La petite balle jaune

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Dim 23 Nov 2014 - 23:46

JC a écrit:Euh question con: Pourquoi ne pas faire jouer en double une paire efficace, qui a l'habitude de jouer ensemble, genre qui a gagné Roland Garros 2014, Beneteau - Roger-Vasselin ? C'était pas possible ? J'avais prévenu question con... Pas sûr que ça aurait changer quelque chose à la fin du weekend, c'est juste la question que je me suis posé, tant qu'à s'être donné les moyens de gagner en montant de la terre battue dans le nord, en fermant le toit du stade, etc... Mais bon je ne suis pas spécialiste.

Les équipes n'ont droit qu'à 4 titulaires.
Stratégiquement c'est trop risqué d'attaquer le we avec seulement deux joueurs de simple, sauf quand ils sont du niveau des Suisses individuellement.
So on avait attaqué le weekend en d'avec Tsonga Monfils en simple et les deux dont tu parles en double, lorsque Tsonga a déclaré forfait, c'est Beneteau qui l'aurait remplacé en simple.
Ça n'aurait rien changé tu me diras Smile

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  JC le Lun 24 Nov 2014 - 6:51

Ah ok je ne savais pas. Ça a toujours été comme ça cette limitation à 4 ?

JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 43
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Lun 24 Nov 2014 - 8:34

oui toujours.
Des équipes qui ont des doubles au dessus du lot comme les US avec les frères Bryant ou les Suisses qui n'ont pas le choix au vu du niveau des joueurs 3 et 4, utilisent deux joueurs de simple et deux de double.
Idem pour les tchécoslovaques.  
Chez nous c'est moins clair et parfois c'est mieux, parfois moins bien, selon les événements du week end.
Personnellement je trouve admirable une victoire en coupe Davis à deux, comme celle des Suisse ce week end ou de Berdych-Stepanek il y a deux ans.
Parce que la somme d'efforts demandés aux deux est aussi immense que le sommet à atteindre.
Et puis en passant ça rend les choses plus claires pour les autres: 2 titulaires et les autre en réservé.
Ca évite les frustrations de ceux qui peuvent s'estimer légitimes (je pense à Gilles Simon ce we ou Gasquet en d'autres temps), une spécialité de notre équipe, capable de bien plomber l'ambiance.

L'Edf peut se consoler parce que même à 12 ou à 16, après les balbutiements liés à son dos, le Fed était injouable et comme Wawrinka de son côté l'a été dès vendredi, ça n'aurait rien changé.
Un type en rouge avait décidé de son objectif et quand il joue comme çà il n'y a plus qu'à le regarder jouer.
L'Edf aura servi ce week end d'adversaire idéal pour un exploit de plus pour le grand suisse.

Il a manque trop de choses aux Français ce we et il manque trop de détails en général pour cadrer une seule raison de cette indiscutable défaite. Le fait de jouer la finale à coup d'intv et de stage commando depuis trois semaines pendant que les 2 autres gambadaient en haute compétition sans avoir à penser à autre chose qu'à leur objectif du jour, est une des raisons.
J'ai le sentiment que les Français l'ont joué vingt fois avant ce we cette finale. Et après dans la difficulté, ils se sont plutôt liquéfiés, Ritchy en tête.
Mais la raison principale est toute simple: c'est une question de niveau et celui des 4 joueurs majeurs du tennis hexagonal est en dessous de celui des Suisses.
Il eu fallu 3 exploits ce we, il n'y en aura eu qu'un, et encore, face à un Federer qui a très bien géré cet instant délicat ou il s'interrogeait sur sa blessure.
Disons que ce champion avec son palmarès a plus coutume de géréer ce genre d'instants clés.
Ne serait ce que sur les 4 we précédents, il a eu a gérer 4 finales ou demies (Bâle, Bercy, Master, Coupe Davis). Un détail Smile

Le stade Pierre Mauroy (oh pétard ce nom de Stade... Suspect) a vécu son adn d'événement historique ce we. Avec un artiste, un monstre de l'histoire du sport dans le rôle du héros.
Joli écrin, joli casting, jolie histoire, superbe victoire Smile

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  Ol54 le Lun 24 Nov 2014 - 10:28

Rien a ajouter, si CC: C'est Ca!!
Ol

Ol54

Messages : 154
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 46
Localisation : Nancy ou très proche

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  phil le Lun 24 Nov 2014 - 11:03

Suisse A a battu Suisse B

phil

Messages : 2646
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 47
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Lun 24 Nov 2014 - 11:24

phil a écrit:Suisse A a battu Suisse B

tu penses que ça a joué sur le résultat?

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  phil le Lun 24 Nov 2014 - 12:23

CC Rider a écrit:
phil a écrit:Suisse A a battu Suisse B

tu penses que ça a joué sur le résultat?

je n'en sais rien et je m'en tamponne un peu
j'ai trouvé tsonga pas bueno du tout dans l'attitude surtout sur sa sortie sur le public pas assez chauvin, chaud, nationaliste ?
si le public français se comportait au tennis comme le public serbe ou sud américain ce matin on lirait un peu partout que notre pays est un affreux pays de supporters fachos
je crois aussi que federer a bien endormi son monde, il a senti que monfils était au top du top et il a laissé gentiment filer le match en 3 sets car même en 5 sets je crois que monfils était intouchable, histoire d'être à bloc pour le double
mais bon quand on a la chance de jouer une finale sur son sol, sur la surface qu'on souhaite, il faut montrer autre chose

enfin j'aime voir federer avec des larmes pleins les yeux parce que j'aime voir ce type jouer et gagner Very Happy

phil

Messages : 2646
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 47
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Lun 24 Nov 2014 - 16:02

phil a écrit:
CC Rider a écrit:
phil a écrit:Suisse A a battu Suisse B

tu penses que ça a joué sur le résultat?

je n'en sais rien et je m'en tamponne un peu

ben comme c'est toi qui en cause, je me permettais la question.


j'ai trouvé tsonga pas bueno du tout dans l'attitude surtout sur sa sortie sur le public pas assez chauvin, chaud, nationaliste ?

Pourtant il a chanté la Marseillaise le doigt sur la couture et la larme à l'oeil.
Au top.

quand on a la chance de jouer une finale sur son sol, sur la surface qu'on souhaite, il faut montrer autre chose

Ils ont espéré puis essayé. Après c'était un peu dur avec les 2 mecs pas mauvais en face. Ils n'ont quand même pas grand chose à se reprocher au niveau de l'attitude si tu exceptes la sortie malheureuse de Tsonga qui essayait de s'accrocher aux branches des excuses à deux balles pour se raconter une autre histoire que celle qui venait de lui passer dessus.


Cette semaine de finale de Coupe Davis on a découvert Mirka Ono et Thiago Tsonga.



CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  yvvan le Lun 24 Nov 2014 - 19:38

je ne sais pas si tout le truc commando était la préparation qui convenait à ce groupe, le pushing ball dans les vestiaires, "L'ultime combat" inscrit sur un des murs, tout ça... plaisir ou pression?

yvvan

Messages : 965
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 40
Album préféré : Born To Run

https://soundcloud.com/fabienmusic-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  mathis le Lun 24 Nov 2014 - 21:20

yvvan a écrit:je ne sais pas si tout le truc commando était la préparation qui convenait à ce groupe, le pushing ball dans les vestiaires, "L'ultime combat" inscrit sur un des murs, tout ça... plaisir ou pression?

plaisir ou pression ? ....Dépression.

Ils se sont flingués le cerveau à force de trop "en vouloir".
Une des plus vilaines défaites que j'ai vue en finale de coupe davis, quant à la manière, et au différentiel entre les intentions affichées et la pauvreté du jeu français sur le court.

J'ai l'impression d'ailleurs que le rejet est assez unanime.
La question n'est pas de perdre (contre les 2 et 4 mondiaux au passage) mais de perdre comme ça
Je crois que tout le monde est très saoulé par le battage médiatique orchestré et la toute toute petite souris rachitique qui en est sortie.

Ce qui aurait été marrant, c'est d'avoir conservé toute la presse de ces 3 dernières semaines pour tout relire aujourd'hui et faire une petite synthèse d'une ou deux pages de toutes les conneries abominables dont ils nous ont abreuvé (et dans le "ils" j'inclue les "journalistes", plus prosélytes ou supporters aveugles, que "journalistes" au sens noble du terme).

mathis

Messages : 2644
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  JC le Mar 25 Nov 2014 - 0:04

CC Rider a écrit:
Le stade Pierre Mauroy (oh pétard ce nom de Stade... Suspect)

Mouais tu peux le dire... moi qui peste depuis des années contre les Ricains qui ne savent "garder" des salles de concert mythiques (Winterland, Palladium, CBGB, Fillmore, etc...) ou encore qui les rebaptisent du nom de la banque propriétaire (HSBC par exemple) chez nous on prend des noms d'hommes politiques pour les stades... suspect je ne sais pas, ou alors manque d'idée pour un nom qui aurait fait l'unanimité et/ou ayant un rapport direct avec le sport. Parce que Stade Dany Boon ça ne l'aurait pas fait non plus... Dans le cas présent le décès de l'ex-Premier Ministre a servi de prétexte (d'idée) pour nommer ce stade qui s'appelait le Grand Stade ou Stade de Lille je ne sais plus trop.

JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 43
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Trop long les matches?

Message  CC Rider le Mer 26 Nov 2014 - 9:12

Les gens qui planchent sur le marketing à la fédé internationale de tennis réfléchissent à satisfaire les diffuseurs TV.
Perso je me range du côté de la tradition et des formats actuels.
Ce sont eux qui ont construits et construisent encore l'histoire de ce sport.

La fédération internationale planche sur des sets en quatre jeux pour rester compétitif dans un marché concurrentiel.

Le light est partout. Il se déguste et se décline à toutes les sauces. Le tennis, soucieux de son histoire et de son patrimoine, peu enclin aux changements, pourrait succomber à la mode. Tout frais lauréat de la Coupe Davis, Roger Federer, qui s’apprête à faire une apparition sur le circuit IPTL, tournée d’exhibition en Asie (du 28 novembre au 13 décembre), disputera un match atypique le 12 janvier prochain à Sydney. À quelques jours de l’Open d’Australie (19 janvier-1er février), le recordman de titres en Grand Chelem, toujours au service du jeu (il avait en 2007 disputé le match des surfaces contre Rafael Nadal sur un court mi-gazon, mi-terre battue à Palma de Majorque), se prêtera, contre Lleyton Hewitt, au test d’un match allégé : pas de «let» au service, pas de point d’avantage après une égalité à 40, le premier arrivé à 4 jeux empoche le set, un tie-break sera disputé en cas d’égalité à 3 jeux partout.
Le tennis en mode accéléré en vue de faire fondre la durée des matchs. «Ce nouveau format devrait révolutionner le tennis, en particulier dans les clubs. Le temps est précieux, et ce nouveau format rapide est parfait pour tout joueur soucieux de caser ses matchs de tennis dans un emploi du temps chargé», estime Craig Tiley, le patron de la fédération australienne. Le format est, en France, en vigueur dans les compétitions de jeunes (8, 9, 10 ans), comme chez les non-classés et les 4e série.
Écourter la durée des rencontres, le tennis y réfléchit depuis longtemps. Son but : échafauder de nouveaux formats plus digestes en vue de s’adapter au diktat des partenaires et des diffuseurs. En 2013, l’ATP a, sur le circuit Challenger (la deuxième division du circuit mondial), multiplié les tests en supprimant les «let» et en sanctionnant plus sévèrement les violations de la règle des 25 secondes entre les points. La volonté étant d’imprimer aux rencontres une intensité, un rythme plus élevés. Francesco Ricci Bitti, le président de la fédération internationale, avait, après la finale du dernier US Open (Marin Cilic contre Kei Nishikori), n’ayant pas battu des records d’audience, avancé l’hypothèse de supprimer le deuxième service. Il a, en marge de la dernière finale de Coupe Davis, éclairé sur les profondes réflexions menées dans le monde du tennis, et notamment ces rencontres «light» : «Comme je suis orienté vers le business, je pense que le moment où il y a davantage d’attention de la part des spectateurs, c’est à la fin des sets. Donc, s’il y a plus de fins de sets, c’est mieux. Le tennis devrait expérimenter de nouveaux formats. La longueur de nos matchs est un problème. En 2002, j’avais déjà soutenu une expérience faite avec l’ATP pour avoir, au meilleur des 5 sets, 4 jeux par set au lieu de 6 jeux par set.»
De rares liftings
Il souligne toutefois la réticence des… acteurs à voir bouger le cadre des rencontres : «Les joueurs sont très conservateurs. Ils n’ont pas soutenu ce projet. Ils sont plus conservateurs que nous. Nous sommes là pour défendre la tradition quand elle est bonne : si c’est bien, pourquoi changer ? Mais je pense que la longueur des matchs est un problème. Il faudrait pouvoir en contrôler la durée. Notre sport pose des problèmes à la télévision, et la télévision est très importante, les médias également.»
Le tennis, réticent à l’idée de faire bouger les lignes de règles séculaires, s’est offert quelques rares liftings. Le plus marquant, l’introduction du tie-break par l’Américain Jimmy Van Alen. Un jeu décisif, sorte de séance de tirs au but, utilisé lors de l’US Open 1970, avant de se généraliser. Les tournois du Grand Chelem ayant, à l’exception de Flushing Meadows, toujours refusé de l’inviter en clôture de rencontre, ce qui permit le match sans fin, au 1er tour (et en trois jours) à Wimbledon en 2010, entre l’Américain John Isner et le Français Nicolas Mahut 6-4, 3-6, 6-7, 7-6, 70-68 en 11h05 (dont 08h11 pour le seul 5e set), ou l’étourdissante demi-finale de Roland-Garros en 2012, Rafael Nadal terrassant Novak Djokovic 9-7 au 5e set.
Changer, s’adapter aux besoins des diffuseurs, en espérant, dans un environnement toujours plus concurrentiel, se tailler une place de choix dans les grilles de programmes. Certains en ont rêvé. En vain. La lumière ne s’est pas davantage allumée. Ainsi, le volley-ball, en 1998, a changé ses règles, adoptant le «rallye point system» (tous les points comptant, quand, avant, seuls les points inscrits sur le service étaient comptabilisés), comme le tennis de table optant en 2002 pour des sets en 11 points (contre 21 auparavant). De profondes mutations qui n’ont pas recueilli l’écho et la couverture espérés.
Le tennis avance. À pas de loup. La discipline a depuis des décennies bâti sa légende sur des matchs marathon. Un format court pourrait creuser des différences accrues entre les joueurs, aligner des parties express ayant perdu une partie de leur consistance, de leur saveur…

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  phil le Mer 26 Nov 2014 - 9:16

CC Rider a écrit:Les gens qui planchent sur le marketing à la fédé internationale de tennis réfléchissent à satisfaire les diffuseurs TV.
Perso je me range du côté de la tradition et des formats actuels.
Ce sont eux qui ont construits et construisent encore l'histoire de ce sport.

La fédération internationale planche sur des sets en quatre jeux pour rester compétitif dans un marché concurrentiel.

Le light est partout. Il se déguste et se décline à toutes les sauces. Le tennis, soucieux de son histoire et de son patrimoine, peu enclin aux changements, pourrait succomber à la mode. Tout frais lauréat de la Coupe Davis, Roger Federer, qui s’apprête à faire une apparition sur le circuit IPTL, tournée d’exhibition en Asie (du 28 novembre au 13 décembre), disputera un match atypique le 12 janvier prochain à Sydney. À quelques jours de l’Open d’Australie (19 janvier-1er février), le recordman de titres en Grand Chelem, toujours au service du jeu (il avait en 2007 disputé le match des surfaces contre Rafael Nadal sur un court mi-gazon, mi-terre battue à Palma de Majorque), se prêtera, contre Lleyton Hewitt, au test d’un match allégé : pas de «let» au service, pas de point d’avantage après une égalité à 40, le premier arrivé à 4 jeux empoche le set, un tie-break sera disputé en cas d’égalité à 3 jeux partout.
Le tennis en mode accéléré en vue de faire fondre la durée des matchs. «Ce nouveau format devrait révolutionner le tennis, en particulier dans les clubs. Le temps est précieux, et ce nouveau format rapide est parfait pour tout joueur soucieux de caser ses matchs de tennis dans un emploi du temps chargé», estime Craig Tiley, le patron de la fédération australienne. Le format est, en France, en vigueur dans les compétitions de jeunes (8, 9, 10 ans), comme chez les non-classés et les 4e série.
Écourter la durée des rencontres, le tennis y réfléchit depuis longtemps. Son but : échafauder de nouveaux formats plus digestes en vue de s’adapter au diktat des partenaires et des diffuseurs. En 2013, l’ATP a, sur le circuit Challenger (la deuxième division du circuit mondial), multiplié les tests en supprimant les «let» et en sanctionnant plus sévèrement les violations de la règle des 25 secondes entre les points. La volonté étant d’imprimer aux rencontres une intensité, un rythme plus élevés. Francesco Ricci Bitti, le président de la fédération internationale, avait, après la finale du dernier US Open (Marin Cilic contre Kei Nishikori), n’ayant pas battu des records d’audience, avancé l’hypothèse de supprimer le deuxième service. Il a, en marge de la dernière finale de Coupe Davis, éclairé sur les profondes réflexions menées dans le monde du tennis, et notamment ces rencontres «light» : «Comme je suis orienté vers le business, je pense que le moment où il y a davantage d’attention de la part des spectateurs, c’est à la fin des sets. Donc, s’il y a plus de fins de sets, c’est mieux. Le tennis devrait expérimenter de nouveaux formats. La longueur de nos matchs est un problème. En 2002, j’avais déjà soutenu une expérience faite avec l’ATP pour avoir, au meilleur des 5 sets, 4 jeux par set au lieu de 6 jeux par set.»
De rares liftings
Il souligne toutefois la réticence des… acteurs à voir bouger le cadre des rencontres : «Les joueurs sont très conservateurs. Ils n’ont pas soutenu ce projet. Ils sont plus conservateurs que nous. Nous sommes là pour défendre la tradition quand elle est bonne : si c’est bien, pourquoi changer ? Mais je pense que la longueur des matchs est un problème. Il faudrait pouvoir en contrôler la durée. Notre sport pose des problèmes à la télévision, et la télévision est très importante, les médias également.»
Le tennis, réticent à l’idée de faire bouger les lignes de règles séculaires, s’est offert quelques rares liftings. Le plus marquant, l’introduction du tie-break par l’Américain Jimmy Van Alen. Un jeu décisif, sorte de séance de tirs au but, utilisé lors de l’US Open 1970, avant de se généraliser. Les tournois du Grand Chelem ayant, à l’exception de Flushing Meadows, toujours refusé de l’inviter en clôture de rencontre, ce qui permit le match sans fin, au 1er tour (et en trois jours) à Wimbledon en 2010, entre l’Américain John Isner et le Français Nicolas Mahut 6-4, 3-6, 6-7, 7-6, 70-68 en 11h05 (dont 08h11 pour le seul 5e set), ou l’étourdissante demi-finale de Roland-Garros en 2012, Rafael Nadal terrassant Novak Djokovic 9-7 au 5e set.
Changer, s’adapter aux besoins des diffuseurs, en espérant, dans un environnement toujours plus concurrentiel, se tailler une place de choix dans les grilles de programmes. Certains en ont rêvé. En vain. La lumière ne s’est pas davantage allumée. Ainsi, le volley-ball, en 1998, a changé ses règles, adoptant le «rallye point system» (tous les points comptant, quand, avant, seuls les points inscrits sur le service étaient comptabilisés), comme le tennis de table optant en 2002 pour des sets en 11 points (contre 21 auparavant). De profondes mutations qui n’ont pas recueilli l’écho et la couverture espérés.
Le tennis avance. À pas de loup. La discipline a depuis des décennies bâti sa légende sur des matchs marathon. Un format court pourrait creuser des différences accrues entre les joueurs, aligner des parties express ayant perdu une partie de leur consistance, de leur saveur…

moi je ne dis pas non si ça peut éviter des matchs purges sur terre battue en 5 sets entre espagnols pendant 4 heures dont seuls les puristes se délectent....

phil

Messages : 2646
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 47
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Mer 26 Nov 2014 - 10:55

phil a écrit:
moi je ne dis pas non si ça peut éviter des matchs purges sur terre battue en 5 sets entre espagnols pendant 4 heures dont seuls les puristes se délectent....

Smile les fameux Espagnols ont quand même plus ou moins été remplacés par des mecs qui s'envoient des parpaings de fond de court, ou plus récemment par la vague en devenir des serveurs du type Isner ou Raonic. Perso un Nadal-Djoko me fait chier comme la mort.
On peut inventer ce qu'on veut comme règle, j'ai la faiblesse de penser qu'un joueur au jeux emmerdant restera un joueur au jeux emmerdant.

Très honnêtement le fait de raccourcir un match me ferait le même effet que de jouer directement les prolongations dans un match de foot par exemple.
Aseptiser le truc peut éviter de se fader un match de 90mn entre deux équipes qui ne jouent pas, mais aussi nous faire manquer un 3-3 à la fin du temps réglementaire. Ca peut tuer le scénario qui dans un match est quand même la trame.

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Jeu 27 Nov 2014 - 16:01

La saison est finie. Le temps des exhibitions rémunératrices est donc là.
Et puis cette année cet "essai" qui n'a ni queue ni tête au niveau sportif, mais permet à des pays et des spectateurs potentiels de découvrir les stars qu'ils voient à la TV toute l'année.
Enfin pas que les stars d'ailleurs

L’International Premier Tennis League sorte de tournoi-exhibition aura lieu du 28 novembre au 13 décembre prochain et réunira les plus grands joueurs de tennis d’aujourd’hui et d’hier, intéressons-nous de plus près à ce phénomène qui fait polémique.

Tout d’abord, il y aura quatre équipes à savoir Bombay, Singapour, Dubaï et Manille. Toutes ces équipes seront dirigées par des propriétaires, un peu à la manière des franchises NBA. La plupart des ces propriétaires sont d’anciennes gloires du sport asiatique ou de richissimes investisseurs. En mars dernier, l’IPTL a donc effectué sa draft (distribué les joueurs dans les différentes équipes). Les équipes seront donc les suivantes :

- Pour Manille : Maria Sharapova, Andy Murray, Jo-Wilfried Tsonga, Carlos Moya, Daniel Nestor, Kirsten Flipkens et Treat Huey
- Pour Singapour : Serena Williams, Andre Agassi, Tomas Berdych, Lleyton Hewitt, Nick Kyrgios, Daniela Hantuchova, Bruno Soares et Patrick Rafter.
- Pour Dubaï : Novak Djokovic, Caroline Wozniacki, Janko Tipsarevic, Malek Jaziri, Richard Gasquet, Nenad Zimonijc et Goran Ivanisevic.
- Pour Bombay : Roger Federer, Pete Sampras, Gael Monfils, Ana Ivanovic, Sania Mirza, Rohan Bopanna et Fabrice Santoro.

Pour ce qui est du format, il se veut beaucoup plus télévisuel comme l’explique l’un des fondateurs de cette ligue l’ancien joueur de double Mahesh Bhupathi : «On joue en cinq sets : simple homme, double homme, simple femmes, double mixte et match des légendes. No ad, le premier à 5 avec jeu décisif à 4-4. On finira en 3h. Il y a de la demande en Asie mais pas assez de tournois, donc c’était un très bon marché.»

Seulement c’est là que la polémique fait rage, les traditions du tennis sont en quelques sortes bafouées, fini le set de 6 jeux avec jeu décisif à 6 partout et avantage à 40A. Les sceptiques sont nombreux et en première ligne Patrice Dominguez actuel directeur du tournoi Open du Sud : “Il n’y a aucun intérêt sportif, aucune crédibilité. Je me dis que nous sommes en train de gaspiller la santé des joueurs. Pour des millions de dollars, ils sont prêts à vendre leur âme au diable. Ce n’est pas bien.”

C’est donc peut-être la première fois que l’ATP rencontre une réelle concurrence sur son marché. Il faut le dire le circuit actuel est très occidentalisé, la plupart des tournois majeurs ont lieux en Europe, en Australie ou aux Etats-Unis, normal que l’Asie qui représente un potentiel économique majeur veulent sa part du gâteau.

Un autre problème se pose : le calendrier ATP, les joueurs étaient les premiers à se plaindre du calendrier trop chargé à leur goût mais ils vont jouer durant la moitié de leur mois de repos en décembre des matchs exhibitions. Il faut dire que l’offre de la ligue indienne est difficilement déclinable, quand on sait que Djokovic s’est vu offrir près d’un million de dollar par soirée pour jouer un set, qui plus est en cinq jeux gagnants ! En comparaison, c’est à peu près ce qu’un vainqueur de grand-chelem remporte.

Des questions se posent maintenant : Quelles seront les conséquences de l’IPTL sur la saison ATP et plus particulièrement sur l’Open d’Australie qui arrive dès janvier ? Et à plus long terme l’IPTL pourra-t-il remplacer le circuit classique, qui il faut le dire semble tourner en rond depuis quelques années maintenant ?

ce qui est très amusant (ou pas d'ailleurs), c'est la présence entre autre de Tsonga à peine deux jours après sa finale ratée.
Qui a parfaitement le droit d'être remis de sa blessure du week end dernier (le privilège d'une remise de blessure rapide n'est pas réservé à Federer après tout), mais qui joue avec le feux au niveau popularité et com'
Le budget de l'opé est monstrueux donc attirant.
mais qu'aucun d'eux ne vienne parler de fatigue ou de trop de tournois dans quelques semaines. Suspect Suspect

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Elegant

Message  CC Rider le Ven 28 Nov 2014 - 15:07

Dimanche dernier, Roger Federer remportait avec la Suisse la première Coupe Davis de son histoire et rejoignait ainsi Rod Laver, André Agassi et Rafael Nadal parmi les joueurs ayant gagné les quatre tournois du Grand Chelem et le Saladier d'argent.
Après avoir décroché le seul titre qui manquait à son palmarès (Ndlr: il n'a pas remporté les Jeux Olympiques en simple mais les a gagné en double avec Stan Wawrinka), Roger Federer ne serait pas intéressé par la prime prévue par Swiss Team pour l'occasion. Le Bâlois souhaiterait que la somme comprise entre 2,3 et 3 millions de francs suisses, soit 1,9 à 2,5 millions d'euros, soit partagée entre ses coéquipiers et le staff technique. Ainsi, il voudrait les remercier de l'avoir aidé à conquérir le dernier trophée qui faisait défaut à son palmarès.
Le numéro 4 de l'équipe a gagné moins de 15.000 euros
Pour information, Marco Chiudinelli, le numéro trois de l'équipe suisse a remporté 100.000 euros sur le circuit ATP cette saison. Son coéquipier Michael Lammer, numéro quatre de l'équipe helvète a gagné moins de 15.000 euros tandis que Roger Federer a remporté près de 7,5 millions de dollars en prize-money, somme à laquelle il faut ajouter ses nombreux contrats publicitaires.

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Lun 22 Déc 2014 - 11:09



Parce que c’est joli, parce que c’est Noël, parce que c’est Roger, parce que les exhibitions servent juste à s’amuser de ce genre d’échanges, parce que ce point est merveilleux, parce que les rires et le plaisir qui vont avec sont jolis à regarder, parce que même Mirka est contente et en oublie de pourrir Stan…

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  mathis le Lun 22 Déc 2014 - 21:28

yes, je découvre les deux derniers messages, concernant Rodger.
Ce qui est beau avec une légende, c'est ce qu'elle devient aussi en vieillissant.
Vertueuse, détendue, assurée.
La classe !

mathis

Messages : 2644
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Aquatoc

Message  CC Rider le Lun 12 Jan 2015 - 15:01

C'est le début de l'année.
Faut bien occuper son temps. Alors comme Roger ces jours ci marche sur l'eau il a poussé le truc jusque là....



Ridicule certes, mais vraiment carrément ridicule.
Pas juste un peu.
Ridicule de compet' !


Sinon le Suisse a dépassé les 1000 victoires sur le circuit.
Ce we. Et comme le monde est pas mal fait parfois (pas toujours mais parfois), ca s'est passé en finale.
On ne va pas encore utiliser des mots, mais bon c'est pas mal. Du tout. Ca en fait le 3ème de l'histoire du tennis à arriver à ce stade, avec Jimbo et le sympathique et comique Llendl (qui aura toujours plus de "L" dans son nom que les deux autres réunis Suspect )
Une superbe finale face à Raonic d'ailleurs.
Lequel a fait de gros progrès en tennis et sera à surveiller plus encore cette saison.
Avec Nishikori et Dimitrov, ces trois jeunots là sont déjà prêts alors que derrière la colline apparait le premier GC de la saison.

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Dim 18 Jan 2015 - 11:09

Deniers petits préparatifs.
On taille les crayons, range la cartable, prépare le goûter.

C'est la rentrée  

 

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  mathis le Dim 18 Jan 2015 - 19:08

Par contre, faut qu'ils enlèvent les balles, les joueurs risquent de se blesser quand même Smile Smile


Allez, vivement le début, les night sessions enflammées nous faisant faire des nuits blanches, les matinées de boulot un oeil sur le le scoreboard, les échanges par texto aussi vifs que les revers à une main de Gasquet, Wawrinka, Federer : bref, du tennis !

Have fun Mirka Smile


mathis

Messages : 2644
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Mer 28 Jan 2015 - 10:26

Quelques bons bouts de nuit blanche et de petits matins dans le pâté plus tard, nous voilà avec un dernier carré d'une quinzaine toujours agréable à suivre (rapport au contraste entre le canapé et les boissons chaude et la lumière aveuglante de l'été à Melbourne), mais quand même globalement assez décevante en surprises et en gros matches.
Les 1/4 de finale en sont le symbole avec que des victoires en 3 sets pour les qualifiés (Djoko-Rahanic c'est en cours, mais je ne vois pas comment Rahanic pourrait faire dérailler le TGV serbe).

Au début du tournoi les 1/4 virtuelles "idéales" donnaient les affiches que nous avons vu. Il ne manquait que Roger victime d'une sale sortie de route.
Nadal a été flippant de médiocrité avec des matches tout pourris contre des joueurs qui en temps normal s'en mange une sans avoir eu le temps d'épeler "Vamos".
A la casa et au boulot pour préparer son parcours annuel vers la finale et le titre de RG.
Après, comme d'hab, sa saison sera finie. Et selon le résultat à RG, elle sera réussie ou pas.
Hier il s'est pris une avoine par Berdych. Une vraie fessée même avec un 6/0 rarissime (unique même) contre lui.
Mais ca fait un moment que Berdych pense à un titre et semble capable d'aller chercher le graal.
Il a vu passer Wawrinka et Cilic avant lui, mais il pourrait lui aussi en être.
Pourquoi pas dimanche?
Murraysmo est là et solide à nouveau, enfin. Perso ça me fait archi plaisir, même si je suis le seul avec qui je peux discuter de l'écossais sans me faire engueuler ou chambrer.
Wawrinka a mis deux claques au Japonais cette nuit, lequel n'a jamais semblé aussi bridé par la puissance de musclor qui joue en mode rouleau compresseur cette quinzaine.
Il avait 2000 points à défendre et pour l'instant il fait ce qu'il faut pour en garder le maximum ou plutôt pour en perdre le minimum.
Il a un titre à défendre le bougre et confirme que Melbourne il aime bien.
La demi vs Djoko devrait être virile.

Tournoi tout mitigé donc, sans surprises ni sensations, sans même commencer à évoquer même du bout des lèvres, le brillant parcours de nos frenchies.

Petit truc plus perso...je suis le tournoi de double cette année parce que le petit Herbert qui fait équipe avec Mahut, le co-recordman du match le plus long du monde, se démerde comme un petit chef et il est en demi finale.
Chouette pour ce petit gars qui cherche sa place sur le grand circuit et qui est aux portes du top 100 et des qualifs directes dans les grands tableaux.
Perso parce qu'il est de chez moi, de mon village, de mon club municipal à 4 courts troués et bosselés où j'ai appris à jouer il y a quelques millénaires. Ca me fait archi drôle de voir le nom de son lieu de villégiature, mon village d'enfance et d'adolescence (800 habitants quand même), s'afficher sur l'écran.
Alors allez lui!

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  CC Rider le Lun 2 Fév 2015 - 15:00

Bon c'est fini et il ne s'est pas passé grand chose lors de cette quinzaine décevante.
Aucun match pour faire bouger la mousse, aucun combat homérique dont on se souviendra dans 10 ans.

Que dire...
Que Djoko a démarré sa saison de manière implacable? En espérant qu'il puisse "enfin" titiller Nadal sur terre cette année? n°1 indiscutable le serbe...et seul à pouvoir arriver à ça sauf blessure du Majorcain
Que Federer avec sa sortie de route en première semaine a raté sa dernière chance de redevenir n°1?
Que le big four est reconstitué pour la première fois depuis l'été 2013?
Que les jeunes ne sont toujours pas en position de prendre le relais de la génération au pouvoir depuis 2005/2006?
Que nos frenchies sont arrivés la fleur au fusil pour repartir super vites battus la queue entre les jambes?
Que Nadal et ses problèmes de santé qui lui font faire des demi saisons avec RG en apogée deviennent gavant?

Une quinzaine limite soporifique

CC Rider

Messages : 6226
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  mathis le Lun 2 Fév 2015 - 21:36

Ces tournois davant saison sont toujours d'un soporifique...
Vivement que l'open d'Australie commence !



(Euh, bon....... confused )

mathis

Messages : 2644
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  mathis le Mer 18 Fév 2015 - 13:01

tombé par hasard sur ce papier consacré à....Jean-Paul Loth, l'ami strasbourgeois, accessoirement ex-capitaine de Coupe Davis, et animateur télé des longs dimanches tennistique de notre jeunesse Smile
Pas vraiment mon héros (même d'enfance), mais je trouve que son point de vue sur les joueurs français est très juste, tout comme les raisons qu'il avance à la fin (tout cela se situe dans le dernier tiers de l'article).
L'angle est intéressant. Personnellement je suis même tout à fait d'accord !

http://lagazettedutennis.blogs.lequipe.fr/2015/02/17/jean-paul-loth-une-balle-dans-la-peau/

Sont vraiment pas mauvais en analyse tennistique les alsaciens Wink

mathis

Messages : 2644
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 39
Localisation : Lyon
Album préféré : Nebraska

http://www.mathisweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La petite balle jaune

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum