€€ E Street Band €€

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  pspa2 le Mar 27 Mar 2012 - 19:29

The ghost of Tom Joad a écrit:Je viens de lire sur greasy lake qu'à la fin de la tournée Magic, Charles Giordano avait refusé de continuer (ou de jouer ?) si son salaire n'était pas revalorisé.
Quand la composition du groupe a été annoncé, je me suis posé des questions sur cette dénomination E Street Band. Jusqu'à la tournée Tunnel of love, tout nouvel arrivant (max, steeve, patty, nils) était considéré comme membre.

On constate aujourd'hui que Suzie joue avec le groupe sur chaque concert depuis 2002 et qu'elle est toujours considérée comme une musicienne aditionelle. Charles va attaquer sa troisiéme tournée, idem, les choristes, leur deuxieme.

Vous l'avez compris, je me demandais pourquoi ils n'étaient pas considérés comme E Streeteurs tant leur présence est à présent évidente.
Cela semble donc être une question d'argent et de paye qui différe selon le statut.
Avez-vous des infos à ce sujet, savez-vous comment est partagé le cachet des concerts, quel est le pourcentage de chacun ?

Suzie me gonfle, aucun doit à etre E Streeter, par contre si elle peut décrocher...

pspa2

Messages : 396
Date d'inscription : 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Marc le Mar 27 Mar 2012 - 19:38

CC Rider a écrit: Si le groupe de bal de Labrespy reprend ....

Il a un groupe de bal le Labrespy ??

En fait je ne me trompe pas trop quand je l'appelle DJ alors Very Happy Very Happy
avatar
Marc
Admin

Messages : 5332
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  CC Rider le Mar 27 Mar 2012 - 19:45

Marc a écrit:
CC Rider a écrit: Si le groupe de bal de Labrespy reprend ....

Il a un groupe de bal le Labrespy ??

En fait je ne me trompe pas trop quand je l'appelle DJ alors Very Happy Very Happy

le roi du Oooola Oop!
Il a même fait Bercy.

(Par les gradins... bounce )
avatar
CC Rider

Messages : 6566
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Kyle William le Mar 27 Mar 2012 - 20:16

Je me permets d'apporter une rectification d'importance: Patrick Hernandez n'a jamais été moustachu, je viens de le googliser et il porte le bouc mais c'est très récent;

Dans le débat sur la question de savoir s'il a mérité de gagner tant d'argent pour son Born To Be Alive, il faut préciser qu'il ne touche pas un sou pour la diffusion du titre dans les mariages et les soirées privées, dont il est pourtant un incontournable…

Quant à la question de savoir si toutes les oeuvres se valent, oui, d'un point de vue économique sans doute, mais tous les métiers ne se valent pas : un musicien peut en effet bien vivre s'il a écrit un hit, il peut gagner plus ou moins chichement sa vie s'il court la province pour faire beaucoup de concerts; un écrivain, lui, ne vit que des ventes de ses livres, lesquels sont rarement lus en public, et il ne touche aucun cachet quand il court la province pour dédicacer (même Marc Lévy). Bref il vaut mieux passer 5 minutes à écrire Born To Be Alive que 50 ans à écrire un pavé…
mais il faut croire aussi qu'écrire Born To Be Alive n'est pas donné à tout le monde;
d'ailleurs l'autre jour, j'ai finalement écouté Born To Die, et c'est moins bien.

Kyle William

Messages : 1036
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Captain Jack Sparrow le Mar 27 Mar 2012 - 20:43

labrespy a écrit:
N'importe quel titre joué en public génère du droit d'auteur pour le compositeur et l'auteur de la chanson. je ne sais pas trop comment çà fonctionne pour les auteurs étrangers, mais en France la Sacem veille.... C'est ainsi que les organisateurs de fêtes de villages sont quasiment rackettés parce qu'un groupe de balochards (pas péjoratif, hein...) joue une cinquantaine de morceaux par soir. Chaque fois que l'orchestre truc muche attaque "Quand la musique est bonne", hop quelques euros sur le compte de JJG...

En France, dans la pratique, la Sacem perçoit un pourcentage de la recette du concert qu'elle reverse aux auteurs. Pour la petite histoire, Lorsque les Stones sont passés au Parc des Princes pour 3 shows sold out en 1990, Mick Jagger et Keith Richards ont chacun perçu 750000 F par soirée à ce titre.
avatar
Captain Jack Sparrow

Messages : 274
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 58
Localisation : Zuma Beach

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  calispera le Mar 27 Mar 2012 - 21:44

jungleland a écrit:c'est le principe de l'art en général. Est ce que telle toile ou sculpture vaut intrinsèquement les millions de son prix ? est ce que les livres de Levy valent tout l'argent que ça lui rapporte ?

Je te rejoins Jungleland.

J'estime, concernant les droits d'auteur - dans le sens : revenus de droits d'auteur (=royalties) - que tout ce qui existe actuellement manque cruellement de sens.

A partir du moment où une personne décide de porter publiquement ce qu'elle produit, cela devrait être gratuit. Car s'il s'agit bien d'art, donc d'une oeuvre, on devrait la considérer comme un bien commun. Et s'il ne s'agit pas d'art, autant que peu de gens s'y intéressent.
Et un bien commun ne devrait pas être monnayable, et s'il est considéré comme bien commun, il devient accessible à tous.
Que ce soit une pyramide d'Egypte, un tableau de Monet ou un morceau du Boss, cela devrait être gratuit, tant que le nécessaire est fait pour que l'auteur, s'il est vivant, soit rémunéré. Et dans le cas du Boss cela implique de le faire vivre dignement avec sa famille, ainsi que tous les gens qui travaillent pour et avec lui, et ainsi que les moyens soient à leur disposition pour faire des albums et des concerts.

Que la création et la diffusion d'une oeuvre ait un coût, que les moyens de subsistance d'un artiste et de ceux qui travaillent avec lui aient un coût; c'est une chose. Mais je ne trouve pas correct qu'on lie ce coût au mérite et au succès de l'oeuvre( en partie en tout cas), tant qu'il s'agit d'une oeuvre. Et de surcroît lorsque ce sont des chefs d'entreprise qui décident si oui ou non ils décident de rendre l'oeuvre publique (industrie du disque, du cinéma, édition, musée, ....).

Le débat deviendra alors de définir ce qui est ou pas de l'art. Et il risque d'être nettement plus corsé. Mais il serait nettement plus légitime ou éthique.

A mes yeux, quel que soit le niveau de l'oeuvre, rien ne justifie qu'on puisse en faire des millions. Pour moi le « mérite » est quelque chose qui ne devrait pas vraiment avoir sa place dans le cadre d'un revenu pour une oeuvre. Nous méritons tous de vivre dignement, simplement parce que nous vivons. Il y a des gens qui donnent le meilleur d'eux-mêmes mais ne sont pas très doués et pas très efficaces, et il y a des gens qui n'en foutent pas une, mais sont hyper doués et créent des choses en un claquement de doigt qui ont un succès d'enfer. Les seconds ne méritent certainement pas mieux que les premiers. Or notre société ne remarque que ces derniers (même si je caricature, car ce n'est pas manichéen à ce point, la preuve : l'exemple du Boss qui travaille dur je pense et consacre énormément de sa vie à sa musique).

Bien sûr, il y a tout l'aspect du coût de la diffusion et ces choses-là. Et si ce n'est pas le client qui paie il faudra bien que quelqu'un paie.

Ce que je veux dire, c'est que tant qu'on considère qu'il faut payer pour l'art (le commercialiser), on ne se met pas en position de trouver d'autres moyens pour faire vivre les artistes et leur donner la possibilité de diffuser leur art.

Et dans le cadre de la musique (non pas live, mais enregistrée) : le moyen gratuit existe déjà : mp3, wav, torrent, ..... Mais comme ce n'est pas considéré comme du bien commun, on en reste à créer des lois pour protéger les royalties et tous les profiteurs (business de l'industrie du disque) qui tournent autour. Plutôt que créer de telles lois, de telles directives européennes, avec les organismes qui vont avec (Sacem, Sabam et consorts), et toute l'administration que cela draine, on ferait mieux d'utiliser cette énergie, cet argent, et ce potentiel humain, à créer des moyens pour faire vivre les artistes, et pour diffuser gratuitement leur art.

Et j'ai conscience que trouver ces moyens, ces idées, n'est pas simple ni facile à mettre en oeuvre. Mais ce n'est pas en restant dans les perspectives hadopi et consorts qu'on fera avancer le schmilblik.

Et concernant la protection des droits d'auteurs hors de la sphère royalties, et qui visent le respect de l'oeuvre originale, je pense que c'est intrinsèquement un autre débat, sauf que le système actuel les a liés.

Je pense que des initiatives comme les Creative Commons, en prenant de l'ampleur, permettront sur le long terme de faire admettre que l'art existe et peut être diffusé gratuitement, en dehors des systèmes de profit, et des mass-médias. Le citoyen accède alors à l'oeuvre via d'autres canaux que ceux des industries et des mass-médias (sans doute encore à développer). Ce ne sont donc plus des personnes au fond de leurs fauteuils, que ce soit chez Sony, à Hollywood, chez Robert Laffont, ou chez Bouygues Telecom, qui décideront de ce à quoi les citoyens auront accès.

De la sorte l'art sortira de la sphère économique pour réintégrer totalement la sphère culturelle. Il y gagnera en valeur et sera plus largement diffusé.

Ok, c'est utopique, raison pour laquelle il est probable que cela se réalisera dans un futur à moyen terme Wink (les réalités d'aujourd'hui étant résultantes des utopies d'hier.)

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  kernok le Mar 27 Mar 2012 - 22:44

calispera a écrit:
De la sorte l'art sortira de la sphère économique pour réintégrer totalement la sphère culturelle.

Euh...
C'est un beau principe, en effet.

Mais...
Comme métier je suis compositeur, et musicien.
A ce titre j'ai une certaine quantité d'œuvres (ou appelons-ça comme on veut) déposées à la SACEM et à la SACD.
Et il se trouve que sans empocher des mille et des cents à chaque fois, je suis bien content quand un spectacle part en tournée avec ma musique dans ses sacoches. Ou qu'un groupe québécois s'obstine à jouer un morceau que j'ai commis il y a deux ou trois lustres.

Parce qu'au delà du temps que j'ai passé à écrire tel morceau ou telle chanson, je suppose que ça amène une sorte de 'valeur ajoutée'. Pour un concert c'est peut-être la chanson qui leur manquait, pour une pièce c'est peut-être le morceau qu'il fallait sur telle ou telle envie du metteur...

Tout ça pour dire que si l'art pouvait rester encore un moment dans la sphère économique ça m'arrangerait, au moins le temps que j'aille faire deux ou trois courses, le frigo est vide...
avatar
kernok

Messages : 103
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 47
Localisation : Devant l'écran de mon ordinateur.

http://www.philippeleroy.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Invité le Mer 28 Mar 2012 - 8:33

calispera a écrit:
Que ce soit une pyramide d'Egypte, un tableau de Monet ou un morceau du Boss, cela devrait être gratuit, tant que le nécessaire est fait pour que l'auteur, s'il est vivant, soit rémunéré. Et dans le cas du Boss cela implique de le faire vivre dignement avec sa famille, ainsi que tous les gens qui travaillent pour et avec lui, et ainsi que les moyens soient à leur disposition pour faire des albums et des concerts.

Et c'est quoi tes critères pour décider ce qu'est "vivre dignement".
Et penses-tu que la majorité des artistes (ainsi que tous ceux qui travaillent d'une manière ou d'une autre pour eux) aspirent à recevoir, d'on ne sait trop où, une allocation "digne"?

Le débat deviendra alors de définir ce qui est ou pas de l'art. Et il risque d'être nettement plus corsé. Mais il serait nettement plus légitime ou éthique.

Définir ce qui a le droit ou pas d'être considéré comme de l'art est complètement absurde.
Mais ce qui me fait le plus grincer dans ta proposition, c'est que tu ne mentionnes pas du tout quelle instance serait chargée d'un tel choix.
Une instance publique officielle, je suppose.
Mais alors c'est la porte ouverte à toutes les dérives. A un art officiel aseptisé, où le but ne sera plus de créer des oeuvres personnelles mais de plaire à une instance qui rémunère.
Dans l'histoire récente, on peut trouver de nombreux exemples d'artistes obligés de produire des oeuvres destinées à plaire aux instances officielles et produisant sous le manteau, sans aucun espoir de diffusion, des oeuvres personnelles. Genre dans l'ex bloc de l'est par exemple.
Si tu veux exalter la liberté dans l'art, tu ne peux pas faire pire.

Il y a des gens qui donnent le meilleur d'eux-mêmes mais ne sont pas très doués et pas très efficaces, et il y a des gens qui n'en foutent pas une, mais sont hyper doués et créent des choses en un claquement de doigt qui ont un succès d'enfer. Les seconds ne méritent certainement pas mieux que les premiers.

La question ne réside pas dans le mérite, mais dans la capacité (et ensuite dans le travail).
Moi, je suis incapable d'être artiste, alors je fais autre chose.
Est-ce injuste?

L'égalité, ce n'est pas une utopie, c'est une chimère.
Ce que l'on peut essayer d'atteindre face à cette inéluctable inégalité, c'est de produire un système qui génère un maximum d'équité, au travers de l'éducation, la protection sociale,...
Mais l'art échappe à cette sphère.
L'art est par nature inégalitaire et n'a que faire de l'équité (sauf via les droits d'auteur).


(les réalités d'aujourd'hui étant résultantes des utopies d'hier.)

Ben, au vu de la gueule des réalités d'aujourd'hui, faut croire que c'étaient des utopies de merde, alors.


Dernière édition par Almanzo le Mer 28 Mar 2012 - 10:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  papi le Mer 28 Mar 2012 - 8:35

jungleland a écrit:c'est le principe de l'art en général. Est ce que telle toile ou sculpture vaut intrinsèquement les millions de son prix ? est ce que les livres de Levy valent tout l'argent que ça lui rapporte ?

Ben je trouve que c'est pas tout à fait la même chose. Le prix d'une toile ou d'une sculpture renvoie plus à une valeur qui se constitue entre autre parce que l'oeuvre est unique. pour les livres de Marc Levy il s'agit quand-même de la multiplicité des exemplaires vendus.
Ce qui est certain c'est que dans les deux cas ce que la vente des oeuvres génère comme argent est largement redevable d'éléments extérieurs à l'art. La peinture et la sculpture par exemple sont redevables de leur valeur en tant que placement financier et ce sans lien avec l'appréciation artistique que l'on peut en faire. Pour les oeuvres diffusées par duplications elles sont redevables de l'industrie qui les diffusent et des grands bouleversement actuels et à venir en matière de diffusion massive gratuite.
Pour en revenir aux droits d'auteurs c'est un système qui est à la fois protecteur d'un point de vue intellectuel, moral, et qui en France instaure un principe d'égalité de la valeur des oeuvres singulières, indépendamment de la réputation de l'auteur donc. Par contre ils ne résolvent pas la question de la très grande inégalité de revenus entre les artistes les plus reconnus et tous les autres.
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  phil le Mer 28 Mar 2012 - 8:53

CC Rider a écrit:
phil a écrit:

ouais, et c'est, en partie, grâce à ça qu'un certain moustachu de Patrick Hernandez palpe environ 1500 euros par jour, comme ça, juste en se levant le matin, hop ça tombe cheers

pas malheureux le stachu !

pourquoi donc faire un procès de personnes?
Le 'stachu en question l'a créé son titre, ne l'a pas volé.
Ca grince depuis quelques années autour des droits d'auteurs, principalement à cause du numérique et du principe de gratuité qui s'est installé dans l'esprit des consommateurs.
Mais globalement, au delà du seul fait de générer des revenus financiers, il s'agit aussi de la protection du droit moral de l'auteur, du fait de contrôler les adaptations ou traductions par exemple.
Le débat est quand même plus vaste que le seul cliché du mec qui se lève avec 1500€ sur son compte pour avoir composé un hit il y a 1000 ans Wink


aucun procès, même pas d'intention, juste marquer le fait qu'avec un titre de merde, à mon sens, on peut vivre bien toute une vie; tant mieux pour l'auteur cheers
juste des faits pour illustrer la force des droits d'auteur dans un paysage musical menacé par l'écoute et le téléchargement de musique "gratuite" hein !
pour les débats plus vastes que tu évoques je laisse à ceux qui ont plus de temps que moi à consacrer à la dissertation "azertique" le soin de discourir sur le sujet avec panache et les idées idoines Arrow
avatar
phil

Messages : 2781
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  calispera le Mer 28 Mar 2012 - 14:40

kernok a écrit:
calispera a écrit:
De la sorte l'art sortira de la sphère économique pour réintégrer totalement la sphère culturelle.

Euh...
C'est un beau principe, en effet.

Mais...
Comme métier je suis compositeur, et musicien.
A ce titre j'ai une certaine quantité d'œuvres (ou appelons-ça comme on veut) déposées à la SACEM et à la SACD.
Et il se trouve que sans empocher des mille et des cents à chaque fois, je suis bien content quand un spectacle part en tournée avec ma musique dans ses sacoches. Ou qu'un groupe québécois s'obstine à jouer un morceau que j'ai commis il y a deux ou trois lustres.

Parce qu'au delà du temps que j'ai passé à écrire tel morceau ou telle chanson, je suppose que ça amène une sorte de 'valeur ajoutée'. Pour un concert c'est peut-être la chanson qui leur manquait, pour une pièce c'est peut-être le morceau qu'il fallait sur telle ou telle envie du metteur...

Tout ça pour dire que si l'art pouvait rester encore un moment dans la sphère économique ça m'arrangerait, au moins le temps que j'aille faire deux ou trois courses, le frigo est vide...

Et si un autre système te permettrait d'avoir le frigo raisonnablement plein sans devoir attendre que la Sacem ait des rentrées par rapport à tes oeuvres, et que tu puisses en parallèle recevoir de la reconnaissance par rapport à ce que tu produis, sans que cela passe par de l'argent? Est-ce que tu pourrais apprécier cela?


calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  calispera le Mer 28 Mar 2012 - 14:50

Almanzo,

J'ai d'abord répondu en vrac à ton message, puis j'ai repris un à un certains paragraphes pour compléter la réponse.

On pourrait très bien imaginer que ce soient les artistes entre eux qui soient responsables, en tout cas dans une partie importante, de juger si les autres le sont ou pas. On peut imaginer que ce soit des groupes de gens non liés au pouvoir et pas artistes non plus, qui votent, un peu comme un jury, mais en plus grand nombre. On peut aussi imaginer qu'il y ait des jurys d'historiens de l'art, de professeurs en art, et autres professionnels dans ces registres. On peut imaginer le mélange de plusieurs manières de faire. On peut imaginer que chaque type de vote donnerait une part d'un revenu. Et que les artistes seulement reconnus en partie devraient alors, par exemple, se trouver un boulot alimentaire à temps partiel pour compléter.
On peut imaginer des votes sur plusieurs critères :
L'émotion provoquée par le travail de l'artiste, la créativité, le côté interpellant, le succès potentiel, la qualité technique, le travail demandé (en temps), l'exigence matérielle, le potentiel de diffusion, le nombre de gens qui ont travaillé à l'oeuvre, le degré participation à l'entertainment d'un public, l'accessibilité de l'oeuvre pour tout un chacun; j'en passe, et des meilleures.

On peut tout imaginer si on choisit d'aller dans cette direction. Le tout ce serait alors de trouver des critères qui créent le consensus et une manière de pouvoir les juger, leur donner du poids, et choisir qui jugerait quoi, et quel est le montant alloué pour chacun des critères, et la manière de l'allouer : allocation régulière pour une durée à déterminer, ou montant forfaitaire, ou autre encore.

Et puis, l'art ayant un coût matériel et d'organisation, on peut aussi imaginer embarquer les artistes dans tout un processus et les faire travailler pour d'autres artistes. Imaginons un peintre qui accepterait pendant une partie de l'année de voyager avec la bande à Springsteen lors d'une tournée. Les artistes feraient vivre les artistes.

Le niveau d'un revenu digne devrait également faire l'objet de débats bien sûr, car il n'y a rien de plus relatif que ce genre de notions. L'idée, pour moi, c'est surtout que ces gens puissent vivre dans un minimum de confort. Mais, dans mon chef, cela devrait exclure le luxe et la finance. Papi l'a très bien décrit dans son message :

papi a écrit:Ce qui est certain c'est que dans les deux cas ce que la vente des oeuvres génère comme argent est largement redevable d'éléments extérieurs à l'art. La peinture et la sculpture par exemple sont redevables de leur valeur en tant que placement financier et ce sans lien avec l'appréciation artistique que l'on peut en faire. Pour les oeuvres diffusées par duplications elles sont redevables de l'industrie qui les diffusent et des grands bouleversement actuels et à venir en matière de diffusion massive gratuite.
Pour en revenir aux droits d'auteurs c'est un système qui est à la fois protecteur d'un point de vue intellectuel, moral, et qui en France instaure un principe d'égalité de la valeur des oeuvres singulières, indépendamment de la réputation de l'auteur donc. Par contre ils ne résolvent pas la question de la très grande inégalité de revenus entre les artistes les plus reconnus et tous les autres.

C'est là le gros hic. Surtout que, actuellement, la majorité des artistes, la toute grande majorité des artistes, n'a aucun revenu de son art, et est obligé d'avoir un boulot alimentaire pour exercer à côté son art. Et c'est là surtout que cela devrait changer. La plupart des artistes ne songent même pas vivre de leur art. Et je ne pense pas qu'il soit possible de les faire vivre tous. L'idée serait plus de réduire les écarts indécents, et d'en faire vivre plus sans engraisser les assoiffés de profit.

En même temps, je pense illusoire de retirer toute idée de précarité dans le statut de la plupart des artistes. L'inspiration artistique cela ne vient, bien souvent, pas sur commande. Et je ne pense pas qu'on puisse envisager de rendre les artistes salariés ou employés.
Et c'est d'ailleurs une absurdité de faire fonctionner l'art sous forme de commandes contractuelles comme c'est le cas actuellement dans les firmes de disques, où pas mal de compositeurs finissent par produire n'importe quoi car le contrat l'exige alors qu'ils ne sont pas du tout inspirés.

Almanzo a écrit:
calispera a écrit:
Que ce soit une pyramide d'Egypte, un tableau de Monet ou un morceau du Boss, cela devrait être gratuit, tant que le nécessaire est fait pour que l'auteur, s'il est vivant, soit rémunéré. Et dans le cas du Boss cela implique de le faire vivre dignement avec sa famille, ainsi que tous les gens qui travaillent pour et avec lui, et ainsi que les moyens soient à leur disposition pour faire des albums et des concerts.

Et c'est quoi tes critères pour décider ce qu'est "vivre dignement".
Et penses-tu que la majorité des artistes (ainsi que tous ceux qui travaillent d'une manière ou d'une autre pour eux) aspirent à recevoir, d'on ne sait trop où, une allocation "digne"?

Je pense que ceux qui ne reçoivent pas d'argent et ont trop peu de moyens pour faire connaître leur art (car étouffés par les mass-médias et par l'industrie du disque par exemple) seraient très contents de recevoir des moyens pour vivre. Bien sûr, les Elton John, Guillaume Musso, Gérard Depardieu, aurait peut-être comme un petit problème avec ça Wink Or les premiers sont largement marjoritaires. Le côté « dignement », je l'ai expliqué plus haut, et il serait justement à définir, de la manière la plus démocratique possible. Quand on est dans l'utopie, faut être utopique jusqu'au bout Wink

Almanzo a écrit:
calispera a écrit:Le débat deviendra alors de définir ce qui est ou pas de l'art. Et il risque d'être nettement plus corsé. Mais il serait nettement plus légitime ou éthique.

Définir ce qui a le droit ou pas d'être considéré comme de l'art est complètement absurde.

Pas plus absurde que de le commercialiser ou pas. Actuellement c'est le profit uniquement qui définit si quelqu'un peut vivre ou non de son art. Et les gens qui décident de lancer un artiste ou pas dans le cercle très fermé du profit imposent leur dictat à tous, tant aux artistes qu'au public, je trouve ça particulièrement absurde et non éthique.

Almanzo a écrit:Mais ce qui me fait le plus grincer dans ta proposition, c'est que tu ne mentionnes pas du tout quelle instance serait chargée d'un tel choix.
Une instance publique officielle, je suppose.

Ben je ne peux que lancer des idées (comme je l'ai fait plus haut), mais ce serait à définir, et c'est pour ça qu'il faut aller dans l'utopie jusqu'au bout : le panel des gens qui en décideraient devrait ratisser le plus large possible. On ne peut en exclure des instances publiques officielles si c'est de là que viendraient les fonds, mais il me parait primordial que les premiers concernés soient les premiers impliqués : les artistes eux-mêmes, les gens qui travaillent proches de l'art, et ensuite le public aussi, tenant compte des diversités culturelles.

Mais alors c'est la porte ouverte à toutes les dérives. A un art officiel aseptisé, où le but ne sera plus de créer des oeuvres personnelles mais de plaire à une instance qui rémunère.
Dans l'histoire récente, on peut trouver de nombreux exemples d'artistes obligés de produire des oeuvres destinées à plaire aux instances officielles et produisant sous le manteau, sans aucun espoir de diffusion, des oeuvres personnelles. Genre dans l'ex bloc de l'est par exemple.
Si tu veux exalter la liberté dans l'art, tu ne peux pas faire pire.

Vu comme ça, en effet ce serait triste. Mais je pense que si des propositions concrètes venaient des gens concernés : les artistes qui s'estiment suffisamment bons, mais qui n'ont pas l'accès à une rémunération pour vivre de leur art, car leur art n'est pas vendable (comprenez financièrement rentable pour ceux qui épaulent les artistes) dans la société qui est la nôtre.... si donc des propositions concrètes venaient de là, de manière étayées, faisables, et présentées de manière efficaces, sur le long terme, cela pourrait finir par porter des fruits. Et côté artistes, les idées ne doivent pas manquer. D'ailleurs les Creative Commons sont déjà un bout d'initiative qui va dans ce sens. Il y en a sans doute d'autres.
La difficulté serait bien plus, avec la diversité des idées et propositions, de parvenir à un consensus, et finir par pouvoir légiférer à grande échelle. Si un seul pays parvenait à le faire, il serait très probablement rapidement suivi par les autres. Tout ça prendra du temps, et c'est une raison de plus pour y songer le plus rapidement possible, et je suppose que tout ça cogite déjà allègrement dans certains milieux artistiques, que je ne fréquente pas.

Almanzo a écrit:
calispera a écrit:Il y a des gens qui donnent le meilleur d'eux-mêmes mais ne sont pas très doués et pas très efficaces, et il y a des gens qui n'en foutent pas une, mais sont hyper doués et créent des choses en un claquement de doigt qui ont un succès d'enfer. Les seconds ne méritent certainement pas mieux que les premiers.

La question ne réside pas dans le mérite, mais dans la capacité (et ensuite dans le travail).
Moi, je suis incapable d'être artiste, alors je fais autre chose.
Est-ce injuste?

Non, justement, c'est ce que je tentais de dire : ce n'est pas au mérite qu'il faut évaluer le fait que les gens ont droit à des revenus ou pas, ni qu'ils peuvent être artistes ou pas.

L'égalité, ce n'est pas une utopie, c'est une chimère.
Ce que l'on peut essayer d'atteindre face à cette inéluctable inégalité, c'est de produire un système qui génère un maximum d'équité, au travers de l'éducation, la protection sociale,...
Mais l'art échappe à cette sphère.
L'art est par nature inégalitaire et n'a que faire de l'équité (sauf via les droits d'auteur).

Si ça ne tenait qu'à moi, on travaillerait directement à l'établissement d'une allocation universelle. Elle concernerait alors tout le monde, et les artistes n'auraient plus qu'à pratiquer leur art en toute tranquillité. C'est une idée qui fait du chemin, et qui finira par aboutir à terme, mais le chemin est long, donc on n'y sera pas tout de suite.

Almanzo a écrit:
calispera a écrit:(les réalités d'aujourd'hui étant résultantes des utopies d'hier.)

Ben, au vu de la gueule des réalités d'aujourd'hui, faut croire que c'étaient des utopies de merde, alors.

Ca dépend de quelles réalités on parle. Les droits sociaux, l'abolition de la peine de mort, l'abolition de l'esclavage, l'émergence des idées de démocratie, ne sont pas des merdes à mes yeux. Malheureusement, il y a une part de l'humain qui reste assez décadente et qui se charge en effet de nous procurer beaucoup de merdes. Il ne tient qu'à chacun de choisir de participer le moins possible à l'aspect décadent de notre société, et à participer le plus possible à la réalisation des utopies. L'optimisme et le choix de croire en nos rêves font déjà partie de la réalisation des utopies.


calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  kernok le Mer 28 Mar 2012 - 14:58

calispera a écrit:

Et si un autre système te permettrait d'avoir le frigo raisonnablement plein sans devoir attendre que la Sacem ait des rentrées par rapport à tes oeuvres, et que tu puisses en parallèle recevoir de la reconnaissance par rapport à ce que tu produis, sans que cela passe par de l'argent? Est-ce que tu pourrais apprécier cela?


L'argent que me reverse la SACEM n'est pas un signe de reconnaissance, c'est la transposition en espèce sonnante et trébuchante de ma propriété intellectuelle. La nuance est peut-être vaguement absconse mais c'est bien ça.
J'ai souvent abandonné mes droits - c'est à dire "renoncé à toucher de l'argent" - la reconnaissance est venue d'ailleurs : de l'équipe, du public...

Quant à vivre "en recevant de la reconnaissance sans que cela passe par de l'argent", hum... probablement.
Dans un monde où je n'aurais pas à dépenser d'argent pour mettre de l'essence dans le réservoir de ma voiture (ou acheter des places pour aller voir Bruce (et hop ! sujet recadré dans le contexte Laughing ))

avatar
kernok

Messages : 103
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 47
Localisation : Devant l'écran de mon ordinateur.

http://www.philippeleroy.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  pspa2 le Mer 28 Mar 2012 - 15:09

kernok a écrit:
calispera a écrit:

Et si un autre système te permettrait d'avoir le frigo raisonnablement plein sans devoir attendre que la Sacem ait des rentrées par rapport à tes oeuvres, et que tu puisses en parallèle recevoir de la reconnaissance par rapport à ce que tu produis, sans que cela passe par de l'argent? Est-ce que tu pourrais apprécier cela?


L'argent que me reverse la SACEM n'est pas un signe de reconnaissance, c'est la transposition en espèce sonnante et trébuchante de ma propriété intellectuelle. La nuance est peut-être vaguement absconse mais c'est bien ça.
J'ai souvent abandonné mes droits - c'est à dire "renoncé à toucher de l'argent" - la reconnaissance est venue d'ailleurs : de l'équipe, du public...

Quant à vivre "en recevant de la reconnaissance sans que cela passe par de l'argent", hum... probablement.
Dans un monde où je n'aurais pas à dépenser d'argent pour mettre de l'essence dans le réservoir de ma voiture (ou acheter des places pour aller voir Bruce (et hop ! sujet recadré dans le contexte Laughing ))


bon c'est bien gentil tout cela, mais on perd de vue le sujet de fond là ;-)

Quand la lucidité du Boss reviendra pour virer la vieille peau de Suzie? Son solo de violon sur Thundercrack fut des plus inadéquat pour rester soft...

pspa2

Messages : 396
Date d'inscription : 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Invité le Mer 28 Mar 2012 - 15:20

Edit: inutile


Dernière édition par Almanzo le Mer 28 Mar 2012 - 19:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Tophenko le Mer 28 Mar 2012 - 16:54

labrespy a écrit:N'importe quel titre joué en public génère du droit d'auteur pour le compositeur et l'auteur de la chanson. je ne sais pas trop comment çà fonctionne pour les auteurs étrangers, mais en France la Sacem veille.... C'est ainsi que les organisateurs de fêtes de villages sont quasiment rackettés parce qu'un groupe de balochards (pas péjoratif, hein...) joue une cinquantaine de morceaux par soir. Chaque fois que l'orchestre truc muche attaque "Quand la musique est bonne", hop quelques euros sur le compte de JJG...

Je me rappelle avoir dû payer une "amende" (pour la Sacem nous avait-on dit) avec des potes suite à la location d'une salle dans un bled lors d'un jour de l'an (environ 150 F vers 1996, de mémoire).
Au vu des titres obscurs de groupes grunge, rock, métal et hip hop qu'on avait joués et passés en CD, ça m'étonnerait beaucoup que les vrais auteurs en aient jamais vu la couleur, des brouzoufs en question...
avatar
Tophenko

Messages : 672
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  jungleland le Mer 28 Mar 2012 - 17:13


... et méfiez vous de youtube : j'ai un ami qui a eu des soucis avec l'avocat de Ry Cooder parce qu'il avait posté une vidéo d'une reprise d'un titre de Cooder faite lors d'un concert
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Kitty le Jeu 29 Mar 2012 - 8:32

pspa2 a écrit: Quand la lucidité du Boss reviendra pour virer la vieille peau de Suzie? Son solo de violon sur Thundercrack fut des plus inadéquat pour rester soft...

pspa2, sans vouloir déclencher de polémique je ne trouve pas le terme "vieille peau" très élégant .

"Virer Suzie" suffisait non ?
avatar
Kitty

Messages : 650
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  CC Rider le Jeu 29 Mar 2012 - 9:03

C'est vrai que c'est le post le plus constructif et argumenté de ce topic.
avatar
CC Rider

Messages : 6566
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Kyle William le Jeu 29 Mar 2012 - 9:07

Il veut peut-être dire par là que n'étant pas sous contrat en tant que membre du E-Street Band, Miss Tyrell n'a peut-être pas les moyens de se faire lifter la peau comme son boss…


Kyle William

Messages : 1036
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Marc le Jeu 29 Mar 2012 - 9:19

Kyle William a écrit:Il veut peut-être dire par là que n'étant pas sous contrat en tant que membre du E-Street Band, Miss Tyrell n'a peut-être pas les moyens de se faire lifter la peau comme son boss…
Pour parler un peu plus cru (à la mode pspa2), elle n'a pas les moyens de se faire tirer la peau (en prononçant à la frenchie of course) Very Happy Very Happy
avatar
Marc
Admin

Messages : 5332
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  pspa2 le Jeu 29 Mar 2012 - 9:29

Kyle William a écrit:Il veut peut-être dire par là que n'étant pas sous contrat en tant que membre du E-Street Band, Miss Tyrell n'a peut-être pas les moyens de se faire lifter la peau comme son boss…


;-)

pspa2

Messages : 396
Date d'inscription : 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  papi le Jeu 29 Mar 2012 - 9:52

calispera a écrit:



papi a écrit:Ce qui est certain c'est que dans les deux cas ce que la vente des oeuvres génère comme argent est largement redevable d'éléments extérieurs à l'art. La peinture et la sculpture par exemple sont redevables de leur valeur en tant que placement financier et ce sans lien avec l'appréciation artistique que l'on peut en faire. Pour les oeuvres diffusées par duplications elles sont redevables de l'industrie qui les diffusent et des grands bouleversement actuels et à venir en matière de diffusion massive gratuite.
Pour en revenir aux droits d'auteurs c'est un système qui est à la fois protecteur d'un point de vue intellectuel, moral, et qui en France instaure un principe d'égalité de la valeur des oeuvres singulières, indépendamment de la réputation de l'auteur donc. Par contre ils ne résolvent pas la question de la très grande inégalité de revenus entre les artistes les plus reconnus et tous les autres.

C'est là le gros hic. Surtout que, actuellement, la majorité des artistes, la toute grande majorité des artistes, n'a aucun revenu de son art, et est obligé d'avoir un boulot alimentaire pour exercer à côté son art. Et c'est là surtout que cela devrait changer. La plupart des artistes ne songent même pas vivre de leur art. Et je ne pense pas qu'il soit possible de les faire vivre tous. L'idée serait plus de réduire les écarts indécents, et d'en faire vivre plus sans engraisser les assoiffés de profit.

En même temps, je pense illusoire de retirer toute idée de précarité dans le statut de la plupart des artistes. L'inspiration artistique cela ne vient, bien souvent, pas sur commande. Et je ne pense pas qu'on puisse envisager de rendre les artistes salariés ou employés.
Et c'est d'ailleurs une absurdité de faire fonctionner l'art sous forme de commandes contractuelles comme c'est le cas actuellement dans les firmes de disques, où pas mal de compositeurs finissent par produire n'importe quoi car le contrat l'exige alors qu'ils ne sont pas du tout inspirés.

Je te trouve bien naïve sur le coup. Si la plupart des artistes ne songent pas à vivre de leur art (ce qui resterait à vérifier) c'est plus parce qu'ils s'applique un principe de réalité qu'autre chose. Et réduire les inégalités de revenus par une redistribution plus sociale des droits d'auteurs serait à mon avis une bonne chose. Tout à fait possible et compatible avec notre système de protection sociale. Il y a d'ailleurs un statut proche du salariat qui existe qui est celui d'intermittent du spectacle qui fonctionne à la fois pour les techniciens et les artistes. Ce statut pourrait être revalorisé par exemple. Il fait vivre beaucoup de professionnels de l'art et de la culture aujourd'hui mais pas toujours dans des conditions décentes, à la fois en terme de revenus et en terme d'incertitude.
Quand une petite compagnie monte un spectacle et qu'elle se sert d'oeuvres musicales connues, elle met aussi en valeur ses oeuvres, mais ne touchera rien sur les droits d'auteurs. Assez injuste je trouve comme principe, que seul celui qui a travailler avant puisse en toucher aujourd'hui une rente, alors que ceux qui travaillent aujourd'hui n'aurons que leur part de prix de vente des billets...s'ils ont des spectateurs.
Il est possible de faire vivre tout le monde si le travail est plus reconnue que la rente à mon avis.
Ensuite contrairement aux idées reçues la précarité est l'ennemie de la créativité la plupart du temps, parce qu'elle pousse à être pris mentalement dans un ensemble de considérations de quasi survie matérielle qui ne laisse que peu de place à l'inspiration et au travail.
Quand à l'art sous commande ce n'est pas une absurdité mais une constance historique. Les différents sièges du pouvoir ayant toujours soutenus les artistes les plus renommés en tout cas.
Faudrait pas jeter le baigneur avec l'eau du bain...Ta conception de l'art telle que décrite dans les précédents posts pourrait être très dangereuse pour l'art lui-même.
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  jungleland le Jeu 29 Mar 2012 - 11:09

moi je dis qu'il ne faut pas oublier l'urgence de l'art, au moins dans le ressenti Cool

on ne peut exprimer son art que si on est dans l'urgence, pas dans l'opulence. Il faut donc supprimer toutes les subventions, toutes les aides et toutes le possibilités de revenus provenant de l'art. Comme ça les artistes tireront leur substantifique moelle de leur misère et seront meilleurs.

vous prenez un noir, vous le mettez en esclavage, vous faites en sorte qu'il s'enfuie de la plantation et qu'il risque la pendaison et ça fera des chansons magnifiques. Je pense qu'on peut arriver à de tels résultats avec un breton ou un irlandais, c'est juste une question de circonstance


NDLR : il se pourrait que l'auteur de ces propos les ait parsemé de beaucoup de nième degré donc prudence avant de les approuver mr green
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Leadbelly II le Jeu 29 Mar 2012 - 12:03


Par contre ton message a le mérite de soulever le débat de la juste répartition des subventions publiques....
avatar
Leadbelly II

Messages : 126
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 41
Localisation : Dans ma Chevy de 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: €€ E Street Band €€

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum