Jimi Hendrix

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jimi Hendrix

Message  Louiz le Sam 18 Juin 2011 - 10:00

yvvan

vu chez Zegut,

Jimi Hendrix, tiroir à souvenirs très profond.

Un nouvel album de Jimi Hendrix, avec des morceaux inédits, sortira le 8 mars. 'Valleys Of Neptune' est produit par la demi-soeur d’Hendrix, Janie, avec John McDermott et Eddie Kramer, et comprend une reprise de Cream, 'Sunshine Of Your Love' et d’Elmore James, 'Bleeding Heart'.
La version originale de 'Hear My Train A Comin' de The Jimi Hendrix Experience, des bandes inédites de 'Ships Passing Through The Night' et 'Lullaby For The Summer', sont aussi incluses dans l’album, enregistrées dans plusieurs studios de Londres et des US entre 1968 et 1970.

'Valleys of Neptune' :

'Stone Free'
'Valleys Of Neptune'
'Bleeding Heart'
'Hear My Train A Comin’
''Mr. Bad Luck'
'Sunshine Of Your Love'
'Lover Man'
'Ships Passing Through The Night'
'Fire''Red House'
'Lullaby For The Summer'
'Crying Blue Rain'

M@RS

oui, quelques unes de ces sessions sont, je pense, par exemple sur le coffret "in the studio" de 10 cd..ou autres nombreux bootlegs...

ça inaugure une probable série pour l'année des 40 ans de sa mort.

Jungleland shuffle
Modérateur
Messages postés : 3608
Jungleland shuffle

n'étant pas un pro d'Hendrix je me permets de faire un lien vers mon forum où Ayler, qui est un vrai spécialiste et qui a un forum entièrement dédié à Hendrix - une mine d'informations, présente les différentes pistes et leurs origines

http://bluesland.zikforum.com/cd-dvd-f44/nouvel-album-inedit-d-hendrix-t4436.htm

M@RS

"Valleys Of Neptune" en Mars ....mais pas seulement, repressage (5000 pieces) des Vinyls chez RTI !! (Valleys.... inclus)
plus CD/DVD de :
# Are You Experienced
# Axis: Bold As Love
# Electric Ladyland
# First Rays Of The New Rising Sun

http://www.jimihendrix.com/

mathis

les morceaux du "nouveau" disque sont ils donc inédits ?

ou les trouvaient t-on sur des compils , style le longbox velours violet, ou les réeditions Hendrix Family (genre first rays ou celui d'après ou Jimi pose sur une moto, etdont le nom m'échappe là maintenant ! )

M@RS

1. Stone Free 3:45
2. Valleys Of Neptune (album version) 4:01
3. Bleeding Heart 6:20
4. Hear My Train A Comin' 7:29
5. Mr. Bad Luck 2:56
6. Sunshine Of Your Love 6:45
7. Lover Man 4:15
8. Ships Passing Through The Night 5:52
9. Fire 3:12
10. Red House 8:20
11. Lullaby For The Summer 3:48
12. Crying Blue Rain 4:56


------------------

Stone Free
Recorded: Record Plant, New York, April 7, 9, 14, May 17,1969
Producer: Jimi Hendrix
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Billy Cox
Drums: Mitch Mitchell
Backing Vocals: Roger Chapman, Andy Fairweather Low

Valleys Of Neptune
Recorded: Record Plant, New York, September 23, 1969, May 15, 1970
Producer: Jimi Hendrix
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Drums: Mitch Mitchell
Bass: Billy Cox
Percussion: Juma Sultan

Bleeding Heart
Recorded: Record Plant, New York, April 24, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Billy Cox
Drums: Rocky Isaac
Tambourine: Chris Grimes
Maracas: Al Marks

Hear My Train A Comin'
Recorded: Record Plant, New York, April 7, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell

Mr. Bad Luck
Recorded: Olympic Studios, London, May 5, 1967
Producer: Chas Chandler
Additional bass and drum recording, Air Studios, London, June 5, 1987
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell

Sunshine Of Your Love
Recorded: Olympic Studios, London, February 16, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell
Percussion: Rocki Dzidzornu

Lover Man
Recorded: Olympic Studios, London, February 16, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell

Ships Passing Through The Night
Recorded: Record Plant, New York, April 14, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Guitar, Vocals: Jimi Hendrix
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell

Fire
Recorded: Olympic Studios, London, February 17, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Bass, Backing Vocal: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell

Red House
Recorded: Olympic Studios, London, February 17, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell

Lullaby For The Summer
Recorded: Record Plant, New York, April 7, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Mixed By Eddie Kramer
Guitar: Jimi Hendrix
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell

Crying Blue Rain
Recorded: Olympic Studios, London, February 16, 1969
Producer: Jimi Hendrix
Additional bass and drum recording, Air Studios, London, June 5, 1987
Vocal, Guitar: Jimi Hendrix
Percussion: Rocki Dzidzornu
Bass: Noel Redding
Drums: Mitch Mitchell


Premiers commentaires :

1. Stone Free >>> Version du coffret "The Jimi Hendrix Experience Box Set" (2000) [Coffret pourpre 4 CD] ... avec Billy Cox à la basse ?

2. Valleys Of Neptune
>>> http://hendrix.aceboard.fr/264448-2572-8342-0-Valleys-Neptune-single.htm

3. Bleeding Heart >>> La présence de Rocky Isaac à la batterie n’est pas des plus rassurantes...

4. Hear My Train A Comin’ >>> Enfin la version de "Midnight Lightning" (1975) sans les overdubs de Douglas !

5. Mr. Bad Luck >>> Voir "Studio Haze"
Comprends des overdubs datant du 5 juin 1987 : quid de la version sans overdubs ?
La composition sera rebaptisée "Look Over Yonder" quelques mois plus tard et finalement publiée sur "Rainbow Bridge" (1971) .

6. Sunshine Of Your Love >>> Voir "Studio Haze"
Version sans overdubs. Un bon point.

7. Lover Man >>> Voir "Studio Haze"
Version sans overdubs. Un bon point.

8. Ships Passing Through The Night >>> C'est en fait un titre de travail qui deviendra "Night Bird Flying", sur "The Cry Of Love" (1971) .
Est-ce la version disponible sur de multiples pirates ? Elle est enregistrée le même jour en tout cas.
Voir par exemple : "Mixdown Master Tapes Vol. 4"

9. Fire >>> Version inédite (enregistrée lors des répétitions du Royal Albert Hall)

10. Red House >>> Version inédite (enregistrée lors des répétitions du Royal Albert Hall)

11. Lullaby For The Summer >>> Un "Ezy Ryder" avant l'heure peut-être inédit dans cette version.
Sinon peut-être celle-ci : "The KPFA Tapes / Sound Center Studios" (ATM 057-058)

12. Crying Blue Rain >>> Voir Studio Haze
Même question que pour "Mr. Bad Luck" : quid de la version sans overdubs ? A voir si "Room Full Of Mirrors" et "Shame, Shame, Shame (aka "It's Too Bad")", joués avant feront ou non partie du mixage...

Merci à Ayler.

Yazid

Rock & Folk

http://illiweb.com/fa/pbucket.gif

YM
avatar
Louiz

Messages : 241
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 25
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Louiz le Sam 18 Juin 2011 - 10:07

Bill Horton

Il est mort, Jimi, ou quoi parce qu'il y a aussi ça, qui arrive prochainement:

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51RZGHVqMyL._AA300_.jpg

The debut release from The Jimi Hendrix Experience is widely regarded as the greatest, most influential debut release from any artist. When first released in 1967, Are You Experienced turned the music world upside down as Hendrix showed everyone exactly what it meant to be 'experienced.' Remastered from the original 2-track mixdown master tapes, this expanded 17-song collection features the ageless classics "Purple Haze," "Red House," "Stone Free," "Hey Joe," and "Are You Experienced."

DELUXE CD/DVD EDITIONS OF JIMI'S CLASSIC STUDIO ALBUMS!

All titles in lavish 6-panel digipaks

36 page booklets include detailed session info, liner notes, photos and memorabilia

DVDs contain exclusive "making of" mini documentaries

Original Classic Albums also available on 180 gram audiophile LP with gatefold jackets and color LP booklets

Track Listings
1. Purple Haze
2. Manic Depression
3. Hey Joe
4. Love Or Confusion
5. May This Be Love
6. I Don't Live Today
7. The Wind Cries Mary
8. Fire
9. 3rd Stone From The Sun
10. Foxey Lady
11. Are You Experienced
12. Stone Free
13. 51st Anniversary
14. Highway Chile
15. Can You See Me
16. Remember
17. Red House

CC Rider

Dans le libé du jour du poisson, un article assez fourni sur la sortie de cet album "Neptune"


Jimi Hendrix, retour de brumes

Quarante ans après la mort du guitariste, l’album «Valleys of Neptune», qui sort lundi, livre des enregistrements studio inédits de cette année 1969 qui a vu Woodstock et le sommet de sa gloire.

Peu érotique, l’année 1969 fut surtout celle de l’extinction du désir. Que peut-on encore convoiter lorsqu’on a atteint l’horizon ? Le 30 janvier, les Beatles donnent leur dernière performance publique sur le toit de l’immeuble Apple à Londres, exhibition improbable alors que la séparation du groupe est déjà sur les rails. Le 21 juillet, l’homme marche sur la Lune, et plonge immédiatement dans une profonde dépression postpartum : quand le rêve devient réalité, il n’y a plus que de la réalité. Le 18 août au matin, Woodstock, apothéose du festival pop, s’achève sur la prestation explosive de Jimi Hendrix. L’événement sera suivi, quatre mois plus tard, d’une lourde dégringolade : le violent festival d’Altamont en Californie, et puis plus grand-chose. Le 31 décembre, le même Hendrix donne au Fillmore East, une salle de New York (dans East Village) aujourd’hui disparue, une série de concerts qui sonne comme le glas des années 1960. Avec une formation entièrement noire, comprenant le bassiste Billy Cox et le batteur Buddy Miles, Hendrix prend une nouvelle direction, moins pop, plus funk, mais hélas sans lendemain puisque le guitariste au gros son mourra accidentellement quelques mois plus tard, à l’âge de 27 ans.

Cette fameuse extinction du désir…

Pour «célébrer» les 40 ans de la disparition de Jimi, la succession Hendrix met lundi en circulation Valleys of Neptune, un album d’enregistrements en studio inédits, pour la plupart datant du premier semestre 1969. Un bon disque, mais dans lequel les amateurs attentifs ne découvriront rien de bien surprenant. Les morceaux étaient connus, seules les versions sont neuves. Peu importe : l’essentiel est que l’album vient documenter musicalement cette fameuse extinction du désir que Hendrix a sans doute éprouvée plus tôt que ses semblables. Il avait visité les vallées de Neptune, les brumes violettes (Purple Haze) et celles du LSD. Il avait navigué entre l’Amérique qui l’a vu naître et l’Europe qui l’a rendu célèbre. Il avait été tour à tour lyrique et violent, bluesman et popstar, poète et mauvais garçon. Comme son époque, et sans doute mieux qu’elle puisqu’il a toujours eu un temps d’avance, Hendrix a cherché des issues avant d’atteindre le fond de l’impasse. Il y a dans ces bandes inédites comme un fond d’angoisse : l’insouciance des débuts n’est plus là. On y entend le début de la fin.

Tout avait vraiment commencé un soir de mai 1966. Au Cheetah Club, sur la 53e rue à New York, se produisaient alors Curtis Night and The Squires. Linda Keith, alors petite amie du Stone Keith Richards, s’installe au fond de la salle pour écouter mollement cette formation sans génie lorsqu’elle flashe sur un des guitaristes du groupe. L’invite à prendre un verre. Découvre un garçon timide et nerveux. L’emmène chez elle, où il fait défiler sur la platine des disques de Bob Dylan. C’est Jimmy Hendrix (pas encore Jimi), un type de 23 ans frais émoulu du Chitlin Circuit, ce réseau de salles malfamées du sud et de l’est des Etats-Unis où tournent des groupes de musiciens noirs assez désinhibés. Drôle de type, ce Jimmy, formé au blues mais aimant Dylan, fragile mais déluré et répétant volontiers qu’il arrive d’une autre planète.

Linda Keith retourne écouter le jeune homme dans d’autres formations, comme Carl Homes The Commanders ou encore Jimmy James and The Blue Flames. Ce dernier groupe, créé par Hendrix lui-même, mouline du blues et crève quelques tympans avec une version remarquablement distordue de Wild Thing, la chanson que les Britanniques des Troggs viennent, en cet été 1966, de propulser au sommet du hit-parade des deux côtés de l’Atlantique.

Linda essaie d’intéresser ses copains producteurs à ce phénomène musical. Sans succès. Le manager des Stones, Andrew Loog Oldham, n’aime pas. Seymour Stein, qui lancera plus tard les Ramones et Talking Heads, n’accroche pas non plus. C’est Chas Chandler, ex-Animals passé à la production, qui va percuter le premier. Et ramener Hendrix à Londres comme un trophée, en septembre 1966.

La suite est bien connue. Le natif de Seattle est exhibé comme un extraterrestre. Il plane effectivement sur cette autre planète qu’est le Swinging London, si exotique comparé à sa ville natale et son enfance pauvre. Jimmy devenu Jimi est la coqueluche de la ville. Les Stones, les Beatles, Clapton, Burdon, tout le monde vient voir et écouter la tornade sur scène.

A l’été 1967, le «Summer of Love», Hendrix revient aux Etats-Unis pour déballer sur la scène du festival de Monterey l’incroyable euphorie qui l’habite depuis un an. Il est au sommet de son nuage. Le problème est qu’à partir de là, le guitariste gaucher va avoir de plus en plus de mal à vivre écartelé entre ses racines américaines et la capitale de conte de fées qui l’a révélé. Entre le noir et le blanc. Il passe l’essentiel de 1968 aux Etats-Unis, se brouille peu à peu avec ses deux musiciens anglais, Mitch Mitchell et Noel Redding, qui ont eux aussi le mal du pays pendant la longue tournée américaine.

«J’en ai marre de jouer cette merde»

Le premier semestre 1969 sera partagé entre Londres et New York. Le 4 janvier, à l’enregistrement d’une émission pour la BBC, il s’arrête au milieu d’une énième interprétation de Hey Joe et lance à ses musiciens : «J’en ai marre de jouer cette merde, essayons plutôt un morceau de Cream [le groupe d’Eric Clapton, Jack Bruce et Ginger Baker, ndlr]». Le reste de l’année sera à l’avenant.

Le 18 février, le Jimi Hendrix Experience donne au Royal Albert Hall son ultime (et très mauvais) concert à Londres. La moitié des pistes de Valleys of Neptune sont issues des répétitions en studio en vue de cette prestation. Puis Hendrix repart à New York où il passe une large partie de son temps à improviser avec des musiciens de passage. Par exemple, en mars, le guitariste John McLaughlin et le bassiste Dave Holland, calibres infiniment supérieurs à celui d’un Noel Redding. Le 10 avril, Jimi va écouter Ten Years After et The Nice au Fillmore East, preuve qu’il n’a pas perdu tout intérêt pour le rock britannique.

L’autre moitié des pistes de Valleys sont enregistrées en avril et mai au studio Record Plant de New York. Jimi Hendrix traîne son bassiste Noel Redding comme un boulet, et le remplace volontiers par son copain de service militaire Billy Cox. La notoriété d’Hendrix ne cesse de grandir. Vers la mi-avril, le responsable de la presse à la Maison Blanche, Ron Ziegler, appelle les producteurs du musicien pour l’inviter à venir causer avec Richard Nixon, lequel veut s’informer sur la contre-culture avant une conférence sur la jeunesse (1). La rencontre n’aura pas lieu. Le 17 mai, le guitariste déclare qu’il veut arrêter et se reposer pendant toute une année. «Cela fait trois ans que je travaille non-stop, je n’en peux plus.» Le même jour, il termine l’enregistrement de Stone Free, ultime morceau de Valleys of Neptune. Le lendemain, il retourne au Fillmore East écouter les Who qui donnent leur opéra-rock Tommy.

L’hymne américain au lever du jour à Woodstock

L’année 1969 va se poursuivre avec des concerts presque tous les soirs, avec des hauts, des bas et des n’importe quoi. Le 22 juin, Judy Garland meurt à Londres d’une overdose. Le 3 juillet, c’est au tour de Brian Jones. Le 16, Neil Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin décollent en direction de la Lune. Le 17, Hendrix signe son contrat d’engagement pour Woodstock. La défense américaine lance le projet Arpanet, matrice du réseau internet. Le 9 août, l’actrice Sharon Tate est assassinée. Le 18, au lever du jour sur la scène de Woodstock, Hendrix donne une version très personnelle de l’hymne américain. Le 16 septembre, Jacques Chaban-Delmas, Premier ministre de Georges Pompidou, présente son projet de «nouvelle société». Le 31 décembre à minuit, sur la scène du Fillmore East, Hendrix lance au public : «Bonne année à tous… si on arrive à passer l’été.» Il meurt le 18 septembre 1970 à Londres, étouffé dans un mélange de vin et de barbituriques. A trois jours de l’automne.

mathis

dites donc, j'ai une petite question pour les
specialistes :

existe -il des extraits audio ou video, ou des temoignages de jam sessions d'Hendrix, c'est à dire des moments où il partageait la scène.

Car, avec son talent et son style particulier , j'ai toujours trouvé que ces prestations sceniques , phénoménales à titre individuel, n'etaient pas toujours superbes artistiquement (à part le fillmore east) car j'ai toujours la sensation qu'il joue dans son coin

Alors ok, en partie parce qu'il etait plutôt impossible à suivre , techniquement et dans l'improvisation, mais je ne peux m'empêcher de penser que c'etait peut-être aussi un peu sa "limite"...

du coup, peut-être que vous pourrez me dire si c'est juste une (mauvaise) impression ou si son comportement dans les jam etait le même et créait le b...del..

?

M@RS

exemple de jam :

http://2.bp.blogspot.com/_VIt42ZwDrR4/STvUovPiamI/AAAAAAAABSQ/7UkFxaAUy9U/s400/Hendrix+++BBKing+-+Kings+Jam+Back.jpg

CC Rider

L'ami Yaz étant un modeste, il n'a pas parlé de ça ici.

Blues pour Jimi Hendrix de Stéphane Koechlin

Yazid Manou est le gardien d’un mort comme Anubis dans la mythologie égyptienne, Jimi Hendrix. Il porte des fleurs sur sa tombe, soigne sa pos- térité, veille à sa gloire... En 1990, vingt ans après la mort de Jimi le 18 septembre 1970, il a organisé le festival « Jimi’s Back » à Paris pendant une semaine dont une soirée à l’Olympia qui a bouleversé sa vie. Il y a invité une quinzaine d’artistes pour reprendre les thèmes du bluesman. Il a convié bien sûr en premier lieu l’ex-bassiste de Jimi, Noel Redding, per- sonnage douloureux et attachant, frappé trois mois plus tôt par un deuil ter- rible, la disparition de sa fiancée Carol Appleby. Depuis, la vie de Yazid – devenu par la suite attaché de presse indépendant – est rythmée par les nouvelles de la « famille Hendrix », disputes avec la demi-sœur Janie, rencontre avec ceux qui l’ont connu (B.B. King, Eric Clapton, Paul McCartney, Johnny Hallyday, Miles Davis, Taj Mahal...), sorties d’albums posthumes, disparition des témoins ; Noel, Buddy Miles, Monika Dannemann (sa dernière compagne), Al Hendrix (son père) puis Mitch Mitchell. Il a construit sa vie autour d’un mort, de la mort en général. Yazid est un infatigable marcheur africain arpentant le pavé parisien en compa- gnie de son fantôme. À travers Yazid et le narrateur lui aussi passionné par l’œuvre hendrixienne, ce livre est la biographie de la mort d’une idole fas- cinante jusqu’à l’obsession. Il raconte (à rebours) l’existence de la star des années 1960 au gré du marathonien Yazid, des publications, expositions, films, objets dispersés aux quatre vents depuis quarante ans, et du culte dont il est l’objet. Il analyse l’inquiétant fétichisme, parle aussi du refus de mourir, et de la passion.
avatar
Louiz

Messages : 241
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 25
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Louiz le Sam 18 Juin 2011 - 10:11

HibbingSon

Reçu ce message de Yazid :

"Special JIMI HENDRIX en quatre episodes cette semaine dans l'emission de Laurent Lavige "Sur la route" a partir de 21h : lundi, mardi, mercredi et jeudi avec Stephane Koechlin.

Je serai l'invite de Serge Levaillant "Sous les etoiles exactement" mercredi soir a 1h du matin".

Sinon, le livre de Stephane Koechlin "Blues pour Jimi Hendrix" sort jeudi qui retrace l'aventure hendrixienne autour du concert organisé par Yazid à l'Olympia en 1990.

Pour ceux qui ne connaissent pas Y, regardez ceci

http://www.castorastral.com/images-bases/Copie%20de%20Hendrix.jpg

HibbingSon

et écoutez cela : http://www.rfi.fr/contenu/20100322-blues-jimi-hendrix

Jungleland shuffle

Vous l'ignorez peut être mais Régis Canselier n'est autre qu'Ayler, administrateur d'un forum superbe dédié à Jimi Hendrix ( http://hendrix.aceboard.fr/ )
Il sort son premier livre dans trois semaines et en fait ici la présentation

http://illiweb.com/fa/pbucket.gif

Présentation :

Alors que Jimi Hendrix figure parmi les musiciens les plus importants du xxe siècle, sa musique est trop souvent occultée par son image de performer qui joue avec les dents, derrière la tête ou qui immole son instrument au festival de Monterey. D’une densité remarquable, son œuvre ne se limite nullement au fait d’avoir révolutionné la guitare électrique. Ses qualités de chanteur, compositeur, poète et de pionnier des techniques d’enregistrement ne doivent pas être éclipsées par l’improvisateur de génie. Si les disques publiés du vivant de Jimi Hendrix sont incontournables dans l’analyse de sa musique, ils en offrent néanmoins une vision parcellaire. En plus de son ultime album inachevé, le guitariste laisse derrière lui des centaines d’heures d’enregistrement, en studio ou en concert, qui fournissent aujourd’hui encore la matière de disques entièrement inconnus du grand public. C’est le cas du récent Valleys Of Neptune. Son œuvre est malheureusement desservie par une discographie post mortem illisible se répartissant sur plus d’une centaine d’albums où titres majeurs et morceaux purement anecdotiques se côtoient sans le moindre souci de cohérence. Au cœur d’enjeux financiers considérables, ces enregistrements ont parfois été complètement dénaturés par des producteurs sans scrupules qui n’ont hésité ni à créer de toutes pièces des hybrides hasardeux à partir d’ébauches incomplètes, ni à remonter en studio entièrement certains de ses concerts. Fruit de plusieurs années de recherches, cet ouvrage a pour but d’offrir au lecteur un examen critique des enregistrements majeurs de Jimi Hendrix tout en les replaçant dans leur véritable perspective.

Table des matières :

1. Les trois singles londoniens
2. Are You Experienced
3. Monterey
4. Axis: Bold As Love
5. Electric Ladyland
6. Winterland
7. Royal Albert Hall
8. La fin de l'Experience
9. Woodstock
10. Band Of Gypsys
11. The Cry Of Love Tour
12. L'île de Wight
13. L'album inachevé
14. Une vie après la mort
15. Le flashback de la BBC
16. Une vie après la mort (slight return)
17. Fonds de tiroirs
18. L'improvisateur

Sortie à la fin du mois aux éditions Le mot et le reste, qui ont publié récemment :
- Albert Ayler - Témoignages sur un holy ghost (ça ne s'invente pas !!!) ;
- En studio avec les Beatles de Geoff Emerick ;
- Exile on main street - Une saison en enfer avec les Rolling Stones de Robert Greenfield ;
- Kind of blue le making of du chef-d’œuvre de Miles Davis d'Ashley Kahn...

http://atheles.org/lemotetlereste/formes/jimihendrix/

Michel

Je termine la lecture du livre de Régis CANSELIER le Rêve Inachevé.
C'est un ouvrage qui fera référence, Régis se consacre uniquement à l'analyse et l'étude de la musique, certes cela semble évident mais quand on lit ce qui a été publié avant sur Jimi cela va mieux en le soulignant.
Détail des albums studio, des concerts, et surtout un travail immense de documentation et de de précisions sur les sorties post mortem avec une mise en perspective critique des différents choix faits par les producteurs.
On mesure le boulot immense d'écoute, de recherches, d'analyse qu'a nécessité la confection de ce livre, qui certes est plutôt destiné à ceux qui connaissent déjà le musicien mais qui peut également servir de guide à celui qui veut le découvrir.
Indispensable en tout cas pour qui veut pénétrer dans le processus de création d'Hendrix.

Yazid

http://www.actuphoto.com/15923-jimi-hendrix.html

YM

Jungleland shuffle

Michel a dit :

Je termine la lecture du livre de Régis CANSELIER le Rêve Inachevé.
C'est un ouvrage qui fera référence, Régis se consacre uniquement à l'analyse et l'étude de la musique, certes cela semble évident mais quand on lit ce qui a été publié avant sur Jimi cela va mieux en le soulignant.
Détail des albums studio, des concerts, et surtout un travail immense de documentation et de de précisions sur les sorties post mortem avec une mise en perspective critique des différents choix faits par les producteurs.
On mesure le boulot immense d'écoute, de recherches, d'analyse qu'a nécessité la confection de ce livre, qui certes est plutôt destiné à ceux qui connaissent déjà le musicien mais qui peut également servir de guide à celui qui veut le découvrir.
Indispensable en tout cas pour qui veut pénétrer dans le processus de création d'Hendrix.

ça y est j'ai attaqué. N'étant pas fan d'Hendrix je préfère le lire par petites parties pour mieux appréhender les références et aussi pour ressortir les disques qui vont avec afin d'y trouver un éclairage pas forcément évident pour le néophyte.
Alors je n'hésiterais pas à recommander ce livre à quelqu'un ayant envie d'en savoir un peu plus sur la musique d'Hendrix et les conditions dans lesquelles il a écrit ses morceaux et faits ses enregistrements. C'est clair, précis mais on ne tombe pas dans le mode encyclopédique ça reste à la portée de quelqu'un ayant une connaissance relativement sommaire du sujet.

Vraiment un achat que je ne regrette nullement bien au contraire !

http://aupaysdublues.free.fr

M@RS

la deuxième salve des rééditions CDs et Lps de Jimi arrive le 19 Octobre..

http://www.jimihendrix.com/us/news/experience-hendrix-llc-legacy-recordings-launching-second-wave-monumental-jimi-hendrix-catalog-
avatar
Louiz

Messages : 241
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 25
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Louiz le Sam 18 Juin 2011 - 10:40

Outlawpedro

Janis et Jimi !!

http://www.rtl.fr/emission/les-nocturnes/billet/mercredi-20-octobre-2010-georges-lang-recoit-beverly-jo-scott-et-yazid-manou-pour-les-40-ans-de-la-mort-de-janis-joplin-et-jimi-hendrix-7630354575

CC Rider

Le remontage de l'autre topic JH étant déclencheur de "burp" et autres "réactions épidermiques, je n'ai pas envie d'être celui qui va le faire remonter

Par contre ces jours ci il est très difficile d'échapper à l'info selon laquelle le vieil Hiboux est revenu en power trio, formule Hendrixienne développée ici avec M et quelques copains (deux en locurence puisqu'on parle de trio et que 1 M +2 pas M, ça fait 3, même chez JH)

Pas trop envie de commenter le contenu, car encore faudrait il que j'ai pris le temps de jeter une oreille sur l'objet.
Et puis çà ne sert à rien d'en rajouter à propos de quelqu'un dont l'expression me touche autant que le nombre d'église qu'on peut trouver au texas...

Mais par contre en croisant la redif du Grand Journal, j'y ai vu et entendu deux titres en live (qui ressemblaient plus à des jams désordonnées qu'à des chansons), et surtout j'y ai entendu JH parler de cet album comme un hommage à "son ami" Jimi Hendrix.

On parle du même Jimi hendrix avec lequel il a gagné la bataille des Ardennes pendant l'hiver 44/45 et qui était avec lui à Berlin la nuit du 9 novembre 1989??

Il semblerait que chacun tente de récupérer Hendrix, tel un De Gaulle du rock. Cette fois-ci, c'est Johnny qui s'y met, en sous-titrant un des morceaux de son nouvel album "A mon ami Jimi Hendrix". Les deux hommes ont-ils été si proches que cela ? Yazid Manou, spécialiste du divin gaucher, nous éclaire sur cette histoire "pleine de zones d’ombre". Ce qui est sûr, c’est qu’il y a eu rencontre à Londres le 29 septembre 1966 dans un club, le Blaise’s.

"Jimi, inconnu, débarquait juste d’Amérique et son manager, Chas Chandler, (ex Animals) voulait le présenter à plein de monde. Un deal a été conclu avec Lee Halliday qui gérait la carrière de Johnny pour qu’Hendrix assure ses premières parties en France. A l’époque, c’était trois morceaux."
Le Jimi Hendrix Experience tout frais monté donne donc sa première date à Evreux, le 13 octobre. Trois autres suivent. "Celle de Nancy le 14, est immortalisée par un film du réalisateur suisse Claude Goretta, où les deux rockers s’amusent à faire des ronds de fumée comme des mômes au restaurant."

Mais quand Johnny explique que "lui et Hendrix dormaient l’un chez l’autre, à Londres ou Paris, il y’a de gros doutes". Hendrix a joué à l’Olympia fin 67 puis début 68, mais Johnny n’y était pas.

"En plus, continue Manou, ni Kathy Etchingham, la copine 'officielle' de Jimi qui a écrit un livre, ni Mitch Mitchell, son batteur qui m’a confié se souvenir de Johnny en 66, n’ont évoqué d’autres rencontres."
Après l’affaire Pierre Perret/Paul Léautaud, un autre cas d’imposture supposée ?

"Johnny disant chez Claire Chazal qu’ils ont tourné un an alors que c’était une semaine, c’est une gaffe adorable. Il embellit, comme lorsqu’il rappelle à son fils David dans Match qu’il jouait de la batterie avec Jimi." Hendrix donne en effet son dernier concert français à Strasbourg le 21 janvier 1969 et fait escale une nuit à Paris le 30 juillet. David Hallyday n’a pas encore soufflé ses trois bougies...

Mais c’est aussi le réveil tardif de Johnny qui irrite les hendrixologues.

"Déjà la version de 'Hey Joe' de 1993 supposée avoir été enregistrée ensemble en 1966 sortait comme un lapin du chapeau. Et si Hendrix joue, ce n’est que sur une mini intro."
Problème, 45 ans après, les témoins s’emmêlent dans les dates "et Ticky Holgado, secrétaire de Johnny à l’époque, était OK pour me parler, mais il est mort avant d’avoir pu", conclut un Yazid Manou toujours regardant quand il s’agit de se réclamer d’Hendrix.

Mais sait-on jamais, un jour peut-être, tout le monde se réclamera d’Hallyday. Sauf Bill Murray, qui vient de déclarer que Sofia Coppola "vit avec un homme, Thomas Mars de Phoenix, qui est le seul Français capable de jouer du rock and roll." Concluant sans appel : "Fuck Johnny Hallyday !"

mathis

....c'est dommage qu'on en parle pas réellement dans le topic JH non ?

...car au delà du lien totalement cousu de fil blanc entre les 2 JH (Hallyday/Hendrix, qui a dû tellement croiser de pic assiettes au cours de sa brève carrière qu'il ne devait même plus se souvenir 2 ans plus tard de qui etait ce gars hurlant "RRiiiiVVViiiièèèèèrre, ouvre ton lit") , il est peut-être (je dis bien peut-être !) intéressant d'analyser si le dernier disque d'Hallyday a un interêt musical comme on essaie tant de nous le vendre ces jours-ci.

A priori la formule sur le papier est intéressante : mais je crois que le résultat va pas être à la hauteur du tout, du tout...

On tente d'en parler dans le bon topic ?
(je veux bien endosser la responsabilité du remontage de topic Smile

ps : il y a 457 églises au Texas. Une evidence, non mais Smile
avatar
Louiz

Messages : 241
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 25
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Louiz le Sam 18 Juin 2011 - 10:43

Yazid

Un sujet a cartonné sur le site des Inrocks :

http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/62199/date/2011-03-26/article/hallyday-hendrix-polemique/

YM

Yazid

Je me suis souvent demandé ce qu'il était advenu de la célèbre veste militaire à brandebourg que Jimi a beaucoup portée la première moitié de 1967. Il y a sept ans, elle était réapparue exposée sous verre lors d'une tournée hommage aux USA. C'était juste une copie (mais la supercherie n'avait pas été révélée...)

Le magazine UniVibes (n°63) vient de publier un passionnant dossier de 8 pages sur cette fameuse veste.

Deux super informations :

la première,
après bien des recherches, il s'est avéré que la veste de Jimi (achetée dans la boutique I Was Lord Kitchener's Valet à Londres en février 1967) n'était pas du tout une vraie veste de hussard. C'était aussi un faux !

la deuxième,
Caesar Glebbeek (le boss du magazine) nous apprend que Jimi a laissé sa "Hussar" jacket chez son pote Stephen Stills entre le 26 juin et le 3 juillet 1967. Elle serait toujours chez lui ! C'est la première fois que cette information est révélée parce qu'on ne l'avait jamais lue nulle part auparavant.

Nous allons donc maintenant pouvoir mettre une pression d'enfer à Stills pour que ce vêtement mythique sorte de chez lui et soit enfin exposé un jour. On se doute qu'il doit coûter une véritable fortune (même si c'est un "fake" !).

UniVibes est distribué à la Librairie Parallèles (Paris). Tél 01 42 33 62 70

nanou

Je me permets de relayer l'info sur un site de vente, donnée par Osborne à propos de Bruce car je viens d'y voir ça :

JIMI HENDRIX - WEST COAST SEATTLE BOY: THE JIMI HENDRIX ANTHOLOGY (VINYL COLLECTOR’S EDITION)
Deluxe 8 LP Box Set Traces Jimi Hendrix's Journey From Sideman To Star!

8 LP Box Set Pressed On 180 Gram Audiophile Grade Vinyl
Includes More Than 45 Previously Unreleased Tracks
Nearly 4 Hours Of New Jimi Hendrix Music
36 Page Booklet w/Never Before Seen Photos and Detailed Liner Notes

Original Price: $99.98 USD
Sign Up or Log In to view price!

Limited Vinyl Edition of the acclaimed West Coast Seattle Boy box set. An essential and historic addition to the Jimi Hendrix catalog, this 8 LP vinyl collection tracks Jimi’s incredible journey from R&B sideman to international acclaim. This collection presents—for the first time—the most sought after of Jimi’s pre-Experience recordings as a sideman for such Rhythm & Blues stars as The Isley Brothers, Don Covay, Little Richard and others. Also featured are previously unreleased and commercially unavailable studio recordings from every chapter of his career, live recordings with the Experience and Band Of Gypsys spanning 1967 through 1970. Four hours of rare and previously unreleased Jimi Hendrix. Packaged in a sturdy 12” x 12” collector’s box, this set also features a deluxe 36-page booklet with rare, never-before-seen photos and detailed liner notes.

LP Track Listings:

Disc 1 Side 1
Testify (The Isley Brothers)
Mercy, Mercy (Don Covay)
Can't Stay Away (Don Covay)
My Diary (Rosa Lee Brooks)
Utee (Rosa Lee Brooks)

Disc 1 Side 2
Move Over And Let Me Dance (The Isley Brothers)
Have You Ever Been Disappointed (The Isley Brothers)
(My Girl) She s A Fox (The Icemen)
Help Me (Get The Feeling) Part One (Ray Sharpe)
Sweet Thang (Billy Lamont)

Disc 2 Side 1
I'm So Glad (Frank Howard & The Commanders)
That Little Old Groove Maker (Jimmy Norman)
I Don't Know What You Got But It's Got Me (Little Richard)
Dancing All Around The World (Little Richard)
Instant Groove (King Curtis)

Disc 2 Side 2
Fire **
Are You Experienced? *
May This Be Love **
Can You See Me **
Cat Talking To Me **

Disc 3 Side 1
The Wind Cries Mary (LIVE)
Love Or Confusion **
Little One *
Mr. Bad Luck **
Castles Made Of Sand *

Disc 3 Side 2
Tears Of Rage *
Hear My Train A Comin’ *
1983 (A Merman I Shall Turn To Be) *
Long Hot Summer Night *
My Friend *

Disc 4 Side 1
Hear My Freedom *
Angel *
Calling All The Devil s Children *

Disc 4 Side 2
Untitled Basic Track *
Room Full Of Mirrors *
Shame, Shame, Shame *
New Rising Sun **

Disc 5 Side 1
Star Spangled Banner (LIVE) +
Purple Haze (LIVE) +
Messenger *

Disc 5 Side 2
Young/Hendrix **

Disc 6 Side 1
Hound Dog Blues *
Mastermind *
Foxey Lady (LIVE) *

Disc 6 Side 2
Stone Free (LIVE) *
Fire (LIVE) *

Disc 7 Side 1
Message To Love **
Burning Desire *
Lonely Avenue *

Disc 7 Side 2
Everlasting First **
Freedom *
Peter Gunn/Catastrophe **
In From The Storm **
Play That Riff *

Disc 8 Side 1
All God s Children *
Red House (LIVE) *

Disc 8 Side 2
Bolero **
Hey Baby (New Rising Sun) **
Suddenly November Morning *

* Previously Unreleased Recording
** Previously Unreleased Alternate Recording
+ Previously Unreleased Original Mix

Voici le lien et, si ça vous dit, magnez-vous, il ne reste que 18 heures :
http://fr.popmarket.com/details/25829495
avatar
Louiz

Messages : 241
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 25
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Sam 9 Juil 2011 - 8:59

Message d'un ami vendredi 8 juillet :

"Jeudi, minuit à Cognac, ZZ Top a rendu un hommage appuyé à Jimi en interprétant "Hey Joe" et en se prosternant devant l'image du guitariste projetée en grand large derrière eux !"

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  mathis le Sam 9 Juil 2011 - 9:56

oui, je confirme que cela a été fait aussi à Lyon.
Avec quelques mesures de "the wind cries mary" à la fin Smile

....Gibbons a dédié cette chanson "à son ami" Jimi Hendrix, ce qui sur le coup m'a fait penser à certains propos tenus par un rocker français il y a qq temps....
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  JC le Sam 9 Juil 2011 - 18:51

Je ne sais pas s'ils ont été amis en tous les cas il me semble que Billy Gibbons a ou a eu en sa possession une guitare ayant appartenu à Jimi, et que ce serait Jimi en personne qui lui aurait donné, je conjugue au conditionnel car je n'en suis pas sûr à 100 %, mais ça Yazid peut nous confirmer.
avatar
JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 44
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  JC le Sam 9 Juil 2011 - 18:54

C'est dans la Saga ZZ Top racontée par Georges Lang:

En 1968, The Moving Sidewalks enregistrent l'album “FLASH”. Ils tournent en première partie des Doors et de Jimi Hendrix lors de sa première tournée américaine. Invité du Johnny Carson Show, Jimi Hendrix déclare que Billy Gibbons est un des jeunes guitaristes américains les plus prometteurs, et il lui offre une Stratocaster rose. Ecoutons Billy Gibbons.

"C’est une anecdote qui revient souvent et qu’on me demande de commenter régulièrement. Cette rencontre avec Jimi Hendrix, je la résumerai simplement d’un mot : intense. A l’époque, j’étais très jeune et je croyais tout savoir. Et puis je tombe sur ce mec et il me demande : 'Tu sais faire ça ? Et ça, tu connais ?' Alors j’ai vite compris qu’il valait mieux la fermer."

Lorsque les Moving Sidewalks se séparent, Billy Gibbons décide de monter un trio sur le modèle de l'Experience de Jimi Hendrix. Il se met donc à la recherche d’une section rythmique. C'est le batteur Frank Beard qui nous raconte la suite.

"Dusty et moi, on avait joué ensemble dans plusieurs groupes de Dallas, d’abord les Warlocks, puis American Blues. A l’époque où on était dans American Blues, on connaissait bien le groupe de Billy, les Moving Sidewalks de Houston. Eux, ils étaient très populaires à Houston. Nous, on était très populaires à Dallas et on rivalisait pour être le meilleur groupe du Texas. Quand notre groupe s’est séparé, je suis parti pour Houston et je me suis associé à Billy qui venait justement de quitter le sien. Un peu plus tard, je lui ai dit que je connaissais un type incroyable à la basse, qu’on ferait bien de l’auditionner. Dusty est arrivé et on s’est lancés dans un shuffle effréné. Au bout de deux heures, on s’est tous regardés, on s’est marrés et on s’est serrés la main : ZZ Top était né."
avatar
JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 44
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Sam 9 Juil 2011 - 22:54

JC a écrit:Je ne sais pas s'ils ont été amis
Billy Gibbons a en effet effectué avec son groupe la première partie de l'Experience au Texas en février 1968, 4 jours de suite du 15 au 18. Amis est un bien grand mot. Je n'ai lu nulle part qu'ils se soient revus par la suite. Encore un peu de ce que j'appelle maintenant le "syndrome Hallyday" ! Mais respect total à Billy Gibbons.

JC a écrit:ce serait Jimi en personne qui lui aurait donné, je conjugue au conditionnel car je n'en suis pas sûr à 100 %, mais ça Yazid peut nous confirmer.
Pour ce qui est de cette histoire de Strat rose, il semble que Billy ait quelque peu exagéré les faits : disons qu'il aurait "grandement insisté" pour récupérer plus tard la dite strat directement auprès d'un roadie de Jimi...

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  mathis le Dim 10 Juil 2011 - 11:14

pour ajouter à la confusion, on a droit à la fin du concert des ZZ Top à une petite photo (parmi la retrospective autopromotionnelle du groupe) du Voodoo Child avec le jeune Gibbons Smile
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Dim 10 Juil 2011 - 11:20

mathis a écrit: petite photo du Voodoo Child avec le jeune Gibbons Smile
Oui, c'est le seul cliché que nous connaissons où Gibbons et son groupe posent avec Le Maître.



Billy Gibbons est en blanc au milieu (photo Caesar Glebbeek Collection)

YM


Dernière édition par Yazid le Dim 10 Juil 2011 - 21:34, édité 1 fois

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  mathis le Dim 10 Juil 2011 - 14:10

Exact Yazid ! (comme d'hab' Smile )
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Mer 13 Juil 2011 - 13:47

Je salue l'arrivée d'un nouveau magazine dans les kiosques ce 13 juillet, ROCK FIRST qui pourrait contenter les lecteurs de ce forum (RIP Xroads). En couverture Robert Plant (18 pages sur Led Zep). Jimi est en page d'accueil avec une citation :



Longue vie à eux !

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Ven 15 Juil 2011 - 16:17

Lu sur le site de Funk-u Mag le compte-rendu du concert de Prince au North Sea Jazz Festival (Rotterdam) le 8 juillet : à 1h40 du matin, Prince est arrivé sur scène en jouant "Foxy Lady" ! N'oublions pas les hommages remarquables de Bootsy Collins et Larry Graham le lendemain 9 juillet à Jazz à Vienne (concerts intégraux visibles sur Arte-live-web) : belle et longue cover de "Purple Haze" pour Bootsy et Larry posant comme Jimi avec sa basse, la frottant contre le pied de micro, l'ampli et mimant le jeu avec les dents dans un délire de décibels et de larsens totalement hendrixiens.

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Mar 2 Aoû 2011 - 0:02

Mon ami, "mon maître", le discret Caesar Glebbeek, plus grand spécialiste au monde pour tout ce qui touche à Jimi (fan depuis 1967) fera paraître le 3 septembre : "Until We Meet Again : The Last Weeks Of Jimi Hendrix". L'ouvrage (52 pages, 89 illustrations) donnera, après deux ans de sérieuses recherches, une explication annoncée comme définitive sur le décès du guitariste.

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cold Case

Message  bill horton le Mar 2 Aoû 2011 - 14:33

Yazid a écrit: une explication annoncée comme définitive sur le décès du guitariste.

Une affaire qu'on croyait pourtant définitivement classée...

avatar
bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Mar 2 Aoû 2011 - 15:37

3 septembre 2011 : Until We Meet Again : The Last Weeks of Jimi Hendrix (Caesar Glebbeek - UniVibes) :



Ouvrage disponible en septembre à la Librairie Parallèles 47 rue Saint Honoré 75001 Paris - Tél : 01 42 33 62 70

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Jeu 4 Aoû 2011 - 16:29


Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Dim 21 Aoû 2011 - 0:19

Une sortie totalement bootleg mais d'enfer (si on aime le rap bien entendu) !

Mash up génial entre le Wu-Tang & Jimi Hendrix à télécharger d'urgence ici :

http://www.hiphopisread.com/2011/08/wu-tang-jimi-hendrix-black-gold.html

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  CC Rider le Dim 21 Aoû 2011 - 8:00

merci l'ami
avatar
CC Rider

Messages : 6651
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 97

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Yazid le Dim 21 Aoû 2011 - 9:10

CC Rider a écrit:merci l'ami
Le même producteur s'était déjà essayé auparavant aux Beatles & Wu-Tang en janvier 2010. Résultat 50000 téléchargements en deux mois avant d'être obligé de retirer le produit archi illégal...donc il vaut mieux faire fissa avant que Janie Hendrix ou Sony Music ne se réveillent Smile

YM

Yazid

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Hip, hop

Message  bill horton le Dim 21 Aoû 2011 - 17:29

Thanks!

C'est cool de penser aux rappeurs du forum Wink



Téléchargement complété en tout cas.

avatar
bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  mathis le Dim 21 Aoû 2011 - 21:06

ouh là, j'ai du bol de passer aujourd'hui sur le forum !
maitre Yaz MERCI !!!!!! Smile
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  kidboss le Lun 22 Aoû 2011 - 14:20

merci Yazid.
le mélange Jimi et les Wu promet d'être explosif , yo
avatar
kidboss

Messages : 1324
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : 22 Bretagne
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jimi Hendrix

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum