Rabat-joie

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  chaudoudou is back le Lun 28 Nov 2011 - 22:02

et 90€ voir plus pour voir 22 gugus aller taper dans un ballon, alors que le football est considéré comme le sport populaire par excellence, c'est quand même à mon sens plus scandaleux !! surtout quand la somme de tous les salaires des joueurs qui sont sur le terrain dépasse la somme de tous les salaires qui sont dans le stade !!!

Moi encourager un raisonnement ultralibéraliste par ce que je dis que c'est pas cher et que c'est peu aussi...c'est très réducteur et c'est aussi peu me connaitre...et j'ajoute que je ne reçois aucun dividendes de la part de Landau pour ce que je viens d'écrire Very Happy

mon raisonnement, étant que la qualité sera au rendez vous et que cela vaut bien les 90€.... évidemment, sans tomber dans la caricature, si tu mets les places à 2000€, c est sur que tu verras personne ! c'est comme le prix des clopes, si tu mets le paquet à 50€ tu auras moins de fumeurs...mais bon, on va pas comparer bruce à des malboros, bruce ne nuit pas à la santé !!!
avatar
chaudoudou is back

Messages : 93
Date d'inscription : 18/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  albop le Lun 28 Nov 2011 - 22:04

Et voilà, le boss se voit comparer à une équipe de foot Very Happy bien fait pour lui Twisted Evil
avatar
albop

Messages : 640
Date d'inscription : 14/06/2011
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

born to running

Message  bill horton le Lun 28 Nov 2011 - 22:18

albop a écrit:Et voilà, le boss se voit comparer à une équipe de foot Very Happy

À force de courir les stades, ça devait arriver...


avatar
bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  chaudoudou is back le Lun 28 Nov 2011 - 22:24

Mince, y en a qui caricature ou qui ne savent pas me lire, j'ai pas comparer le boss à une équipe de foot, j'ai juste dis qu'il y a des personnes qui mettent 90€ pour aller voir des matchs de foot !
avatar
chaudoudou is back

Messages : 93
Date d'inscription : 18/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Kyle William le Lun 28 Nov 2011 - 22:41

Salut tous,

je ne participe plus trop au forum mais le lis souvent avec intérêt et en particulier pour y glaner des infos;
Une des raisons pour lesquelles j'ai décidé de m'abstenir est que généralement Fabrice résume exactement ce que je pense, et avec une modération dont je ne saurai faire preuve.

Une autre est que les débats sans fin sur le même sujet, à savoir, "Est-ce que oui ou non, Bruce c'était mieux avant ?" ont fini par me lasser.

Disons le une fois pour toutes : Oui, Bruce, c'était mieux avant. Entre 75 et 84, il a sorti ses meilleurs albums; et comme j'ai commencé vraiment à l'écouter en 85, je peux dire qu'il m'a toujours déçu.

Dès la première mesure de l'infâme morceau qui ouvre Tunnel Of Love jusqu'à la pesante ballade qui conclut Working On A Dream, je me suis dit 200 fois "merde c'est moins bon que TOUT ce qu'il a fait entre 75 et 84";
C'est ainsi. Sur chacun des albums suivants, je parvenais sans mal à extraire 2, 3 voire 4 morceaux qui me faisait le même effet que sur les albums de la période 75-84, mais rarement plus; (un seul sur Human Touch…)

j'ai fait ce constat très vite, dès 87 en fait, et je me suis depuis habitué à la mélancolie inhérente, et qui ne m'a jamais quitté à chaque sortie d'album, même si, avant chaque sortie d'album, le frisson d'excitation renaissait.

J'emploie le mot mélancolie parce qu'il me parait plus intéressant que nostalgie; la nostalgie tout le monde sait bien que c'est nul, (et pourtant bien souvent, tout le monde se complait dedans et sur tous les sujets, tout en s'en défendant avec la meilleure mauvaise foi possible). il y a même une radio qui s'appelle Nostalgie.
Alors que Radio Mélancolie, ça n'existe pas; ce serait pourtant beaucoup plus intéressant je pense;

Je parle donc de mélancolie et je viens soutenir Fabrice dans son combat perdu d'avance contre cette affection qui me parait généralisée, en tout cas dans ce topic-ci, parce que je pense que c'est intéressant d'élargir le sujet:

(Et parce qu'au passage, le prix des places, je m'en fous, de toute façon, on parle ici d'une star internationale en tournée, donc de toute façon, c'est très cher, et c'est un gros business qui n'a rien à voir depuis longtemps avec le Rock'N'Roll, qui lui est affaire de petits groupes plus ou moins bons, dans des petits clubs plus ou moins sombres… Ici, on est dans le business des gros concerts de l'été, les stades, les tournée de vétérans reformés, la tournée sans album de Police en 2007, l'énième retour de Status Quo ou des Scorpions, la pathétique réformation des Beach Boys l'été dernier ou des Stones l'an prochain etc etc… en attendant les prestations à 300 euros au Palais des Congrès devant des sexagénaires aux cheveux teints (nous ?) en 2025…)

Je ne vais jamais voir de gros concerts de ce genre, je ne paierais la somme que je vais payer pour ce Bercy 2012 que pour Bruce Springsteen… à moins que le prochain sauveur de MON Rock'n'Roll se fasse vite connaître, mais je ne l'ai pas encore trouvé, en tout cas ça n'est pas Ryan Adams ni Arcade Fire, ni Miles Kane…
et puis aussi, me dis-je, probablement pour me consoler de la dépense à venir, Bruce, ça reste pas cher vu qu'il joue deux fois plus longtemps que les autres et et en me privant de voir 2 petits groupes merdiques à 10 euros, j'aurai économisé de quoi payer le surplus du prix de la place en fosse pour Bercy; Bruce le vaut bien (je précise que je ne suis pas payé par GDP).

Bref, je parle de mélancolie parce que je pense qu'au XXIe siècle déjà bien entamé, ce mot va définitivement se trouver collé à un autre qui pourtant voulait précisément dire tout autre chose : le mot Rock'n'Roll.

En vous lisant cet après-midi, je me demandais s'ils ont les mêmes débats sur les forums consacrés aux Stones (par exemple) avec des sujets d'étude aussi fascinants que "Keith est il meilleur sur scène à 68 ans qu'à 23 ?" ou "osons dire que A Bigger Bang est moins bon que Aftermath". Mais dans son post plus haut, Albop apporte la réponse : OUI, ces débats stériles existent aussi chez les fans des Stones et sans doute aussi chez TOUS les autres.

La vérité, c'est que le Rock'N'Roll que nous avons connu et aimé n'existe plus. Un concert de trois heures de folie, de bruit, de mélodies et d'émotion dispensé par Bruce Springsteen en juillet 2012 sera peut-être un de ces derniers feux, ou bien c'est un petit groupe anglais qui fera flamber ce dernier feu au Bataclan dans 2 ou 3 ans.

Ensuite ce sera terminé, le Rock'n'Roll appartiendra au XXe siècle comme les Romantiques appartiennent pour l'éternité au XIX ou les Lumières au XVIIIe et c'est ainsi. Sans remonter si loin, le Rock apparu à la deuxième moitié du XXe va connaître (connaît déjà ?) une évolution similaire à celle du jazz pour la première moitié : disparition progressive des derniers héros de la grande époque, nostalgie tous-azimut avec coffrets à répétition et embaumements sans fin, entrée au Musée, et de nouveaux artistes condamnés au revival ou à proposer… autre chose; les jazzmen contemporains ne font pas du jazz, et les jeunes rockers actuels ne font généralement que singer les vieux (toute la scène mainstream des années 2000 n'était que ça : néo-Velvet, néo-Led Zep, néo-Joy Division… et bientôt les petits groupes des années 2010 nous referont les années 90, ça a déjà commencé, les néo-Oasis fleurissent déjà…)

quant à ceux qui sont créatifs et ne veulent pas refaire vivre le passé, ils ne font plus de rock, ils font du hip-hop, de l'electro ou ils vont bien finir par inventer enfin autre chose, et cela n'a rien de triste ni de mélancolique, bien au contraire, simplement, ça ne sera plus du Rock'N'Roll.

Le Rock'n'Roll en tant que musique vivante, actuelle, bande-son de nos vies en DIRECT, en 2012, et sans un regard en arrière, c'est bien fini, et il faudrait qu'on ne soit pas un brin nostalgique, qu'on ne soit pas, surtout, mélancolique ? Impossible;
Le rock est devenu tout ce qu'on pouvait espérer qu'il ne devienne pas : un cirque 100% marketing, axé sur la nostalgie de gens de 50 ans qui n'achètent guère plus de disques (même s'ils en achètent toujours plus que les gens de 20 ans) mais achèteront peur-être le coffret super-deluxe exhumant des inédits ou remasterisant les pistes déjà connues, et achèteront CERTAINEMENT des places de concert très chères pour entendre de vieux tubes et repenser à leur jeunesse…
et faudrait voir à ce que l'artiste n'oublie pas de les jouer, ces vieux tubes là, et s'il peut, en plus, jouer l'album-culte dans son intégralité, c'est encore mieux (c'est le seul truc que j'ai détesté sur la tournée WOAD; les requests, les tubes garages 60's obsurs no problem, mais les albums joués en entier dans l'ordre, puis le Bruce costumé en lui-même chez Jimmy Fallon, au secoouuuurs", là oui, on est au cirque; ça n'est plus rock'n'roll. Du tout.)

Tout ça pour dire, que je vous comprends, vous les mélancoliques : bien sûr que ça ne le fait plus d'assister tournée après tournée à la mort progressive du truc : une tournée sans Danny, puis une sans Clarence, qui sera le prochain ? Mais la section rythmique et le leader, lui, sont intacts : et pour moi un groupe, c'est ça; alors oui c'est toujours le E-Street Band, le fleuron de la scène rock du New Jersey et on ne peut pas demander à ces mec-là d'arrêter de jouer, même si l'un des leurs est tombé…

Bill Horton s'interrogeait sur ce qui peut motiver Bruce à continuer aujourd'hui, mais c'est la même chose qui fait qu'un retraité sur deux (à 60 ou 67 ans tout pareil) fait une grosse déprime les premiers mois de sa retraite… Imaginez que votre boulot consiste à jouer et à déconner avec vos meilleurs amis pendant 3 heures et à vous faire applaudir par 30 000 personnes tous les soirs, et que par dessus la marché, vous n'ayez fait que ça de votre vie depuis l'âge de 17 ans, vous auriez envie d'arrêter ?
Qui parle de retraite pour Bruce et le groupe ? On ne bat pas en retraite dans ce groupe ! Leur truc c'est quand même NO SURRENDER ! Clarence n'est plus là, mais ils vont tourner et penser fort à lui, et je ne suis pas choqué par ça;

Je vous comprends les mélancoliques parce que ce ne sera plus pareil, parce que, oui, c'est notre jeunesse, et le Rock'n'Roll lui-même qui foutent le camp peu à peu… mais je comprends Fabrice aussi.

C'est toujours Bruce Springsteen, il n'a peut-être pas fini de surprendre son monde, je pense que oui, il est certainement (mais pas seulement) motivé par l'envie d'épater encore la galerie en faisant des shows de malade à 62 ou 68 ans, je pense aussi qu'il croit toujours sincèrement au rock comme phénomène de masse et qu'il est conscient d'être peut-être le dernier à le défendre avec une telle flamme, je pense encore qu'il n'est pas moins inspiré qu'en… 87 ou 92, même s'il l'est infiniment moins qu'en 78 ou 82, et je suis sûr qu'il a encore 2 ou 3 bonnes chansons à caser par album, et peut-être même un grand disque tout entier en réserve pour quand vraiment les disques ne se vendront plus du tout.

Breeeef, je sais pas pourquoi mais j'achète sans doute mes places demain; oui, le truc va mourir, mais pas encore maintenant, non non, pas encore tout de suite.


Dernière édition par Kyle William le Lun 28 Nov 2011 - 23:22, édité 4 fois

Kyle William

Messages : 1032
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  JC le Lun 28 Nov 2011 - 22:45

Kyle William a écrit:Salut tous,

je ne participe plus trop au forum mais le lis souvent avec intérêt et en particulier pour y glaner des infos;
Une des raisons pour lesquelles j'ai décidé de m'abstenir est que généralement Fabrice résume exactement ce que je pense, et avec une modération dont je ne saurai faire preuve.

Une autre est que les débats sans fin sur le même sujet, à savoir, "Est-ce que oui ou non, Bruce c'était mieux avant ?" ont fini par me lasser.

Disons le une fois pour toutes : Oui, Bruce, c'était mieux avant. Entre 75 et 84, il a sorti ses meilleurs albums; et comme j'ai commencé vraiment à l'écouter en 85, je peux dire qu'il m'a toujours déçu.

Dès la première mesure de l'infâme morceau qui ouvre Tunnel Of Love jusqu'à la pesante ballade qui conclut Working On A Dream, je me suis dit 200 fois "merde c'est moins bon que TOUT ce qu'il a fait entre 75 et 84";
C'est ainsi. Sur chacun des albums suivants, je parvenais sans mal à extraire 2, 3 voire 4 morceaux qui me faisait le même effet que sur les albums de la période 75-84, mais rarement plus; (un seul sur Human Touch…)

j'ai fait ce constat très vite, dès 87 en fait, et je me suis depuis habitué à la mélancolie inhérente à ce constat, et qui ne m'a jamais quitté à chaque sortie d'album, même si, avant chaque sortie d'album, le frisson d'excitation renaissait.

J'emploie le mot mélancolie parce qu'il me parait plus intéressant que nostalgie; la nostalgie tout le monde sait bien que c'est nul, (et pourtant bien souvent, tout le monde se complait dedans et sur tous les sujets, tout en s'en défendant avec la meilleure mauvaise foi possible). il y a même une radio qui s'appelle Nostalgie.
Alors que Radio Mélancolie, ça n'existe pas; ce serait pourtant beaucoup plus intéressant je pense;

Je parle donc de mélancolie et je viens soutenir Fabrice dans son combat perdu d'avance contre cette affection qui me parait généralisée, en tout cas dans ce topic-ci, parce que je pense que c'est intéressant d'élargir le sujet:

(Et parce qu'au passage, le prix des places, je m'en fous, de toute façon, on parle ici d'une star internationale en tournée, donc de toute façon, c'est très cher, et c'est un gros business qui n'a rien à voir depuis longtemps avec le Rock'N'Roll, qui lui est affaire de petits groupes plus ou moins bons, dans des petits clubs plus ou moins sombres… Ici, on est dans le business des gros concerts de l'été, les stades, les tournée de vétérans reformés, la tournée sans album de Police en 2007, l'énième retour de Status Quo ou des Scorpions, la pathétique réformation des Beach Boys l'été dernier ou des Stones l'an prochain etc etc… en attendant les prestations à 300 euros au Palais des Congrès devant des sexagénaires aux cheveux teints (nous ?) en 2025…

Je ne vais jamais voir de gros concerts de ce genre, je ne paierais la somme que je vais payer pour ce Bercy 2012 que pour Bruce Springsteen… à moins que le prochain sauveur de MON Rock'n'Roll se fasse vite connaître, mais je ne l'ai pas encore trouvé, en tout cas ça n'est pas Ryan Adams ni Arcade Fire, ni Miles Kane…
et puis aussi, me dis-je, probablement pour me consoler de la dépense à venir, Bruce, ça reste pas cher vu qu'il joue deux fois plus longtemps que les autres et et en me privant de voir 2 petits groupes merdiques à 10 euros, j'aurai économisé de quoi payer le surplus du prix de la place en fosse pour Bercy; Bruce le vaut bien (je précise que je ne suis pas payé par GDP).

Bref, je parle de mélancolie parce que je pense qu'au XXIe siècle déjà bien entamé, ce mot va définitivement se trouver collé à un autre qui pourtant voulait précisément dire tout autre chose : le mot Rock'n'Roll.

je me demandais s'ils ont les mêmes débats sur les forums consacrés aux Stones (par exemple) avec des sujets d'étude aussi que fascinants que "Keith est il meilleur sur scène à 68 ans qu'à 23 ?" ou "osons dire que A Bigger Bang est moins bon que Aftermath". Mais dans son post plus haut, Albop apporte la réponse : OUI, ces débats stériles existent aussi chez les fans des Stones et sans doute aussi chez TOUS les autres.

La vérité, c'est que le Rock'N'Roll que nous avons connu et aimé n'existe plus. Un concert de trois heures de folie, de bruit, de mélodies et d'émotion dispensé par Bruce Springsteen en juillet 2012 sera peut-être un de ces derniers feux, ou bien c'est un petit groupe anglais qui fera flamber ce dernier feu au Bataclan dans 2 ou 3 ans.

Ensuite ce sera terminé, le Rock'n'Roll appartiendra au XXe siècle comme les Romantiques appartiennent pour l'éternité au XIX ou les Lumières au XVIIIe et c'est ainsi. Sans remonter si loin, le Rock apparu à la deuxième moitié du XXe va connaître (connaît déjà ?) une évolution similaire à celle du jazz pour la première moitié : disparition progressive des derniers héros de la grande époque, nostalgie tous-azimut avec coffrets à répétition et embaumements sans fin, entrée au Musée, et de nouveaux artistes condamnés au revival ou à proposer… autre chose; les jazzmen contemporains ne font pas du jazz, et les jeunes rockers actuels ne font généralement que singer les vieux (toute la scène mainstream des années 2000 n'était que ça : néo-Velvet, néo-Led Zep, néo-Joy Division… et bientôt les petits groupes des années 2010 nous referont les années 90, ça a déjà commencé, les néo-Oasis fleurissent déjà…)

quant à ceux qui sont créatifs et ne veulent pas refaire vivre le passé, ils ne font plus de rock, ils font du hip-hop, de l'electro ou ils vont bien finir par inventer enfin autre chose, et cela n'a rien de triste ni de mélancolique, bien au contraire, simplement, ça ne sera plus du Rock'N'Roll.

Le Rock'n'Roll en tant que musique vivante, actuelle, bande-son de nos vies en DIRECT, en 2012, et sans un regard en arrière, c'est bien fini, et il faudrait qu'on ne soit pas un brin nostalgique, qu'on ne soit pas, surtout, mélancolique ? Impossible;
Le rock est devenu tout ce qu'on pouvait espérer qu'il ne devienne pas : un cirque 100% marketing, axé sur la nostalgie de gens de 50 ans qui n'achètent guère plus de disques (même s'ils en achètent toujours plus que les gens de 20 ans) mais achèteront peur-être le coffret super-deluxe exhumant des inédits ou remasterisant les pistes déjà connues, et achèteront CERTAINEMENT des places de concert très chères pour entendre de vieux tubes et repenser à leur jeunesse…
et faudrait voir à ce que l'artiste n'oublie pas de les jouer, ces vieux tubes là, et s'il peut, en plus, jouer l'album-culte dans son intégralité, c'est encore mieux (c'est le seul truc que j'ai détesté sur la tournée WOAD; les requests, les tubes garages 60's obsurs pas de problème, mais les albums joués en entier dans l'ordre, puis le Bruce costumé en lui-même chez Jimmy Fallon, au secoouuuurs", là oui, on est au cirque; ça n'est plus rock'n'roll. Du tout.

Tout ça pour dire, que je vous comprends, vous les mélancoliques : bien sûr que ça ne le fait plus d'assister tournée après tournée à la mort progressive du truc : une tournée sans Danny, puis une sans Clarence, qui sera le prochain ? Mais la section rythmique et le leader, lui, sont intacts : et pour moi un groupe, c'est ça; alors oui c'est toujours le E-Street Band, le fleuron de la scène rock du New Jersey et on ne peut pas demander à ces mec-là d'arrêter de jouer, même si l'un des leurs est tombé…

Bill Horton s'interrogeait sur ce qui peut motiver Bruce à continuer aujourd'hui, mais c'est la même chose qui fait qu'un retraité sur deux (à 60 ou 67 ans tout pareil) fait une grosse déprime les premiers mois de sa retraite… Imaginez que votre boulot consiste à jouer et à déconner avec vos meilleurs amis pendant 3 heures et à vous faire applaudir par 30 000 personnes tous les soirs, et que par dessus la marché, vous n'ayez fait que ça de votre vie depuis l'âge de 17 ans, vous auriez envie d'arrêter ?
Qui parle de retraite pour Bruce et le groupe ? On ne bat pas en retraite dans ce groupe ! Leur truc c'est quand même NO SURRENDER ! Clarence n'est plus là, mais ils vont tourner et penser fort à lui, et je ne suis pas choqué par ça;

Je vous comprends les mélancoliques parce que ce ne sera plus pareil, parce que, oui, c'est notre jeunesse, et le Rock'n'Roll lui-même qui foutent le camp peu à peu… mais je comprends Fabrice aussi.

C'est toujours Bruce Springsteen, il n'a peut-être pas fini de surprendre son monde, je pense que oui, il est certainement (mais pas seulement) motivé par l'envie d'épater encore la galerie en faisant des shows de malade à 62 ou 68 ans, je pense aussi qu'il croit toujours sincèrement au rock comme phénomène de masse et qu'il est conscient d'être peut-être le dernier à le défendre avec une telle flamme, je pense encore qu'il n'est pas moins inspiré qu'en… 87 ou 92, même s'il l'est infiniment moins qu'en 78 ou 82, et je suis sûr qu'il a encore 2 ou 3 bonnes chansons à caser par album, et peut-être même un grand disque tout entier en réserve pour quand vraiment les disques ne se vendront plus du tout.

Breeeef, je sais pas pourquoi mais j'achète sans doute mes places demain; oui, le truc va mourir, mais pas encore maintenant, non non, pas encore tout de suite.

'tain c'est trop long hé !!!
avatar
JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 44
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  chaudoudou is back le Lun 28 Nov 2011 - 22:51

Kyle William a écrit:Salut tous,

je ne participe plus trop au forum mais le lis souvent avec intérêt et en particulier pour y glaner des infos;
Une des raisons pour lesquelles j'ai décidé de m'abstenir est que généralement Fabrice résume exactement ce que je pense, et avec une modération dont je ne saurai faire preuve.

Une autre est que les débats sans fin sur le même sujet, à savoir, "Est-ce que oui ou non, Bruce c'était mieux avant ?" ont fini par me lasser.

Disons le une fois pour toutes : Oui, Bruce, c'était mieux avant. Entre 75 et 84, il a sorti ses meilleurs albums; et comme j'ai commencé vraiment à l'écouter en 85, je peux dire qu'il m'a toujours déçu.

Dès la première mesure de l'infâme morceau qui ouvre Tunnel Of Love jusqu'à la pesante ballade qui conclut Working On A Dream, je me suis dit 200 fois "merde c'est moins bon que TOUT ce qu'il a fait entre 75 et 84";
C'est ainsi. Sur chacun des albums suivants, je parvenais sans mal à extraire 2, 3 voire 4 morceaux qui me faisait le même effet que sur les albums de la période 75-84, mais rarement plus; (un seul sur Human Touch…)

j'ai fait ce constat très vite, dès 87 en fait, et je me suis depuis habitué à la mélancolie inhérente à ce constat, et qui ne m'a jamais quitté à chaque sortie d'album, même si, avant chaque sortie d'album, le frisson d'excitation renaissait.

J'emploie le mot mélancolie parce qu'il me parait plus intéressant que nostalgie; la nostalgie tout le monde sait bien que c'est nul, (et pourtant bien souvent, tout le monde se complait dedans et sur tous les sujets, tout en s'en défendant avec la meilleure mauvaise foi possible). il y a même une radio qui s'appelle Nostalgie.
Alors que Radio Mélancolie, ça n'existe pas; ce serait pourtant beaucoup plus intéressant je pense;

Je parle donc de mélancolie et je viens soutenir Fabrice dans son combat perdu d'avance contre cette affection qui me parait généralisée, en tout cas dans ce topic-ci, parce que je pense que c'est intéressant d'élargir le sujet:

(Et parce qu'au passage, le prix des places, je m'en fous, de toute façon, on parle ici d'une star internationale en tournée, donc de toute façon, c'est très cher, et c'est un gros business qui n'a rien à voir depuis longtemps avec le Rock'N'Roll, qui lui est affaire de petits groupes plus ou moins bons, dans des petits clubs plus ou moins sombres… Ici, on est dans le business des gros concerts de l'été, les stades, les tournée de vétérans reformés, la tournée sans album de Police en 2007, l'énième retour de Status Quo ou des Scorpions, la pathétique réformation des Beach Boys l'été dernier ou des Stones l'an prochain etc etc… en attendant les prestations à 300 euros au Palais des Congrès devant des sexagénaires aux cheveux teints (nous ?) en 2025…

Je ne vais jamais voir de gros concerts de ce genre, je ne paierais la somme que je vais payer pour ce Bercy 2012 que pour Bruce Springsteen… à moins que le prochain sauveur de MON Rock'n'Roll se fasse vite connaître, mais je ne l'ai pas encore trouvé, en tout cas ça n'est pas Ryan Adams ni Arcade Fire, ni Miles Kane…
et puis aussi, me dis-je, probablement pour me consoler de la dépense à venir, Bruce, ça reste pas cher vu qu'il joue deux fois plus longtemps que les autres et et en me privant de voir 2 petits groupes merdiques à 10 euros, j'aurai économisé de quoi payer le surplus du prix de la place en fosse pour Bercy; Bruce le vaut bien (je précise que je ne suis pas payé par GDP).

Bref, je parle de mélancolie parce que je pense qu'au XXIe siècle déjà bien entamé, ce mot va définitivement se trouver collé à un autre qui pourtant voulait précisément dire tout autre chose : le mot Rock'n'Roll.

je me demandais s'ils ont les mêmes débats sur les forums consacrés aux Stones (par exemple) avec des sujets d'étude aussi que fascinants que "Keith est il meilleur sur scène à 68 ans qu'à 23 ?" ou "osons dire que A Bigger Bang est moins bon que Aftermath". Mais dans son post plus haut, Albop apporte la réponse : OUI, ces débats stériles existent aussi chez les fans des Stones et sans doute aussi chez TOUS les autres.

La vérité, c'est que le Rock'N'Roll que nous avons connu et aimé n'existe plus. Un concert de trois heures de folie, de bruit, de mélodies et d'émotion dispensé par Bruce Springsteen en juillet 2012 sera peut-être un de ces derniers feux, ou bien c'est un petit groupe anglais qui fera flamber ce dernier feu au Bataclan dans 2 ou 3 ans.

Ensuite ce sera terminé, le Rock'n'Roll appartiendra au XXe siècle comme les Romantiques appartiennent pour l'éternité au XIX ou les Lumières au XVIIIe et c'est ainsi. Sans remonter si loin, le Rock apparu à la deuxième moitié du XXe va connaître (connaît déjà ?) une évolution similaire à celle du jazz pour la première moitié : disparition progressive des derniers héros de la grande époque, nostalgie tous-azimut avec coffrets à répétition et embaumements sans fin, entrée au Musée, et de nouveaux artistes condamnés au revival ou à proposer… autre chose; les jazzmen contemporains ne font pas du jazz, et les jeunes rockers actuels ne font généralement que singer les vieux (toute la scène mainstream des années 2000 n'était que ça : néo-Velvet, néo-Led Zep, néo-Joy Division… et bientôt les petits groupes des années 2010 nous referont les années 90, ça a déjà commencé, les néo-Oasis fleurissent déjà…)

quant à ceux qui sont créatifs et ne veulent pas refaire vivre le passé, ils ne font plus de rock, ils font du hip-hop, de l'electro ou ils vont bien finir par inventer enfin autre chose, et cela n'a rien de triste ni de mélancolique, bien au contraire, simplement, ça ne sera plus du Rock'N'Roll.

Le Rock'n'Roll en tant que musique vivante, actuelle, bande-son de nos vies en DIRECT, en 2012, et sans un regard en arrière, c'est bien fini, et il faudrait qu'on ne soit pas un brin nostalgique, qu'on ne soit pas, surtout, mélancolique ? Impossible;
Le rock est devenu tout ce qu'on pouvait espérer qu'il ne devienne pas : un cirque 100% marketing, axé sur la nostalgie de gens de 50 ans qui n'achètent guère plus de disques (même s'ils en achètent toujours plus que les gens de 20 ans) mais achèteront peur-être le coffret super-deluxe exhumant des inédits ou remasterisant les pistes déjà connues, et achèteront CERTAINEMENT des places de concert très chères pour entendre de vieux tubes et repenser à leur jeunesse…
et faudrait voir à ce que l'artiste n'oublie pas de les jouer, ces vieux tubes là, et s'il peut, en plus, jouer l'album-culte dans son intégralité, c'est encore mieux (c'est le seul truc que j'ai détesté sur la tournée WOAD; les requests, les tubes garages 60's obsurs pas de problème, mais les albums joués en entier dans l'ordre, puis le Bruce costumé en lui-même chez Jimmy Fallon, au secoouuuurs", là oui, on est au cirque; ça n'est plus rock'n'roll. Du tout.

Tout ça pour dire, que je vous comprends, vous les mélancoliques : bien sûr que ça ne le fait plus d'assister tournée après tournée à la mort progressive du truc : une tournée sans Danny, puis une sans Clarence, qui sera le prochain ? Mais la section rythmique et le leader, lui, sont intacts : et pour moi un groupe, c'est ça; alors oui c'est toujours le E-Street Band, le fleuron de la scène rock du New Jersey et on ne peut pas demander à ces mec-là d'arrêter de jouer, même si l'un des leurs est tombé…

Bill Horton s'interrogeait sur ce qui peut motiver Bruce à continuer aujourd'hui, mais c'est la même chose qui fait qu'un retraité sur deux (à 60 ou 67 ans tout pareil) fait une grosse déprime les premiers mois de sa retraite… Imaginez que votre boulot consiste à jouer et à déconner avec vos meilleurs amis pendant 3 heures et à vous faire applaudir par 30 000 personnes tous les soirs, et que par dessus la marché, vous n'ayez fait que ça de votre vie depuis l'âge de 17 ans, vous auriez envie d'arrêter ?
Qui parle de retraite pour Bruce et le groupe ? On ne bat pas en retraite dans ce groupe ! Leur truc c'est quand même NO SURRENDER ! Clarence n'est plus là, mais ils vont tourner et penser fort à lui, et je ne suis pas choqué par ça;

Je vous comprends les mélancoliques parce que ce ne sera plus pareil, parce que, oui, c'est notre jeunesse, et le Rock'n'Roll lui-même qui foutent le camp peu à peu… mais je comprends Fabrice aussi.

C'est toujours Bruce Springsteen, il n'a peut-être pas fini de surprendre son monde, je pense que oui, il est certainement (mais pas seulement) motivé par l'envie d'épater encore la galerie en faisant des shows de malade à 62 ou 68 ans, je pense aussi qu'il croit toujours sincèrement au rock comme phénomène de masse et qu'il est conscient d'être peut-être le dernier à le défendre avec une telle flamme, je pense encore qu'il n'est pas moins inspiré qu'en… 87 ou 92, même s'il l'est infiniment moins qu'en 78 ou 82, et je suis sûr qu'il a encore 2 ou 3 bonnes chansons à caser par album, et peut-être même un grand disque tout entier en réserve pour quand vraiment les disques ne se vendront plus du tout.

Breeeef, je sais pas pourquoi mais j'achète sans doute mes places demain; oui, le truc va mourir, mais pas encore maintenant, non non, pas encore tout de suite.


super bien écrit, je partage ton avis sur pratiquement toute la ligne...The ghost et The rising sont, pour moi bien entendu, de très bon albums ! donc, le "c'était mieux avant " est a nuancé...mais sinon, je partage bien ta pensée sur tout le reste...
avatar
chaudoudou is back

Messages : 93
Date d'inscription : 18/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  mathis le Lun 28 Nov 2011 - 23:14

franchement, quel plaisir de pouvoir échanger et lire des choses de la qualité de ce que vient d'écrire Kyle Wiliam.
Merci pour cette liberté.
Merci d'avoir écrit ce message si juste.
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  nanou le Lun 28 Nov 2011 - 23:49

T'as vraiment pas l'intention de repasser plus souvent, collègue ? Dommage   
avatar
nanou

Messages : 825
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 57
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  calispera le Lun 28 Nov 2011 - 23:55

Dites donc les râleurs....

Et si Bruce (informé de bonnes sources sur les tendances des contenus des forum européens, dont LOHAD et son topic « rabat-joie » très bien fourni) prenait la mouche et annulait vite fait l'un ou l'autre des concerts en France, pour le replacer sur la Belgique, hmm? Wink
J'en connais une qui songerait à aller chercher sa place pour le Heyzel Wink

Et, euh .... c'est de l'humour hein.

Car franchement, quand je lis les messages, comme le dernier en date de Kyle William par exemple, ben on peut pas parler de rabat-joie, ou râleur. Je peux en effet très bien comprendre sa mélancolie, même si je ne suis pas vraiment dans cet état d'esprit. Car je ne serais pas étonnée qu'il ait réellement très bien exprimé ce que beaucoup de gens sur le forum ressentent. (Le temps que j'écrive le message, et je vois que les commentaires qui ont suivi vont dans ce sens)

*****

Et à propos de Clarence, une solution (assez probable) pour certains morceaux incontournables (2 ou 3) le faire participer en play back via film sur grand écran et piste son du saxo d'un précédent concert, pendant que Bruce et le ESB actuel jouent réellement live.
On ne peut pas baser tout un concert là-dessus, mais ce serait une manière de lui rendre hommage, tout en trouvant le moyen de ne pas devoir le remplacer pour certains morceaux et de pouvoir les jouer quand même.

******

En ce qui concerne Bruce qui vieillit et manque d'inspiration. J'avoue préférer le voir mûrir, et apprendre à accepter qu'en effet il ne peut plus donner autant qu'avant et que ça fait partie de la vie. A mes yeux, cela ne retire rien au personnage, même si je suis triste de ne pas l'avoir découvert plus tôt. Pour ma part je préférerais parfois le voir un peu moins énergique. Car le plus souvent, lorsqu'il s'agite, on sent à présent à quel point c'est forcé, à quel point ce n'est plus naturel. Ca donne même l'impression qu'il n'accepte pas son âge, et tente encore de prouver qu'il peut jouer comme avant. Et je pense qu'il aurait tout intérêt à mettre la force de son énergie intérieure (encore bien présente) dans sa qualité vocale et sa musique sans tenter de vouloir forcer physiquement, gestuellement ou dans la voix. Et j'ose même penser que ça ne diminuera pas son succès.


calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  arizona le Mar 29 Nov 2011 - 7:09

Et à propos de Clarence, une solution (assez probable) pour certains morceaux incontournables (2 ou 3) le faire participer en play back via film sur grand écran et piste son du saxo d'un précédent concert, pendant que Bruce et le ESB actuel jouent réellement live.

Goldman l'a déjà fait, c'était pas vraiment léger, même avec un seul titre (hommage à Fredericks). Mais en lisant les messages je me dis que Springsteen peut maintenant faire du Goldman (...?) Non sérieux pas ce genre de chose pitié. Manquerait plus que l'hologramme. Je préfère l'hommage d'un musicien vivant qui s'approprie le morceau.
avatar
arizona

Messages : 306
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  albop le Mar 29 Nov 2011 - 7:39

chaudoudou is back a écrit:Mince, y en a qui caricature ou qui ne savent pas me lire, j'ai pas comparer le boss à une équipe de foot, j'ai juste dis qu'il y a des personnes qui mettent 90€ pour aller voir des matchs de foot !

C'était juste pour te taquiner Wink
avatar
albop

Messages : 640
Date d'inscription : 14/06/2011
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  TOF le Mar 29 Nov 2011 - 9:37

calispera a écrit:
Et à propos de Clarence, une solution (assez probable) pour certains morceaux incontournables (2 ou 3) le faire participer en play back via film sur grand écran et piste son du saxo d'un précédent concert, pendant que Bruce et le ESB actuel jouent réellement live.
On ne peut pas baser tout un concert là-dessus, mais ce serait une manière de lui rendre hommage, tout en trouvant le moyen de ne pas devoir le remplacer pour certains morceaux et de pouvoir les jouer quand même.
Nan nan nan ... pas de çà. C'est pas Elvis non plus !
A la limite des images de Clarence qui passent sur les écrans géants pendant un titre oui ... mais pas de playback.
M'étonnerais fort que Bruce tombe dans ce genre de plan
avatar
TOF
Admin

Messages : 1034
Date d'inscription : 14/06/2011

http://www.lohad.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  papi le Mar 29 Nov 2011 - 10:48

Content de ton retour Kyle cheers
En un post tu rattrapes une partie du temps perdu mr green
J'étais presque nostalgique en lisant ton propos Laughing
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Invité le Mar 29 Nov 2011 - 11:11

albop a écrit:désolé, 80 ou 90 € ce n'est pas rien pour un spectacle populaire (dans le sens noble du terme). L'opéra en est-il encore un ? (avis aux spécialistes)

A Bruxelles à la Monnaie, le prix des places varie entre 10 et 115 euros selon la catégorie.
J'y suis allé régulièrement avec de très belles places en catégorie 3 qui coûtent aujourd'hui 76 euros. On peut encore trouver des places acceptables en catégorie 5 à 22 euros. A 10 euros en catégorie 6, par contre, faut pas trop espérer grand chose...

Et contrairement aux spectacles de rock cités dans ce topic, avec une telle politique tarifaire, la Monnaie ne parviendrait pas à survivre sans des subventions extérieures.
Parce que monter un opéra, ça coûte quand même très largement plus cher que de mettre sur pied un concert rock.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  M@RS le Mar 29 Nov 2011 - 11:17

JC a écrit: l'abus de photos nuit gravement à l'appréciation d'un concert, y compris pour celui qui les prend. Tout ça pour finir sur un dossier sur le PC qu'on n'ouvre qu'une fois ou deux...

Ça fait un moment que j'ai arrêté de prendre mon appareil, pour toutes ces raisons, afin de savourer chaque seconde, chaque note, chaque instrument, un concert c'est précieux... surtout au prix qu'on paye les places (allez hop j'ai remis une cartouche !!! Very Happy )

c'est marrant, j'ai un point de vue totalement différent de ça Jean-Claude Wink
avatar
M@RS

Messages : 198
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 49
Localisation : somewhere between Heaven and Hell

http://www.facebook.com/martial.morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Invité le Mar 29 Nov 2011 - 11:21

JC a écrit:
Kyle William a écrit:Salut tous,

je ne participe plus trop au forum mais le lis souvent avec intérêt et en particulier pour y glaner des infos;
Une des raisons pour lesquelles j'ai décidé de m'abstenir est que généralement Fabrice résume exactement ce que je pense, et avec une modération dont je ne saurai faire preuve.

Une autre est que les débats sans fin sur le même sujet, à savoir, "Est-ce que oui ou non, Bruce c'était mieux avant ?" ont fini par me lasser.

Disons le une fois pour toutes : Oui, Bruce, c'était mieux avant. Entre 75 et 84, il a sorti ses meilleurs albums; et comme j'ai commencé vraiment à l'écouter en 85, je peux dire qu'il m'a toujours déçu.

Dès la première mesure de l'infâme morceau qui ouvre Tunnel Of Love jusqu'à la pesante ballade qui conclut Working On A Dream, je me suis dit 200 fois "merde c'est moins bon que TOUT ce qu'il a fait entre 75 et 84";
C'est ainsi. Sur chacun des albums suivants, je parvenais sans mal à extraire 2, 3 voire 4 morceaux qui me faisait le même effet que sur les albums de la période 75-84, mais rarement plus; (un seul sur Human Touch…)

j'ai fait ce constat très vite, dès 87 en fait, et je me suis depuis habitué à la mélancolie inhérente à ce constat, et qui ne m'a jamais quitté à chaque sortie d'album, même si, avant chaque sortie d'album, le frisson d'excitation renaissait.

J'emploie le mot mélancolie parce qu'il me parait plus intéressant que nostalgie; la nostalgie tout le monde sait bien que c'est nul, (et pourtant bien souvent, tout le monde se complait dedans et sur tous les sujets, tout en s'en défendant avec la meilleure mauvaise foi possible). il y a même une radio qui s'appelle Nostalgie.
Alors que Radio Mélancolie, ça n'existe pas; ce serait pourtant beaucoup plus intéressant je pense;

Je parle donc de mélancolie et je viens soutenir Fabrice dans son combat perdu d'avance contre cette affection qui me parait généralisée, en tout cas dans ce topic-ci, parce que je pense que c'est intéressant d'élargir le sujet:

(Et parce qu'au passage, le prix des places, je m'en fous, de toute façon, on parle ici d'une star internationale en tournée, donc de toute façon, c'est très cher, et c'est un gros business qui n'a rien à voir depuis longtemps avec le Rock'N'Roll, qui lui est affaire de petits groupes plus ou moins bons, dans des petits clubs plus ou moins sombres… Ici, on est dans le business des gros concerts de l'été, les stades, les tournée de vétérans reformés, la tournée sans album de Police en 2007, l'énième retour de Status Quo ou des Scorpions, la pathétique réformation des Beach Boys l'été dernier ou des Stones l'an prochain etc etc… en attendant les prestations à 300 euros au Palais des Congrès devant des sexagénaires aux cheveux teints (nous ?) en 2025…

Je ne vais jamais voir de gros concerts de ce genre, je ne paierais la somme que je vais payer pour ce Bercy 2012 que pour Bruce Springsteen… à moins que le prochain sauveur de MON Rock'n'Roll se fasse vite connaître, mais je ne l'ai pas encore trouvé, en tout cas ça n'est pas Ryan Adams ni Arcade Fire, ni Miles Kane…
et puis aussi, me dis-je, probablement pour me consoler de la dépense à venir, Bruce, ça reste pas cher vu qu'il joue deux fois plus longtemps que les autres et et en me privant de voir 2 petits groupes merdiques à 10 euros, j'aurai économisé de quoi payer le surplus du prix de la place en fosse pour Bercy; Bruce le vaut bien (je précise que je ne suis pas payé par GDP).

Bref, je parle de mélancolie parce que je pense qu'au XXIe siècle déjà bien entamé, ce mot va définitivement se trouver collé à un autre qui pourtant voulait précisément dire tout autre chose : le mot Rock'n'Roll.

je me demandais s'ils ont les mêmes débats sur les forums consacrés aux Stones (par exemple) avec des sujets d'étude aussi que fascinants que "Keith est il meilleur sur scène à 68 ans qu'à 23 ?" ou "osons dire que A Bigger Bang est moins bon que Aftermath". Mais dans son post plus haut, Albop apporte la réponse : OUI, ces débats stériles existent aussi chez les fans des Stones et sans doute aussi chez TOUS les autres.

La vérité, c'est que le Rock'N'Roll que nous avons connu et aimé n'existe plus. Un concert de trois heures de folie, de bruit, de mélodies et d'émotion dispensé par Bruce Springsteen en juillet 2012 sera peut-être un de ces derniers feux, ou bien c'est un petit groupe anglais qui fera flamber ce dernier feu au Bataclan dans 2 ou 3 ans.

Ensuite ce sera terminé, le Rock'n'Roll appartiendra au XXe siècle comme les Romantiques appartiennent pour l'éternité au XIX ou les Lumières au XVIIIe et c'est ainsi. Sans remonter si loin, le Rock apparu à la deuxième moitié du XXe va connaître (connaît déjà ?) une évolution similaire à celle du jazz pour la première moitié : disparition progressive des derniers héros de la grande époque, nostalgie tous-azimut avec coffrets à répétition et embaumements sans fin, entrée au Musée, et de nouveaux artistes condamnés au revival ou à proposer… autre chose; les jazzmen contemporains ne font pas du jazz, et les jeunes rockers actuels ne font généralement que singer les vieux (toute la scène mainstream des années 2000 n'était que ça : néo-Velvet, néo-Led Zep, néo-Joy Division… et bientôt les petits groupes des années 2010 nous referont les années 90, ça a déjà commencé, les néo-Oasis fleurissent déjà…)

quant à ceux qui sont créatifs et ne veulent pas refaire vivre le passé, ils ne font plus de rock, ils font du hip-hop, de l'electro ou ils vont bien finir par inventer enfin autre chose, et cela n'a rien de triste ni de mélancolique, bien au contraire, simplement, ça ne sera plus du Rock'N'Roll.

Le Rock'n'Roll en tant que musique vivante, actuelle, bande-son de nos vies en DIRECT, en 2012, et sans un regard en arrière, c'est bien fini, et il faudrait qu'on ne soit pas un brin nostalgique, qu'on ne soit pas, surtout, mélancolique ? Impossible;
Le rock est devenu tout ce qu'on pouvait espérer qu'il ne devienne pas : un cirque 100% marketing, axé sur la nostalgie de gens de 50 ans qui n'achètent guère plus de disques (même s'ils en achètent toujours plus que les gens de 20 ans) mais achèteront peur-être le coffret super-deluxe exhumant des inédits ou remasterisant les pistes déjà connues, et achèteront CERTAINEMENT des places de concert très chères pour entendre de vieux tubes et repenser à leur jeunesse…
et faudrait voir à ce que l'artiste n'oublie pas de les jouer, ces vieux tubes là, et s'il peut, en plus, jouer l'album-culte dans son intégralité, c'est encore mieux (c'est le seul truc que j'ai détesté sur la tournée WOAD; les requests, les tubes garages 60's obsurs pas de problème, mais les albums joués en entier dans l'ordre, puis le Bruce costumé en lui-même chez Jimmy Fallon, au secoouuuurs", là oui, on est au cirque; ça n'est plus rock'n'roll. Du tout.

Tout ça pour dire, que je vous comprends, vous les mélancoliques : bien sûr que ça ne le fait plus d'assister tournée après tournée à la mort progressive du truc : une tournée sans Danny, puis une sans Clarence, qui sera le prochain ? Mais la section rythmique et le leader, lui, sont intacts : et pour moi un groupe, c'est ça; alors oui c'est toujours le E-Street Band, le fleuron de la scène rock du New Jersey et on ne peut pas demander à ces mec-là d'arrêter de jouer, même si l'un des leurs est tombé…

Bill Horton s'interrogeait sur ce qui peut motiver Bruce à continuer aujourd'hui, mais c'est la même chose qui fait qu'un retraité sur deux (à 60 ou 67 ans tout pareil) fait une grosse déprime les premiers mois de sa retraite… Imaginez que votre boulot consiste à jouer et à déconner avec vos meilleurs amis pendant 3 heures et à vous faire applaudir par 30 000 personnes tous les soirs, et que par dessus la marché, vous n'ayez fait que ça de votre vie depuis l'âge de 17 ans, vous auriez envie d'arrêter ?
Qui parle de retraite pour Bruce et le groupe ? On ne bat pas en retraite dans ce groupe ! Leur truc c'est quand même NO SURRENDER ! Clarence n'est plus là, mais ils vont tourner et penser fort à lui, et je ne suis pas choqué par ça;

Je vous comprends les mélancoliques parce que ce ne sera plus pareil, parce que, oui, c'est notre jeunesse, et le Rock'n'Roll lui-même qui foutent le camp peu à peu… mais je comprends Fabrice aussi.

C'est toujours Bruce Springsteen, il n'a peut-être pas fini de surprendre son monde, je pense que oui, il est certainement (mais pas seulement) motivé par l'envie d'épater encore la galerie en faisant des shows de malade à 62 ou 68 ans, je pense aussi qu'il croit toujours sincèrement au rock comme phénomène de masse et qu'il est conscient d'être peut-être le dernier à le défendre avec une telle flamme, je pense encore qu'il n'est pas moins inspiré qu'en… 87 ou 92, même s'il l'est infiniment moins qu'en 78 ou 82, et je suis sûr qu'il a encore 2 ou 3 bonnes chansons à caser par album, et peut-être même un grand disque tout entier en réserve pour quand vraiment les disques ne se vendront plus du tout.

Breeeef, je sais pas pourquoi mais j'achète sans doute mes places demain; oui, le truc va mourir, mais pas encore maintenant, non non, pas encore tout de suite.

'tain c'est trop long hé !!!

C'est peut-être trop long, mais c'est le truc le plus lucide que j'ai jamais lu sur ce forum à propos de Springsteen et du rock en général.
Je partage entièrement son analyse à une réserve près, la dernière phrase.
Pour moi, le truc est déjà mort. J'ai dépassé la case mélancolie.

Merci Kyle William.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  shakaysloupe le Mar 29 Nov 2011 - 12:15

Et moi, si je comprends la mélancolie, s'il est évident que la jeunesse s'en va et emmène tout avec elle, je pense que cette jeunesse, on peut la retenir, essayer de garder une caractéristique essentielle de cet âge de la vie, c'est à dire la fraîcheur, l'oeil neuf, une manière de voir les choses sans toujours préjuger longtemps avant de ce qu'elles vont être, leur laisser une chance d'exister pour ce qu'elles sont au présent, en faisant abstraction de ce qu'elles étaient. On peut se renouveler, on peut redécouvrir des choses...
Par définition, dans la vie d'un homme, tout fout le camp, sa jeunesse, son enthousiasme, ses amis, ses amours, son passé, ses souvenirs, son énergie, son corps... Tout disparaît, tout meurt, au-dehors comme au-dedans. Le vent l'emportera, comme disait l'autre dont le passage sur scène me gêne bien que je défende son droit à essayer de revivre. Oui je m'égare. Et on ne peut éviter la nostalgie du passé, se faire happer par les souvenirs de jeunesse, de liberté, de l'époque où l'avenir était ouvert et où cette ouverture était elle-même une des plus belles choses de l'existence. C'est normal tout cela, se souvenir de l'Âge d'or, de NOTRE âge d'or et de toutes les émotions qu'on y a vécu, et en fonction de la vie que l'on mène, cela peut être d'autant plus douloureux. Moi j'ai 33 ans (ok, c'est pas si vieux, la nostalgie augmentera peut-être avec l'age mais j'étais déjà mélancolique à 20 piges moi), une vie pas forcément pourrie mais pas forcément géniale non plus, mais je me refuse d'idéaliser le passé et de m'y enfermer. Ouais, les choses changent, ça peut parfois me transpercer de part en part de penser à ce qui a été et qui ne sera plus, me remplir le coeur d'une douleur ineffable et m'empêcher de vivre. La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste disait Victor Hugo (je crois ;-) ). Ben je me refuse de céder trop longtemps à ce bonheur.
Voilà, c'est parcellaire comme réponse, mais comme je disais en intro les temps changent et tout fout le camp par définition dans nos vies. C'est pour cela que pour ma part, j'essaie de m'astreindre à accepter la nouveauté (et j'ai du mal souvent et je ne la juge alors pas selon ce qu'elle est mais selon mon amour d'une chose ancienne que la nouveauté n'est pas). Certes, avoir un bagage, des goûts est une chose très positive mais ce revers n'est pas négligeable. Il faut savoir pleurer ce qui a disparu et qui nous manque, mais je ne crois pas en un monde où la nouveauté n'existerait plus ou un monde où cette nouveauté serait toujours sans intérêt. Il faut regarder dehors, il y a encore plein de belles choses à voir, revoir ou découvrir. Et en ce qui concerne Bruce, j'ai commencé à aimer en 2006 ou 2007, je ne l'ai jamais vu en concert, peut-être serai-je déçu au final, mais ce que je ne voulais surtout pas, c'était ne jamais le voir. Peu m'importe si j'ai raté sa meilleure époque, j'avais entre zéro et sept ans lors de celle-ci et je suis persuadé que vivre ce que j'ai à vivre maintenant et dans six mois peut me permettre encore de grands bonheurs.

shakaysloupe

Messages : 61
Date d'inscription : 29/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Michel le Mar 29 Nov 2011 - 13:36

Je crois que ce qui est important dans le choix de voir (ou pas) un artiste c’est l’envie.
Et moi, quelque soit les raisons j’ai plus envie.
Par contre, par exemple, et c’est bizarre, j’ai envie de voir Léonard COHEN, parce que son dernier live m’a bouleversé (alors que c’est une tournée best of à des prix des places ENCORE plus cher que Bruce dans le but avoué de renflouer le compte en banque du canadien)
Je me fous un peu des considérations sur le rock qui est mort ou pas, de son cirque et tout cela, je sais simplement, que il y a encore, qu’il y aura encore des concerts fabuleux, des émotions fortes dans un stade ou une petite salle.
Un de mes meilleurs souvenirs cette année, c’est un groupe semi-pro (Captain Storm) découvert par hasard dans un stand à la Fête de l’Humanité.
Il jouait un mélange de cover et de morceaux perso dans un contexte difficile et pourtant, l’émotion, le frisson étaient présent, ce frisson, cette émotion que je ne perçois plus dans un concert de Bruce.
Pas de nostalgie, de mélancolie mais une chose importante, plus importante le désir, l’envie.
L’envie d’aller découvrir, par exemple, grâce à Albop, Berth Hart au New Morning en mars, comme l’envie de traverser un bout de France ou d’Europe pour aller voir X ou Y ;
Cette envie, que j’ai eu longtemps et que j’ai réalisé avec l’ESB, elle n’est plus là, c’est une histoire qui se termine ou se met entre parenthèse, on verra, mais pour l’instant c’est mon état d’esprit.
Et pour terminer, un dernier exemple, j’ai vu Steve Miller en 1982, puis l’année dernière au Zénith, soit 28 ans après.
Le show de 1982 était excellent, mais celui de 2010 était sublime, parce que ce qu’il proposait en live était le travail d’un «artisan du rock» dans une salle à moitié vide, et ce concert reste pour moi un grand moment bourré non pas de nostalgie ou de mélancolie mais de bonheur.
avatar
Michel

Messages : 588
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 63
Localisation : YVELINES
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Invité le Mar 29 Nov 2011 - 14:33

Michel a écrit:
Pas de nostalgie, de mélancolie mais une chose importante, plus importante le désir, l’envie.

La mélancolie, c'est sans doute le résultat de la perte de l'envie ou plutôt de la prise de conscience qu'on l'a perdue et qu'on ne la retrouvera sans doute pas sous cette forme.
Que ce soit par rapport à Springsteen en particulier, au rock en général ou à quoique ce soit d'autre.
Ceci dit, à chacun de s'arranger pour que la mélancolie ne soit pas un état dans lequel on se complait à n'en plus finir mais plutôt un meilleur moyen de rebondir pour s'ouvrir de nouveaux horizons et retrouver l'envie, le désir... ailleurs.
Ailleurs où, comme tout le monde le sait, l'herbe est plus verte.
Ou pas.
Mais ce qui est bien, c'est que c'est aussi dans cette indécision que réside le plaisir, la surprise, la curiosité.

Bon, tout ça pour dire que je ne suis nullement un rabat-joie mais que je me contrefiche totalement de tout ce qui entoure l'actualité de Springsteen, tournée et disque compris. tongue

Sur ce, bonjour chez vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  wendy le Mar 29 Nov 2011 - 15:45

Kyle William a bien résumé ,je pense,l'état d'esprit de ceux qui se reconnaissent dans ce titre "rabat-joie".Je n'écoute quasiment jamais aucun album de la période post 1985,hormis Devils and Dust,que je trouve réussi,bien que perdant du souffle dans les derniers titres,dans le côté"lunaire de Bruce(J'ai toujours divisé ses albums en "solaires" et "lunaires").Pourtant,je me surprends toujours,presque machinalement,à acheter un billet pour le prochain concert,parce-qu' un concert de Bruce,c'est ma madeleine de Proust:replonger dans une époque de sa musique,qui est bel et bien REVOLUE,revivre ma jeunesse...Je n'attends même pas le prochain album,à vrai dire:je veux juste mon voyage dans le passé...

wendy

Messages : 91
Date d'inscription : 15/10/2011
Album préféré : Born To Run

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Purple Pirate le Mar 29 Nov 2011 - 16:03

Kyle William a écrit:
En vous lisant cet après-midi, je me demandais s'ils ont les mêmes débats sur les forums consacrés aux Stones (par exemple) avec des sujets d'étude aussi fascinants que "Keith est il meilleur sur scène à 68 ans qu'à 23 ?" ou "osons dire que A Bigger Bang est moins bon que Aftermath". Mais dans son post plus haut, Albop apporte la réponse : OUI, ces débats stériles existent aussi chez les fans des Stones et sans doute aussi chez TOUS les autres.

Oui, je confirme, on retrouve exactement les mêmes débats pour d'autres artistes. J'ai participé à pas mal de forums, car je m'intéresse à toute sorte de musique et la question est toujours la même.
Aucun artiste ne se bonifie avec l'âge. Il y a "l'état de grâce" du début de carrière puis le "déclin" relatif pendant lequel l'artiste sort des albums diversement appréciés par le public. Avec quelquefois un sursaut en fin de carrière ou un come-back inespéré (cf Johnny Cash ou Elvis Presley).

C'est valable pour les Stones, Michael Jackson, James Brown, Prince, Jay-Z, Bob Dylan, Metallica, etc.

C'est peut-être tout simplement à l'image de la vie. Une fois passée la prime jeunesse, on entre dans la maturité puis on finit par "s'éteindre". Wink
Et c'est pas plus mal comme ça. La musique est en perpétuelle renouvellement, elle se réinvente sans cesse et propose parfois quelques innovations. Comme la vie quoi ! queen

Purple Pirate

Messages : 4
Date d'inscription : 29/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  mathis le Mar 29 Nov 2011 - 16:43

ce message juste pour vous dire que je vous remercie pour la lecture que vous donnez : nos échanges sont riches de sens, et la tournure que prend ce topic amène vraiment du fond et du partage.

Merci.
Smile
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 40
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Fabrice le Mar 29 Nov 2011 - 16:57

Pour revenir sur l'idée d'une nostalgie 'romantique", je crois que nous sommes dans un monde que beaucoup d'entre nous trouvent "désenchanté".
Quand je pense à nos petits choses springsteeniennes de la matinée, je ne peux m'empêcher de comparer l'expérience d'être seul devant un ordinateur avec un morceau de plastique dans la main pour payer avec celles du passé.
Aujourd'hui, c'est une expérience de l'ordre de l'utilitaire et un geste de consommation des plus banals (quelle différence avec l'achat d'un billet de train?).
Autrefois, plus jeune et avec plus de cheveux aussi, je me souviens avoir d'avoir fait des files d'attentes, ce qui n'est pas marrant mais crée parfois un contact humain, un sentiment de solidarité ou parfois du ressentiment pour l'abruti qui veut passer en force.
Il y avait une part de mystère à attendre l'ouverture du magasin, à se demander quand la file allait avancer.

Je me souviens aussi la première fois que j'ai vu un billet pour un concert à l'étranger. Un gars que je connaissais avait mis la main sur une paire de billet pour Barcelone en 92. Le truc, l'émotion quand les billets sont sortis de l'enveloppe Very Happy . J'avais l'impression que c'était extraordinaire que des billets aient franchis les Pyrénées par la poste. J'étais, littéralement, enchanté!
Ces temps-ci, il est possible d'acheter un billet pour un concert à Melbourne ou à Berlin, depuis sa chaise de bureau, assis à Paris où à London, Ontario. Rien d'enchanteur..

Je pense que c'est ce que l'on peut attendre, craindre d'avoir perdu, espérer retrouver, avec Springsteen ou un autre : un peu d'enchantement dans un peu monde désenchanté.
Bonne journée,
Fabrice
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5123
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  wendy le Mar 29 Nov 2011 - 17:00

Le nostalgique,c'est un rabat-joie qui va au prochain concert de Bruce en râlant,le mélancolique,c'est un rabat-joie qui ne va plus aux concerts de Bruce du tout?

wendy

Messages : 91
Date d'inscription : 15/10/2011
Album préféré : Born To Run

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabat-joie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum