Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Jeu 16 Juin 2011 - 13:53

on repart sur ce nouveau topic du blouze avec MJH (non désolé ce ne sont pas les initiales de Monsieur Johnny Halliday)


Mississippi John Hurt



Né en 1892 à Avalon ce fils d'une famille de dix enfants a appris la musique entre l'église et les chants des travailleurs dans les champs. C'est vers 1923 qu'un musicien blanc, Willie Narmour, l'invite à le rejoindre pour animer des sortes de bals campagnards. Il s'y forgera un eclectisme musical entre blues et folk voire country qui empêche de le classer définitivement dans un genre musical.

En 1928 Willie Narmour remporte un prix de violon qui consiste en des enregistrements pour le label Okeh. Il y recommande Mississippi John Hurt qui y enregistre, puis à New York où il rencontre et devient ami avec Lonnie Johnson.

Avec la crise de 1929 Hurt est rapidement oublié et il ne sera retrouvé qu'en 1963 lors du blues & folk revival. Et c'est le succès immédiat avec une prestation au Newport folk festival qui le fait devenir la nouvelle idole d'un public blanc avide de folk & blues music.

Pendant 3 ans il enregistre de nombreux titres et est adulé par des musiciens tels que Bob Dylan ou Taj Mahal. Sa gentillesse et sa simplicité naturelle lui ouvrent toutes les portes. Avec ses gains il s'achète une maison dans sa ville natale où il vivra jusqu'à sa mort en 1966


Voici quelques illustrations sonores pour ceux qui veulent découvrir son style :

Avalon Blues
http://www.youtube.com/watch?v=klcDgu2f_pQ

Salty Dog Blues
http://www.youtube.com/watch?v=HyAKNRmB2B8

You got to walk that lonesome valley (le présentateur qu'on voit fugitivement est Pete Seeger)
http://www.youtube.com/watch?v=UgdLVWgU4G0

Richland Woman Blues
http://www.youtube.com/watch?v=ODykMOkJKZM




pour compléter ma petite présentation de Mississippi John Hurt je rajoute cette chronique que j'avais faite d'un album. S'il ne faut posséder qu'un album de MJH c'est celui-ci


Mississippi John Hurt : The Complete 1928 Okeh Recordings




pochette alternative






1. Frankie
2. Nobody's Dirty Business
3. Ain't No Tellin'
4. Louis Collins
5. Avalon Blues
6. Big Leg Blues
7. Stack O' Lee
8. Candy Man Blues
9. Got the Blues (Can't Be Satisfied)
10. Blessed By the Name
11. Praying on the Old Camp Ground
12. Blue Harvest Blues
13. Spike Driver Blues



Voilà une des perles de ma discothèque et je ne peux résister au plaisir d'en parler ici. Mississippi John Hurt est un bluesman dont le style est très personnel; on peut même sans se tromper affirmer qu'il relève plus des grands Songsters que du blues proprement dit ce qui a pu parfois le cataloguer, à tort à mon avis, dans le "folk".

Les ingrédients de fabrique de Mississippi John Hurt sont à la fois son jeu en picking qui parait faussement simple mais qui est en réalité élaboré et sa voix douce et presque intime. Son style de guitare lui permet d'assurer à la fois la partie mélodique et la partie rythmique en conservant un air naturel qui semble moins complexe que le jeu d'un Son House par exemple. Quant à sa voix, douce et mélodieuse, elle vous fait croire que Hurt ne chante que pour vous à l'occasion d'une soirée entres amis.

Mississippi John Hurt n'est pas un chanteur de blues du Delta dans le sens traditionnel du terme, c'est plutôt un songster comme je l'ai dit mais son style évoque également les bluesmen influencés par la région de Memphis et de West Memphis. On pense à Frank Stokes mais aussi à Furry Lewis.


Ce disque regroupe les premiers enregistrements de Mississippi John Hurt. Ils ont été faits pour le label Okeh en 1928 et sont tous présents ici, à l'exception peut être, d'après certaines sources, d'un ou deux titres qui auraient été perdus. Le son est excellent, d'autant plus si on se réfère à la période.

Les textes sont assez sérieux, voire graves, et la mort violente y revient souvent sous la forme par exemple de meurtres et de décès brutaux. L'ensemble musical est d'une grande cohérence même si Hurt varie les genres du ragtime (Nobody's Dirty Business ou Louis Collins) jusqu'aux chants religieux (Blessed By the Name ou Praying on the Old Camp Ground) variations qui se caractérisent plus dans la subtilité que dans l'exploration du genre.
Difficile de préciser quels sont les auteurs de la plupart des titres tant l'époque était coutumière des influences entre bluesmen ainsi que des textes et compositions non crédités et non déposés légalement.


Ce disque est une excellente entrée en matière dans le monde musical de Mississippi John Hurt qui a été l'un des principaux artistes redécouverts lors du folk revival. Il existe également des disques regroupant les sessions pour Vanguard mais je conseillerais en premier lieu ces sessions pour Okeh.
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  Kitty le Jeu 16 Juin 2011 - 15:44



pour le titre, je viens de revoir le sketch.
avatar
Kitty

Messages : 650
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  bbj le Jeu 16 Juin 2011 - 18:11

merci jungleland !!

à l'époque ou tu en avais causé sur le précédent forum, j'avais suivi tes conseils en commandant "avalon blues"...
Très belle découverte !
avatar
bbj

Messages : 623
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Jeu 16 Juin 2011 - 18:36

Ravi que ça ait donné envie de l'écouter et de l'acheter Very Happy

Alors pour fêter le retour de ce topic trois petites chroniques supplémentaires que j'avais faites ailleurs.
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Jeu 16 Juin 2011 - 18:37

Muddy Waters : The Complete Plantation Recordings (1993)

The Historic 1941-1942 Library Of Congress Field Recordings




Enregistrements faits à la plantation Stovall : 24-31 août 1941
1. Country Blues
2. Interview 1
3. I Be'S Troubled
4. Interview 2
5. Burr Clover Farm Blues
6. Interview 3

Enregistrements faits à la plantation Stovall avec le Son Simms Four : 24 juillet 1942
7. Ramblin' Kid Blues
8. Ramblin' Kid Blues
9. Rosalie
10. Joe Turner
11. Pearlie May Blues

Enregistrements faits à la plantation Stovall : 24 juillet 1942
12. Take A Walk With Me
13. Burr Clover Blues
14. Interview 4
15. I Be Bound To Write To You
16. I Be Bound To Write To You
17. You'Re Gonna Miss Me When I'M Gone

Enregistrements faits probablement à Clarksdale : 20-24 juillet 1942
18. You Got To Take Sick And
19. Why Don'T You Live So God
20. Country Blues
21. You'Re Gonna Miss Me When I'M Gone
22. 32-20 Blues


En juillet 1941 Alan Lomax prépare une tournée au Mississippi pour enregistrer des artistes locaux pour la Library of Congress. L'une de ses premières visites est pour un jeune homme, McKinley Morganfield, qui travaille à la plantation Stovall. Il y enregistre ces sessions juste avant que Muddy Waters ne parte à Chicago l'année suivante.
Ces sessions ont été enregistrées en deux fois durant les étés 1941 et 1942, proviennent d'une co-production entre la Library of Congress et l'université Fisk et n'ont pas toutes été conservées par le Library of Congress à cette époque.

Plusieurs de ces enregistrements sont des versions "primitives" de titres que Muddy Waters enregistrera plus tard pour Chess ou Columbia. Country Blues est une adaptation inspirée du Walking Blues.

Ce qui frappe au premier abord l'auditeur c'est la maitrise parfaite de la voix et de l'instrument de Muddy Waters pour quelqu'un qui n'avait jamais enregistré et s'était simplement contenté de jouer pour lui et ses amis de la plantation. On se trouve ici au coeur du blues du Mississippi tel qu'il était pratiqué à l'époque, bien loin de l'electrification et de la sophistication du blues de Chicago pour lequel Muddy Waters évoluera avec le succès qu'on connait.


Je vous joint la traduction des trois interviews qui a été faite par La Gazette de Greenwood : http://www.gazettegreenwood.net/

Interview 1 (suivant Country Blues)

- Pourriez-vous me dire, Muddy Waters, si vous vous en souvenez, à quel moment vous avez écrit ce blues ?
- J'ai écrit ce blues en 38

- Quelle époque de l'année ?
- C'était vers le 8 octobre, en 1938.

- Vous vous rappelez où vous étiez lorsque vous avez créé cette chanson ? Je veux dire, à quel endroit vous vous trouviez et à quoi vous pensiez ?
- Je réparais un pneu ! Je venais d'avoir des ennuis à cause d'une fille, tout ça m'est venu à l'esprit et j'ai commencé à chanter.

- Dites m'en davantage, si ce n'est pas trop personnel. J'aimerais connaître les faits, comment vous les ressentiez et pourquoi vous les avez ressentis ainsi, c'est une chanson remarquable...
- Oh, j'avais la déprime, c'est tout, la chanson m'est venue à l'esprit immédiatement, telle quelle, j'ai commencé à chanter et j'ai continué...

- Et vous savez si cette mélodie... est aussi la mélodie d'un autre blues que vous connaissez ?
- Oh, oui, il y a quelques blues qu'on joue comme celui-là..

- Vous connaissez un autre blues sur cette même mélodie ?
- Eh bien, cette chanson vient des champs de coton, mais le gars qui l'a sortie sur disque c'était Robert Johnson. Il l'a sortie sous le titre de Walking Blues.

- Quel titre ?
- Walking Blues, c'est comme ça qu'il l'a appelée.

- Mais vous connaissiez cet air avant de l'entendre sur disque ?
- Oui, Monsieur ! Je le connaissais avant de l'entendre sur disque...

- Comment l'avez-vous appris ?
- C'est Son House qui me l'a appris.

- Son House ? Qui est-ce ?
- C'est un gars qui joue de la guitare depuis... oh, je ne sais pas quel âge !

- Et quel âge a Son House à présent ?
- Je pourrais être son fils, il doit avoir une bonne quarantaine...

- Johnson lui-même, vous l'avez connu ?
- Robert Johnson, non. Je ne l'ai pas connu personnellement.

- Est-ce que House joue mieux que Johnson, à votre avis ?
- Je pense qu'ils se valent tous les deux.

- Et, euh... comment vous est venue l'idée de jouer de la guitare, pourquoi avez-vous décidé de...
- J'adorais cette musique, j'ai vu Son Sims jouer... je me suis dit que je voulais faire ça, et j'ai suivi son exemple.

- Et combien de temps avez-vous travaillé ? Combien d'heures par jour, quand vous avez commencé l'instrument ?
- Une heure et demie à deux heures par jour.

- Tous les jours ?
- Tous les jours...

- Vous vous rappelez le premier morceau que vous avez essayé d'apprendre ?
- Le tout premier, c'était How Long Blues, Leroy Carr.

- Vous l'avez appris par le disque, ou en regardant jouer ?
- Par le disque.

- Comment avez-vous fait, comment avez-vous appris cette chanson ?
- Oh, on l'entendait, on la trouvait sur disque, c'est Leroy Carr qui l'avait sortie à l'époque...

- Vous vous installiez devant le phono pour jouer en même temps, en essayant de...
- Non, j'avais la chanson dans l'oreille, et je me suis débrouillé avec ça pour essayer de la jouer.

- Mais comment avez-vous appris à jouer avec cette bouteille ?
- Ça, je l'ai pris à Son House.

- Comment appelez-vous ça ?
- C'est un goulot de bouteille, j'appele cela un "slide"

- Un slide ?
- Oui.

- Et vous le portez à l'auriculaire...
- Oui...

- Comment avez-vous adopté cet accord de guitare, comment s'appelle-t-il ?
- Spanish ( Muddy égrène : Ré Sol Ré Sol Si Ré )

- Vous connaissez d'autres manière d'accorder la guitare ?
- Je connais l'accord standard.

- Et vous en avez un autre ?
- Oui.

- Coment l'appelez-vous ?
- Simplement Mi ouvert

- Mi ouvert.. vous avez autre chose pour Mi ouvert ?
- Une autre chanson ?

- Non, je veux dire un autre nom que Mi ouvert.
- On appelle ça "cross notes".

- Bien. Pourriez-vous jouer l'autre blues, celui que j'ai entendu l'autre fois, rapide, mais dans la même tonalité.
- Oui.

- Je vous avertirai lorsque je serai prêt.


Interview 2 (suivant I Be's Troubled)

- Comment avez-vous composé ce morceau ? Quand l'avez-vous entendu pour la première fois ?
- Celui-là, je l'ai écrit tout seul. Cette chanson, c'est moi qui l'ai faite.

- Comment est-ce arrivé ? Racontez-moi...
- Oh, j'étais sur la route quand j'ai entendu un petit chant d'église, un truc en mineur, ma petite chanson est venue de là, ça a été le point de départ...

- Et ça vous arrive souvent, de composer des couplets ou autres comme ça, sans y réfléchir ?
- Oh oui, j'écris des couplets.

- Et comment est-ce que vous trouvez la musique, le mélodie qui convient ?
- Quand mes paroles sont au point, je prends la guitare et j'essaie deux ou trois airs différents pour voir celui qui colle le mieux, ce qu'il vaut mieux jouer sur la chanson...

- On entend beaucoup de vieux blues dans la région ?
- Oui, Monsieur ! Pas tellement ici même, mais...

- Et les gens aiment ça ?
- Ici, ils adorent !

- Vous préférez cela à toute autre forme de chant ?
- Oui, Monsieur.

- Combien de blues placez-vous dans votre répertoire de danse ?
- Vous voulez dire, combien j'ai écrit de titres pour danser ?

- Non, combien de blues jouez-vous à côté des autres chants destinés à la danse ?
- ( la moitié ? inaudible, syllabes coupées )

- Vous aimez les jouer plus que toute autre musique, mais quels autres styles aimez-vous jouer ?
- Moi, j'aime jouer le blues...

- Combien de chansons connaissez-vous en dehors du blues ?
- Vous voulez dire, que je joue moi ?

- Oui, quoi d'autre à part le blues ?
- On joue des chansons sentimentales...

- Et le breakdown ?
- Ah oui, on joue le breakdown...


Interview 3 (suivant Burr Clover Farm Blues)

( Présentation de Son Simms, originaire de Clarksdale, et de Muddy Waters )

- Je mappelle McKinley Morganfield, et mon surnom c'est Muddy Waters, le célèbre guitariste de Stovall.

- Qui a composé Burr Clover Blues ?
- Muddy Waters !

- Vous l'avez écrit seul ?
- Tout seul, enfin avec Son Simms.

- Comment arrivez-vous à... aligner les couplets, à les enchaîner ?
- Eh bien on part sur un couplet, l'autre travaille le suivant, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on ait toute la chanson entière...

- C'est cette ferme qui s'appelle Burr Clover, ou... d'où vient ce nom ?
- En fait, c'est nous qui l'avons appelée Burr Clover Farm... Mr Stovall, il a semé la luzerne que vous voyez là-bas, c'est pour ça qu'on l'a appelée la ferme de la luzerne ! Comme ce blues...

- Depuis combien de temps habitez-vous ici ?
- 17 ans

- Vous travaillez toujours au même endroit ?
- Toujours.

- Mr Stovall, c'est le propriétaire de la ferme ?
- Oui...
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Jeu 16 Juin 2011 - 18:37

Hound Dog Taylor And The Houserockers (1971)



1. She'S Gone
2. Walking The Ceiling
3. Held My Baby Last Night
4. Taylor'S Rock
5. It'S Alright
6. Phillip'S Theme
7. Wild About You Baby
8. I Just Can'T Make It
9. It Hurts Me Too
10. 44 Blues
11. Give Me Back My Wig
12. 55th Street Boogie

Hound Dog Taylor : Chant et guitare
Brewer Phillips : Guitare
Ted Harvey : Batterie


Premier album des deux qui seront gravés du vivant de Hound Dog Taylor (avec Natural Boogie - Beware Of The Dog est un live enregistré lors de la tournée australienne et néo-zélandaise mais ne sortira qu'après sa mort) , Hound Dog Taylor And The Houserockers est typique du son qui faisait fureur dans le South Side, un son gras et violent mais un jeu de slide étonnament efficace bien qu'assez simple aux yeux des connaisseurs.
C'est à la tenacité de Bruce Iglauer qu'on doit en partie cet album : Las du refus de Delmark de l'enregistrer il décide de fonder son propre label pour cela, Alligator. En deux nuits l'affaire est bouclée et Bruce Iglauer s'occupe du management de son poulain qu'il fait alors tourner avec Muddy Waters et Big Mama Thornton.

On connait le jeu en slide de Houd Dog et sa voix qu'on pourrait qualifier de rauque et c'est dans ce contexte d'enregistrement quasi live en studio qu'ils donnent finalement leur pleine mesure, pleinement secondés par ses deux acolytes. Ce trio sans bassiste partagent les lignes de rythmique-basse entre les deux guitaristes tandis que l'autre prend la partie lead (Brewer Phillips sur Phillip's Theme ou 44 Blues)

Alternant titres chantés et instrumentaux les 12 titres sont crédités à Hound Dog Taylor bien que Wild About You Baby, Held My Baby Last Night et It Hurts Me Too soient des adaptations de classiques d'Elmore James et 44 Blues un original d'Howlin' Wolf.
Shuffle avec It's Alright, classicisme avec Wild About You Baby, rock avec Taylor's Rock ... Hound Dog Taylor revisite des styles différents avec bonheur et brio et le groupe prend plaisir dans son jeu, allant même jusqu'à volontairement accélerer le tempo sur plusieurs titres ( 55th Street Boogie)

Hound Dog Taylor n'est ni le meilleur chanteur ni le guitariste le plus virtuose du blues et la batterie donne parfois quelques signes de faiblesse mais l'ensemble est diablement efficace, souvent imité (voir George Thorogood qui n'a jamais caché son admiration pour Hound Dog Taylor) mais jamais égalé.

Hautement recommandé !
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Jeu 16 Juin 2011 - 18:38

Otis Rush : Good 'Un's (2002)



1. I Can't Quit You Baby
2. Sit Down Baby
3. Violent Love
4. My Love Will Never Die
5. Groaning the Blues
6. If You Were Mine
7. Love That Woman
8. Jump Sister Bessie
9. Three Times a Fool
10. She's a Good 'Un
11. It Takes Time
12. Checking on My Baby
13. Double Trouble
14. Keep on Loving Me Baby
15. All Your Love
16. My Baby Is a Good 'Un
17. I Can't Quit You Baby
18. Little Red Rooster
19. Groaning the Blues
20. My Love Will Never Die
21. She's a Good 'Un
22. Three Times a Fool
23. Double Trouble
24. Sit Down Baby



On en a un peu parlé il y a quelques temps et je me suis soudain dit qu'il était temps d'ouvrir un sujet spécialement dédié à ce recueil de perles du grand Otis Rush. Pour situer l'album il s'agit d'une énième réédition des enregistrements pour le label Cobra dont la plus connue est The Classic Cobra Recordings 1956-1958 sortie en 2000.
Je ne connais pas cette dernière mais par rapport aux éditions précédentes que j'ai pu écouter celle-ci me parait d'excellente qualité notamment grâce au soin qui a été apporté au remixage tout en ne dénaturant pas le son original.

De quoi s'agit-il ?
Otis Rush a enregistré huit single pour le label Cobra entre 1956 et 1958 avant de suivre Willie Dixon chez Chess. A mon avis cette courte période, si elle ne lui procura pas le succès qu'il eut mérité (hormis I Can't Quit You Baby) , est celle pendant laquelle Rush est au sommet de son art.
Donc cette anthologie propose l'intégrale des faces A et B de ces huit singles plus huit versions différentes mais non éditées. On y retrouve évidemment les grands standards comme Double Trouble, I Can't Quit You Baby, All Your Love ou encore Groaning The Blues mais aussi des titres un peu oubliés et quelques versions jubilatoires dont un Little Red Rooster dont vous me direz des nouvelles.

On retrouve aisément sur cet album le style assez sombre du jeu d'Otis Rush et la finesse de ses solis; cette personnalité à la fois triste voire désespérée mélangée à l'énergie tirée de l'instrument propose un cocktail détonnant et unique. On ne peut pas rester insensible à la souffrance qu'on perçoit au travers de la construction de la plupart des titres qui composent l'album. Ces titres sont tout simplement magnifiques.

Et en prime vous avez droit à Willie Dixon et Little Walter comme musiciens accompagnateurs alors de quoi pourriez vous vous plaindre ?
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Jeu 30 Juin 2011 - 17:57




1. Speak My Mind
2. If You Change Your Mind
3. Too Much Pride
4. What Can You Get Outside That You Can't Get At Home
5. The Same Mistake Twice
6. 20% Alcohol
7. Hip-Shakin'
8. The Feeling Is Gone
9. Notoriety Woman
10. Too Late
11. Send Her Home To Me
12. Hawk Squat

J.B. Hutto: Guitar, Vocal
Sunnyland Slim: Piano, Organ
Maurice McIntyre: Sax Tenor on 2,3,5,9,11,12
Lee Jackson: Guitar on 1,4,6,8,10
Junior Pettis: Bass on 1,4,6,8,10
Herman Hassell: Bass on 7
Dave Myers: Basson 2,3,5,9,11,12
Frank Kirkland: Drums

Un petit délice que cet album de JB Hutto ! Et pourtant si je me souviens bien c'est le premier album studio de ce dernier.

On y retrouve évidemment l'influence du maitre Elmore James (à tel point que Speak My Mind ressemble très furieusement à Dust My Broom) mais également le propre style de JB Hutto qui est pour ainsi dire très hargneux. L'ensemble est sans faiblesse et même le fait qu'il ait été enregistré sur plus d'un an ne se ressent pas du tout.
Présents sur l'album le saxo de Maurice McIntyre et Sunnyland Slim avec son toucher de piano très rythmé marient leurs sonorités à merveille avec l'énergie de JB Hutto

Comment vous donner envie de l'écouter ? j'ai parlé d'Elmore James comme influence de JB Hutto, j'aurais pu rajouter qu'il était proche de Hound Dog Taylor. Et je pourrais terminer en disant qu'on est pas si loin que ça de Magic Sam. On est en plein dans le Chicago blues tel qu'on pourrait s'imaginer l'écouter dans les bars de la windy city dans les années soixante.


allez un petit tontube pour saliver :

avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  bill horton le Ven 15 Juil 2011 - 5:29

jungleland a écrit:Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

S'il y a une intersection à proximité c'est encore plus simple, non? Wink



À signaler la parution d'un live du Jeff Healey Band: quelqu'un à pu se faire une idée de cet enregistrement (son, performance...) Question

avatar
bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Ven 15 Juil 2011 - 16:34

pas acheté en ce qui me concerne, je me méfie beaucoup de la multitude d'enregistrements commercialisés post mortem ...
je serais assez curieux par contre d'entendre ce qu'a fait Jeff Healey en jazz puisqu'il a eu sa période jazz, et d'après les critiques loin d'être inintéressante
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Sam 16 Juil 2011 - 11:23

Angola Prisoners' blues



L'une des prisons les plus dures des Etats Unis où certains bluesmen sont passés, parmi lesquels Robert Pete Williams qui sert en quelque sorte de fil rouge à cet album (quatre titres sont de lui). Parmi les autres interprètes on trouve notamment Guitar Welch et Hogman Maxey.
Ces enregistrements ont été faits par le musicologue Harry Oster dans la prison même et traduisent par leur intensité l'atmosphère de ce que pouvait être la vie là bas. C'est d'ailleurs grâce à Harry Oster que Robert Pete Williams recouvrevra la liberté et sera redécouvert lors du folk revival des années soixante.

un homme, une guitare, la souffrance ...

http://www.deezer.com/fr/music/robert-pete-williams/angola-prisoners-blues-1004351

NB : la version indiquée est une version de 20 titres parue récemment et incluant plusieurs titres supplémentaires par rapport à l'original de 9 titres
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  devil59620 le Sam 16 Juil 2011 - 14:12

Jungleland nous avait averti l'an dernier des promos de chez dixiefrog....et ça m'avait bien servi puisque cela m'avait permis de commander de bonnes galettes...


Les promos sont donc de retour :

Une large sélection de cd à 5 euros, d'autres à 10 euros (les plus récents)
pas mal de trucs intéressants : Joe Louis Walker, Pura Fé, Popa chubby, Tommy castro, Calvin Russell (Rebel radio) et j'en passe...

http://www.bluesweb.com/p_home.php3
avatar
devil59620

Messages : 3047
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 45
Localisation : leval
Album préféré : Born To Run

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Sam 13 Aoû 2011 - 9:51

ça fait quelques temps que je ne suis pas revenu parler de blues ... alors je continue dans la catégorie des disques hautement recommandables dans ce style :

T-Bone Walker : The Complete Imperial Recordings, 1950-1954



CD 1
1. Glamour Girl
2. Strollin' With Bones
3. The Sun Went Down
4. You Don't Love Me
5. Travelin' Blues
6. The Hustle Is On
7. Baby, You Broke My Heart
8. Evil Hearted Woman
9. I Walked Away
10. No Reason
11. Look Me In The Eye
12. Too Lazy
13. Alimony Blues
14. Life Is Too Short
15. You Don't Understand
16. Welcome Blues (Say Pretty Baby)
17. I Get So Weary
18. You Just Wanted To Use Me
19. Tell Me What's The Reason
20. I'm About To Lose My Mind
21. Cold, Cold Feeling
22. News For You Baby
23. Get These Blues Off Me
24. I Got The Blues Again
25. Through With Women
26. Street Walking Woman

CD 2
1. Blues Is A Woman
2. I Got The Blues
3. Here In The Dark
4. Blue Mood
5. Everytime
6. I Miss You Baby
7. Lollie Lou
8. Party Girl
9. Love Is Just A Gamble
10. High Society
11. Long Distance Blues
12. Got No Use For You
13. I'm Still In Love With You
14. Railroad Station Blues
15. Vida Lee
16. My Baby Is Now On My Mind
17. Doin' Time
18. Bye Bye Baby
19. When The Sun Goes Down
20. Pony Tail
21. Wanderin' Heart
22. I'll Always Be In Love With You
23. I'll Understand
24. Hard Way
25. Teenage Baby
26. Strugglin' Blues

Deux cds à tarif doux pour découvrir ce fin guitariste texan qui a eu une énorme influence sur bon nombre de ses pairs (BB King par exemple) C'est l'un des premiers à avoir utilisé l'amplification électrique et il est l'auteur du fameux Stormy Monday popularisé par les Allmann Brothers.
Ce coffret regroupe les enregistrements de la période Capitol qui est la plus représentative de son style, période qui précède juste son départ pour Chicago où il travaillera avec entre autre Junior Wells.





avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Mar 30 Aoû 2011 - 16:03


Aujourd'hui est décédé à 96 ans David Honeyboy Edwards. Vous ne le connaissez peut être pas mais c'est le dernier musicien connu à avoir côtoyé Robert Johnson. Une page du livre est définitivement tournée


avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Dim 4 Déc 2011 - 21:33

Nouvelle remontée de topic bien triste avec le décès de Hubert Sumlin, le fidèle compagnon de route d'Howlin' Wolf
avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  jungleland le Sam 31 Déc 2011 - 17:00

Sam Lightnin' Hopkins vous souhaite une bonne année

avatar
jungleland

Messages : 861
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Lost in the flood
Album préféré : Born To Run

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  gene le Dim 1 Jan 2012 - 12:55

merci, ça fait du bien !

gene

Messages : 227
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  allumette le Lun 2 Jan 2012 - 9:16

chouette

avatar
allumette

Messages : 132
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 43
Localisation : essonne

Revenir en haut Aller en bas

Nom d'un bluesman !

Message  #nicola# le Mer 25 Jan 2012 - 16:48



avatar
#nicola#

Messages : 919
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  Jack of all trades le Mer 25 Jan 2012 - 17:19

my name is Fat Baby King mr green
avatar
Jack of all trades

Messages : 1933
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : ile de france
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  kidboss le Mer 25 Jan 2012 - 17:30

Red Money McGee , cool !
avatar
kidboss

Messages : 1324
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : 22 Bretagne
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  outlawpedro le Mer 25 Jan 2012 - 17:44

Ça pourrait être Sticky Chicken Alison, mais je préfère Sleepy Eyes Green, Yeaah !!
avatar
outlawpedro

Messages : 2598
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 59
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  mathis le Mer 25 Jan 2012 - 20:06

et moi ...Fat Boy Money Dupree

ou Jailhouse Baby Davis Smile Smile Smile
avatar
mathis

Messages : 2645
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  nanou le Mer 25 Jan 2012 - 23:39

Hé bé, vous en avez du bol vous !
Que je prenne le nom, le prénom ou le pseudo c'est une vraie cata. J'ai le choix entre :
Peg Leg Lips Green, Peg Leg Eyes Green ou Peg Leg Foot White    affraid

Et pourquoi pas Pirate des Caraïbes, tant qu'on y est...
Finalement, je songe à virer totalement métal, moi    mr green
avatar
nanou

Messages : 825
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 57
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  gene le Jeu 26 Jan 2012 - 10:43

ça donne :
Ugly Foot Green
je suis bien contente ! Very Happy

gene

Messages : 227
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues c'est simple tu te mets au milieu d'un champ et tu cries ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum