Et la pochette ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et la pochette ?

Message  fab80s le Mer 8 Fév 2012 - 14:08

Je m'étais pas fait la réflexion, mais en allant chez mon disquaire, il me dit "il s'est pas foulé pour la pochette !" Et en y réflichissant bien, je dirais pas ça comme ça. Je dirais plutôt qu'elle est pas terrible... Et vous, vous en pensez quoi ?
avatar
fab80s

Messages : 188
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 39
Localisation : 80000 AMIENS
Album préféré : The River

http://unepetitephoto.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la pochette ?

Message  Hugo Spanky le Mer 8 Fév 2012 - 15:35

je trouve la photo et la pose, parfaite et dans ce qu'elle exprime et dans ce qu'elle montre.
Le fait que le lettrage la couvre est par contre dommage, plus de sobriété n'aurait pas été pour me déplaire.

Ceci dit l'album semble sombre et fortement lié à une actualité pour le moins pesante, du coup, la pochette dégage bien cette sensation de confusion.
Comme notre époque le veut, la beauté est souvent couverte par une épaisse brume.

avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la pochette ?

Message  arizona le Mer 8 Fév 2012 - 16:25

Tiens je disais justement aujourd'hui dans un autre topic qu'on en parlait peu:

nous avons peu discuté finalement de la jaquette. Je viens de lire le texte (brillant) de theo sur le topic d'a côté (à propos du texte du single) et je me demande si on ne peut y trouver quelques parallèles: cette tête baissée du patron sous le manche de sa guitare brandie comme un étendard, ces lettres comme taguées en urgence sur un mur, ce nom de Spring-steen coupé en deux, etc... l'impression de voir un mec groggy qui s'accroche à son "flag". Non? Tiens ça me rappelle un peu la dernière scène de "Dans la vallée d'Elah", quand Tommy Lee Jones hisse le drapeau, mais pas dans le sens habituel...
avatar
arizona

Messages : 309
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la pochette ?

Message  Hugo Spanky le Mer 8 Fév 2012 - 16:50

Oui, entre désillusion et refus de baisser les bras, tel est le boss. No surrender, always.
Comme nous tous, finalement.

Au fil du temps, je me dis que si Springsteen est resté si essentiel c'est aussi parce qu'il sait toujours être en accord parfait avec les ressentiments du peuple.

Le regard parfois las mais le poing toujours serré.
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

No logo

Message  Invité le Mer 8 Fév 2012 - 17:28

Dans l'histoire des pochettes du Bruce on a eu droit à de la photo du bonhomme (souvent) via sa tronche, son avant bras, son cul, des plans rapprochés, des mains dans les poches... à du graphisme (carte postale, peinture Joadienne, photo de route enneigée à travers un pare-brise...), à de la typo du nom plus grande et grasse que le titre, à de la typo du titre plus grasse et grande que le nom, à un équilibre entre les deux...

Est-ce que cela a voulu dire quelque chose ?
Non.
Alors à mon avis, le fait que pour la première fois le bonhomme soit masqué par la typo ne veut rien dire.
Ca n'est là que pour faire parler.

Mon esprit cynique et tordu pense juste qu'on nous dit là d'acheter le new album sans chercher à comprendre au-delà du fait que quoiqu'il en soit, il s'agit d'acheter du Springsteen sans se poser d'autre question. Un prolongement au fait de nous faire acheter des places de concert sans connaitre l'album. Sans savoir même qui tournera.

Rien de grave ou de pervers.
Juste un fait commercial comme un autre.
Après tout la masse se fiche de savoir généralement qui est le batteur.
Qui est dans les choeurs.
L'achat se fait sur une marque.
Sur la promesse d'une marque.
Springsteen en est arrivé depuis longtemps à ce stade où son nom (la marque) se suffit à elle même. Pas besoin d'explication ou de slogan (sauf en France par exemple où il faut toujours le rattacher à cette idée de l'Amérique acceptable des ceux qui parlent au nom des pauvres et des oubliés).
Le Coca, le McDo, Apple ou Eva Mendes, pas besoin d'en rajouter... quelqu'en soit le produit, on sait ce qu'on achète ou ce qu'on rejette (selon les cas).

Springsteen c'est pareil.
On achète l'idée que l'on se fait du bonhomme. La pochette dis juste: "Hey, y'a un nouveau Springsteen en vente" !!!"

Bien sur tout ceci est valable, dans mon esprit, pour ceux qui ne suivent pas au jour le jour la carrière d'Eva Mendes et son rapport au McDo.
Pour ceux qui boivent du Coca en regardant tous les jours des photos d'Eva Mendes sur un produit Apple, et bien là, la communication vise plus l'esthétique, car elle sait qu'elle s'adresse à un public captif qui quoiqu'il arrive achètera. Alors autant le faire parler et 'buzzer' pour entretenir le tout jusqu'à la sortie du produit.
Créer et entretenir l'attente car de nos jours, l'essentiel des produits culturels font leur chiffre d'affaire dans les premiers jours.

La pochette, le single c'est avant tout le moment que l'on passe dans l'escalier.
Arrivé dans la chambre, on paye.
En ensuite, seulement ensuite, on découvre le matos.

Et comme il se dit souvent que le meilleur moment reste celui de l'escalier... j'essaye le plus souvent d'éviter ce moment-là.
Pour rester sur une déception de fond et non de forme, je me persuade de rester dans la chambre.
Et j'attends.
En regardant des photos de McDo sur Eva Mendes.

Beurk.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la pochette ?

Message  Jack of all trades le Mer 8 Fév 2012 - 17:36

pas sur qu'il y est eu une recherche pour faire passer un message à travers cette pochette ,par contre elle m'amène à beaucoup plus de réflexion et de comparaison que ces précedents albums,tout d'abord la guitare,c'est la 1 ère fois depuis Human touch(20 ans)qu'elle prend autant de place sur la pochette,ensuite la pose de Bruce qui me fait penser à un penseur célèbre,et qui comme sur WOAD semble regarder le monde de haut .
avatar
Jack of all trades

Messages : 1988
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : ile de france
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la pochette ?

Message  Hugo Spanky le Mer 8 Fév 2012 - 17:39

theo a écrit:Dans l'histoire des pochettes du Bruce on a eu droit à de la photo du bonhomme (souvent) via sa tronche, son avant bras, son cul, des plans rapprochés, des mains dans les poches... à du graphisme (carte postale, peinture Joadienne, photo de route enneigée à travers un pare-brise...), à de la typo du nom plus grande et grasse que le titre, à de la typo du titre plus grasse et grande que le nom, à un équilibre entre les deux...

Est-ce que cela a voulu dire quelque chose ?
Non.
Alors à mon avis, le fait que pour la première fois le bonhomme soit masqué par la typo ne veut rien dire.
Ca n'est là que pour faire parler.

Mon esprit cynique et tordu pense juste qu'on nous dit là d'acheter le new album sans chercher à comprendre au-delà du fait que quoiqu'il en soit, il s'agit d'acheter du Springsteen sans se poser d'autre question. Un prolongement au fait de nous faire acheter des places de concert sans connaitre l'album. Sans savoir même qui tournera.

Rien de grave ou de pervers.
Juste un fait commercial comme un autre.
Après tout la masse se fiche de savoir généralement qui est le batteur.
Qui est dans les choeurs.
L'achat se fait sur une marque.
Sur la promesse d'une marque.
Springsteen en est arrivé depuis longtemps à ce stade où son nom (la marque) se suffit à elle même. Pas besoin d'explication ou de slogan (sauf en France par exemple où il faut toujours le rattacher à cette idée de l'Amérique acceptable des ceux qui parlent au nom des pauvres et des oubliés).
Le Coca, le McDo, Apple ou Eva Mendes, pas besoin d'en rajouter... quelqu'en soit le produit, on sait ce qu'on achète ou ce qu'on rejette (selon les cas).

Springsteen c'est pareil.
On achète l'idée que l'on se fait du bonhomme. La pochette dis juste: "Hey, y'a un nouveau Springsteen en vente" !!!"

Bien sur tout ceci est valable, dans mon esprit, pour ceux qui ne suivent pas au jour le jour la carrière d'Eva Mendes et son rapport au McDo.
Pour ceux qui boivent du Coca en regardant tous les jours des photos d'Eva Mendes sur un produit Apple, et bien là, la communication vise plus l'esthétique, car elle sait qu'elle s'adresse à un public captif qui quoiqu'il arrive achètera. Alors autant le faire parler et 'buzzer' pour entretenir le tout jusqu'à la sortie du produit.
Créer et entretenir l'attente car de nos jours, l'essentiel des produits culturels font leur chiffre d'affaire dans les premiers jours.

La pochette, le single c'est avant tout le moment que l'on passe dans l'escalier.
Arrivé dans la chambre, on paye.
En ensuite, seulement ensuite, on découvre le matos.

Et comme il se dit souvent que le meilleur moment reste celui de l'escalier... j'essaye le plus souvent d'éviter ce moment-là.
Pour rester sur une déception de fond et non de forme, je me persuade de rester dans la chambre.
Et j'attends.
En regardant des photos de McDo sur Eva Mendes.

Beurk.



Hééé bé !
avatar
Hugo Spanky

Messages : 285
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la pochette ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum