Born To Run (le livre) : vos lectures

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Fabrice le Sam 1 Oct 2016 - 22:09

Pour éviter que les avis sur le livre ne viennent s'entremêler à toute l'actualité de la réception médiatique, j'ouvre ce topic.

J'ai lu les premiers chapitres (dans la version originale). Le tout est assez prenant et intéressera probablement au-delà des "fans" de Springsteen, au moins dans la première partie "roman portrait de l'Amérique des années 50 et 60".
Pour la suite, j'en dirai plus bientôt.

Fabrice
Admin

Messages : 4854
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  bucheron le Dim 2 Oct 2016 - 8:11

Un livre qui n'apprend pas grand chose du tout pour qui a déjà lu quelques trucs sur Springsteen. C'est un autre point de vue sur "l'histoire", son point de vue sur son histoire.
J'ai trouvé 5-6 passages / anecdotes sympas sur le troisième tiers du bouquin.
Je ne sais pas à quoi je m'attendais mais là j'ai dévoré un truc qui ne m'a pas déplu mais qui au final... tout ça pour ça ?
L'opinion de quelqu'un ayant moins lu sur le bonhomme (la bio écrite par Carlin par exemple) sera surement plus intéressante.

bucheron

Messages : 196
Date d'inscription : 27/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Dim 2 Oct 2016 - 10:41

Je m'y suis mis aussi depuis hier. je n'ai lu que les premiers chapitres jusqu'à l'apparition d'Elvis dans le poste de télévision.
Tout d'abord je le lis en français, mon anglais n'étant pas assez bon pour me sentir à l'aise avec la version originale. Cependant je peux sentir que la traduction est vraiment pas terrible à pleins d'expressions où le traductuer ne fait pas l'effort soit d'expliciter par une note, soit de trrouver l'expression correspondante en français. Inévitablement on perd une partie de la saveur et/ou de la qualité d'écriture du texte.
L'exercice est quand-même périlleux pour Springsteen parce qu'il doit de sa vie et de ceux qui l'ont entouré tout en respectant les limites de l'intimité des uns et des autres. Pour le début je trouve que c'est réussi. Je trouve aussi que ce qu'il dit de lui aujourd'hui est intéressant et donne un éclairage bien différent sur son enfance que ce qu'il avait pu en dire de façon éparse et de ce que les autres en avait écrit. De ce point de vue il ne colle à la légende et à l'histoire de Carlin par exemple. On sent également que son propos est construit à partir de son analyse qu'il commença dans les années 1990. Comme toujours i a un aspect sombre et un aspect exhubérant, un côté exhibitioniste et un côté pudique.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  calispera le Dim 2 Oct 2016 - 12:21

papi a écrit:Je m'y suis mis aussi depuis hier. je n'ai lu que les premiers chapitres jusqu'à l'apparition d'Elvis dans le poste de télévision.
Tout d'abord je le lis en français, mon anglais n'étant pas assez bon pour me sentir à l'aise avec la version originale. Cependant je peux sentir que la traduction est vraiment pas terrible à pleins d'expressions où le traductuer ne fait pas l'effort soit d'expliciter par une note, soit de trrouver l'expression correspondante en français. Inévitablement on perd une partie de la saveur et/ou de la qualité d'écriture du texte.
L'exercice est quand-même périlleux pour Springsteen parce qu'il doit de sa vie et de ceux qui l'ont entouré tout en respectant les limites de l'intimité des uns et des autres. Pour le début je trouve que c'est réussi. Je trouve aussi que ce qu'il dit de lui aujourd'hui est intéressant et donne un éclairage bien différent sur son enfance que ce qu'il avait pu en dire de façon éparse et de ce que les autres en avait écrit. De ce point de vue il ne colle à la légende et à l'histoire de Carlin par exemple. On sent également que son propos est construit à partir de son analyse qu'il commença dans les années 1990. Comme toujours i a un aspect sombre et un aspect exhubérant, un côté exhibitioniste et un côté pudique.


J'y vais doucement, et j'en suis à peu près au même stade de lecture que toi après 5 jours. Je parlais précédemment de langage un peu codé, et c'est vrai que la traduction y est probablement pour quelque chose. Et en même temps, je commence à mieux comprendre en avançant dans la lecture. Ce type de langage est vraiment springteenien. Avec sans doute quelques petits déviements liés à la traductions.

Et pour le reste de ton commentaire, je suis assez d'accord aussi. J'ai aussi pensé à l'exercice périlleux que représente le fait de parler de soi, sans heurter ou dévoiler trop les personnes de  l'entourage publiquement. Il choisira probablement plus loin dans le texte de parler de l'ESB ou d'autres groupes, sans nommer les membres lorsqu'il abordera des points plus délicats.

Et j'apprécie aussi de voir de l'intérieur ce que d'autres avaient donné comme interprétation de l'extérieur. De plus, son langage est plus coloré et plus métaphorique. Quand on arrive à décoder, ça mène direct au ressenti; ce qui donne un tout autre niveau de lecture que les autre biographies.

Ce qui me déconcerte un peu, c'est le don qu'il a de mélanger le sage et le sauvage. Un peu comme s'il avait écrit une partie à l'époque où il vivait les événements, et d'autres paragraphes avec la sagesse qu'il en a tiré à présent et qu'il a bien mélangé le tout. Mais ce n'est pas nouveau, il fait ça aussi dans les interviews.

calispera

Messages : 1217
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Dim 2 Oct 2016 - 12:50

calispera a écrit:

Ce qui me déconcerte un peu, c'est le don qu'il a de mélanger le sage et le sauvage. Un peu comme s'il avait écrit une partie à l'époque où il vivait les événements, et d'autres paragraphes avec la sagesse qu'il en a tiré à présent et qu'il a bien mélangé le tout. Mais ce n'est pas nouveau, il fait ça aussi dans les interviews.
Ca c'est l'effet de l'analyse qu'il a entrepris à partir du début des années 1990 me semble-t-il.
Je que j'ai perçu aussi sur le côté que tu nommes "sauvage" c'est cet imépratif pour lui de sortir d'un environnement très pesant d'une famille dévorante et d'une petite ville opréssante. Enfin c'est clairement ce qu'il met en scène dans ces premiers chapitres.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Fabrice le Dim 2 Oct 2016 - 16:20

Lisant la version anglaise du texte (la VF étant introuvable en librairie là ou je réside), je crois que c'est le genre de livre difficile à traduire (en peu de temps). L'univers culturel, social et linguistique des premiers chapitres (ceux que j'ai lus) est vraiment marqué par le temps et l'espace. Pas sur qu'une jeune américain comprenne ce qu'est un greaser. Le style de Spingsteen est particulièrement métaphorique et aussi marqué par l'oralité. J'ai parfois le sentiment que ces mini-chapitres sont les transcriptions de ce qu'auraient pu être certains de ces monologues scéniques.
Les deux faces du récit sont intéressantes : la dimension personnelle est effectivement marqué par l'analyse et la dimension collective me semble bien vue. Le risque de "l'anecdotique" me semble évité (de ce que j'en ai lu). A défaut d'apprendre beaucoup de choses, on en comprend mieux certaines.

Fabrice
Admin

Messages : 4854
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  arizona le Lun 3 Oct 2016 - 4:52

J'ai parfois le sentiment que ces mini-chapitres sont les transcriptions de ce qu'auraient pu être certains de ces monologues scéniques.

Ce n'est peut-être pas tout à fait exclus. Etant habitué à répondre à des interviews ou à s'exprimer sur scène, il a pu dicter et enregistrer une partie de ce texte avant d'affiner le tout.

arizona

Messages : 283
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Fabrice le Lun 3 Oct 2016 - 11:58

Selon les notes de fin de volume, le livre a été écrit par séquences dans des cahiers.
Je me suis mal exprimé. Je ne crois pas qu'il s'agisse de transcriptions mais que la voix narrative qui s'exprime à l'écrit est un peu la même que celle qui s'exprimait sur scène. Le livre rappelle la dimension de "conteur" que Springsteen a eu sur scène -c'était beaucoup moins le cas dans les tournées les plus récentes (Devils And Dust excepté).

Fabrice
Admin

Messages : 4854
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Lun 3 Oct 2016 - 13:08

Fabrice a écrit:Selon les notes de fin de volume, le livre a été écrit par séquences dans des cahiers.
Je me suis mal exprimé. Je ne crois pas qu'il s'agisse de transcriptions mais que la voix narrative qui s'exprime à l'écrit est un peu la même que celle qui s'exprimait sur scène. Le livre rappelle la dimension de "conteur" que Springsteen a eu sur scène -c'était beaucoup moins le cas dans les tournées les plus récentes (Devils And Dust excepté).

Je dirais que notre regard sur le livre est fortement influencé par ce que nous savions et avions entendus comme nomologues pendant les concerts. Mais si on lit avec attention ce qu'écrit Springsteen dans son autobiographie il y a des variantes et des détails supplémentaires qui vont bien au-delà de ses petits speechs sur scènes. C'est flagrant sur les plus connus comme les relations avec son père quand il était enfant et ado, et aussi sur la conscription.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  transpirator le Lun 3 Oct 2016 - 17:35

calispera a écrit:
papi a écrit:Je m'y suis mis aussi depuis hier. je n'ai lu que les premiers chapitres jusqu'à l'apparition d'Elvis dans le poste de télévision.
Tout d'abord je le lis en français, mon anglais n'étant pas assez bon pour me sentir à l'aise avec la version originale. Cependant je peux sentir que la traduction est vraiment pas terrible à pleins d'expressions où le traductuer ne fait pas l'effort soit d'expliciter par une note, soit de trrouver l'expression correspondante en français. Inévitablement on perd une partie de la saveur et/ou de la qualité d'écriture du texte.
L'exercice est quand-même périlleux pour Springsteen parce qu'il doit de sa vie et de ceux qui l'ont entouré tout en respectant les limites de l'intimité des uns et des autres. Pour le début je trouve que c'est réussi. Je trouve aussi que ce qu'il dit de lui aujourd'hui est intéressant et donne un éclairage bien différent sur son enfance que ce qu'il avait pu en dire de façon éparse et de ce que les autres en avait écrit. De ce point de vue il ne colle à la légende et à l'histoire de Carlin par exemple. On sent également que son propos est construit à partir de son analyse qu'il commença dans les années 1990. Comme toujours i a un aspect sombre et un aspect exhubérant, un côté exhibitioniste et un côté pudique.


J'y vais doucement, et j'en suis à peu près au même stade de lecture que toi après 5 jours. Je parlais précédemment de langage un peu codé, et c'est vrai que la traduction y est probablement pour quelque chose. Et en même temps, je commence à mieux comprendre en avançant dans la lecture. Ce type de langage est vraiment springteenien. Avec sans doute quelques petits déviements liés à la traductions.

Et pour le reste de ton commentaire, je suis assez d'accord aussi. J'ai aussi pensé à l'exercice périlleux que représente le fait de parler de soi, sans heurter ou dévoiler trop les personnes de  l'entourage publiquement. Il choisira probablement plus loin dans le texte de parler de l'ESB ou d'autres groupes, sans nommer les membres lorsqu'il abordera des points plus délicats.

Et j'apprécie aussi de voir de l'intérieur ce que d'autres avaient donné comme interprétation de l'extérieur. De plus, son langage est plus coloré et plus métaphorique. Quand on arrive à décoder, ça mène direct au ressenti; ce qui donne un tout autre niveau de lecture que les autre biographies.

Ce qui me déconcerte un peu, c'est le don qu'il a de mélanger le sage et le sauvage. Un peu comme s'il avait écrit une partie à l'époque où il vivait les événements, et d'autres paragraphes avec la sagesse qu'il en a tiré à présent et qu'il a bien mélangé le tout. Mais ce n'est pas nouveau, il fait ça aussi dans les interviews.

je suis moi aussi au moment où Elvis apparait... et je me retrouve plutôt bien dans ce que vous écrivez... je trouve ce que j'aime dans ses textes : la capacité en quelques lignes (les chapitres sont courts, les phrases aussi) d'évoquer les interactions réelles et celles fantasmées du personnage avec son entourage, son environnement et la société du moment. J’apprécie aussi la forme de pudeur bienveillante dont il entoure les personnages compliqués, cela leur donne une consistance bien réelle...

pour l'instant l'homme Bruce me "rabiboche" avec l'auteur Sprinsteen qui me semblait devenu "étranger" ces dernières années... pourvu que la suite soit du même tonneau... Very Happy

transpirator

Messages : 556
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 55
Localisation : Arcachon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Fabrice le Lun 3 Oct 2016 - 19:14

papi a écrit:
Fabrice a écrit:Selon les notes de fin de volume, le livre a été écrit par séquences dans des cahiers.
Je me suis mal exprimé. Je ne crois pas qu'il s'agisse de transcriptions mais que la voix narrative qui s'exprime à l'écrit est un peu la même que celle qui s'exprimait sur scène. Le livre rappelle la dimension de "conteur" que Springsteen a eu sur scène -c'était beaucoup moins le cas dans les tournées les plus récentes (Devils And Dust excepté).

Je dirais que notre regard sur le livre est fortement influencé par ce que nous savions et avions entendus comme nomologues pendant les concerts. Mais si on lit avec attention ce qu'écrit Springsteen dans son autobiographie il y a des variantes et des détails supplémentaires qui vont bien au-delà de ses petits speechs sur scènes. C'est flagrant sur les plus connus comme les relations avec son père quand il était enfant et ado, et aussi sur la conscription.

C'est plus une question de "forme" que de "fond" pour aller vite. Les qualités de "conteur" que l'on connaissait sont la base de son écriture pour ce livre -y compris dans le rythme de la phrase, mais c'est possible que la lecture en anglais rende le texte plus "personnel" que la traduction en français.


Fabrice
Admin

Messages : 4854
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Hugo Spanky le Mer 5 Oct 2016 - 16:22

Je l'ai lu en travers à la fnac, j'ai eu honte pour lui. C'est quoi cette daube ? Bon, le truc bien c'est que j'ai pas eu besoin des loupes, c'est calibrage pour neuneus en fin de parcours et interlignes qui font de gros livres plein de vide.
Mais peut être que j'ai pas apprécié parce que j'écoutais pas le disque qui va avec la lecture ))))
Encore un cadeau de Noël bien pourri signé Springsteen. Ça devient une tradition.

Hugo Spanky

Messages : 278
Date d'inscription : 12/08/2011

http://ranxzevox.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Tophenko le Mer 5 Oct 2016 - 16:38

Hugo Spanky a écrit:Je l'ai lu en travers à la fnac, j'ai eu honte pour lui. C'est quoi cette daube ? Bon, le truc bien c'est que j'ai pas eu besoin des loupes, c'est calibrage pour neuneus en fin de parcours et interlignes qui font de gros livres plein de vide.
Mais peut être que j'ai pas apprécié parce que j'écoutais pas le disque qui va avec la lecture ))))
Encore un cadeau de Noël bien pourri signé Springsteen. Ça devient une tradition.

Lire de travers, c'est la meilleure façon de comprendre de travers. Suspect
Et quelle mauvaise foi sur la forme...
Qu'on aime ou pas, il me semble qu'il y a de la matière dans les 600 et quelques pages.
T'es sûr que tu t'es pas planté de bouquin?
Pour le reste, je n'en suis qu'à la page 100 donc je m'abstiendrai de donner mon point de vue.


Tophenko

Messages : 655
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  phil le Mer 5 Oct 2016 - 17:15

Hugo Spanky a écrit:Je l'ai lu en travers à la fnac, j'ai eu honte pour lui. C'est quoi cette daube ? Bon, le truc bien c'est que j'ai pas eu besoin des loupes, c'est calibrage pour neuneus en fin de parcours et interlignes qui font de gros livres plein de vide.
Mais peut être que j'ai pas apprécié parce que j'écoutais pas le disque qui va avec la lecture ))))
Encore un cadeau de Noël bien pourri signé Springsteen. Ça devient une tradition.

mdr
sans oublier d'ajouter que le titre du bouquin n'est pas très original....

phil

Messages : 2647
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 47
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Marc le Mer 5 Oct 2016 - 17:19

phil a écrit:
Hugo Spanky a écrit:Je l'ai lu en travers à la fnac, j'ai eu honte pour lui. C'est quoi cette daube ? Bon, le truc bien c'est que j'ai pas eu besoin des loupes, c'est calibrage pour neuneus en fin de parcours et interlignes qui font de gros livres plein de vide.
Mais peut être que j'ai pas apprécié parce que j'écoutais pas le disque qui va avec la lecture ))))
Encore un cadeau de Noël bien pourri signé Springsteen. Ça devient une tradition.

mdr
sans oublier d'ajouter que le titre du bouquin n'est pas très original....

Et puis le prix bordel, le prix, quelle honte, ça fait quand même pas loin de 4 cts la page (pour la version française) affraid affraid

Marc
Admin

Messages : 4838
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  calispera le Mer 5 Oct 2016 - 17:35

Marc a écrit:
phil a écrit:
Hugo Spanky a écrit:Je l'ai lu en travers à la fnac, j'ai eu honte pour lui. C'est quoi cette daube ? Bon, le truc bien c'est que j'ai pas eu besoin des loupes, c'est calibrage pour neuneus en fin de parcours et interlignes qui font de gros livres plein de vide.
Mais peut être que j'ai pas apprécié parce que j'écoutais pas le disque qui va avec la lecture ))))
Encore un cadeau de Noël bien pourri signé Springsteen. Ça devient une tradition.

mdr
sans oublier d'ajouter que le titre du bouquin n'est pas très original....

Et puis le prix bordel, le prix, quelle honte, ça fait quand même pas loin de 4 cts la page (pour la version française) affraid affraid

Un peu moins cher en version digitale Wink

Je suis à la page 130 sur 575 (j'ignore le nombre de pages pour la version papier - j'ai remarqué que souvent via liseuse le nombre de pages n'est pas le même),et  les 130 premières pages c'est déjà un paquet à lire (même si sans doute plus aéré que dans d'autres livres) et donc je me réjouis qu'il me reste encore plus de 3 fois plus à lire. Et plus je lis, plus j'en ai du plaisir, et plus c'est intéressant, même si j'avais déjà connaissance de plein de choses qui y sont dites. Le regard est tout différent, le langage est savoureux (malgré que ce soit traduit), et le Boss s'attardent sur de tout autres faits que les biographes qui l'ont précédé. Ca s'avale comme un roman.

J'aurais tendance à dire que traiter ça de daube, c'est soit n'y avoir rien compris, soit jouer la provoc. On peut ne pas aimer le style ou le contenu, mais traiter ça de daube, non, ça me dépasse complètement.

calispera

Messages : 1217
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Mer 5 Oct 2016 - 17:41

J'en suis à un peu plus de la moitié. C'est vrai que sur certains passages je me demande pourquoi il nous donne son avis sur des évènements très connu, alors que son point de vue, sa vision a déjà été bien rapportée par d'autres, parfois avec le même sens du détail. J'imagine que c'est pour une question de temporalité et d'unité du récit. Cela étant dit il fait un effort d'une grande honneté et naïveté en ce montrant sous un jour pas spécialement reluisant. Il arrive à donner du relief à ses proches parents et soeur, mais absolument tous les autres personnages ne sont que des éléments du décor. Il est souvent poli et généreux avec eux en descriptions mais totalement dépourvu d'affect. Je pense que c'est aussi lié au fait qu'il n'est pas écrivain, il ne faut pas l'oublier. J'en suis à Darkness et, clairement la partie la plus intéressante pour des personnes qui ont déjà lues sur l'homme c'est la première sur toute la période avant Greetings. Et malgré l'interligne 2 les pages sont assez bien remplies. Putain 600 pages c'est long.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  bucheron le Mer 5 Oct 2016 - 18:15

papi a écrit:... Il est souvent poli et généreux avec eux en descriptions mais totalement dépourvu d'affect...

Je te laisse finir ta lecture mais me vient à l'esprit une très belle fin de chapitre.

bucheron

Messages : 196
Date d'inscription : 27/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  bucheron le Mer 5 Oct 2016 - 18:20

Quand  au prix du livre, c'est comme pour les places de concert : c'est certainement son sens de la redistribution (presque un de ses sujets du moment (malheureusement)).

bucheron

Messages : 196
Date d'inscription : 27/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Ven 7 Oct 2016 - 16:15

Ca y est j'en suis venu à bout. 'tain c'est aussi long qu'un concert Very Happy
Mais quand-même quelle claque, c'est un ovni ce truc, rien à voir avec la pauvre pub qui en a été faite ici ou là. Alors bien sûr il y a des moments creux, longs sur ce qu'on sait déjà et qui a été écrit avant et bien par d'autres. Il y a aussi d'étrange passage à vide sur sa vie d'artiste, faire des disques, jouer sur scène. Un silence quasi total sur 92-93, Magic n'existe que par la mort de Danny, WOAD par la maladie de Clarence. Mais il y a aussi peu de choses sur The Rising et WB, comme si tout cela était devenu secondaire dans le fond et que l'essentiel était ailleurs et famille et sur scène. Il est très honnète par rapport à cela. A la lecture on peut sentir (enfin j'ai senti) que le dernier truc qui a du sens comme quand il était jeune c'est Tom Joad. Bref on est instruit en toute sincérité de son engagement dans sa musique. Il est juste un peu décu que WB n'est pas eu de rententissement aux States.
Mais l'essentiel du livre n'est pas là. Il est dans sa relation avec son père qui est présente du début à la fin avec des moments vraiment très forts et très profonds. Pour cela il faut le lire. On voit aussi ce qu'est un self-made man dans cette Amérique des années 60-70. Alors c'est vrai c'est auto-centré, mais c'était la promesse de départ, tenue vaille que vaille.
De manière surprenante les quelques personnages en dehors de sa famille qui ont de l'épaisseur dans son récit ne sont pas ceux que l'on attendaient, mais Mad Dog, Danny et Mike Appel, c'est intéressant.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Ven 7 Oct 2016 - 16:16

bucheron a écrit:
papi a écrit:... Il est souvent poli et généreux avec eux en descriptions mais totalement dépourvu d'affect...

Je te laisse finir ta lecture mais me vient à l'esprit une très belle fin de chapitre.

Maintenant que j'ai fini dis-moi à quel chapitre tu penses Question

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  bucheron le Ven 7 Oct 2016 - 16:30

69

bucheron

Messages : 196
Date d'inscription : 27/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Ven 7 Oct 2016 - 16:43

bucheron a écrit:69
Année érotique Cool
Le dernier chapitre hanté par son père.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  bucheron le Ven 7 Oct 2016 - 17:49

papi a écrit:Le dernier chapitre hanté par son père.

Danny plutôt que le père.

bucheron

Messages : 196
Date d'inscription : 27/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  papi le Ven 7 Oct 2016 - 18:33

bucheron a écrit:
papi a écrit:Le dernier chapitre hanté par son père.

Danny plutôt que le père.
Ah oui j'ai confondu 69 et 79 Rolling Eyes

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Born To Run (le livre) : vos lectures

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum