American skin (41 shots)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

American skin (41 shots)

Message  telesquire le Mar 17 Avr 2012 - 17:50

Yvan a posté un sujet sur une chanson, moi je trouve qu'une chanson qui se prête bien à un sujet, c'est American skin (41 shots)
avatar
telesquire

Messages : 10
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  The ghost of Tom Joad le Mar 17 Avr 2012 - 19:17

Oui, un sujet, d'accord. American skin. J'ai entendu parler de cette chanson avant de l'entendre réellement. C'était à la radio. En 2000. Ils disaient que le patron faisait débat avec une chanson polémique. J'ai couru chez le disquaire le plus proche mais il n'avait eu vent de rien. Idem chez Gibert, idem à la fnac. J'ai découvert le titre comme tout le monde sur le live in new-york city. Grosse impression.
(succés d'estime, comme on dit, j'ai respecté springsteen pour avoir fais cette chanson mais j'étais davantage impressionné par les versions live de born to run, badlands, jungleland, born in the usa, darkness on the edge of town... lost in the flood aussi, que je devouvrais...)
en 2002, je pensais la trouver sur le nouvel album
Quelques années plus tard, j'ai découvert la version studio (dans les bonus d'un bootleg), plus concise & tres puissante. C'est la version que je préfére.

Voilà, c'est mon histoire avec cette chanson

The ghost of Tom Joad

Messages : 93
Date d'inscription : 27/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  mathis le Jeu 19 Avr 2012 - 13:33

un peu la même histoire.

Année 2000 donc. Je suis à fond dans Springsteen. Je remonte le courant depuis la découverte acoustique de 95-97.
J'apprend l'histoire du Boss et la reformation ESB m'aide à bien accéder à sa musque essentielle.
Je le vois à Lyon en 99, je récupère le bootleg de Bercy, je suis les rares infos sur le net (quand j'arrive à y accéder, c'est à dire à l'époque, très rarement).
Je tombe dans Rock'n'folk (et oui !) sur un article parlant de la fin du tour et de la polémique autour de cette nouvelle chanson. On y apprend que Springsteen s'est inspiré d'un fait divers significatif, et que le peuple américain de base peine à apprécier cette prise de position. Un soir il sera sifflé au MSG....
Et puis, quelques mois plus tard, l'album et le dvd sortent : je découvre enfin cette chanson qui me faisait fantasmer.
Elle est à la hauteur de mes espoirs. Forte, poignante, rock, avec un solo de guitare springsteenien.
Elle devient une référence.

Au point d'être peut-être la base d'un futur album, comme la version studio qui circule quelques mois plus tard nous le laisse croire. Je rêve d'un album "frappant", intense, qui reprendrait le flambeau du rock ESB, avec American Skin en étendard, et Code of silence, Another Thin Line et Further On Up the road, en soutiens.

Bon, on aura finalement The Rising à la place, et l'une des plus belles chansons de Springsteen partira aux oubliettes.

10 ans plus tard, elle reste pour moi la dernière grande chanson du Boss. Du calibre de Thunder Road ou de Badlands.

Il existe une superbe reprise purement acoustique, jouée en 2010 chez Elvis Costello.
Sublime, aussi.

avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 14:46

En ce qui me concerne, ce morceau, c'est un rendez-vous manqué.
Tout d'abord parce qu'à l'époque, après avoir été ébloui par The ghost of Tom Joad, je m'étais complètement détourné de l'actualité springsteenienne (je n'étais même pas au courant du Réunion tour...). Je suis donc passé complètement au travers du morceau et de la polémique qu'il a suscité.
Je n'ai découvert le morceau que quand je me suis à nouveau intéressé à la musique de Springsteen quelques années plus tard sous l'impulsion de ma soeur. Et à ce moment là, il ne m'a pas fait un effet particulier. Il faut dire qu'en règle générale, je suis assez peu sensible aux morceaux dans lesquels un artiste commente sur le vif un fait d'actualité. Genre ici, je n'ai pas besoin que Springsteen écrive un morceau sur la mort d'Amadou Diallo ni qu'il me dise ce qu'il en pense, surtout si au-delà du fait divers, c'est juste pour écrire :
It ain't no secret
It ain't no secret
No secret my friend
You can get killed just for living
In your American skin"

Ok merci, c'est pas un secret, tout le monde le sait déjà, bon, so what?




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  papi le Jeu 19 Avr 2012 - 15:33

Almanzo a écrit:En ce qui me concerne, ce morceau, c'est un rendez-vous manqué.
Tout d'abord parce qu'à l'époque, après avoir été ébloui par The ghost of Tom Joad, je m'étais complètement détourné de l'actualité springsteenienne (je n'étais même pas au courant du Réunion tour...). Je suis donc passé complètement au travers du morceau et de la polémique qu'il a suscité.
Je n'ai découvert le morceau que quand je me suis à nouveau intéressé à la musique de Springsteen quelques années plus tard sous l'impulsion de ma soeur. Et à ce moment là, il ne m'a pas fait un effet particulier. Il faut dire qu'en règle générale, je suis assez peu sensible aux morceaux dans lesquels un artiste commente sur le vif un fait d'actualité. Genre ici, je n'ai pas besoin que Springsteen écrive un morceau sur la mort d'Amadou Diallo ni qu'il me dise ce qu'il en pense, surtout si au-delà du fait divers, c'est juste pour écrire :
It ain't no secret
It ain't no secret
No secret my friend
You can get killed just for living
In your American skin"

Ok merci, c'est pas un secret, tout le monde le sait déjà, bon, so what?




La pour le coup il avait fait beaucoup mieux que ses poussives critiques des banquiers aujourd'hui.
Justement ce qu'il exprime en chanson c'est qu'il apparait tout à fait évident qu'on se fait tuer aux EU pour sa couleur de peau. Et le fait d'en faire une chanson lui donne au contraire une résonance que la banalité et la fatalité de l'acte font oublier par un "c'est comme ça" ou bien un "so what". Il est a noté que cette chanson ne dénonce rien explicitement, mais qu'elle raconte une histoire à partir d'un fait divers d'actualité sans s'y référer en dehors du titre.
L'impact de la chanson se trouve dans ce qu'elle nous montre la banalité de la mort violente d'une partie de la population américaine ou vivant aux EU. Il n'impose, ni ne suggère rien.
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 16:28

papi a écrit:Justement ce qu'il exprime en chanson c'est qu'il apparait tout à fait évident qu'on se fait tuer aux EU pour sa couleur de peau. Et le fait d'en faire une chanson lui donne au contraire une résonance que la banalité et la fatalité de l'acte font oublier par un "c'est comme ça" ou bien un "so what". Il est a noté que cette chanson ne dénonce rien explicitement, mais qu'elle raconte une histoire à partir d'un fait divers d'actualité sans s'y référer en dehors du titre.
L'impact de la chanson se trouve dans ce qu'elle nous montre la banalité de la mort violente d'une partie de la population américaine ou vivant aux EU. Il n'impose, ni ne suggère rien.

Euh ouais, j'avais bien compris, hein... Wink
Ca ne change rien à mon appréciation.

elle raconte une histoire à partir d'un fait divers d'actualité sans s'y référer en dehors du titre.

Y a ça aussi qui se réfère directement à l'histoire Diallo :

"Well, is it a gun, is it a knife
Is it a wallet, this is your life"

Il n'impose, ni ne suggère rien.

Peut-être pas directement, mais le fait même d'en faire une chanson est déjà un point de vue fort. La preuve : la polémique que cela a déclenché.

Bon, je ne dis pas que les artistes ne doivent pas utiliser l'actualité comme caisse de résonance de leur travail. Chaque artiste fait comme il le sent et après, c'est à chaque auditeur de se placer par rapport à cela. Cela me fait plaisir que cette chanson touche profondément de nombreuses personnes. Mais en ce qui me concerne, je me sens assez peu concerné par la démarche.
Ceci dit, dans un contexte américano-américain, je peux tout à fait comprendre que la pertinence du morceau peut se révéler tout autre. Mais je ne suis pas dans un contexte américano-américain.

Un morceau springsteenien qui me touche profondément, c'est un morceau enraciné dans une réalité qui n'est pas la mienne mais qui en même temps transcende cet enracinement pour acquérir une portée beaucoup plus large.
Je ne trouve pas cela dans American skin.
Mais c'est jute moi, hein... Je conçois très bien qu'on puisse prétendre le contraire.
C'est juste une question de sensibilité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  mathis le Jeu 19 Avr 2012 - 17:05

une chanson ce n'est pas uniquement un texte.

On l'oublie beaucoup quand il s'agit de commenter les chansons de Springsteen.
Il y a donc aussi la musique, sa composition ET son intérprétation. Et ses arrangements aussi.

Musicalement donc, je (je dis bien Je Smile ) trouve que cette chanson est vraiment très bonne car très bien arrangée : les choeurs initiaux (qui sont aussi ceux par lesquels s'achève le titre), la montée en puissance progressive avec l'incorporation d'instruments, l'émotion que procure le solo, puis la reprise du refrain, l'intensité avec laquelle Springsteen rentre dans le dernier tiers de la chanson ("my boots caked in this mud"...) ça aussi ce sont des critères décisifs pour juger une chanson.
Il ne faut pas les escamoter.

Bien evidemment, il n'y a rien de révolutionnaire dans ces arrangements musicaux, ou dans cette mélodie, mais là n'est pas l'ambition d'une chanson (à 99% des cas)

Il n'en reste pas moins qu'American Skin est une chanson forte parce qu'elle est habitée par une intention créatrice forte, littéraire ET musicale.
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  persane le Jeu 19 Avr 2012 - 19:06

The ghost of Tom Joad a écrit:Oui, un sujet, d'accord. American skin. J'ai entendu parler de cette chanson avant de l'entendre réellement. C'était à la radio. En 2000. Ils disaient que le patron faisait débat avec une chanson polémique. J'ai couru chez le disquaire le plus proche mais il n'avait eu vent de rien. Idem chez Gibert, idem à la fnac. J'ai découvert le titre comme tout le monde sur le live in new-york city. Grosse impression.
(succés d'estime, comme on dit, j'ai respecté springsteen pour avoir fais cette chanson mais j'étais davantage impressionné par les versions live de born to run, badlands, jungleland, born in the usa, darkness on the edge of town... lost in the flood aussi, que je devouvrais...)
en 2002, je pensais la trouver sur le nouvel album
Quelques années plus tard, j'ai découvert la version studio (dans les bonus d'un bootleg), plus concise & tres puissante. C'est la version que je préfére.

Voilà, c'est mon histoire avec cette chanson

bonjour! Smile
je pense que le texte de cette chanson a une résonnance très malsaine dans l'imaginaire américain et c'ets la cause de la réaction très négative. elle rappelle aux Americains un passé (pas si lontain ) où la couleur de peau permettait le crime impuni. et surtout il a fallu longtemps aux Américains pour intégrer du bout des lèvres les Hispaniques comme les Noirs.
d'où ces lignes si épurées mais qui en disent long: It ain't no secret
It ain't no secret
No secret my friend
You can get killed just for living
In your American skin"

car c'est bien ce qui se passait jusqu à l'histoire de Diallo et tout dernièrement en Floride au sujet de Trayvor ( 17 ans ).
cette chanson est puissante. sans fioritures, sans mélo, sans pathos, juste le fait tel qu'il se présente. Absurde. et c'est ce qui est révoltant. je la mets sur la même lignée que Nebraska ( la chanson ) où il décrit sans juger. ou plutôt il expose, assène la réalité afin d'atteindre le coeur et l'âme.
P.S je prends les textes de ces chansons comme des textes (ils s'y prêtent, oui oui!. il a un bon style) et plus il épure son écriture et plus la puissance de sa poésie se révèle.

persane

Messages : 31
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 20:21

mathis a écrit:une chanson ce n'est pas uniquement un texte.

On l'oublie beaucoup quand il s'agit de commenter les chansons de Springsteen.
Il y a donc aussi la musique, sa composition ET son intérprétation. Et ses arrangements aussi.


Tu as bien évidemment raison.
Cependant, je remarque que dans mon parcours d'auditeur de chansons de Springsteen, TOUTES les chansons qui m'ont profondément et durablement marqué sont des chansons pour lesquelles c'est avant tout le texte qui m'a bouleversé.
Alors bien sûr, The River ne me ferait pas le même effet sans l'intro à l'harmonica et l'accélération sur "But I remember us riding in my brother's car", mais si le texte n'était pas aussi prenant, la chanson ne m'aurait pas durablement marqué.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  mathis le Jeu 19 Avr 2012 - 21:45

c'est l'association des deux en fait.

L'exemple que tu donnes de "The River" est sans équivoque : si au moment où la musique donne de l'intensité au propos, celui-ci n'était pas à la hauteur, et bien l'effet serait bien moins émouvant pour nous.....qui cherchons du sens dans les paroles de chanson.

Wink
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  pierre le Jeu 19 Avr 2012 - 22:53

persane a écrit:
bonjour! Smile
je pense que le texte de cette chanson a une résonnance très malsaine dans l'imaginaire américain et c'ets la cause de la réaction très négative. elle rappelle aux Americains un passé (pas si lontain ) où la couleur de peau permettait le crime impuni. et surtout il a fallu longtemps aux Américains pour intégrer du bout des lèvres les Hispaniques comme les Noirs.

car c'est bien ce qui se passait jusqu à l'histoire de Diallo et tout dernièrement en Floride au sujet de Trayvor ( 17 ans ).
cette chanson est puissante. sans fioritures, sans mélo, sans pathos, juste le fait tel qu'il se présente. Absurde. et c'est ce qui est révoltant. je la mets sur la même lignée que Nebraska ( la chanson ) où il décrit sans juger. ou plutôt il expose, assène la réalité afin d'atteindre le coeur et l'âme. .

Mouais, la cause de la réaction négative viendrait plutôt du fait que l'exploitation de ces faits divers est assez douteuse et qu'il n'est absolument pas prouvé qu'il s'agit de crimes racistes (en ce qui concerne la mort de Trayvon Martin en tout cas) et tu parles des hispaniques "non intégrés", mais il se fait que le gars qui a tiré sur T. Martin était hispanique.

pierre

Messages : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  papi le Ven 20 Avr 2012 - 6:05

pierre a écrit:
persane a écrit:
bonjour! Smile
je pense que le texte de cette chanson a une résonnance très malsaine dans l'imaginaire américain et c'ets la cause de la réaction très négative. elle rappelle aux Americains un passé (pas si lontain ) où la couleur de peau permettait le crime impuni. et surtout il a fallu longtemps aux Américains pour intégrer du bout des lèvres les Hispaniques comme les Noirs.

car c'est bien ce qui se passait jusqu à l'histoire de Diallo et tout dernièrement en Floride au sujet de Trayvor ( 17 ans ).
cette chanson est puissante. sans fioritures, sans mélo, sans pathos, juste le fait tel qu'il se présente. Absurde. et c'est ce qui est révoltant. je la mets sur la même lignée que Nebraska ( la chanson ) où il décrit sans juger. ou plutôt il expose, assène la réalité afin d'atteindre le coeur et l'âme. .

Mouais, la cause de la réaction négative viendrait plutôt du fait que l'exploitation de ces faits divers est assez douteuse et qu'il n'est absolument pas prouvé qu'il s'agit de crimes racistes (en ce qui concerne la mort de Trayvon Martin en tout cas) et tu parles des hispaniques "non intégrés", mais il se fait que le gars qui a tiré sur T. Martin était hispanique.

Il n'y a pas d'exploitation, ni douteuse, ni bienvenue dans cette chanson. La réaction négative vient d'abord du fait que la chanson met en avant qu'A. Diallo a pris 41 balles dans la peau, en réaction à la peur qu'un noir inspire à la police quand il met la main dans sa poche pour sortir son portefeuille. Se retrouver face à ces faits non interprétés ne peut que produire des réactions. Surtout négatives quand on montre le racisme dans ce qu'il a de plus cru et primitif au EU, la peur de l'homme noir. Il apparait que ce qui est en jeu dans la mort de T. Martin est de même nature. Les arguments des tireurs étant de même nature, la légitime défense...contre le noir violent et tueur potentiel. Il n'y a rien à prouver là-dedans, personne n'a besoin de dire et revendiquer qu'il est raciste pour tuer, il suffit d'avoir peur des noirs et de tirer "légitimement".
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  Invité le Ven 20 Avr 2012 - 6:38

mathis a écrit:c'est l'association des deux en fait.

L'exemple que tu donnes de "The River" est sans équivoque : si au moment où la musique donne de l'intensité au propos, celui-ci n'était pas à la hauteur, et bien l'effet serait bien moins émouvant pour nous.....qui cherchons du sens dans les paroles de chanson.

Wink

Tu as raison.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  persane le Ven 20 Avr 2012 - 7:21

papi a écrit:
pierre a écrit:
persane a écrit:
bonjour! Smile
je pense que le texte de cette chanson a une résonnance très malsaine dans l'imaginaire américain et c'ets la cause de la réaction très négative. elle rappelle aux Americains un passé (pas si lontain ) où la couleur de peau permettait le crime impuni. et surtout il a fallu longtemps aux Américains pour intégrer du bout des lèvres les Hispaniques comme les Noirs.

car c'est bien ce qui se passait jusqu à l'histoire de Diallo et tout dernièrement en Floride au sujet de Trayvor ( 17 ans ).
cette chanson est puissante. sans fioritures, sans mélo, sans pathos, juste le fait tel qu'il se présente. Absurde. et c'est ce qui est révoltant. je la mets sur la même lignée que Nebraska ( la chanson ) où il décrit sans juger. ou plutôt il expose, assène la réalité afin d'atteindre le coeur et l'âme. .

Mouais, la cause de la réaction négative viendrait plutôt du fait que l'exploitation de ces faits divers est assez douteuse et qu'il n'est absolument pas prouvé qu'il s'agit de crimes racistes (en ce qui concerne la mort de Trayvon Martin en tout cas) et tu parles des hispaniques "non intégrés", mais il se fait que le gars qui a tiré sur T. Martin était hispanique.

Il n'y a pas d'exploitation, ni douteuse, ni bienvenue dans cette chanson. La réaction négative vient d'abord du fait que la chanson met en avant qu'A. Diallo a pris 41 balles dans la peau, en réaction à la peur qu'un noir inspire à la police quand il met la main dans sa poche pour sortir son portefeuille. Se retrouver face à ces faits non interprétés ne peut que produire des réactions. Surtout négatives quand on montre le racisme dans ce qu'il a de plus cru et primitif au EU, la peur de l'homme noir. Il apparait que ce qui est en jeu dans la mort de T. Martin est de même nature. Les arguments des tireurs étant de même nature, la légitime défense...contre le noir violent et tueur potentiel. Il n'y a rien à prouver là-dedans, personne n'a besoin de dire et revendiquer qu'il est raciste pour tuer, il suffit d'avoir peur des noirs et de tirer "légitimement".

Lorsque Billie Holliday a chanté "Strange Fruits", c'était aussi un fait divers (très récurrent dans le sud des USA et pendant très - trop- longtemps. Je pense qu'un songwriter doit puiser très normalement dans la réalité de tous les jours comme dasn son vécu et ses ressentis parfois les plus intimes sinon, on n'entendrait de BS que des love you à la Elvis. Sleep

persane

Messages : 31
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  admin le Ven 20 Avr 2012 - 11:33

persane a écrit: je la mets sur la même lignée que Nebraska ( la chanson ) où il décrit sans juger

Une différence notable, c'est que dans Nebraska, le canteur (l'équivalent du narrateur) est celui qui a tué, là, on est du point de vue de la victime. Difficile de comparer les 2 chansons je trouve

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  kiluuna le Ven 20 Avr 2012 - 12:04

Moi c'est LA chanson qui m'a fait découvrir Bruce Springsteen.

Je connaissais juste de nom, j'avais peut être entendu une ou deux fois un morceau genre Born in the USA et c'est tout.

Et donc au lycée, en cours d'anglais, nous avons étudié ce morceau et ce fut une sacrée révélation pour moi.
Je me revois encore (plutôt bon en anglais mais assez timide en classe) complètement passionné par le texte, par ce que disait la prof'.

J'ai toujours trouvé le texte assez simple, plutôt direct et je pensais pas que quelques lignes comme ça pouvait être aussi riches et profondes.
avatar
kiluuna

Messages : 34
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  persane le Ven 20 Avr 2012 - 12:53

yvvan a écrit:
persane a écrit: je la mets sur la même lignée que Nebraska ( la chanson ) où il décrit sans juger

Une différence notable, c'est que dans Nebraska, le canteur (l'équivalent du narrateur) est celui qui a tué, là, on est du point de vue de la victime. Difficile de comparer les 2 chansons je trouve

Tu as raison à propos du narrateur mais n'oublions que le "je" est double dans cette chanson : le "je" de la narration et le "je" écrivant et c'est celui qui dirige le propos. le point de vue "directeur" est bien celui de l'écrivant qui a voulu rester neutre laissant à l'auditeur la liberté de ressentir les choses telles qu'elles se sont passées.
dans "Américan Skin", c'est très ambigu. il y a de multiples voix qui s'entremêlent: celle du narrateur, de la mère qui prévient son fils.... BS joue bien de ces différentes voix qui se chevauchent.

persane

Messages : 31
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  admin le Ven 20 Avr 2012 - 16:30

persane a écrit:
Tu as raison à propos du narrateur mais n'oublions que le "je" est double dans cette chanson : le "je" de la narration et le "je" écrivant et c'est celui qui dirige le propos. le point de vue "directeur" est bien celui de l'écrivant qui a voulu rester neutre laissant à l'auditeur la liberté de ressentir les choses telles qu'elles se sont passées.
dans "Américan Skin", c'est très ambigu. il y a de multiples voix qui s'entremêlent: celle du narrateur, de la mère qui prévient son fils.... BS joue bien de ces différentes voix qui se chevauchent.

Je me suis mal exprimé, je suis d'accord, Nebraska fait ressentir les choses à l'auditeur, mais je ne vois pas la même chose avec American Skin à cause effectivement des plusieurs voix ou personnages...
American Skin me semble plus clairement ou directement engagé, Nebraska est tout autant engagé (entre guillemets) mais de manière plus subtile du fait de cette écriture à la première personne... je vois plus Nebraska comme une question sur la "méchanceté du monde" alors que American Skin me semble être une réponse

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  pierre le Ven 20 Avr 2012 - 17:34

papi a écrit:

Il n'y a pas d'exploitation, ni douteuse, ni bienvenue dans cette chanson. La réaction négative vient d'abord du fait que la chanson met en avant qu'A. Diallo a pris 41 balles dans la peau, en réaction à la peur qu'un noir inspire à la police quand il met la main dans sa poche pour sortir son portefeuille. Se retrouver face à ces faits non interprétés ne peut que produire des réactions. Surtout négatives quand on montre le racisme dans ce qu'il a de plus cru et primitif au EU, la peur de l'homme noir. Il apparait que ce qui est en jeu dans la mort de T. Martin est de même nature. Les arguments des tireurs étant de même nature, la légitime défense...contre le noir violent et tueur potentiel. Il n'y a rien à prouver là-dedans, personne n'a besoin de dire et revendiquer qu'il est raciste pour tuer, il suffit d'avoir peur des noirs et de tirer "légitimement".

La différence entre ces deux affaires, c'est que l'affaire Diallo a été jugée, et pas l'affaire Martin. Il serait donc raisonnable d'attendre que les faits soient établis avant de tirer de telles conclusions.

Il y a aussi eu des manipulations médiatiques dans cette affaire pour laisser entendre que Zimmerman serait raciste (un enregistrement trafiqué par NBC). Attention aux amalgames donc.

pierre

Messages : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  papi le Ven 20 Avr 2012 - 18:00

pierre a écrit:
papi a écrit:

Il n'y a pas d'exploitation, ni douteuse, ni bienvenue dans cette chanson. La réaction négative vient d'abord du fait que la chanson met en avant qu'A. Diallo a pris 41 balles dans la peau, en réaction à la peur qu'un noir inspire à la police quand il met la main dans sa poche pour sortir son portefeuille. Se retrouver face à ces faits non interprétés ne peut que produire des réactions. Surtout négatives quand on montre le racisme dans ce qu'il a de plus cru et primitif au EU, la peur de l'homme noir. Il apparait que ce qui est en jeu dans la mort de T. Martin est de même nature. Les arguments des tireurs étant de même nature, la légitime défense...contre le noir violent et tueur potentiel. Il n'y a rien à prouver là-dedans, personne n'a besoin de dire et revendiquer qu'il est raciste pour tuer, il suffit d'avoir peur des noirs et de tirer "légitimement".

La différence entre ces deux affaires, c'est que l'affaire Diallo a été jugée, et pas l'affaire Martin. Il serait donc raisonnable d'attendre que les faits soient établis avant de tirer de telles conclusions.

Il y a aussi eu des manipulations médiatiques dans cette affaire pour laisser entendre que Zimmerman serait raciste (un enregistrement trafiqué par NBC). Attention aux amalgames donc.

Point besoin d'être ou de s'affirmer raciste pour perpétrer un crime raciste, c'est une question qui a avoir avec l'inconscient collectif. Et un procès ne révèlera rien non plus...par contre une chanson ça peut aider à la prise de conscience. C'est d'ailleurs une de ses vocations en plus du divertissement.
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  pierre le Ven 20 Avr 2012 - 18:07

papi a écrit:
Point besoin d'être ou de s'affirmer raciste pour perpétrer un crime raciste, c'est une question qui a avoir avec l'inconscient collectif. Et un procès ne révèlera rien non plus...par contre une chanson ça peut aider à la prise de conscience. C'est d'ailleurs une de ses vocations en plus du divertissement.

c'est quoi un crime raciste ? tuer un noir ?

pierre

Messages : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  admin le Ven 20 Avr 2012 - 18:36

Suspect

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  pierre le Ven 20 Avr 2012 - 18:44

yvvan a écrit: Suspect

je veux juste dire que la notion de "racisme" et de "crime raciste" donnée par papi me semble assez évanescente.

pierre

Messages : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  admin le Ven 20 Avr 2012 - 18:52

non, merci, ça j'avais compris.

ce que je vois, c'est qu'on part d'une chanson pour lentement mais surement dériver vers un fait d'actualité (d'ailleurs tu as loupé des sujets économiques ces temps ci) et tant pis pour le sujet...

toujours les mêmes qui radotent...

admin

Messages : 1533
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  papi le Ven 20 Avr 2012 - 18:56

pierre a écrit:
papi a écrit:
Point besoin d'être ou de s'affirmer raciste pour perpétrer un crime raciste, c'est une question qui a avoir avec l'inconscient collectif. Et un procès ne révèlera rien non plus...par contre une chanson ça peut aider à la prise de conscience. C'est d'ailleurs une de ses vocations en plus du divertissement.

c'est quoi un crime raciste ? tuer un noir ?

Demande à la chanson tongue
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: American skin (41 shots)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum