoler. Avant de retourner à sa tondeuse.
Pas Ballack.
Qui annonce: 'Mais... Che Ne Feu Pas Chouer Au Real Matrid !!! Ach.'

Un ange passe.
Puis une inter-saison.
Cicinho s'en va.
Après Beckham.
Après Reyes, chez l'ennemi intime de l'Atletico.
En même temps qu'Emerson, symbole premier de l'ère-avortée Capello, qui file l'AC Milan (dans l'espoir de récupérer Kaka un jour ?)

La pretemporada.
Cauchemar.
Branlée.
Perte du premier trophée.
Réunion de crise.
Heinze récupéré.
Et donc Robben.
Pas Alves ?
Non.
Le Sevilla n'a pas voulu lâcher Alves.
Ils veulent 40 millions, remember !
Donc, faut négocier.
Et le Real décide qu'il n'a pas ce temps.
Chelsea décide qu'il n'a pas ce fric.
Mais il a du temps.
Aura-t-il Alves ?
L'avenir le dira.
Car maintenant, il a le temps ET le fric.

Pourquoi ?
Parce que le Real a lâché les 36 millions d'euros pour Robben.
On y revient.
Le Real a lâché 36 millions d'euros pour Robben !!!
36 millions !
36 000 000 !!!
D'euros !!!
Soit grosso modo la moitié du coût de Zidane pour le même Real.
2 Robben = 1 Zidane !
Bien sûr, c'est limite de comparer ainsi...
Mais quand même... quand on lâche 36 000 000 d'euros pour Robben... putain , il est où le rationnel ?
Ok, il amènera peut-être du jeu.
Why not, après tout.
Ok, il a sûrement du ballon.
Ok, il mettra peut être des buts, ou fera des passes décisives et tout ça... Peut être même marquera-t-il l'Histoire du Real, du foot, peut-être donnera-t-il envie à des mômes de se lancer corps-zé-âme dans le plaisir et la magie du ballon... peut-être... plus qu'un Deschamps pour le rêve, mais moins que lui pour le palmarès, c'est certain... et tant et tellement moins qu'un Zidane, même blessé, voire retraité pour le rêve...

Mais, bon... j'ai rien dit.
On va me taxer de jaloux supporter du Barca...

Mais enfin, merde, non !
Il ne s'agit pas de ça.
Il s'agit du n'importe quoi.
Et en l'occurence, c'est chez les Merengues !
36 000 000 d'euros pour Robben !

Refléchissez-y...
Une seconde... fermez les yeux et visualisez...
Vous voyez Robben...
...
...
...
Non ?
Ca ne vous dis rien...
Normal...
Alors imaginez une pièce d'un euro...
Vous voyez ?
...
...
...
Oui... j'me doutais bien !!!

Bref.
Vous voyez votre pièce d'un euro ?
Alors multipliez-là par 36 millions...
Oui, oui... 36 000 000 !
Je sais, ça fait un groooos porte-monnaie !
Mais c'est pas grave... oubliez les porte-monnaies...

Je vais vous donner une idée de ce que vient d'acheter le Real en embauchant Robben.

Partant du principe qu'une pièce d'un euro pèse 7,5 grammes (vérification faite auprès de l'Hotel des Monnaies... faut être sérieux avec l'argent... plus que le Real, en tout cas !), soit 0,0075 kg et qu'il faut 36 000 000 de pièces d'un euro pour faire 36 000 000 d'euros, il est facile de déduire la masse que représentent 36 000 000 de pièces d'un euro en kg:

0,0075 kg x 36 000 000 = 270 000 kg

Si on considère (renseignements pris auprè de l'IRBMS - Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport... faut toujours être sérieux, nom de Dieu !) qu'un footballeur moyen pèse 76 kg, on en arrive à la déduction suivante:

Avec 270 000 kg d'euros, on a l'équivalent de 3553 joueurs de foot.
Soit: 323 équipes de 11 joueurs.
Soit: 161 matchs (et demi... je vous fais grâce d'une mi-temps)
Soit: 2,5 Coupes du Monde de Football...

Voila ce que vient de débourser le Real avec Robben... le poids de DEUX COUPES DU MONDE DE FOOT ET DEMI !!!

Ca ne vous convainc pas ce calcul ?
Alors en voici un autre:

Partant du principe qu'une pièce d'un euro a une épaisseur de 2,33 mm (vérification faite auprès de l'Hotel des Monnaies... faut être sérieux avec l'argent... plus que le Real, en tout cas !), soit 0,233 cm et qu'il faut 36 000 000 de pièces d'un euro pour faire 36 000 000 d'euros, il est facile de déduire la hauteur que représentent 36 000 000 de pièces d'un euro empilées les unes sur les autres (bon courage pour la manip'... si vous êtes bas de plafond chez vous, faites l'expérience avec des pièces de deux euros, il n'en faut que 18 000 000 et elles ne mesurent que 0,220 cm d'épaisseur... ça aide...):

0,233 cm x 36 000 000 = 8 388 000 cm
Si on considère (renseignements pris auprè de l'IRBMS - Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport... faut toujours être sérieux, nom de Dieu !) qu'un footballeur moyen mesure 179 cm (exception faite de Giuly... comme quoi, Domenech s'y connait en foot !), on en arrive à la déduction suivante:

Avec 8 388 000 cm d'euros, on a l'équivalent de 46 860 joueurs de foot.
Soit: 4260 équipes de 11 joueurs.
Soit: 2130 matchs.
Soit: 33,3 Coupes du Monde de Football...

Voila ce que vient de débourser le Real avec Robben... la taille de TRENTE-TROIS VIRGULE TROIS COUPE DU MONDE DE FOOT !!!

Sauf erreur et/ou omission.
Après tout, je n'ai eu que 5/20 en maths au bac...
J'ai même pas osé candidater en tant que comptable au Real...
Trop bon qu'ils disaient...
Trop bon, trop con, oui... Smile Smile Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum