Après la multiplication des supports, voici LE support

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  CC Rider le Mer 16 Avr 2014 - 12:47

Dans le même registre que l'article intéressant sur comment s'organise Diane Tell, voici un article qui laisse plus dubitatif.
Réflexion sur l'art, l'oeuvre d'art, le commerce, l'utilisation des fans bases et autres chicanes marketing qui permet aux fans de se sentir privilégiés, voire initiés.

Ma réflexion est que tout çà (ces éditions collectors etc) pue gravement car si la musique est partage, sur ce(s) coup(s), on en est loin!



MARKETING
Face à la démonétisation de la musique, des artistes aussi divers que le Wu-Tang Clan et Jack White ont trouvé une nouvelle source de revenus en transformant la distribution de leurs œuvres en performance. Au risque d’oublier la musique en route ?
«Ce qui est rare est cher.» C’est en prenant l’adage préféré des sophistes au pied de la lettre que les membres du Wu-Tang Clan semblent avoir mis au point leur dernière stratégie commerciale. Comme ils l’ont longuement expliqué au magazine économique Forbes à la fin du mois dernier, les vétérans du hip-hop new-yorkais ont enregistré dans le plus grand secret un double album intitulé The Wu-Once Upon a Time in Shaolin. L’unique exemplaire a été placé dans un extravagant coffret en argent et enfermé à double tour dans un coffre au Maroc, «quelque part dans les montagnes de l’Atlas», avant sa vente au plus offrant dans les mois à venir.
D’ici là, RZA, grand shaolin en chef du collectif et businessman averti, compte dévoiler l’œuvre dans de prestigieux musées lors d’expositions temporaires où les fans pourront, le temps d’une visite évidemment payante, écouter au casque les 31 morceaux tout en admirant son coûteux écrin. Pour le leader du Wu-Tang, son plan décalque simplement le «business model» du marché de l’art : «La valeur intrinsèque de la musique a été réduite à zéro. Alors que l’art contemporain vaut des millions de par sa simple valeur d’exclusivité. […] La créativité d’artistes d’aujourd’hui tels que RZA, Kanye West ou Dr. Dre n’est pas évaluée comme celle d’artistes comme Andy Warhol, Damien Hirst ou Jean-Michel Basquiat», conclut-il, espérant bien changer les choses et «accélérer les débats au sujet du futur de la musique».

Autre source d’inspiration : le quasi-inconnu rappeur Nipsey Hussle, qui a réussi à amasser 100 000 dollars en vingt-quatre heures en tirant sa mixtape à 1 000 exemplaires, vendus 100 dollars pièce dans un pop-up store de Los Angeles.

«COLLECTORISATION» DE LA MUSIQUE
Le Wu-Tang assure qu’il a d’ores et déjà reçu plusieurs offres à plus de six chiffres, dont une à 5 millions de dollars. Cependant, «il est possible que nous soyons ridiculisés», reconnaît, dans un moment de faiblesse (ou de lucidité), Cilvaringz, le producteur de l’album. Qu’importe. Qu’ils réussissent leur coup ou non, RZA et sa bande ont déjà parfaitement illustré la tendance croissante à la «collectorisation» de la musique. A croire que cette dernière se possède et se collectionne désormais plus qu’elle ne s’écoute. Un concept de plus en plus prisé des artistes «cultes», qui comptent sur une base de fans loyaux aux poches profondes. Le tout avec l’aide du vinyle, support physique en plein revival autrement plus difficile à dupliquer que le CD.

La semaine dernière, Aphex Twin, l’un des musiciens electro les plus adulés de la planète, a donné son accord à la vente exclusive de la seule copie existante d’un album dont la sortie fut annulée en 1994. Le vinyle – un copie-test −, jamais joué et en parfait état, sera vendu sur eBay. Les enchères commencent à 13 500 dollars. Dans le même temps, une communauté de fans a négocié avec le vendeur que 500 téléchargements des morceaux numérisés soient rendus disponibles sur Kickstarter, le site de crowdfunding. «Une bonne opportunité de donner aux fans hardcore un accès à quelque chose d’unique», explique Joyrex, l’administrateur du site de fans en charge de l’opération. A 16 dollars le MP3 tout de même…

Quant à Billy Corgan, leader des Smashing Pumpkins et grand spécialiste des opérations de promo tordues, il vient d’annoncer la sortie exclusive de 250 exemplaires de son nouvel opus solo «expérimental» (là encore en vinyle), disponible exclusivement sur son site internet pour la plutôt raisonnable somme de 60 dollars. Quelques exemplaires seront également en vente chez Madame ZuZu, le salon de thé ouvert par Corgan à Chicago.

On pourrait multiplier les exemples, surtout quand il s’agit de faire du neuf avec du vieux : des coffrets «collectors» de Random Access Memory de Daft Punk, vendus 275 dollars pièce, à la réédition (limitée, évidemment) des classiques du rappeur indie MF Doom, sur des cassettes audio encastrées dans de solides boîtiers en métal sérigraphiés…

RISQUE D’UNE MUSÉIFICATION DES ARTISTES
Symbole de cet engouement pour les éditions limitées, le Record Store Day (la Journée des disquaires), à l’origine institué pour redonner vie aux magasins de disques durement touchés par la crise du marché de la musique, devenu depuis jour de fête pour les collectionneurs et autres spéculateurs culturels. De nombreuses raretés sont mises en vente chaque année à cette occasion, avant de se retrouver sur les sites d’enchères en ligne dans la journée même. Lors de la prochaine édition le 19 avril, Jack White tentera d’établir le record du monde du disque produit et commercialisé le plus rapidement possible. Il enregistra son prochain single dans ses studios de Nashville le matin, fera presser le vinyle et imprimer la pochette en début d’après-midi avant de vendre le disque en autant d’exemplaires que possible (c’est-à-dire pas beaucoup) d’ici la fin de la journée dans sa petite boutique locale.

Si l’on reste sceptique face à la capacité de ce nouveau modèle d’assurer financièrement le train de vie des stars – en comparaison avec les tournées monstres devenue la norme –, ce système est un moyen de promotion hors pair, qui rapporte plus qu’il ne coûte.

Loin de l’époque où les millions d’albums vendus étaient le marqueur absolu de la popularité d’un artiste, le temps de la rareté brandie, calculée et manufacturée est venu, avec le risque d’une muséification des artistes se prêtant au jeu. Ainsi que l’apparition d’un nouveau paradoxe : désormais, le plus grand artiste sera-t-il celui qui aura le moins de public ?
avatar
CC Rider

Messages : 6565
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  outlawpedro le Mer 16 Avr 2014 - 13:01

Ainsi que l’apparition d’un nouveau paradoxe : désormais, le plus grand artiste sera-t-il celui qui aura le moins de public ?

...tain çà fait peur !! Smile 
avatar
outlawpedro

Messages : 2610
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 59
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  transpirator le Mer 16 Avr 2014 - 16:08

La créativité d’artistes d’aujourd’hui tels que RZA, Kanye West ou Dr. Dre n’est pas évaluée comme celle d’artistes comme Andy Warhol, Damien Hirst ou Jean-Michel Basquiat», conclut-il, espérant bien changer les choses et «accélérer les débats au sujet du futur de la musique».

Dommage que Gainsbourg ne soit plus là, il aurait pu répondre sur "les arts mineurs et les arts majeurs"....  Mad 


Loin de l’époque où les millions d’albums vendus étaient le marqueur absolu de la popularité d’un artiste, le temps de la rareté brandie, calculée et manufacturée est venu, avec le risque d’une muséification des artistes se prêtant au jeu. Ainsi que l’apparition d’un nouveau paradoxe : désormais, le plus grand artiste sera-t-il celui qui aura le moins de public ?

bientôt le concept d'une tournée mondiale d'un concert avec des ticksons de 25.000 à 100 000 $.... affraid affraid
avatar
transpirator

Messages : 712
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 56
Localisation : Arcachon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  TOF le Mer 16 Avr 2014 - 21:50

Effectivement ça fait peur.
Mais ce genre de technique me fait penser à ces starlettes de réalité show.
On fait n'importe quoi pour qu'on parle de moi.
Là on pose pas à poil .... on fait pas une sextape, on sort un skeud pour 10 personnes à un prix de taré.
Du coup en lisant çà ... je préfère encore la technique du Boss.
On sort du moyen trop souvent, on claque des reprises quant il faut ... après t'adhères ou pas .. mais si t'adhères ça te coute pas un bras. Par ce qu'en plus t'es pas obligé d'adhérer à tout.
Dans les exemples cités ... tu ne peux adhérer du tout !!! ... en fin le fan de base je parle.
Comme ses soirées VIP que tu découvres dans les mags people ... tu vois les photos mais t'es jamais invité à boire un coup !
Bref tout çà pour dire ... qu'au lieu de trouver des ruses marketing pour nous refourguer des trucs (qui a dit de la merde ?!!!) .... ils devraient s'assoir, réfléchir, composer et nous proposer des trucs BIEN.
On se remettrait peut être à acheter non ?



avatar
TOF
Admin

Messages : 1034
Date d'inscription : 14/06/2011

http://www.lohad.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  sergers2000 le Jeu 17 Avr 2014 - 3:41

Le "Disquaire Day " est la parfaite illustration ,on enfume le camé de musique et il file sa chemise pour avoir un vinyl qu'il pense être l'un des rares à posseder.
On crée l'addiction en limitant l'offre... et comme le collectionneur est une proie facile .
La musique est aussi un commerce ,qu'il nous arrive parfois de partager mais cela demande des efforts... Sad 
avatar
sergers2000

Messages : 464
Date d'inscription : 14/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  calispera le Jeu 17 Avr 2014 - 12:32

Je pense qu'il faut remettre tout ça dans un contexte plus général où tout est prêt à s'écrouler. Toucher aux comportements les plus extrêmes sont les derniers luxes que certains pourront se permettre avant que le système économique actuel ne s'effondre.

Ca va dans le même sens que Bowie qui se fait coter en bourse, que les salaires des plus hauts dirigeants qui ne cessent d'augmenter de façon exponentielle alors que les autres salaires stagnent, que le fait qu'environ 1600 personnes possèdent en richesse autant que plus de 2 milliards des humains les moins riches etc.
On touche les extrêmes dans les téléréalités (certains en meurent à présent), dans l'humour (« on peut tout dire »), dans les manipulations génétiques (cloner son toutou). La liste est longue, ce sont tous les domaines qui sont touchés.

Pour retomber sur terre il faut qu'on se pète d'abord la gueule, et les extrêmes sont les moyens d'y parvenir. Ce ne sont donc que des comportements plutôt rares et provisoires. Ca ne devrait pas durer.

Mais le commerce de l'art lui-même sera remis en question. Je l'avais déjà exprimé ailleurs, c'est la gratuité qui remplacera cela. Pas qu'on niera la valeur des choses, mais on reconnaitra cette valeur  autrement que par de l'argent, et les artistes auront d'autres moyens de subsister que via le commerce.
Oui, utopie, mais pas plus utopique que les extrêmes qui nous choquent finalement. C'est juste une question de choix, et la majorité n'a pas encore choisi la direction, mais les médias montrent à quel point le vent tourne.
Déjà maintenant.

Et ces extrêmes en sont aussi un signe, car ils ont le pouvoir de réveiller les gens qui veulent autre choses, or ces gens-là sont largement, très largement majoritaires. Juste pas encore bien réveillés.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  CC Rider le Jeu 17 Avr 2014 - 14:00

calispera a écrit:
Mais le commerce de l'art lui-même sera remis en question. Je l'avais déjà exprimé ailleurs, c'est la gratuité qui remplacera cela. Pas qu'on niera la valeur des choses, mais on reconnaitra cette valeur  autrement que par de l'argent, et les artistes auront d'autres moyens de subsister que via le commerce.



...Loin des prophétie, des utopies ou des suppositions

http://hopeanddreams.forumactif.com/t2454-une-chanteuse-open-data


avatar
CC Rider

Messages : 6565
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  calispera le Jeu 17 Avr 2014 - 19:44

CC Rider a écrit:...Loin des prophétie, des utopies ou des suppositions

Si tu le dis Wink

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  CC Rider le Jeu 17 Avr 2014 - 19:50

calispera a écrit:
CC Rider a écrit:...Loin des prophétie, des utopies ou des suppositions

Si tu le dis Wink

non c'est elle qui le décrit.

Elle explique très bien sa petite entreprise.
Pragmatique.
avatar
CC Rider

Messages : 6565
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  calispera le Ven 18 Avr 2014 - 11:04

CC Rider a écrit:
calispera a écrit:
CC Rider a écrit:...Loin des prophétie, des utopies ou des suppositions

Si tu le dis Wink

non c'est elle qui le décrit.

Elle explique très bien sa petite entreprise.
Pragmatique.

La remarque ne concerne pas Diane Tell, mais ce que tu étiquettes de prophéties, utopies et suppositions, à savoir : mon propre commentaire; puisque c'est en réponse à celui-ci (tu le cites) que tu fais cet étiquetage.

Diane Tell en exploitant internet à fond, en contournant les faiseurs de profits basés sur le support matériel, exploite mieux le commerce de l'art, mais reste à fond dans la recherche de profit à partir de l'art, donc on reste dans la même mentalité, poussée encore un peu plus loin, tout comme ceux qui vendent leur art sur un seul support à un seul admirateur.
Et cette mentalité est appelée à disparaître, toute pragmatique et efficace qu'elle puisse être.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  CC Rider le Ven 18 Avr 2014 - 12:29

La nature même de l'homme est de vivre, chercher a subvenir a ses besoins, ceux des siens, valoriser son travail, sa création, en faire du commerce et s'enrichir, d'expérience ou de moyens financiers.
S'élever grâce a ça.
Valoriser son savoir et en bénéficier.
Qu'il soit médecin, artiste, boucher, prof ou ce que tu veux.
Oui je trouve ton raisonnement sur la gratuite de l'art et autres tout a fait utopique. Je te l'ai déjà exprimé. Le propos qui consiste a faire de l'artiste data un truc d'un autre âge qui n'aurait pas encore compris le futur que tu décris est hors réalité, tout simplement.
C'est de réalité dont il s'agit. Pas d'idéologie utopique.
Comment vivre de mon talent aujourd'hui, manger ce soir, sous un toit?
Comment faire mleux?

On peut admettre que l'homme ait tord depuis aussi longtemps.
Mais on peut admettre que si l'instinct amène l'homme a raisonner comme cela, c'est que sa nature est bien différente de celle que tu présentes pour lui.

Et cette mentalité est appelée à disparaître, toute pragmatique et efficace qu'elle puisse être.

Ah? Et qui va décider çà?
Appelée par qui? Au nom de quoi?
avatar
CC Rider

Messages : 6565
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  calispera le Ven 18 Avr 2014 - 20:40

CC Rider a écrit:La nature même de l'homme est de vivre, chercher a subvenir a ses besoins, ceux des siens, valoriser son travail, sa création, en faire du commerce et s'enrichir, d'expérience ou de moyens financiers.
S'élever grâce a ça.
Valoriser son savoir et en bénéficier.

Je ne pense pas que tout ça soit plus dans la nature de l'homme que de tuer, violer, voler, exploiter autrui, être cruel, manipuler.

Tous ces comportements sont bien plus le résultat d'une éducation ou de conditionnements et de la maîtrise – ou non - de certaines pulsions; que dans la nature de l'homme, excepté l'idée de survivre en subvenant à ses besoins.
Et dans ce cadre, l'éducation peut aller encore nettement plus loin que là où on en est.

Oui je trouve ton raisonnement sur la gratuite de l'art et autres tout a fait utopique.

Ah, mais là je suis bien d'accord. J'ai moi-même exprimé qu'il s'agissait d'une utopie. Bien que déjà plus tout à fait, puisque certains pratiquent déjà ce que j'ai expliqué (cf. par exemple les creative commons).

Nos réalités d'aujourd'hui ne sont que le résultat d'utopies antérieures. C'est bien parce que certains ont rêvé certains futurs qu'on est arrivé à réaliser aujourd'hui ce qui semblait irréalisable dans le passé. L'utopie est donc nécessaire. Et quand la réalité est condamnée, il vaut parfois mieux s'investir dans l'utopie.

Mais les mots suppositions et prophéties accompagnés d'une illustration moqueuse ont elles un tout autre sens. J'y ai vu du mépris, et je n'apprécie pas recevoir du mépris.

Je te l'ai déjà exprimé. Le propos qui consiste a faire de l'artiste data un truc d'un autre âge qui n'aurait pas encore compris le futur que tu décris est hors réalité, tout simplement.

Mon propos ne l'a pas exprimé ainsi puisque j'ai parlé d'élargir le contexte. Diane Tel n'est pas du tout d'un autre âge, même si je dis que ce qui sous-tend ses initiatives devra disparaître; ce qu'elle fait, au niveau intellectuel du terme, est d'avant-garde.
Mais c'est à un niveau psychologique que ça ne pourra plus durer très longtemps.
Et l'idée n'est pas de la pointer du doigt comme une arriérée. Elle a tout mon respect pour ce qu'elle fait et la manière dont elle le fait, même si je n'approuve pas vraiment. Bien que j'approuve plus ce qu'elle fait que ceux qui impriment un vinyl à un seul exemplaire pour le vendre à un prix prohibitif. Ce que je faisais remarquer c'est que dans les deux cas, on reste dans le registre du profit, et ce registre là est condamné.

De plus, ce que je décris n'a rien du futur. Cela existe déjà un peu partout, mais c'est moins visible que les fracas de la grosse industrie, des amassements de richesses etc.
Cela dit, la force du net étant ce qu'elle est, les mass médias sont de plus en plus obligés de relayer les nouvelles alternatives (basées sur d'autres modes de fonctionnement, dont la gratuité), car sinon ils ne seront plus suivis, puisque ailleurs c'est relayé (médias alternatifs, réseaux sociaux, ...).

C'est de réalité dont il s'agit. Pas d'idéologie utopique.

Si tu parles de preuves scientifiques, alors je m'incline, mais dans ce cas, le sentiment amoureux, ou le contenu des rêves, sont des choses qui sont aussi hors réalité.
La réalité dont je parle est basée sur des choses vécues, observées, pensées, ressenties, comprises intuitivement en partie aussi. Il n'y a donc pas d'arguments, de rhétorique, pas plus qu'on ne peut communiquer à quelqu'un ce qu'est le sentiment amoureux tant qu'on ne le vit pas.
Je veux dire par là que notre compréhension des choses doit parfois s'élargir à ce qui est autre que scientifique ou argumentable. La vie est faite de bien plus.

On peut admettre que l'homme ait tord depuis aussi longtemps.
Mais on peut admettre que si l'instinct amène l'homme a raisonner comme cela, c'est que sa nature est bien différente de celle que tu présentes pour lui.

L'homme est un animal en évolution. Il y eut un temps où il était nomade, où il n'avait pas de feu, pas de langage, pas d'écriture.... Plus il évolue, mieux il gère ses instincts et parvient à utiliser d'autres fonctions cérébrales qui lui donnent des capacités qu'il n'aurait pu imaginer avoir par le passé.
Nous sommes dans le déclin d'une civilisation et la nouvelle civilisation est déjà en germe, et lisible dans certains événements actuels. Le nier ne changera pas le processus en court.

Et cette mentalité est appelée à disparaître, toute pragmatique et efficace qu'elle puisse être.

Ah? Et qui va décider çà?
Appelée par qui? Au nom de quoi?

Personne ne va le décider pour d'autres, mais chacun devra faire un choix dans ce sens à un moment. C'est en fait un ensemble de mini choix qu'on fait petit à petit. Mais comme des millions de gens les font de plus en plus, ça fait vraiment bouger le schmilblik. Si, à moyen terme, pas assez de gens auront fait ces choix, nous seront tous appelés à disparaître. Et ça ce n'est pas utopique du tout, c'est très très lisible, tous les jours dans l'actualité.
Le profit de l'artiste dans ce contexte ne sera probablement plus du tout une de nos préoccupations, mais cela ne fera pas forcément disparaître l'art, sauf s'il n'y a plus personne pour créer.

Côté supposition (contrairement à ce que j'écris ci-dessus), moi je dis que ça se fera dans les 10-15 ans, car j'observe que ces changements sont dans une courbe ascendante.
Il s'agit là bien d'une supposition, mais elle n'est pas basée sur le vide, juste que je n'ai peut-être pas toutes les données en mains pour être si précise, juste je parierais bien que dans ce délai on aura fait un virage de plus de 90° et que dans 20-30 ans on aura viré à 180°.

Cela dit, je ne cherche pas du tout à convaincre. En psychologie les arguments ne fonctionnent pas, c'est un certain type d'expérience qui compte.

Mon propos était juste de dire que les extrêmes actuels dans l'art qui consistent à faire un profit maximum pour ne faire bénéficier quasi personne de l'art qu'on produit, c'est une sorte de dernier sursaut (extrême) de cette mentalité liée au profit égoïste et égocentrique. Et ce genre d'excès, encensés par certains, choquants pour la plupart, ne sont que le signe de l'agonie de la mentalité qui les sous-tend.
Ce sont ces excès qui permettent le réveil, le sursaut de la majorité, pour parvenir à dire : stop-là, maintenant on est allé trop loin.
Et quand on a défini le « trop loin », on commence à réfléchir au  « loin », et on décide de revenir à du plus proche.
Et la gratuité en est une des déclinaisons possibles.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la multiplication des supports, voici LE support

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum