Le retour de Corto Maltese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour de Corto Maltese

Message  Invité le Mer 30 Sep 2015 - 8:56

Voilà qui va nous rajeunir de 20 ans.. Very Happy



Pour en savoir plus.. Wink
...
http://www.lefigaro.fr/livres/2015/09/23/03005-20150923ARTFIG00293-corto-maltese-dans-les-coulisses-d-un-surprenant-retour.php
...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  Kyle William le Mer 30 Sep 2015 - 14:03

Je vais lire l'album avant d'en dire du mal mais la barre est très très haute pour les deux repreneurs de la série…

Kyle William

Messages : 997
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  Kyle William le Jeu 8 Oct 2015 - 18:29

Bon, j'ai lu les 12 premières pages sur un site internet.

Ensuite, j'ai feuilleté l'édition couleur que j'ai trouvée affreuse, jusqu'à la maquette…
L'edition noir et blanc est certes plus belle.

Mais je ne peux pas acheter ça,et encore moins le lire en entier, tellement c'est neuneu et mal fichu. C'est un pastiche, tout au plus.

Les héros ne meurent jamais ?

Ce qui finira par mourir par contre, c'est l'industrie du bien culturel, à force de renoncer peu à peu à toute prise de risque et à toute créativité.

Les vieux groupes de rock se reforment et les vieux héros de BD reviennent dessinés par d'autres. Dans les deux cas, le public, motivé par sa seule nostalgie, dépense son argent les yeux fermés…

En BD, toutes les grosses sorties de la rentrée sont des reprises de vieux personnages… forcément, ça se vend plus et plus facilement que n'importe quel premier tome d'une nouvelle série.

Et chaque fois, le résultat est artistiquement décevant. Décevant parce qu'illégitime, et décevant parce que techniquement hors de portée…

Dans le cas de Corto Maltese, même si Ruben Pellejero, à ses débuts, était un excellent dessinateur, la barre était bien trop haute.
Hugo Pratt (comme quelques autres) était un très grand artiste, scénariste inimitable et dessinateur intouchable. Bien au dessus de la grande majorité de la production et bien plus grand que la BD elle-même.

Seul un José Munoz aurait eu le niveau et la légitimité pour reprendre Corto Maltese, à condition qu'on le laisse le dessiner à sa façon. Et de toute façon, il aurait refusé… à raison.

Je trouve triste que des auteurs aussi talentueux, Pellejero pour Corto, Juillard pour Blake et Mortimer, Conrad pour Astérix etc altèrent leur dessin pour s'essayer à la copie. Si Pellejero avait dessiné cet album avec le dessin qu'il pratiquait à l'époque de sa série "Dieter Lumpen", il aurait été inattaquable. Ici, le côté "lâché", l'usage d'un outil affreux, le feutre, soi-disant pour "faire Pratt" discréditent l'entreprise. Pratt n'a utilisé le feutre que dans ses tous derniers albums, et même si on lui alors beaucoup reproché de bâcler, il gardait une aisance et une force très au dessus du rendu délivré par Pellejero.

Pire, les maladresses, les faiblesses de composition, de forme et de contre-forme, et dans la gestion des noirs surprennent et déçoivent chez un auteur de cette classe. Pratt avait un très grand sens de ce qui est "iconique", ce qui explique le succès des multiples posters et produits dérivés. Ici, on serait bien en peine d'isoler une image de Corto pour en faire un mug… Pellejero fera sans doute mieux dès le prochain album, mais pour l'instant, il n'est pas à son aise, et ça se voit. Nom d'une pipe, qu'on laisse les dessinateurs déployer leur style propre au lieu de les inciter à faire de la copie pour ne pas "déstabiliser la cible" !

Surtout, qu'un grand artiste s'abaisse à en copier un autre plus grand encore en dit long sur l'absence de reconnaissance de la BD en tant que véritable expression artistique, et ce, parmi ceux-même qui la pratiquent. C'est se tirer une balle dans le pied que d'accepter de jouer ce jeu. La BD a failli un temps gagner ses lettres de noblesse aux côtés de la littérature, elle est en train de les perdre en multipliant ces opérations commerciales.

Car, pourquoi tenter une telle reprise ? Parce que malgré les multiples rééditions sous toutes les formes, le fond Corto Maltese ne se vend plus guère. Et pour cause, c'est un personnage des années 70 !
Il fallait relancer les ventes, et pour cela, il fallait une nouveauté. On fait du "sous" pour les sous. Rien d'autre.

Je n'ai pas besoin d'un nouveau Corto. Les albums de Pratt (comme ceux d'Hergé) sont tellement riches que j'y reviens toujours de loin en loin et y trouve chaque fois des choses que je n'avais pas vues. Si j'ai envie de lire de nouvelles aventures, il y a davantage de Pratt chez les auteurs qui l'ont influencé que chez ses imitateurs… j'oublierai vite ce Corto et lirai ou relirai Jack London, Joseph Conrad, James Oliver Curwood, Fenimore Cooper, Henry de Monfreid, Robert Louis Stevenson etc etc…

Et si un jour je préfère la BD à la littérature, puisque Corto sans Pratt n'est pas possible, je relirai Pratt sans Corto. Casterman vient justement de re-re-re-rééditer les Scorpions du Désert…





Kyle William

Messages : 997
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  Invité le Ven 9 Oct 2015 - 12:44

Ha oui quand même...  Shocked
En même temps... tu avais prévenu...  Razz
Kyle William a écrit:Je vais lire l'album avant d'en dire du mal mais la barre est très très haute pour les deux repreneurs de la série…

Héhéhé, j'ai juste jeter un œil sur la version Noir et Blanc, je vais essayer de le lire ce WE.. Wink
Dans le Hamac au fond du jardin...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  CC Rider le Ven 9 Oct 2015 - 13:03

Kyle William a écrit:Bon, j'ai lu les 12 premières pages sur un site internet.

Ensuite, j'ai feuilleté l'édition couleur que j'ai trouvée affreuse, jusqu'à la maquette…
L'edition noir et blanc est certes plus belle.

Mais je ne peux pas acheter ça,et encore moins le lire en entier, tellement c'est neuneu et mal fichu. C'est un pastiche, tout au plus.

Les héros ne meurent jamais ?

Ce qui finira par mourir par contre, c'est l'industrie du bien culturel, à force de renoncer peu à peu à toute prise de risque et à toute créativité.

Les vieux groupes de rock se reforment et les vieux héros de BD reviennent dessinés par d'autres. Dans les deux cas, le public, motivé par sa seule nostalgie, dépense son argent les yeux fermés…

En BD, toutes les grosses sorties de la rentrée sont des reprises de vieux personnages… forcément, ça se vend plus et plus facilement que n'importe quel premier tome d'une nouvelle série.

Et chaque fois, le résultat est artistiquement décevant. Décevant parce qu'illégitime, et décevant parce que techniquement hors de portée…

Dans le cas de Corto Maltese, même si Ruben Pellejero, à ses débuts, était un excellent dessinateur, la barre était bien trop haute.
Hugo Pratt (comme quelques autres) était un très grand artiste, scénariste inimitable et dessinateur intouchable. Bien au dessus de la grande majorité de la production et bien plus grand que la BD elle-même.

Seul un José Munoz aurait eu le niveau et la légitimité pour reprendre Corto Maltese, à condition qu'on le laisse le dessiner à sa façon. Et de toute façon, il aurait refusé… à raison.

Je trouve triste que des auteurs aussi talentueux, Pellejero pour Corto, Juillard pour Blake et Mortimer, Conrad pour Astérix etc altèrent leur dessin pour s'essayer à la copie. Si Pellejero avait dessiné cet album avec le dessin qu'il pratiquait à l'époque de sa série "Dieter Lumpen", il aurait été inattaquable. Ici, le côté "lâché", l'usage d'un outil affreux, le feutre, soi-disant pour "faire Pratt" discréditent l'entreprise. Pratt n'a utilisé le feutre que dans ses tous derniers albums, et même si on lui alors  beaucoup reproché de bâcler, il gardait une aisance et une force très au dessus du rendu délivré par Pellejero.

Pire, les maladresses, les faiblesses de composition, de forme et de contre-forme, et dans la gestion des noirs surprennent et déçoivent chez un auteur de cette classe. Pratt avait un très grand sens de ce qui est "iconique", ce qui explique le succès des multiples posters et produits dérivés. Ici, on serait bien en peine d'isoler une image de Corto pour en faire un mug… Pellejero fera sans doute mieux dès le prochain album, mais pour l'instant, il n'est pas à son aise, et ça se voit. Nom d'une pipe, qu'on laisse les dessinateurs déployer leur style propre au lieu de les inciter à faire de la copie pour ne pas "déstabiliser la cible" !

Surtout, qu'un grand artiste s'abaisse à en copier un autre plus grand encore en dit long sur l'absence de reconnaissance de la BD en tant que véritable expression artistique, et ce, parmi ceux-même qui la pratiquent. C'est se tirer une balle dans le pied que d'accepter de jouer ce jeu. La BD a failli un temps gagner ses lettres de noblesse aux côtés de la littérature, elle est en train de les perdre en multipliant ces opérations commerciales.

Car, pourquoi tenter une telle reprise ? Parce que malgré les multiples rééditions sous toutes les formes, le fond Corto Maltese ne se vend plus guère. Et pour cause, c'est un personnage des années 70 !
Il fallait relancer les ventes, et pour cela, il fallait une nouveauté. On fait du "sous" pour les sous. Rien d'autre.

Je n'ai pas besoin d'un nouveau Corto. Les albums de Pratt (comme ceux d'Hergé) sont tellement riches que j'y reviens toujours de loin en loin et y trouve chaque fois des choses que je n'avais pas vues. Si j'ai envie de lire de nouvelles aventures, il y a davantage de Pratt chez les auteurs qui l'ont influencé que chez ses imitateurs… j'oublierai vite ce Corto et lirai ou relirai Jack London, Joseph Conrad, James Oliver Curwood, Fenimore Cooper, Henry de Monfreid, Robert Louis Stevenson etc etc…

Et si un jour je préfère la BD à la littérature, puisque Corto sans Pratt n'est pas possible, je relirai Pratt sans Corto. Casterman vient justement de re-re-re-rééditer les Scorpions du Désert…


J'attendais avec impatience ton avis.
C'est clair et (sévèrement) argumenté, mais je ne m'attendais pas à autre chose.
Ou plutôt autre chose m'aurait surpris.

Je vais garder mes albums d'époque et les ressortir.

avatar
CC Rider

Messages : 6490
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  #nicola# le Ven 9 Oct 2015 - 14:31

Je ne connais pas du tout Pratt, à part de nom. Mais merci pour ton point de vue. Les reprises en bd m'ont toujours parues bizarres. Mais à côté, des héros comme Batman sont dessinés par beaucoup de mondes (mais chacun va garder son style d'illustration).
Ce côté nostalgique, reprendre l'ancien est un problème créatif actuel comme tu l'indiques. On copie, pastiche... mais la vrai nouveauté doit demander des risques financiers plus importants.
avatar
#nicola#

Messages : 916
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  CC Rider le Ven 9 Oct 2015 - 14:53

#nicola# a écrit:
Ce côté nostalgique, reprendre l'ancien est un problème créatif actuel comme tu l'indiques. On copie, pastiche... mais la vrai nouveauté doit demander des risques financiers plus importants.

ou quelques tripes tout simplement. bounce



avatar
CC Rider

Messages : 6490
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  Kyle William le Sam 10 Oct 2015 - 8:47

Attention, je suis très sévère, parce que je suis très attaché au dessin, et aussi à l'oeuvre de Pratt.

La plupart des critiques que j'ai lues sont indulgentes, voire laudatives, saluant notamment le travail du scénariste, que beaucoup trouvent "honorable" (pas sûr que soit un compliment, mais bon…)
Dans l'ensemble, beaucoup trouvent cette relance du personnage plutôt réussie, vue l'ampleur de la tâche. Chacun sera donc juge.

Pour ma part, je réagis aussi affectivement… , en ce qui me concerne et pour prendre une comparaison éclairante ici, reprendre Corto avec un autre dessinateur, c'est comme si le E Street Band recrutait un autre chanteur…

Kyle William

Messages : 997
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  CC Rider le Sam 10 Oct 2015 - 8:57

avec Corinne? Suspect
avatar
CC Rider

Messages : 6490
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de Corto Maltese

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum