enfin ! on n'y croyait plus...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  Bernard le Ven 9 Aoû 2013 - 1:58

JC a écrit:
Hanx a écrit:Sinon, pour ceux et celles (comme moi) qui ne comptent pas acheter la revue pour un article, z'auriez pas un quelconque lien pour lire ce dernier ?

Ou alors un scan, pour les possesseurs de ce numero. A votre bon coeur !Very Happy 
J'allais le faire mais comme ton album préféré c'est HUMAN TOUCH...Very Happy 
Moi mon album prefere si tu veux c'est le meme que le tien.

Avec tous mes remerciements.Very Happy 
avatar
Bernard

Messages : 163
Date d'inscription : 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  papi le Mer 21 Aoû 2013 - 8:56

Bel article c'est sûr mais pourquoi doit-on toujours en passer par le point de vue des fans, même éclairé, même professionnel cela reste un point de vue de fan. N'y-a-t'il personne qui ait quelque chose à dire sur Springsteen en dehors de cela:?: 
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Scan du R&F

Message  benjimagne le Dim 25 Aoû 2013 - 10:12

Un petit cadeau pour ceux qui n'ont pas le R&F en question:





avatar
benjimagne

Messages : 397
Date d'inscription : 25/11/2011
Album préféré : Live 75/85

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  CC Rider le Dim 25 Aoû 2013 - 13:21

benjimagne a écrit:Un petit cadeau pour ceux qui n'ont pas le R&F en question:
...et que ceux ou celles qui se plaignent que la presse, rock ou non, ne vende plus, se disent que le cadeau en question n'en est pas forcément un.   
avatar
CC Rider

Messages : 6564
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  Tophenko le Dim 25 Aoû 2013 - 15:40

CC Rider a écrit:
benjimagne a écrit:Un petit cadeau pour ceux qui n'ont pas le R&F en question:
...et que ceux ou celles qui se plaignent que la presse, rock ou non, ne vende plus, se disent que le cadeau en question n'en est pas forcément un.   
Certes, mais celui-ci n'étant plus en kiosque, c'est un moindre mal...
Juste une petite session de rattrapage.
Et un bon article peut parfois convaincre de nouveaux lecteurs. Wink 
avatar
Tophenko

Messages : 672
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  CC Rider le Dim 25 Aoû 2013 - 15:57

Certes oui Tophenko, mais relis plus tôt dans le sujet, et tu verras que la demande de scan date du moment où le journal se trouvait encore en kiosque. 

Je mets juste cela en parallèle avec le fait de lire çi ou là de fortes complaintes sur l'absence de presse rock par chez nous.
Rien de moral là dedans de ma part, juste le fait de souligner nos incohérences et le fait que nous sommes acteurs de nos propres pertes.
R&F est ce qu'il est, mais au moins, il n'est pas juste et simplement un journal de traductions d'articles US ou Anglais.
Avec de faibles moyens ces gens là continuent de parler de leur passion, qu'on aime ou qu'on aime pas leur passions d'ailleurs.
avatar
CC Rider

Messages : 6564
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  calispera le Dim 25 Aoû 2013 - 17:00

CC Rider a écrit:Certes oui Tophenko, mais relis plus tôt dans le sujet, et tu verras que la demande de scan date du moment où le journal se trouvait encore en kiosque. 

Je mets juste cela en parallèle avec le fait de lire çi ou là de fortes complaintes sur l'absence de presse rock par chez nous.
Rien de moral là dedans de ma part, juste le fait de souligner nos incohérences et le fait que nous sommes acteurs de nos propres pertes.
R&F est ce qu'il est, mais au moins, il n'est pas juste et simplement un journal de traductions d'articles US ou Anglais.
Avec de faibles moyens ces gens là continuent de parler de leur passion, qu'on aime ou qu'on aime pas leur passions d'ailleurs.
Je suis assez d'accord avec Tophenko. Et même si certains ont demandé l'article juste après sa sortie, on ne peut pas forcément parler de "nos" incohérences, puisque nous sommes des centaines sur le forum et que les désirs des uns ne sont pas forcément ceux des autres, et que la réponse donnée maintenant, n'est pas forcément la réponse aux demandes exprimées lors de la sortie de l'article.

De plus, comme l'info existe à présent de manière gratuite sur le net, faite par des bénévoles (les forums par exemple), il est vrai que la presse écrite fait déjà moins sens. C'est triste pour les gens consciencieux qui sont du métier, je le conçois bien. Cependant j'ose espérer que si "l'information" , dans un futur pas trop éloigné, pourra être considérée comme un bien commun, tout comme l'art d'ailleurs, nous sommes en train de nous diriger  doucement vers une gratuité de tous ces biens communs; ce qui en évacuera tous les aspects liés à la recherche de profit.

Pour ce qui est de l'article, j'ai vraiment apprécié le lire - Merci Benjimagne! - et ça m'a fait du bien en plus, surtout qu'il enfonce le clou sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur, et que CC Rider raille à chaque occasion Wink

Pas grave, on en reparlera le jour où quelqu'un amènera un générateur de nombres aléatoires (RNG -  Random Number Generator) ) sur un stade du concert du Boss, et le laissera tourner 15 jours avant, 15 jours après, et bien sûr pendant le montage de la scène, les répèt, la balance, le préshow, le remplissage du stade, le concert, le vidage du stade, le démontage de la scène.

En fait, il en faudrait 4 : un sur scène, un dans le pit, un autre quelque part loin de la scène à l'intérieur du stade, et juste hors du stade.

Je serais curieuse d'en voir le résultat, presque sûre qu'il y aurait des surprises.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  CC Rider le Dim 25 Aoû 2013 - 17:45

calispera a écrit:
De plus, comme l'info existe à présent de manière gratuite sur le net, faite par des bénévoles (les forums par exemple), il est vrai que la presse écrite fait déjà moins sens. C'est triste pour les gens consciencieux qui sont du métier, je le conçois bien.
je suppose que tu plaisantes en comparant les infos balancées par des bénévoles, souvent non vérifiées d'ailleurs, et le fait d'avoir des infos fournies par des personnes dont c'est le métier d'informer les gens?



surtout qu'il enfonce le clou sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur, et que CC Rider raille à chaque occasion
Je raille moi?

Ou çà? Suspect 
avatar
CC Rider

Messages : 6564
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  Marc le Dim 25 Aoû 2013 - 18:06

CC Rider a écrit:Je raille moi?

Ou çà? Suspect 
CC, veux-tu qu'en tant que modo je me charge de l'enlèvement du "CC raille" Question  Very Happy  Very Happy 
avatar
Marc
Admin

Messages : 5328
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  Tophenko le Dim 25 Aoû 2013 - 21:58

CC Rider a écrit:
R&F est ce qu'il est, mais au moins, il n'est pas juste et simplement un journal de traductions d'articles US ou Anglais.
Avec de faibles moyens ces gens là continuent de parler de leur passion, qu'on aime ou qu'on aime pas leur passions d'ailleurs.
Tout à fait, même si je ne suis pas toujours (loin de là) d'accord avec leurs parti-pris,ou leurs points de vue, il y a quelques plumes qui écrivent encore parfois dans ce canard (par exemple, depuis quelques temps, les portraits de bluesmen de Christian Casoni sont pas mals) et beaucoup de passionnés.
Tant qu'ils ne nous recollent pas le prochain "Naast" (vous vous en souvenez, vous?), Pleymo ou BB Brunes en une...
Je préférerais encore une 257 ème couv avec Iggy Pop ou la 135ème des Red Hot (quoique là, non, faut ptêt pas exagérer...).

Mais contrairement à Calispera, plus généralement, je ne pense pas que la gratuité de la presse soit la solution (il suffit de voir le niveau de 20 minutes, ou de Direct matin pour en douter).
avatar
Tophenko

Messages : 672
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  peter pan le Lun 26 Aoû 2013 - 7:28

[quote="Tophenko"]
CC Rider a écrit:

Tant qu'ils ne nous recollent pas le prochain "Naast" (vous vous en souvenez, vous?), Pleymo ou BB Brunes en une...
Je préférerais encore une 257 ème couv avec Iggy Pop ou la 135ème des Red Hot (quoique là, non, faut ptêt pas exagérer...).

J aime les vieux chênes , mais il faut laisser la place aux jeunes pousses de temps en temps.
Pour les BB brunes, c est ton droit de pas aimer et/ou de ne pas reconnaitre leur succès public.Mais absolument rien de choquant a ce qu ils aient la couv de Rock & FOLK.
Tu vas me retorquer que tu connais 100 autres groupes qui meritent la une du canard.Et après, on fera un debat sans fin.
Il existe plein de fanzine sympa en france , + underground(rock hardi, presto...)
C est plus discutable pour les NAAST(je crois que leur ventes de disques sont ridicules), mais un conseil , fonce écouter leur unique album.
C est garage, et la diction de Gustav me fait penser aux albums solos de Gilles TANDY.
PLEYMO, ce st plutot metal et je connais pas.
Tout ca pour dire, que , on ne peu tpas être 100% d accord avec un canard, mais je trouve R&F, s en tire plutot pas mal.
ET pour ce qui est de scanner les articles sur le web je rejoins l ami CC RIDER, ca me choque , je vous le cache pas(tout comme je ne telecharge pas de musique ou de films illegallement).

peter pan

Messages : 2195
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 39
Localisation : calais
Album préféré : Born In The USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  Tophenko le Lun 26 Aoû 2013 - 8:25

peter pan a écrit:
Tout ca pour dire, que , on ne peut pas être 100% d accord avec un canard, mais je trouve R&F, s en tire plutot pas mal.
Là, je suis 100% d'accord. Wink 
Même si je pense qu'au vu de l'affluence aux concerts, il y a de la place pour au moins 3-4 canards en France.
Dommage qu'un autre mensuel ne puisse s'installer durablement. Les monopoles, même involontaires, à terme, ça nécrose.

Mais dans 10 ans, tout ça aura sûrement beaucoup changé. Peut-être (sans doute) que l'avenir des chroniques et critiques musicales se fera sur le web.
avatar
Tophenko

Messages : 672
Date d'inscription : 15/06/2011

http://tophenko.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  benjimagne le Lun 26 Aoû 2013 - 11:37

Je ne pensais pas déchaîner autant de passion autour de cette publication. L'objectif premier était de permettre aux personnes n'ayant pas le magazine à disposition de pouvoir le lire.
J'ai acheté R&F pour la première fois pour lire cet unique article. Je comprends que l'on ne veuille/puisse pas payer 5.70€ pour lire un seul article de 6 pages. Ou bien de payer le même prix une version "numérique" alors que le coût de mise en ligne est ridicule comparé au coût d’impression. Tout comme je n'achète pas un CD parce que j'aime une chanson. Je n'achète en général pas un magazine pour un article.

Je conçois que l'on veuille défendre la presse papier et je comprends parfaitement que l'on pense que nous sommes globalement les acteurs de notre perte. Malheureusement celle-ci se joue à un bien autre niveau que la presse.

La place de la presse papier à largement diminué ces dernières années. Le journal télévisé et ensuite Internet sont les premiers responsables. La manière de consommer des consommateurs à évolué avec les nouveaux outils de consommation de l'information.

Je défis quiconque, ayant un accès internet de se contenter de lire la presse écrite et ne jamais regarder une seule information sur internet!
Or, cette manière de consommer l'information va également à l'encontre de la presse papier.


Plus globalement, la mise à disposition de contenus sur internet quel qu’ils soient permet selon moi de faire connaitre un produit avant tout. Cela à souvent des effets bénéfiques. Je prends pour exemple des séries dont le téléchargement illégal permet d'atteindre un plus grand nombre de spectateurs et se répercute par l'explosion des ventes physiques:
http://www.numerama.com/magazine/25219-le-piratage-sert-la-promotion-selon-l-un-des-realisateurs-de-game-of-thrones.html

Les personnes qui téléchargent le plus découvrent plus de films, de musiques et cela se répercute globalement par des ventes physiques ( CD, DVD, Places de concert ).
Je fais partie des personnes qui téléchargent beaucoup. Je vois par conséquent une multitude d’œuvres que je ne pourrais pas voir en me limitant aux diffusions télé ( Avez-vous compté le nombre de films diffusé par semaines sur l'ensemble de la TNT? De plus se sont globalement les mêmes tous les ans).
Je souhaite également pouvoir tester avant de dépenser (10€ pour un CD ou 15€ un DVD). Combien de personnes achètent un film sans l'avoir préalablement vu?
Je vois donc des films que je n'aurais de toute façon pas été voir au cinéma (à 10€ la place il faut sélectionner ) et que l'offre TNT ne me permet pas de voir. En conséquence, j'achète les support physiques quand j'apprécie ce que je découvre. Les personnes qui télécharge sont ainsi souvent celles qui achètent également le plus.

En attendant, le téléchargement illégal perdure et parallèlement le cinéma fait une année record en 2012 par exemple.
http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/L-annee-2012-est-la-plus-rentable-jamais-vue-au-box-office-americain-3616136

Le gros problème réside dans le manque d'offres légales qui ne prennent pas les consommateurs pour des pigeons. Pour la musique, acheter 0.99€ soit1 € une chanson en version MP3 (version de qualité bien inférieure à un CD (http://www.slate.fr/story/4359/pourquoi-le-son-mp3-est-si-m%C3%A9diocre)  et que l'on ne possède pas (http://www.telerama.fr/musique/en-2013-on-n-est-toujours-pas-proprietaire-de-ses-mp3-achetes-en-ligne,95613.php ) est une aberration. Si l'on rajoute à cela le DRM...
De plus, la majorité des recettes ne reviennent pas aux artistes mais aux maisons de disques...

Des solutions commencent à voir le jours outre-atlantique (netflix), mais peinent à arriver en France malheureusement.

Chacun possède des sensibilités différentes sur ces questions et je les comprends. La consommation intelligente peut cependant prendre beaucoup de formes et c'est à nous d'éviter d'être pris pour des pigeons.
avatar
benjimagne

Messages : 397
Date d'inscription : 25/11/2011
Album préféré : Live 75/85

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  calispera le Lun 26 Aoû 2013 - 19:31

Benjimagne,


Je partage en grande partie ton point de vue, mais j'ai été interpellée par la dernière phrase :

benjimagne a écrit:La consommation intelligente peut cependant prendre beaucoup de formes et c'est à nous d'éviter d'être pris pour des pigeons.
En fait, pour moi, la consommation n'est jamais intelligente Wink

Mon point de vue n'est pas à ce point radical. Mais disons que pour moi "consommer", ne devrait pas être considéré, ni comme normal, ni comme bon, ni comme sain, etc. (excepté pour manger, se loger etc. - et je sais bien que les limites entre l'utile et le superflu sont différentes pour chacun).

Et dans le même cadre, l'information considérée comme objet de consommation, tout comme la musique, ça me heurte. Même si je suis bien obligée d'accepter que dans nos pays c'est bien comme cela que ça fonctionne pour le moment (mais je fais le pari que ça ne va plus durer si longtemps que ça).

Devoir payer 5,70 pour un article de 6 pages, ça ne fait pas sens, ce n'est pas éthique, c'est du gaspillage de papier et d'énergie, etc.

Je ne suis pas en train de vouloir prôner l'illégalité pour autant. Je pense qu'il faut plus s'investir dans les alternatives qui ne dépendent pas de ces lois. Ce forum en est une. Il respecte la loi, tout en proposant des tas de choses qui sont libres de circulation.

Ton dernier message, bénévole, est gratuit, documenté, informatif et n'a pas consommé autant d'énergie et de papier. Et c'est un style d'information que les mass médias auront, sauf exception, tendance à ignorer, car leur priorité est plus de faire de l'argent (pour survivre je le conçois bien) que d'informer - ce qui implique de ne surtout pas remettre en question les modes de distribution de l'information que nous avons actuellement.

Je remarque tout de même, que vu le succès des médias alternatifs du net (mediapart, slate, rue89, wikipedia, etc.), les mass medias se voient de plus en plus obligés d'y faire référence  et de choisir de publier des informations qui en proviennent, pour ne pas perdre leur audience; preuve que les choses sont en train de changer.

Et je trouve que ça améliore pas mal la qualité de l'info (c'est en très forte augmentation ces derniers mois), car quand le choix de l'info n'est plus lié directement à la pub qui la précède ou la suit, mais plus à l'intérêt du lecteur/auditeur qui risque d'aller voir ailleurs où c'est mieux, le contenu de l'info permet soudain de découvrir plein de failles du système en place et, en parallèle, plein d'initiatives alternatives qui risquent bien de peupler notre réalité à tous de demain.

Ok, je me suis éloignée du sujet, mais ça répond tout de mêmes aux derniers messages de l'échange.

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

@

Message  Invité le Lun 26 Aoû 2013 - 21:03

@


Dernière édition par theo le Mar 17 Sep 2013 - 15:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  calispera le Mar 27 Aoû 2013 - 0:43

Oulalah, Théo, t'es bien remonté Wink

Quand tu écris :
Ces trois sites ont trois grands points communs.
- Ils n'ont rien d'alternatif (en quoi d'ailleurs) en ce qu'ils offrent exactement la même matière que ce qui existait jusque là (de la presse payante).
En partie oui, mais ils ne seraient pas tout le temps cités par les mass médias s'ils n'offraient que ça.

Les pages suivantes en disent plus long sur cet aspect alternatif.
http://www.cairn.info/revue-projet-2011-1-page-4.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mediapart

Le net n'est peut-être pas gratuit, mais la proportion du coût pour publier sur le net des centaines d'articles, est peanuts par rapport à celle de publier un journal ou magazine.

J'ai moi-même un site où je peux publier des centaines de pages, et ça me coûte environ 100 euros l'an pour l'hébergement et le nom de domaine (+ mon pc, qui me sert d'abord à d'autres choses, et l'électricité, ah, et j'oubliais, la connexion internet pour publier qui me prend quelques dizaines de minutes par an : peanuts encore une fois).

Un forum c'est un zinc de bistrot.
Et ce n'est pas péjoratif dans ma bouche. Un forum, depuis la Grèce antique jusqu'à Aceboard, c'est un lieu d'échange où tous les points de vue et avis se confrontent. Gratuitement ou en payant (ne serait-ce que son abonnement au net, par exemple).
Ca peut être ça, mais ça peut être autre chose aussi. Et ce serait insulter les gens du forum de LOHAD qui ont construit son contenu que de limiter le contenu du forum à ça, puisqu'il en est sorti toute une série d'infos et de données consultables sur le site LOHAD.fr . J'ignore si le site a été à la base créé par quelqu'un avant l'existence du forum. Ce que je sais c'est qu'une partie de son contenu provient de divers membres du forum.
Mais le forum lui-même contient énormément d'infos que les gens s'échangent à propos des albums, des concerts, d'autres événements. Et c'est sans compter les compte-rendus, critiques, de concerts ou autres, qui valent bien pas mal d'articles publiés dans des magazines rentables.
Et les échanges de points de vue sont plutôt même rares sur le forum. Excepté sur l'échange « c'est quoi cette liste » Wink

En ce qui concerne la presse, personne n'oblige de s'informer via elle. L'information est accessible en dehors aussi. Des tonnes d'associations regroupant tous les domaines possibles et imaginables émettent des publications en tous genres (bulletins d'info, forums, sites internet, mailing lists, .....). L'actualité des JT ou grands journaux n'est qu'une manière assez standardisée de connaître l'info du monde, du pays, de la région, au quotidien. Chacun peut, par exemple, choisir de s'informer auprès des associations de son choix, et se contenter de lire les titres des dépêches pour l'info au jour le jour.

En ce qui concerne l'utilisation des données pour la pub. Chacun est libre de fonctionner à la pub ou pas. Pour ma part, je n'achète qu'exceptionnellement des produits qui ont fait l'objet de pub. Et j'ai plutôt tendance à refuser les marques dont la pub est arrivée jusqu'à mes yeux ou mes oreilles (affichage, spot, encart). Ok, c'est extrême, mais je ne vis, et de loin, pourtant pas en autarcie.
Le jour où une partie importante de la population adhérera à ce mode de fonctionnement, cela remettra sérieusement en question le réflexe : « payé par la pub »

Alors oui, chercher et diffuser l'information a un coût. Mais il n'est pas nécessaire que ce coût soit de l'ordre de milliards. Ce coût peut se limiter à de l'énergie humaine, l'énergie des ordinateurs qui envoient l'info, et parfois un peu d'administration qui va avec.
Internet permet de diffuser de l'info locale de manière internationale. Les printemps arabes ont bien montré comment l'info circulait super rapidement et efficacement, et ils n'ont pas attendu l'arrivée de journalistes pour le faire. Une part de plus en plus importante de gens ont accès à internet dans le monde, et sont capables de diffuser de l'info. Si les mentalités continuent à évoluer comme c'est parti, dans les années (au pire dans les décennies) qui viennent, ce seront les citoyens eux-mêmes qui, de plus en plus, feront l'info, la trieront, la diffuseront, la contrôleront, sur un modèle web, avec beaucoup moins d'organisation et d'hiéarchisation que n'en exigent les organes de presse (cf. le modèle wikipedia mais en version actualité).

Les médias alternatifs sont déjà dans ce registre puisqu'il y a participation active des lecteurs, qui pour certains sont auteurs d'articles; mais ils centralisent encore, et c'est cela qui coûte.

Ce qui est évitable ce n'est pas tant le coût, c'est le coût exorbitant exigé par l'appât du profit.

Il reste alors la question de la profession de journaliste. Difficile de se faire une idée. Des non journalistes font des articles excellents, et une part de journalistes, trop importante à mon goût, nous donnent vraiment n'importe quoi à lire (infos déformées, manipulées, tronquées, inventées même parfois, infos souvent démenties, ragots, provoc) on s'en passerait bien. A vrai dire, je m'en passe en grande partie (pas de télé, pas de radio, pas de journaux).


calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  benjimagne le Mar 27 Aoû 2013 - 7:09

theo a écrit:
De quoi vivent (si on ne se limite qu'au thème de la presse et de l'information) les sites qui diffusent de l'info (aussi bien les journaux qui déclinent leurs infos sur le net en plus du papier, les sites de critiques, chroniques ou les forums qui permettent d'échanger) ?

De quoi vit Slate (par ailleurs propriété du Washington Post et il y a quelques années lancé en France avec un capital de plusieurs millions de francs) ?
Comment payent-ils leurs salariés ?
Pourquoi communiquent-ils envers leurs propriétaires en partant du nombre de clics sur les publicités, si tout est gratuit ?
De quoi vit Rue89 ?
De la gratuité ?
Non.
De leur indépendance et d'eau fraîche ?
Non.
Ils appartiennent suite à rachat il y a un ou deux ans de mémoires par le groupe du Nouvel Obs.
Liens sponsorisés.
Ils vivent de la pub.
Comme TF1.
Ou Canal +.
Ou...
De quoi vit Mediapart ?
Du bénévolat ?
Non.
Des abonnements qu'ils vendent.
Gratuit ?
Non.

Les sites qui diffusent l'info ne vive effectivement pas de la gratuité. L'information a bien un coût. La Pub leur fourni la majorité de leur revenu. Ils vivent donc de la vente d'espace publicitaire et l'importance de leurs revenus publicitaires varie en fonction du nombre de visiteurs. Ils vendent donc des espaces publicitaire en contrepartie d'une visibilité de ces mêmes pub.
La différence dans se modèle économique vient donc du fait que le lecteur ne va pas payer directement une somme en euros pour avoir accès à l'information.
Je pense qu'il faut mettre de côté le coût de l'accès à internet que nous considérons comme condition sine qua non. On paye la possibilité d'accès à des contenus. Les diffuseurs de contenus (sites d'info, etc) ne perçoivent pas, à ma connaissance, de revenu de la part des fournisseurs d'accès internet.

La plus grande astuce d'internet est donc de faire croire à la gratuité (pour le consommateur) des contenus (boites mail en ligne, informations, etc). En réalité, c'est que nous devenons le produit.
avatar
benjimagne

Messages : 397
Date d'inscription : 25/11/2011
Album préféré : Live 75/85

Revenir en haut Aller en bas

@

Message  Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 7:14

@


Dernière édition par theo le Mar 17 Sep 2013 - 15:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ca coûte peanuts...

Message  Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 8:47

...donc ça coûte quelque chose.
Je paye pour un site web perso aussi.
Donc ça coûte.
Donc quelqu'un paye... pour que ce soit si peu cher.
Ca coûte si peu cher parce que tout hébergeur intègre dans ses revenus la vente de nos données à des tiers. Comme le dit Benjimagne: nous sommes le produit.

Et un site web c'est pas du journalisme. Qui demande un coût supérieur (ne serait-ce que parce qu'il y a des salariés) pour traiter l'info. La rechercher, la la produire etc, etc...
C'est pourtant un fait ça, non ?
C'est pour ça que j'utilisais l'image du bistrot.
Je paye ma consommation pour pouvoir échanger avec des gens. Ou choisir de rester peinard au zinc à lire l'Equipe ou Le Monde ou Mediapart sur mon portable.

Alors le wiki sur Mediapart: il dit quoi sur l'alternatif ?
Faut payer pour y avoir accès. J'y suis abonné, je paye tous les mois.
Qui d'autre d'ailleurs ? Ou plutôt qui ne paye pas (ne participe pas au moyens d'investigation de Mediapart) et, dans le cadre du droit de reprise dans le journalisme, profite de leur boulot ?
No problemo, hun, c'est légal (contrairement aux copier-coller des articles dans leur entier ou en partie qui enfreignent la loi sur le copyright et qui pourtant alimentent en 'information' tant et tant et tant de sites internet, de forums, de blogs, de réseaux sociaux...).
Mediapart est alternatif en quoi ?
Un format exclusivement non papier ? Question de forme mais non unique.
Un choix éditorial qui lui est propre ? Les choix éditoriaux sont tous propres à chaque journal.
Indépendance car ne dépend pas d'un groupe de presse ? Rien de nouveau sous le soleil. Rien d'alternatif. Juste du différent d'autres modes. Le Canard est sur ce mode depuis toujours. Backchich l'était. Je ne dis pas 'bien' ou 'pas bien'. Je dis juste, rien d'alternatif à un modèle n'existant pas déjà.

Au-delà de wiki concernant Mediapart, et pour en revenir a des faits, Edwy Plenel met en avant lui même un seul point non négociable dans son modèle (par exemple dans un débat qui a eu lieu dans le 'Journal des Medias' sur Itélé au printemps dernier -de mémoire- au sujet de la presse sur le net): l'information doit être payante. C'est ce qu'il met en avant de son modèle. Il est contre la gratuité qui selon lui ne garantit pas l'indépendance. L'information a une valeur, elle a donc un coût. C'est lui qui le dit. Des fait, toujours des faits.
Le rédacteur de feu Backchich présent sur le plateau s'était même attiré les foudres de Plenel qui expliquait la mort du journal du fait de son "erreur originelle" (dixit Plenel): sa gratuité sur le net.
Plenel, de Mediapart, présenté comme modèle alternatif prône la non-gratuité de l'accès à l'info. alternatif ?

Le lien concernant Rue89 ?
Il date de janvier 2011.
Il parle des investisseurs privés dans le dans le capital d'un journal.
Il parle du lien entre les internautes et la presse.

- Le lien entre internautes et la presse existe depuis le début de la presse sur internet et s'accélère avec les évolutions techniques que sont les caméras embarquées sur les smartphones et les Facebook puis Twitter etc... La différence avec un simple blog ? Les avis, contributions etc passent par une modération professionnelle (et légalement obligatoire car le journal et son directeur de publication) sont pénalement responsables de ce qui y paraît. Ces contributions, comme les articles des journalistes passent avant publication par les décisions d'une conférence de rédaction... menée par des journaliste salariés... donc payés... donc... il faut quoi ? Vendre pour payer. De la pub, de l'abonnement, du fichier d'internautes... Rue89 n'y coupe pas. Quelqu'un paye la gratuité supposé de l'accès à l'information.
Les contributions d'internautes n'ont rien d'alternatif. C'est juste une utilisation normalement adaptée aux nouveaux outils de la multiplication des sources d'information.
- Les investisseurs privé dans la presse ? Bouh! Pas bien les Lagardère, Dassault etc, etc... on pourrait ajouter l'Etat qui finance la presse (papier comme internet, d'ailleurs). Quelle indépendance ou objectivité pourrait-on s'interroger ? Haski et Riché le disent d'ailleurs: bouh! les groupes industriels. Et à ce sujet, concernant Rue89, je reviens à la date de parution l'article cité: Début 2011. Et en décembre 2011, moins d'un an après, Rue89 était vendu au groupe Nouvel Observateur.
La différence entre des liens piochés ça et là sur le net (ce que nous faisons tous) et un travail éditorial de mise en perspective c'est de préciser ce fait (ici, l'écart temporel entre l'origine de la source et le moment où on l'exploite) en ce qu'il est important au moment de vouloir dire quelque chose.
En l'espèce, les deux créateurs de Rue89 qui s'expriment dans l'interview, ont vendu Rue89 douze mois plus tard. Les propos (certainement sincères) qu'ils tiennent début 2011 sont de fait à lire aujourd'hui avec le recul du temps qui a vu Rue89 évoluer depuis les temps de l'indépendance.
Fin 2011, Rue89 a donc été vendu.
A qui ?
Au Nouvel Obs.
Un groupe de presse papier.
Qui vend de la presse.
Propriété de ?
Claude Perdriel.
Patron de ?
D'un groupe industriel.
Groupe industriel qui fait dans le sanibroyeur (SFA c'est lui). Moins 'grave' que des vendeurs d'armes comme Lagardère ? Forcément différent. Mais groupe industriel quand même. Avec des intérêts économiques qui lui sont propres. Loin du 'pur' groupe de presse anglo-saxons dont les deux journalistes parlent dans l'article.
Claude Perdriel homme ouvertement de gauche et soutien 'presse' de tous les candidats de gauche. Indépendance garantie ?
En son temps pionnier du cul sur minitel via son groupe de presse pour faire du cash. Pas de jugement de valeur ici, juste le constat que la presse cherche du cash partout pour pouvoir vendre de l'info.
Qui a confié son groupe, un temps, à Denis Olivennes, grand pourfendeur du partage gratuit sur le net et rédacteur pour le gouvernement Fillon du Rapport Olivennes qui donnera naissance à HADOPI. Denis Olivennes, alors patron de Lagardère Interactive. Groupe industriel. Appartenant à Lagardère. Autrement dit les armes... comme le monde est petit.
Rien de grave ou de mal, hun.
Juste je constate l'écart entre le discours d'Haski et Riché et ce que devient leur 'alternatif' douze mois plus tard...
Où en est Rue89 en 2013 ?
Début 2013, Perdriel a sommé Rue89 de quitter le SPIIL (Syndicat de la Presse Indépendante d'Information en Ligne) qu'il avait pourtant contribué à créer.
Rue89 a obtempéré.
A ma connaissance Pierre Haski est toujours à Rue89.
Riché, lui est devenu Directeur de la Rédaction en avril 2013.

Encore une fois, pour moi, rien de bien ou pas bien.
Pas du discours, des faits. Smile

Alternatif ?
Oui.
Mais alors courant.
Un coup allumé, l'autre éteint selon l'intérêt du moment. Smile


Dernière édition par theo le Mar 27 Aoû 2013 - 11:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  allumette le Mar 27 Aoû 2013 - 9:44

D'accord avec Théo...



Pour ma part,
Je travaille dans la presse…
J’achète beaucoup de presse,
j’en lis aussi beaucoup sans la payer via mes imprimeurs…j’y suis, je lis ce qu’ils produisent…
Je n’achète pas Rock ‘n Folk en général et je n’avais pas envie de mettre plus de 5 € pour lire un article de 6 pages même écrit par Thierry Saurat que j’aime beaucoup…
Je l’ai lu direct dans le point de vente, j’avais le temps j’étais en vacances,
je l’aurais sûrement acheté autrement…
Contradictoire tout ça ? sans doute un peu…mais je suis aussi abonnée au magazine photo Polka -que je tiens à voir perdurer- depuis le début alors que je pourrais l’avoir par mon imprimeur.
Je suis pour la presse papier, pour l’édition de livres en vrai…jamais je ne lirais sur tablettes.
J’aime pas, j’aime toucher le papier.
J’en profite pour rétablir un fait , il faut de tout pour faire un monde, le papier recyclé c’est bien, c’est la matière qui se recycle le plus, il en faut un peu …mais pas trop car c’est très polluant de faire du papier recyclé…ben oui il faut désencrer…avec des produit chimiques…
Le papier « normal » c’est bien, les papetiers européens gèrent des forêts, ils replantent X arbres pour un arbres coupé (on est pas en Amzonie…).
Un autre truc qui énerve c’est quand pour justifier la hausse d’un journal on tape sur la fab, ouh les coûts de fabrication ont augmentés …c’est faux !
C’est sans doute le service où on ne cesse de faire baisser les coûts…malheureusement…Les papetiers en conséquence des baisses de ventes des journaux souffrent aussi et baissent leurs prix, quant aux imprimeurs ils souffrent aussi et ferment à tour de bras…avec des coûts toujours plus bas, on fait quoi pour sauver nos industries ?
Il n’y a plus de beaucoup de journaux indépendants, un des rares qui vive sur ses fonds propres ce qui lui permet de garder son indépendance c’est Le canard…et il n’existe pas en version web…
Dernière chose ce qui me gêne souvent dans l’ »info » sur le web c’est la course à l’information…c’est à celui qui publie le plus vite sans quelques fois vérifier ses sources et c’est du grand n’importe quoi, avec le papier il faut attendre mais souvent cela permet aussi une analyse…
Alors bien-sûr internet permet aussi plein de choses bien mais il faut savoir faire la part des choses…

Voili voilà…ma petite participation au débat…Smile 
avatar
allumette

Messages : 132
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 43
Localisation : essonne

Revenir en haut Aller en bas

Energie

Message  Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 12:15

Concernant l'énergie soit-disant épargnée par l'usage du net au profit du bois d'arbre dont on fait encore les journaux, en complément du post précédent, ces informations provenant du Monde et le lien vers la très intéressante enquête dont il est fait référence dans un des deux articles.

Et pour qui ne veut pas lire jusqu'au bout, ces trois données:
- à ce jour la consommation énergétique due aux technologies de l'information représentent déjà 10% de la consommation mondiale d'énergie (dont charbon, nucléaire... et tout ce que ça représente en émission de gaz à effet de serre), soit la consommation globale de l'Allemagne et du Japon réunis,
- la part des seuls serveurs obligatoires 24h/24h à tout ce qui relève des technologies de l'information repréente 2% de la totalité de la consommation énergétique mondiale,
- à aujourd'hui, l'énergie dépensée pour le transfert continu de toutes les données liées aux technologies de l'information nécessite 50% de plus d'énergie que pour faire voler tous les avions du monde.

Les centres de données informatiques avalent des quantités croissantes d'énergie

ÉNERGIVORE – Un iPhone consomme plus d’électricité qu’un réfrigérateur

(ces deux liens pointent vers l'édition abonnés du Monde... je peux les reproduire sans problème si l'accès gratuit est déjà passé) Smile

Et donc le lien vers le rapport intitulé "Le Cloud commence avec le charbon"

Mais bon, pour en revenir à Springsteen, et au vu de l'énergie qu'il dégage (à galoper pendant 3h, à toujours augmenter la taille de son ESB et à tourner partout dans le monde avec des gros avions), moi je dis: à quand le vrai bialn carbone du lascar ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  papi le Mar 27 Aoû 2013 - 16:06

C'est con à dire mais dès qu'il s'agit de s'approprier gratuitement un contenu qui est normalement payant tous les arguments sont de sortie: le prix trop élevé, l'art, la culture et les infos doivent être gratuit pour vivre dans un monde meilleur fait de partage égalitaire..., y a que les vieux et les antis écolos qui lisent sur papier, il faut toujours tester avant d'acheter etc... Mais le fait est que pour R&F il ne s'agit pas d'infos mais d'articles d'opinions rédigés par des personnes qui sont soit salariés, soit payés au feuillet, c'est donc un travail qui ne tombe pas du ciel et qui donc pour exister mérite rémunération, si on enlève tout ou partie de la rémunération c'est le journal qui peut disparaître ou, plus vraisemblablement, rendre la situation de ceux qu'il emploie plus précaire encore. Alors bien sûr on a toujours partager l'écrit avec son voisin, des amis, on trouve la presse en bibliothèque, au café, mais là on fait un geste pour aller vers ce qu'il y a à lire, ça coûte un peu symboliquement et en temps, alors qu'avec internet, ça tombe souvent tout cuit dans la rétine, avec juste quelques clics. Bref quand l'opinion de quelqu'un en l'occurrence ceux qui rédigent un magazine à quoi bon continuer à en avoir une? Restera l'info brute, gratuite pour les brutes que nous seront devenues.
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  CC Rider le Jeu 5 Sep 2013 - 15:22

J'aime bien cet article. Il parle, avec humour, des dérives du métier de photographe (car c'est un métier) et des conséquences du "tout gratuit". C''est du vécu, pas de la théorie.

Dis avec humour et applicable aux autres formes d'art.

J'aime bien, car au delà des discours, il met en phase cette réalité à laquelle faisait référence Papi à propos de la gratuité des choses.
Le photographe qui cause est un photographe de concerts.



Toi, jeune photographe, laisse-moi te dire deux ou trois trucs

A l’heure où la photographie termine sa mutation vers le tout-numérique, où les « process » de captation permettent de ne plus rater un seul cliché, il n’a jamais été aussi facile d’accéder au statut de photographe. Le phénomène a pris une telle ampleur qu’aujourd’hui c’est toute la profession qui se voit remise en question.
Pourtant, IRL (« in real life », dans la vraie vie) ou virtuellement, fleurissent encore les vocations et les cartes de visite, faisant apparaître le sésame « Joe Kevin, photographe » (et son inévitable lien Facebook), se diffusent plus ou moins discrètement.

Ami jeune, même si je comprends que tu as commis ce bête péché d’orgueil pour « choper un max de meufs avec une pure attitude », il va falloir te mettre au boulot fissa sous peine d’être démasqué et de te retrouver avec une vie sociale un peu compliquée.

Mais avant, laisse-moi te faire le topo du champ de mines dans lequel tu viens de sauter à pieds joints. Déjà là, le premier danger c’est...

1 Toi
Equipé de ton reflex d’entrée de gamme, prêt à tout pour une place au soleil tu vas te mettre à shooter n’importe quoi (mariage, kermesse, bar-mitsva, le cul de ta voisine...) gratuitement et ainsi participer à l’évidence d’exclamations telles que : « Quoi ? ! Tu veux être payé en plus ? Non mais je rêve, la photo c’est une passion pas un métier. »

Naïf irresponsable teinté d’arrivisme à peine innocent, tu deviens le fossoyeur de la fosse commune dans laquelle tu finiras bientôt.

Mais bon allez, tu t’es bien fait la main et tu sens qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure. Pour se faire respecter des autres, « size does matter » (la taille, ça compte), tu le sais, et toi tu veux un gros 70/200 à 2.8 constant. C’est décidé, tu pars t’acheter…

2 Le matos
Un pack pro coûtant à peu près le prix d’une bagnole, à moins que tu ne sois né avec une cuillère en argent dans la bouche, tous les moyens vont être bons pour aller taper tes proches : anniversaire, Noël, emprunt familial... tout fait ventre pour ton objectif.

Bien sûr, le temps de réunir l’argent et de recevoir ton matériel, ce dernier sera déjà dépassé ; on appelle ça l’obsolescence programmée, c’est très à la mode et ça va pas arranger ton plan d’amortissement.

Très rapidement, grâce à ton réseau virtuel, tu vas tomber sur des gars avec plein de « super projets qui déchirent ». Tes photos, ils les adorent et, ça tombe bien, ils pensent que ton style correspond bien à ce qu’ils font. Ils sont prêts à tout pour se construire une « data base » événementielle un peu correcte, ils sont...

3 Les orgas
OK, au moment où tu les rencontres ils n’ont pas une thune, faudra faire sans ; mais c’est pas grave ce sera bon pour ton book. Fais gaffe, ces orgas vont grandir, évoluer et réviser leurs exigences à la hausse ; un jour tu te pointeras pour couvrir un de leurs événements et tu tomberas sur une attachée de presse fraîchement nommée qui te signifiera que « ici, c’est devenu un grand festival, y a des règles et vous êtes devenus trop nombreux, alors booon voilà quoiii ». En décodé : « Ecoute, on a trouvé un gars qui a mieux compris que toi l’exercice de la servilité volontaire, alors sans rancune et merci pour le matos »… Oui, c’est très désagréable.

Pour éviter les déconvenues, tu vas t’inscrire à l’AGESSA (Sécurité sociale des auteurs), l’APP… devenir correspondant d’agence. L’objectif ? Devenir officiellement « journaliste reporter d’images ». Ça y est Kevin, t’as ta carte de presse, tu paies des charges, t’es passé pro et… tu gagnes toujours pas un kopeck. Tiens bon, une autre opportunité t’attend : « Y a de quoi te défrayer mais pas plus » et « c’est une belle affiche » et puis « si ça t’intéresse pas, d’autres seront contents de le faire »... Mais d’abord faut signer des papiers, c’est…

4 Le cadre légal
Bah oui, tout ça c’est du business encadré alors prépare-toi à signer tout et n’importe quoi. Restrictions de présence, de captation, de diffusion, d’utilisation, entrée payante… la grande foire.

Le droit à l’image règne en maître là où tu n’es que le larbin volontaire d’une industrie ne te laissant exister que parce qu’elle le veut bien. En gros, tu es souverain sur tes captations et libre de les diffuser où, quand, comment et à qui tu veux. Allez, signe, tu vas rencontrer...

5 Le personnel d’encadrement
Soldats acquis à la cause, bien dressés et dotés du pouvoir d’autoriser l’accès à la scène, ils sont aux ordres : « Trois chansons sans flash » et ils te feront illico dégager à la fin du temps imparti sans même constater que dans le public une douzaine de personnes équipées du même matériel que toi est prête à canarder l’intégralité du concert (sans parler des téléphones portables). C’est vrai qu’il y a aussi...

6 Le public
Prêt à témoigner tout son amour à l’artiste, le public est chaud et bouillant mais surtout il a payé sa place et, pour bien te rappeler que par rapport à lui tu n’es rien, il n’hésitera pas à t’invectiver copieusement ou à te bousculer un peu à base de « oh dégage, on voit rien là ! »

Lui dire que tu vas disparaître dans trois chansons, que la scène est suffisamment surélevée pour ne gêner personne n’y fera rien ; il a payé, pas toi et ça c’est lui qui s’en charge. Le set se met en place, va saluer....

7 Les collègues
Cage remplie de bêtes féroces, voilà la fosse. Excités à l’avance par le festin à venir, les jeunes se reconnaissent à leur attitude fébrile ; malhabiles et jetant des regards furtifs à la recherche du spot qui leur permettra d’arracher la meilleure pièce de la bête.

Ils ignorent que dans un carnage tous les morceaux de barbaque se ressemblent. Les anciens le savent, acteurs et témoins de nombreux autres débordements ils attendent patiemment que sonne l’heure de la bouffe et, lorsque le buffet sera ouvert, n’hésiteront pas à attaquer les plus jeunes pour obtenir les lambeaux de choix que leur aînesse permet de réclamer. Blinde-toi, voilà...

8 Les artistes
Singularité troublante, ils sont généralement les personnes les plus amicales de ce grand barnum hystérique. Il t’arrivera même de tomber sur « le bon client » qui n’hésitera pas à prendre la pose ad hoc tout en te gratifiant d’un clin d’œil à la fin de l’exercice et à l’instant de cet unique moment de reconnaissance tu te diras que finalement « tout ça vaut quand même le coup ». Dérushe tout ça fissa et passe à…

9 La diffusion
Oublie d’entrée la presse locale, les anciens trustent la place depuis des années et même si tu disposais d’un contact te permettant une diffusion tu y serais crédité « DR » (droits réservés), mention habile garantissant que tu ne toucheras aucun droit d’auteur. C’est injuste, illégal ?

On n’a pas le temps ; vois ton avocat et intente une action, de toute façon ta photo elle valait quoi, dix balles ? Oublie aussi les mensuels nationaux. A cause du Web, le marché tire la gueule, du coup une grande majorité ne bosse plus qu’avec les boîtes de prod’ et à grands coups de photos studio. Reste les webzines, bien pointus, bien engagés, toujours OK pour une diffusion créditée… mais gracieuse.

Après, avec un peu de pognon et de bonnes photos qui arrivent à plaire à de potentiels acheteurs, tu peux toujours… éditer et diffuser ton matos à compte d’auteur et rembourser tes frais de tirage. Tire pas cette gueule, c’est déjà pas mal.
avatar
CC Rider

Messages : 6564
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  papi le Jeu 5 Sep 2013 - 15:46

superbe article en effet, et franchement je crois qu'il peut s'appliquer à beaucoup d'activités professionnelles. Y est bien décrit cette espèce de mentalité de l'entrepreneure individuel qui y croit que l'on retrouve aussi dans presque tous les taf à vocations artistiques et/ou intellectuel. La servilité volontaire quelle belle notion:clap: Sauf qu'à la fin bien sûr c'est moins drôle.
avatar
papi

Messages : 1459
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 50
Localisation : Toulouse, banlieue nord de Barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Re: enfin ! on n'y croyait plus...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum