Springsteen et les antidépresseurs ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Brewster le Mer 8 Jan 2014 - 14:00

Dans la bio récente de Carlin, au 2 tiers il est cité, "c'est à partir de là, que Bruce commença les antidépresseurs"...en gros...depuis 10 ans.
J'ai bien lu ?
Rien de mal à çà bien sur, mais bon...

Brewster

Messages : 277
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 48
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  phil le Mer 8 Jan 2014 - 14:15

oui ça m'a surpris un peu aussi
il ferait mieux de tourner au bourgogne et au bordeaux.... Very Happy 

phil

Messages : 2646
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 47
Localisation : 71
Album préféré : The River

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  calispera le Mer 8 Jan 2014 - 14:49

Brewster a écrit:Dans la bio récente de Carlin, au 2 tiers il est cité, "c'est à partir de là, que Bruce commença les antidépresseurs"...en gros...depuis 10 ans.
J'ai bien lu ?
Rien de mal à çà bien sur, mais bon...

Pourrais-tu citer la page pour comprendre un peu mieux le contexte? J'ai lu le livre, mais j'avoue ne pas bien m'en rappeler. J'ai un vague souvenir que ça m'a légèrement interpellée aussi, mais tellement vague....

calispera

Messages : 1214
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Kyle William le Mer 8 Jan 2014 - 14:55

Sur le topic, je sais plus lequel, où on évoquait le côté "clean" finalement pas très rock'n'roll du personnage, je voulais poster un truc sur ce détail. Et puis j'ai oublié.
Il explique même que c'est génial, les anti-dépresseurs. Et que s'il avait su, il en aurait bien pris plus tôt. Il ne faut peut-être pas chercher ailleurs l'explication de sa (sur)production de ces dernières années. En fait, non, il ne produit pas plus, mais il publie beaucoup plus. Finis les outtakes qui s'entassent, finie la rétention, finie l'obsession du contrôle, finie la prise de tête, et place au lâcher-prise ! C'est vrai que c'est bien, ces trucs…


Dernière édition par Kyle William le Mer 8 Jan 2014 - 16:16, édité 1 fois

Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  CC Rider le Mer 8 Jan 2014 - 16:15

Du prozac peut être? Comme Tony S?
J'ai toujours pensé que "Woad" avait été fait sous prozac SmileSmile

CC Rider

Messages : 6225
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Kyle William le Mer 8 Jan 2014 - 16:19

La pochette, c'est certain !

Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Invité le Mer 8 Jan 2014 - 17:40

C'est Bruce mon prozac !!!  Razz 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  JC le Mer 8 Jan 2014 - 18:58

Brewster a écrit:...en gros...depuis 10 ans.

Il était en train d'enregistrer DEVILS AND DUST... faut pas chercher plus loin...  Very Happy 

JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 43
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Fabrice le Mer 8 Jan 2014 - 23:06

Bien que je n'aie pas la moindre idée de la feuille de prescriptions du malade qui nous occupe, il me semble que sa thérapie remonte à beaucoup plus loin que 10 ans. Elle remonte à la fin des années 80 (post TOL), époque où il semble que le malade en question en avait gros sur la patate (le syndrome I am turning into Elvis).

PS : d'une certaine façon, ce petit extrait de l'interview qui sera diffusé vendredi sur E St Radio lie "l'inconfort avec soi-même" et la créativité : https://soundcloud.com/siriusxmmusic/bruce-springsteen-high-hopes-preview

Fabrice
Admin

Messages : 4842
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  calispera le Mer 8 Jan 2014 - 23:45

J'ai lu, ou il l'a dit lui même lors d'une interview (plus probable) qu'il est en thérapie depuis 30 ans (je me demande si ce n'est pas une interview télé américaine ou canadienne de 2010-2011 à la sortie de The Promise).

Logiquement, quand une thérapie marche, l'antidépresseur ne devrait pas être de la partie sur le long terme, sauf gros coup dur, mais de manière passagère alors.
C'est pourquoi je trouve bizarre l'info qu'il puisse en prendre ad vitam (depuis 10 ans d'après le premier message de l'échange). D'une certaine manière, cela ne me parait pas crédible. Sous anti-dépresseur on se laisse nettement plus vivre, car on a l'impression que les choses roulent, mais du coup, on ne fait pas non plus de grands projets, on ne se remet pas en question, on n'a pas de doute, juste on continue son petit bonhomme de chemin. Or le Boss, au niveau où il est, est sans cesse dans les projets de démesure (tournée - album - album - tournée - campagne - plus tout le reste qu'il mène de front), il questionne tout, et doute aussi.
Bref, la thérapie ad vitam, me paraît indispensable quand on est connu comme lui, et c'est vrai que pour une star, il a assez bien les pieds sur terre. Mais l'antidépresseur, ça me paraît plutôt un ragot, ou un malentendu.

L'interview semble intéressante. Mais peut-être ont-ils donné la meilleure minute Wink

calispera

Messages : 1214
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  marcolas le Jeu 9 Jan 2014 - 13:40

La dépression de Springsteen a été évoquée pour la première fois (?) dans la longue interview parue en 2012 dans le New Yorker
http://www.newyorker.com/reporting/2012/07/30/120730fa_fact_remnick?currentPage=all

LOHAD a bien entendu une traduction :
http://lohad.fr/medias/detail_presse.php?id_presse=204

marcolas

Messages : 872
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 37

http://www.cloneweb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Kyle William le Jeu 9 Jan 2014 - 14:46

Il me semble que dans la déjà longue interview parue dans Rolling Stone en 1992, il disait déjà qu'il était en thérapie.
Bref, une psychanalyse tout à fait profitable à 40 ans, qui permet de vaincre sa phobie de l'engagement, et de fonder une famille; et 20 ans plus tard, une petite cure d'antidépresseurs pour attaquer tranquille la dernière partie de sa vie… Springsteen, c'est Mr tout le monde, quoi. Un banlieusard ordinaire. Loin du bobo de la ville qui prend de la coke ou de l'héro, et tout aussi loin du plouc des campagnes qui se soigne au mauvais vin…
(Je caricature évidemment.)

Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Brewster le Ven 10 Jan 2014 - 13:05

Le passage était très court à peine 2 lignes reproduites ici par les précédents messages.
Le livre de Carlin, tout étant fan du boss pour ma part, bien sur, montre bien quand même une constance, la "torture psychopathologique" du garçon, le tout tournant parfois au malaise obsédant qui finit quand même soyons plus distant sur le personnage, par être anti créatif parfois, cf BTR...(pas le titre bien sur, mais la manière de l'enregistrer) bcp de nœuds dans la tête à un moment de sa vie, les plus" créatifs" ne finissent-ils pas tous à l'asile ?..mais lui, après avoir lu ce livre, je me suis dit, mazette, pas facile tous les jours de bosser avec lui, il n'en était pas loin, je comprend aussi qu'il soit tombé dans les "des régulateurs de l'humeur", je lui aurai même conseillé volontiers en lisant certaines pages.
Docteur Brewster.

Brewster

Messages : 277
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 48
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  calispera le Ven 10 Jan 2014 - 22:36

Je me suis rappelé que j'ai acheté le bouquin en ebook pour la version française, et j'ai donc pu faire une recherche sur la phrase en question qui dit ceci :

Peu de temps après la fin de la tournée 'The Rising' en 2003, Bruce avait commencé à prendre des antidépresseurs. En quelques jours, il avait eu l'impression qu'un poids s'était soulevé de ses épaules. "C'était du genre : ''Filez-moi encore de ces trucs, c'est trop bien''", se souvient-il. même s'il n'avait jamais cessé d'être un auteur prolifique, Bruce s'était mis non seulement à composer et enregistrer un tas de nouveaux morceaux, mais aussi à les sortir.

Et de citer tout ce qu'il a publié entre 2005 et 2009 (beaucoup) en plus de 4 tournées mondiales.

Pourtant Bruce sait que cette chimie particulière de son cerveau ne le laissera jamais complètement en paix. "vous arrivez à gérer, vous apprenez, vous évoluez, mais à un moment il faut aussi prendre conscience que c'est les cartes qu'on vous a données au départ, dit-il. Ces choses-là ne sortiront jamais de votre vie. Vous devrez toujours rester vigilant et réaliste à leur sujet.

Le fait de citer l'antidépresseur en parallèle à tout ce qu'il a produit pendant 4 ans, et sans citer qu'il aurait fini par arrêter, incite bien à penser qu'il en prend depuis des années, sorte de fuite en avant. Et pourtant, presque tout le monde dans le monde médical est d'accord pour dire que les antidépresseurs n'aident pas à aller bien sur le long terme. Ils servent à s'en sortir quand on frise le fond du trou et qu'on n'est plus capable de gérer, mais une fois qu'on reprend les rennes en mains, il est important de les arrêter pour résoudre les problèmes plutôt que les laisser en attente et faire comme s'ils n'existaient pas.

Or le problème que vit Springsteen est cité plus haut dans le texte. Je ne vais pas recopier tous les paragraphes, mais ceux qui précèdent les extraits que j'ai recopiés, décrivent purement des trucs traumatiques, mais il est expliqué que c'est inscrit dans l'ADN et donc qu'il faut faire avec. Or cela se soigne, mais ptet ben que le Boss n'a pas eu accès à une thérapie de cet ordre-là. C'est très étonnant à lire. C'est un peu comme s'il avait un muscle froissé, une tendinite, une foulure, ou quelque chose du genre et que, plutôt que de passer par le repos puis la rééducation, il laissait le problème tel quel en vivant comme si de rien n'était, et donc en forçant en permanence, mais en prenant des anti-douleurs pour tenir le coup.
Ce qui implique qu'il n'en guérira jamais et que la situation ne va faire qu'empirer.

Je trouve ça interpelant.

J'ai presque envie de dire, un peu comme Laurent Gerra parlait il y a 20 ans dans une émission de Drucker en avant-soirée (pour ceux qui s'en souviennent) : « Bruce, si tu me lis.... » « il existe des techniques pour « guérir » des traumatismes (quels qu'ils soient).
Contacte-moi, je te filerai un bon thérapeute » Wink

En plus ce sont des thérapies créées aux USA. Bien pratiquées elles marchent du tonnerre.

Enfin bon, peut-être que les fans préfèrent qu'il produise comme un petit fou et qu'il continue à se droguer au prozac Wink

« Bruce, stp, arrête de leur obéir » Wink

calispera

Messages : 1214
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Bobby Jean le Ven 10 Jan 2014 - 22:48

Je comprends mieux : les antidépresseurs annihileraient la lucidité artistique... Smile  car après The Rising, hormis "Devils & Dust" (période durant laquelle, apparemment, Bruce a oublié de prendre son traitement), le reste n'a pas été top.

Bobby Jean

Messages : 765
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Belfort
Album préféré : Born To Run

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  bill horton le Sam 11 Jan 2014 - 16:06

Je crois que c'est David Lynch qui racontait avoir consulté un psy et que celui ci lui avait annoncé en préambule que la thérapie ainsi q'un éventuel traitement pourrait nuire à sa créativité. Lynch se leva, le remercia vivement pour son aide et tourna les talons. Smile 




bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Kyle William le Sam 11 Jan 2014 - 19:18

Ah oui, et il est où, David Lynch, maintenant ?
Kyle William (financé par Novartis)


Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  bill horton le Sam 11 Jan 2014 - 20:12

Kyle William a écrit:Ah oui, et il est où, David Lynch, maintenant ?

Cet entretien date d'avant Twin Peaks, Lost Highway, Mulhollland Drive... Depuis il a fini par se décider à suivre une thérapie.
Et, aujourd'hui, David Lynch fait des disques (pas forcément pire que WOAD ceci dit clown )





bill horton

Messages : 4372
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : halfway to heaven and just a mile outta hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Kyle William le Dim 12 Jan 2014 - 10:13


J'en ai lu des vacheries sur WOAD, mais là c'est une des pires; chapeau.
sinon je plaisantais bien sûr.
Difficile de comparer Springsteen et Lynch que ce soit sur un plan artistique ou "thérapeutique"… Ils n'utilisent vraiment pas la même partie de leurs cerveaux ou de leurs inconscients pour travailler.
Par contre, la similitude du parcours avec Terrence Mallick est assez troublante; lui aussi est sorti d'une phase de rétention qui a duré près de 30 ans, et aujourd'hui, multiplie les sorties (et les références bibliques dans ses textes). Et lui aussi reçoit des réactions mitigées d'adeptes qui préféraient avant, quand il publiait moins.
Alors, thérapie ? Anti-dépresseurs ? Urgence du temps qui passe ? Auto-complaisance ? Lâcher-prise salutaire ?


Kyle William

Messages : 910
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  papi le Dim 12 Jan 2014 - 20:30

Je ne suis pas convaincu que les antidépresseurs soient la cause de l'accélération des sorties de disques, c'est aussi je pense lié à d'autres facteurs beaucoup plus important comme le fait que tous les produits culturels sont très vite obsolètes. Springsteen risquait juste d'être encore plus has been s'il n'avait pas fait l'effort d'occuper le terrain. Quand à son inspiration elle est partie en deux temps pour moi et bien avant la prise de médocs. Une fois partiellement après Nebraska et une fois plus définitive semble-t-il après TGOTJ. Depuis lors il ressasse des thèmes qu'il maîtrise et s'aventure là où il n'est finalement pas très bon. Peut-être que les antidépresseurs ont eu un effet sur cet aspect aventureux de plus en plus présent depuis les réinterprétations du DD Tour.

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  jamestwest64 le Lun 13 Jan 2014 - 9:04

papi a écrit:Je ne suis pas convaincu que les antidépresseurs soient la cause de l'accélération des sorties de disques, c'est aussi je pense lié à d'autres facteurs beaucoup plus important comme le fait que tous les produits culturels sont très vite obsolètes. Springsteen risquait juste d'être encore plus has been s'il n'avait pas fait l'effort d'occuper le terrain. Quand à son inspiration elle est partie en deux temps pour moi et bien avant la prise de médocs. Une fois partiellement après Nebraska et une fois plus définitive semble-t-il après TGOTJ. Depuis lors il ressasse des thèmes qu'il maîtrise et s'aventure là où il n'est finalement pas très bon. Peut-être que les antidépresseurs ont eu un effet sur cet aspect aventureux de plus en plus présent depuis les réinterprétations du DD Tour.

Je suis assez d'accord avec toi sur l'ensemble Papi, notamment sur le plan marketing qui le pousse a être présent sur tous les terrains pour ne pas disparaître. Quand je dis disparaître, c'est bien entendu tout relatif. Disons, ne plus avoir les moyens de monter des tournées tentaculaires  et génératrices d'un bon paquet de dollars...pour beaucoup de gens en plus de lui. Plus que les ventes de disques en tous les cas.

Par contre j'ai bon espoir qu'en prenant de la bouteille il accepte d'être totalement "has been", qu'il laisse tomber toutes ces (récentes) fioritures musicales ou people et qu'il revienne à ses "fondamentaux" (comme on dit en rugby), la musique qu'il a aimée gamin et qui l'a poussée à prendre la guitare par la suite. Un peu comme l'a fait Dylan après une décennie de page blanche dans les 80's, il a retrouvé sa plume en revisitant la musique de sa jeunesse, celle des années 50 et a pondu ces 10 dernières années des pépites parfois à la hauteur de ses meilleurs albums estampillés intouchables. C'est pas commercial, c'est âpre, c'est martien pour tout responsable marketing d'une quelconque maison de disques actuelle et le paradoxe c'est que c'est même plus "has been" , c'est intemporel.  
J'aimerai bien que  Springsteen "termine" comme ça sa monumentale carrière. Peut être une autre tournée solo déclencherait-elle de belles choses ?

jamestwest64

Messages : 478
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 46
Album préféré : Born To Run

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Invité le Lun 13 Jan 2014 - 9:13

jamestwest64 a écrit:

Par contre j'ai bon espoir qu'en prenant de la bouteille il accepte d'être totalement "has been", qu'il laisse tomber toutes ces (récentes) fioritures musicales ou people et qu'il revienne à ses "fondamentaux" (comme on dit en rugby), la musique qu'il a aimée gamin et qui l'a poussée à prendre la guitare par la suite. Un peu comme l'a fait Dylan après une décennie de page blanche dans les 80's, il a retrouvé sa plume en revisitant la musique de sa jeunesse, celle des années 50 et a pondu ces 10 dernières années des pépites parfois à la hauteur de ses meilleurs albums estampillés intouchables. C'est pas commercial, c'est âpre, c'est martien pour tout responsable marketing d'une quelconque maison de disques actuelle et le paradoxe c'est que c'est même plus "has been" , c'est intemporel.  
J'aimerai bien que  Springsteen "termine" comme ça sa monumentale carrière. Peut être une autre tournée solo déclencherait-elle de belles choses ?

Tu as parfaitement résumé ma pensée à l'écoute de HH hier...  Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  papi le Lun 13 Jan 2014 - 9:38

jamestwest64 a écrit:
papi a écrit:Je ne suis pas convaincu que les antidépresseurs soient la cause de l'accélération des sorties de disques, c'est aussi je pense lié à d'autres facteurs beaucoup plus important comme le fait que tous les produits culturels sont très vite obsolètes. Springsteen risquait juste d'être encore plus has been s'il n'avait pas fait l'effort d'occuper le terrain. Quand à son inspiration elle est partie en deux temps pour moi et bien avant la prise de médocs. Une fois partiellement après Nebraska et une fois plus définitive semble-t-il après TGOTJ. Depuis lors il ressasse des thèmes qu'il maîtrise et s'aventure là où il n'est finalement pas très bon. Peut-être que les antidépresseurs ont eu un effet sur cet aspect aventureux de plus en plus présent depuis les réinterprétations du DD Tour.

Je suis assez d'accord avec toi sur l'ensemble Papi, notamment sur le plan marketing qui le pousse a être présent sur tous les terrains pour ne pas disparaître. Quand je dis disparaître, c'est bien entendu tout relatif. Disons, ne plus avoir les moyens de monter des tournées tentaculaires  et génératrices d'un bon paquet de dollars...pour beaucoup de gens en plus de lui. Plus que les ventes de disques en tous les cas.

Par contre j'ai bon espoir qu'en prenant de la bouteille il accepte d'être totalement "has been", qu'il laisse tomber toutes ces (récentes) fioritures musicales ou people et qu'il revienne à ses "fondamentaux" (comme on dit en rugby), la musique qu'il a aimée gamin et qui l'a poussée à prendre la guitare par la suite. Un peu comme l'a fait Dylan après une décennie de page blanche dans les 80's, il a retrouvé sa plume en revisitant la musique de sa jeunesse, celle des années 50 et a pondu ces 10 dernières années des pépites parfois à la hauteur de ses meilleurs albums estampillés intouchables. C'est pas commercial, c'est âpre, c'est martien pour tout responsable marketing d'une quelconque maison de disques actuelle et le paradoxe c'est que c'est même plus "has been" , c'est intemporel.  
J'aimerai bien que  Springsteen "termine" comme ça sa monumentale carrière. Peut être une autre tournée solo déclencherait-elle de belles choses ?
mon cher Robert  Wink  je ne suis pas sûr qu'il perçoive la "fin" de sa carrière comme Dylan, qui après une longue traversée du désert c'est effectivement remis sur les rails à partir du milieu des années 90. D'après ce qu'il nous dit Springsteen pense avoir fait sa traversée du désert durant les années 90 et avoir trouvé une nouvelle voie et un nouveau son pour le E street band depuis The Rising. ce qui va sans doute arriver, et qui arrive déjà en fait depuis un moment c'est une alternance entre projet E street nouveau son, nouvelle configuration, projets solos dans toute sortes de directions et travail sur les archives. La question qui reste peut-être en suspend c'est: fera-t-il toujours appel au E street Band s'il ne tourne plus Question 

papi

Messages : 1379
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 49
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  jamestwest64 le Lun 13 Jan 2014 - 15:02

papi a écrit: La question qui reste peut-être en suspend c'est: fera-t-il toujours appel au E street Band s'il ne tourne plus Question 

Zat is a very good question effectivement!   
De toute façon, si tel est le cas, ça ne sera plus le E Street band de papa, mais plutôt le gloubi-boulga ('tain, décidément entre mes références à des séries TV kitch et ça, pas sûr que les forumeurs de moins de 25 ans comprennent tout  , bref ... ) de groupe actuel qu'on peut voir sur scène avec invités solistes, cuivres, fanfares, cornemuses, percus et programmation fairlight ... j' exagère à peine ...
Pas sûr par contre, à moins que gros besoin de liquidités, les "old" members du genre Steve continuent longtemps ces grandes kermesses Rock&Rollesques, sur scène comme en studio. Je n'ai évidemment aucun argument fondé pour avancer cela, mais sur un autre topic on parlait de la captation de BITUSA vendue avec HH et du fait que le E Street band était donc capable de bien s'emmerder pendant un concert, la preuve en image. Sans faire trop dans le  hors sujet, je regarde souvent le dvd "Blood brothers" qui relate les "retrouvailles" studio de la fine équipe. Ils prennent un pied monstre et il y a une certaine magie qui émane de ces sessions. Chacun explique, à sa façon, mais la plupart du temps très directement, la souffrance de la rupture, non seulement avec Springsteen, mais aussi avec cette musique avec laquelle ils ont grandi. Max confie même avoir penser ne plus jamais pouvoir jouer ce genre de musique. C'est assez poignant et on comprend mieux pourquoi la tournée 99 a été aussi exceptionnelle. Tout cela pour dire, que travailler, jouer, avec Springsteen leur a beaucoup manqué (financièrement aussi - dixit Steve  Very Happy ) mais la musique qui va avec aussi. Pas sûr que s'ils ne s'y retrouvent pas musicalement parlant, je parle toujours des vieux de la vieille, ils viennent juste en studio pour cautionner la marque "E Street" ... D'ailleurs, HH et c'était déjà le cas sur WB, aurait pu être enregistré avec n'importe quel groupe de studio ....Quelle est la valeur musicale ajoutée du E Street Band sur ces 2 albums par exemple ? par contre la "marque" n'a jamais été aussi forte et mise en valeur d'ailleurs...

jamestwest64

Messages : 478
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 46
Album préféré : Born To Run

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Fabrice le Lun 13 Jan 2014 - 16:06

Peut-être que les retrouvailles de 95 n'étaient pas si heureuses que le documentaire le laisse croire. Il semble que la chose fut plus tendue que joyeuse. Il a fallu un peu plus de temps et de baume au cœur pour que les blessures deviennent des cicatrices.

Pour le reste, certaines sessions de High Hopes sont les premières qui réunissaient tout le groupe depuis celle de 1995 justement. Dans l'intervalle, les participations des musiciens du ESB se faisaient par petits groupes ou individuellement (à l'exception des Seeger Sessions, mais là ce n'est pas le ESB).

Fabrice
Admin

Messages : 4842
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Springsteen et les antidépresseurs ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum