l'anglais est il la langue du rock?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'anglais est il la langue du rock?

Message  CC Rider le Mer 19 Juin 2013 - 15:14




Arrêtons de croire que l’anglais est la langue naturelle du rock


Quand j’avais 10 ans, je n’écoutais que les Kinks, les Who et Led Zeppelin, et je pensais que l’anglais était la langue naturelle du rock, une sorte de caractéristique innée dont il eût été insensé de remettre la prééminence en question.

Un peu plus tard, je me mis à parcourir l’Europe. En Finlande, entendant coup sur coup « Kultanaamio » de CMX et « Liity meihin » de Kolmas Nainen, je compris que je m’étais trompé et que de toute évidence, la langue du rock était plutôt le finnois : il paraissait impossible qu’une autre langue, même celle de Ray Davies et Paul McCartney, s’adaptât plus parfaitement aux rythmes du rock.


Par la suite j’ai élargi mes horizons, j’ai entendu des groupes italiens, polonais, hongrois, qui eux aussi parvenaient, dans leur propre langue, à opérer une idéale adéquation entre le texte et la musique. J’en ai acquis la conviction que la position ultra-dominante de l’anglais était usurpée, et que le Grand horloger avait voulu que toutes les langues fussent égales dans le rock et la pop.

L’anglais, véhicule de la culture populaire mondialisée

Mais quelles sont les raisons de cette usurpation ? Pourquoi choisissons-nous majoritairement de chanter du rock en anglais, pour produire dans cette langue des textes souvent insignifiants, au lieu d’écrire dans notre propre langue, qui nous permettrait plus de justesse, d’invention, de sincérité ?

Evidemment, l’anglais est la langue la plus répandue au monde ; en tant que tel, il est le véhicule de la culture populaire mondialisée, et un outil de choix pour un groupe qui caresse l’espoir d’acquérir une notoriété internationale.

Mais c’est aussi un fondement de la puissance économique et culturelle des pays anglo-saxons depuis des décennies. Plébisciter l’anglais dans le rock par tradition, c’est donc (aussi) asseoir toujours plus fermement cette hégémonie.

Langue naturelle du rock ? Une idée fausse

On aboutit dès lors à un véritable cercle vicieux : plus les groupes européens non-anglophones s’obstinent à chanter en anglais au nom d’une tradition spécieuse, plus ils la perpétuent. Or cette tradition est doublement illusoire :


  • d’abord parce qu’elle est fondée sur une idée fausse (« l’anglais est la langue naturelle et historique du rock ») ;
  • et ensuite parce qu’elle se nourrit de l’illusion que l’anglais ouvre les portes du marché international.


Alors même que Serge Gainsbourg, Sigur Rós et Anglagard, pour citer des artistes venus d’horizons divers, n’ont pas eu besoin de renier leur langue pour être plébiscités à l’étranger.

Dans la plupart des cas, les groupes qui choisissent de composer et chanter en anglais font penser à ces actrices porno roumaines ou ukrainiennes qui débitent leurs quelques lignes de dialogue dans un anglais de pacotille, tant parce qu’on leur a fait miroiter une carrière internationale que pour déguiser leur amertume sous cette identité d’emprunt. Ambition dérisoire, servitude volontaire…

La critique rock et son anglomanie insouciante

Et que dire de la critique rock, qui en France a toujours porté des œillères, ne s’intéressant qu’aux disques chantés en anglais (ou à la rigueur en français), oubliant depuis des décennies les plus importants groupes européens pour peu que ceux-ci n’eussent pas le bon goût de chanter en anglais et d’être distribués en France…

Il faudrait demander à Rock & folk et aux auteurs de « Dictionnaires du rock »(Michka Assayas, Ed. Robert Laffont, 2003) si cette absence quasi-complète relève d’une anglomanie inconsciente ou d’un choix politique assumé, visant à favoriser l’hégémonie culturelle de l’anglais.

En attendant, le mal est fait : on nous a empêchés pendant plusieurs décennies de connaître la réalité des pratiques rock, et surtout on a joué contre le multilinguisme dans la culture européenne.

Chanter en anglais menace l’idéal européen

Cette question de la suprématie anglaise en matière de rock est directement liée à un problème autrement plus aigu, qui est celui de l’aménagement linguistique européen.

L’anglais, qui nous a été imposé comme principale langue européenne (alors même que le Royaume-Uni, comme l’ancien président de la Commission européenne Jacques Delors l’a récemment rappelé, joue depuis longtemps un rôle d’obstacle à la construction européenne), n’est guère apte à remplir cette fonction, tant les citoyens sont inégaux devant son apprentissage : on sait bien qu’un Hongrois et un Néerlandais ne l’apprennent pas avec la même facilité, et l’on sait aussi bien, même si l’on ose rarement en parler, que de forts déterminismes sociaux influent sur son acquisition.

Lors de mes années d’enseignement en collège et lycée, j’ai ainsi pu constater qu’à de très rares exceptions près, les élèves ayant de bons résultats en anglais étaient les enfants de bourgeois (pardon, il paraît qu’il faut dire CSP+ pour seoir au jargon de la stultitia contemporaine), tandis que les enfants de prolétaires, c’est malheureux à dire, étaient condamnés à s’exprimer dans un globien défectueux et sans prestige.

Cette inégalité fondamentale pèse considérablement sur le sentiment démocratique en Europe, et est manifestement une des causes de la réticence des peuples à s’approprier l’idéal européen.

Et pourquoi pas chanter en esperanto ?

Pour y remédier, certains, de plus en plus nombreux, plébiscitent l’espéranto, langue qui a deux avantages principaux, celui d’être d’une facilité d’apprentissage stupéfiante, sans commune mesure avec les langues naturelles, et celui d’être géopolitiquement neutre, et donc de mettre enfin les citoyens européens à égalité.

Cette solution potentielle au déficit de démocratie européenne ne peut sans doute pas s’appliquer au domaine culturel, car il est peu probable qu’on voie demain fleurir un nombre significatif de groupes de rock espérantistes…

Et pourtant, quand on voit les dangers que fait déjà peser l’omniprésence de l’anglais sur la démocratie européenne, on se dit qu’il convient de se battre également sur le front culturel, où les mêmes causes risquent de produire les mêmes effets : pression linguistique en faveur de l’anglais, dégâts sur un multilinguisme que l’on dit pourtant consubstantiel à l’Europe, amenuisement de la diversité culturelle.

L’avenir de l’Europe passe par la préservation de la liberté linguistique : de la même façon que le plus grand succès musical de l’histoire d’Internet est en coréen, il faut que les futurs succès du rock européen puissent être en français, en tchèque, en kobaïen, en espéranto, en estonien (liste non exhaustive), tout autant qu’en anglais.

un article paru dans Rue89.
J'avoue que la question m'a questionné, mais que la lecture de l'article ne m'a pas convaincu une seule seconde de ce que le monsieur essaye de prouver.
Un genre de complot ourdi par "on"(toujours lui....) qui aurait empêché le développement d'autres langues dans le rock.

Je n'arrive pas à prendre l'article au sérieux tellement les arguments et leur développement me semble tordus pour le moins.

mais l'auteur étant une sommité de chez sommité au niveau linguistique (genre l'avant centre du PSDG des linguistes), ça me fait rigoler parce qu'il a l'air très sérieux quand il écrit tout çà.
Limite flippant même.
avatar
CC Rider

Messages : 6536
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  JC le Mer 19 Juin 2013 - 18:56

Et pourquoi tous les groupes de musique mariachi chantent en espagnol ?
 
Non franchement, pourquoi se prendre la tête à ce point-là sinon que d’être complètement anglophobe ?
 
Et puis… :
 
Lors de mes années d’enseignement en collège et lycée, j’ai ainsi pu constater qu’à de très rares exceptions près, les élèves ayant de bons résultats en anglais étaient les enfants de bourgeois (pardon, il paraît qu’il faut dire CSP+ pour seoir au jargon de la stultitia contemporaine), tandis que les enfants de prolétaires, c’est malheureux à dire, étaient condamnés à s’exprimer dans un globien défectueux et sans prestige.

 
Comment on peut dire de telles âneries, quelque soit l’auteur de l’article et son « niveau intellectuel », quel cliché c’est pas possible !!!
 
Et il parle de l’esperanto, tout le monde s’en fout de l’esperanto !!! Et puis si on suit son raisonnement, pourquoi l’esperanto est un mix seulement quelques langues, pourquoi le néerlandais n’y est pas par exemple ?
 
L’anglais, qui nous a été imposé comme principale langue européenne (alors même que le Royaume-Uni, comme l’ancien président de la Commission européenne Jacques Delors l’a récemment rappelé, joue depuis longtemps un rôle d’obstacle à la construction européenne)

 
Mais quel rapport ?!!! Quand on étudie on prend la langue qui sera la plus utile et surtout nous paraît la plus facile, et puis sans oublier qu’il faut avoir des profs pour nous l’apprendre, estonien 1ère langue, on fait comment ?
 
Et pourtant, quand on voit les dangers que fait déjà peser l’omniprésence de l’anglais sur la démocratie européenne

 
Il exagère à peine là… Ridicule !
avatar
JC

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 44
Localisation : Quelquepart entre Woodstock, Asbury Park, Haight Ashbury, Detroit, Muscle Shoals & Memphis...
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  Fabrice le Jeu 20 Juin 2013 - 2:01

L'auteur aurait pu se demander quel était le rapport entre le fait que
a) les artistes rock les plus marquants sont essentiellement américains ou britanniques. 
b) la langue chantée par ces artistes.

Les opéras? C'est chanté en italien plus qu'en finnois? Encore un complot berlusconien...
avatar
Fabrice
Admin

Messages : 5074
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : London, ON

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  Brewster le Ven 21 Juin 2013 - 12:45

JC a écrit:Et pourquoi tous les groupes de musique mariachi chantent en espagnol ?
 
Non franchement, pourquoi se prendre la tête à ce point-là sinon que d’être complètement anglophobe ?
 
Et puis… :
 
Lors de mes années d’enseignement en collège et lycée, j’ai ainsi pu constater qu’à de très rares exceptions près, les élèves ayant de bons résultats en anglais étaient les enfants de bourgeois (pardon, il paraît qu’il faut dire CSP+ pour seoir au jargon de la stultitia contemporaine), tandis que les enfants de prolétaires, c’est malheureux à dire, étaient condamnés à s’exprimer dans un globien défectueux et sans prestige.

 
Comment on peut dire de telles âneries, quelque soit l’auteur de l’article et son « niveau intellectuel », quel cliché c’est pas possible !!!
 
Et il parle de l’esperanto, tout le monde s’en fout de l’esperanto !!! Et puis si on suit son raisonnement, pourquoi l’esperanto est un mix seulement quelques langues, pourquoi le néerlandais n’y est pas par exemple ?
 
L’anglais, qui nous a été imposé comme principale langue européenne (alors même que le Royaume-Uni, comme l’ancien président de la Commission européenne Jacques Delors l’a récemment rappelé, joue depuis longtemps un rôle d’obstacle à la construction européenne)

 
Mais quel rapport ?!!! Quand on étudie on prend la langue qui sera la plus utile et surtout nous paraît la plus facile, et puis sans oublier qu’il faut avoir des profs pour nous l’apprendre, estonien 1ère langue, on fait comment ?
 
Et pourtant, quand on voit les dangers que fait déjà peser l’omniprésence de l’anglais sur la démocratie européenne

 
Il exagère à peine là… Ridicule !
+1
"Mais c’est aussi un fondement de la puissance économique et culturelle des pays anglo-saxons depuis des décennies. Plébisciter l’anglais dans le rock par tradition, c’est donc (aussi) asseoir toujours plus fermement cette hégémonie."
Tout est dit dans cette phrase sur le gus qui a pondu cette merde. j'edite je ne m'aime pas quand je deviens vulgaire, mauvais pour mes coronaires de s'énerver, pour celles des lecteurs éventuels et c'est ridicule Embarassed
Si ce gars avait un peu de feuille, il se poserait d'autres questions, pourquoi le public français quand il tape dans ses mains est toujours à contre temps dans un concert de "rock", pourquoi dans les bars, tout chanteur avec une guitare se fait traiter "de pédale" depuis les années 50, pourquoi dans nos banquets on termine avec des serviettes qui tournent....
A force de vomir anglais et ricains, cet amusant personnage (a t il un diplôme de rockeur...? seul Little Bob est agrégé et respecté comme un surdiplomé chez nous sur le sujet des langues et du rock) ferait mieux de mettre les pieds (bottés si possible) dans un bouge de Detroit, du New jersey ou de Kansas City ou même du pire trou du Minnesota, partout il verra ce qu'est la musique rock, çà suinte ca transpire à tous les niveaux, c'est un peu comme le football au Brésil, se plaint il de l'hégémonie culturelle footballistique du Brésil sur l'Europe entière, Brésil qui exporte ses joueurs comme des barils de pétrole ?

Big or small expenses
It's really not important
First look at my purse
Just the same for me
Bankers and businessmen
Don't trust me don't beleive me
I don't have a job
That satisfys them
I need money, I want money
I've had enough I can't go on
I need money, I want money
The money must, must begin to come


little Bob

"...quelque esperanto ou volapük intégrés"
Charles de gaulle

"...Patagon"
François Mitterrand

Et puis qu'il relise le dictionnaire du Rock de de caunes, les français y sont en bonne place. Faut lire les références que l'on cite, un principe universitaire tout con, qui "donne le La" de la qualité d'un papier, enfin je dis çà, j'ai rien dit...


Dernière édition par Brewster le Sam 22 Juin 2013 - 10:13, édité 3 fois

Brewster

Messages : 285
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 48
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  yvvan le Ven 21 Juin 2013 - 13:06

Brewster a écrit: Si ce gars avait un peu de feuille, il se poserait d'autres questions, pourquoi le public français quand il tape dans ses mains est toujours à contre temps dans un concert de "rock", pourquoi dans les bars, tout chanteur avec une guitare se fait traiter de pédale depuis les années 50, pourquoi dans nos banquets on termine avec des serviettes qui tournent...

Ben voyons, pis le matin, on va chercher son pain avec un béret basque...
avatar
yvvan

Messages : 1190
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 41
Album préféré : Born To Run

https://soundcloud.com/fabienmusic-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  Brewster le Ven 21 Juin 2013 - 15:28

yvvan a écrit:
Brewster a écrit: Si ce gars avait un peu de feuille, il se poserait d'autres questions, pourquoi le public français quand il tape dans ses mains est toujours à contre temps dans un concert de "rock", pourquoi dans les bars, tout chanteur avec une guitare se fait traiter de pédale depuis les années 50, pourquoi dans nos banquets on termine avec des serviettes qui tournent...

Ben voyons, pis le matin, on va chercher son pain avec un béret basque...

en chantant...
Wink

Brewster

Messages : 285
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 48
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  calispera le Ven 21 Juin 2013 - 22:06

Mais qui donc est la sommité, auteur de cet article? Wink


Ensuite, même si on devait considérer l'anglais comme hégémonique, de quel anglais parle-t-on? car ya l'anglais du Royaume Unis (et de l'Irlande qui est assez proche), ya l'anglais des Etats-Unis, ya l'anglais d'Australie et de Nouvelle Zélande, et puis y il y a encore celui que baragouinent des milliards de non natifs. S'ils sont linguistiquement pareils, ils véhiculent chacun des cultures et des sensibilités très différentes.


Un linguiste aurait tout de même pu faire la différence. Car si les rock des années 50-60 était à la base plus anglais (british) et envahissaient la sphère américaine (Bruce en parle en veux-tu en voilà), ça s'est quasi inversé avec le temps (ou au moins équilibré).


Et puis, encore, de quel rock parle-t-on? Car il y a le Rock and Roll, l'eurock ou rock symphonique, la pop, le blues, le hard rock, le heavy metal, punk, rockabilly, funk, soul et mille autres versions ou dérivés du genre. Le country étant plus américain, l'eurock sans doute plus australien ;)Et si tous ou presque, peuvent être appelés rock, au sens large du terme, certains sont assez antagonistes en genres tout de même.


Personnellement je m'en fous de l'hégémonie de l'anglais car
- l'anglais me permet de parler à 100 fois plus de gens que le français, (80 millions de natifs francophones sur 7 milliards d'humains)
- je préfère le rock en anglais (et je ne l'aime carrément pas en français, ou si peu).
- je préfère le rock européen,
- mais je préfère l'anglais parlé en Amérique.


S'il est vrai que des pouvoirs politiques et commerciaux influencent la présence importante de l'anglais, il ne faut pas non plus nier que c'est une langue agréable à apprendre, à parler, et qu'il y a aussi une tendance naturelle à l'apprendre plus facilement et avec plus de goût.


Etant polyglotte et ayant donné des cours de français à des étrangers, j'avoue franchement que le français est très mal placé à côté de l'anglais. Tant la prononciation difficile, les illogismes syntaxiques ou de grammaire, l'arbitraire du vocabulaire, et la présence massive (l'omniprésence en fait) des exceptions aux règles de conjugaison ou de grammaire, la rende franchement peu attractive pour beaucoup de monde.


Quand un étranger me demandait pourquoi on disait "Qu'est-ce que c'est" pour dire "What is it" ou similaire dans d'autres langues, et bien, je n'avais pas de réponse. Car aucune logique (sauf lointaine et historique) ne peut l'expliquer. Or ce n'était que le tout début Wink


Comment expliquer que le son è, s'écrit de plus de 10 manières différentes en français, sans aucune règle pour choisir la bonne orthographe au bon moment (excepté la conjugaison)?
è, ë, ê, e, ai, ei, ay, ey, et, ais, ait, aient, ...


Quand, en anglais, avec un seul mot, on peut en composer une petite dizaine, en français, il faudra en apprendre 10 différents :


Prenez les verbes : pass, take, come, go, get, give, be, et ajoutez-y : on, by, off, out, away, over, through, in, out, outside, inside, around, above, across; cela va se traduire par autant de verbes différents en français. C'est riche peut-être, mais concrètement plus ardu et moins logique.


Bon, sorry, je me suis un peu lâchée moi aussi. Mais un article de cette trempe, appelle à s'exprimer un peu sur le même ton finalement : péremptoire, défouloir, incohérent et présomptueux? N'est-il pas? Wink

calispera

Messages : 1252
Date d'inscription : 14/06/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  outlawpedro le Sam 22 Juin 2013 - 6:58

Et que dire de la différence entre un "cuissot" et un "cuisseau". 
avatar
outlawpedro

Messages : 2600
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 59
Album préféré : Darkness On The Edge Of Town

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  yvvan le Sam 22 Juin 2013 - 7:26

Brewster a écrit:
yvvan a écrit:
Brewster a écrit: Si ce gars avait un peu de feuille, il se poserait d'autres questions, pourquoi le public français quand il tape dans ses mains est toujours à contre temps dans un concert de "rock", pourquoi dans les bars, tout chanteur avec une guitare se fait traiter de pédale depuis les années 50, pourquoi dans nos banquets on termine avec des serviettes qui tournent...

Ben voyons, pis le matin, on va chercher son pain avec un béret basque...

en chantant...
Wink

Franchement, quand on habite Nantes comme toi, entre la Folle Journée ou le Hellfest, résumer le rapport à la musique en France par ce raccourci, c'est de l'auto-flagellation...
Il existe une tendance de fond dans ce pays qui consiste à n'avoir aucune estime de soi collective, logique alors que ça engendre une peur de l'autre ou du monde...
avatar
yvvan

Messages : 1190
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 41
Album préféré : Born To Run

https://soundcloud.com/fabienmusic-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  Brewster le Sam 22 Juin 2013 - 9:09

yvvan a écrit:
Brewster a écrit:
yvvan a écrit:
Brewster a écrit: Si ce gars avait un peu de feuille, il se poserait d'autres questions, pourquoi le public français quand il tape dans ses mains est toujours à contre temps dans un concert de "rock", pourquoi dans les bars, tout chanteur avec une guitare se fait traiter de pédale depuis les années 50, pourquoi dans nos banquets on termine avec des serviettes qui tournent...

Ben voyons, pis le matin, on va chercher son pain avec un béret basque...

en chantant...
Wink

Franchement, quand on habite Nantes comme toi, entre la Folle Journée ou le Hellfest, résumer le rapport à la musique en France par ce raccourci, c'est de l'auto-flagellation...
Il existe une tendance de fond dans ce pays qui consiste à n'avoir aucune estime de soi collective, logique alors que ça engendre une peur de l'autre ou du monde...
En fait pas si logique, que cela engendre "une peur du monde et des autres" puisque je dénonce cet article qui le prône, cette critique de l'autre, qui n'est pas soit.
Nantes n'est pas non plus Paris, mais peut être mieux loti que d'autres régions je ne sais pas, tu as peut être raison (je suis Nantais d'adoption et ancien parisien), je reviens hier soir de la fête de la musique, quel désastre, Nantes commence à être connu pour ces "platines" également (C2C....), ce n'était qu'une accumulation de boite de nuit improvisées avec disk jockey dans tout le centre ville, passant des disques très fort (Bruno Mars par la, guetta par ci) un pauvre groupe qui tricotait du blue grass correctement à peine amplifié à coté des infra basses des raveurs toxicos d'à coté, j'avais pitié. Je croyais que la fêtes de la musique c'était tu prends ta guitares tu descends dans la rue et tu joues, la non tu ne peux plus, mais c'est un autre sujet. J'ai pris de l'âge, il parait que désormais le mot se passe entre musiciens, "NE PAS JOUER A LA FETE DE LA MUSIQUE".
"haine de soi amenant à celle de l'autre" je comprend ton point de vue, mais cette réaction, la mienne, un tantinet critique (en relisant mon post (le 1er) je me disais, t'es crevé en ce moment qu'est ce qui te prends de te lâcher comme çà ? je reste toujours perplexe sur l'émission d'une opinion tranchée sur un forum parlant avec des inconnus (pas tout a fait pour celui ci bien sur) qui n'ont pas forcément (ou forcément pas) ton point de vue, Muray disait que le débat ne mène jamais à rien, il avait sans doute un peu tord aussi) ma critique donc sur le public français de base ne découle pas de la haine de mon pays ou de l'auto critique permanente (je trouvais plus de "haine de l'autre" dans cet article justement qui fait en fait référence à ce qui m'agace énormément dans notre pays, sans rentrer dans des considérations politiques hors sujet et inappropriées en cette vielle de week end, le "USA GB bashing" qui suinte de l'article se retrouve un peu partout aussi alors le lire sur la musique que j'écoute, je dis stop, vomissez qui vous voulez, quel système politique que vous voulez, la CIA, Bush, le redneck de base, la perfide albion, le libéralisme ...écossais...mais si on part maintenant sur cette fusion sublime que fut une rencontre entre musique noire blanche grise, qui a donné aux USA puis reprise en Angleterre Jazz blues, soul, country rock), le français a plein de qualité dans d'autres domaines mais n'est pas à l'origine de cette épopée de la musique moderne (parce qu'aussi à l'origine d'autres musiques et musiciens sublimes par ailleurs, je suis très fan de la musique français du grand siècle pour faire cours...), mais admets peut être (peut être pas) que dans ton expérience, c'est rare quand un public français (certes de base, pas du stereolux peut être)  a qui on demande de frapper dans les mains ou si il le fait spontanément (c'est pire) le fasse en rythme, toujours à la rue. Maintenant sa qualité d'écoute (au public français) est aussi un avantage, j'ai vu des concerts plusieurs fois à Londres (Paul Weller à l'O2, des mecs pochtronnés autour de nous, pénibles, Springsteen au Hamersmith et que je me lève pour les gogs tout le concert...), les bootlegs Us témoignent de la jactance autour du micro...pénible aussi çà.
Mais j'ai moi même quelques chromosomes écossais (la moitié même), peut être ai je forcé le trait c'est un peu con con de ma part. Ce qui ne m'enlèvera pas l'idée de penser que l'auteur de cet article se trompe et que son propre argumentaire est tordu et pas très sérieux en tout cas et ne fait que cultiver ce cliché d'un dictat de l'étranger (si possible anglo saxons bien sur), et qu'un bon quota réglera tout ou cette langue farfelu qui est l'espéranto.
bon week end à toi.
yves

Brewster

Messages : 285
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 48
Album préféré : The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  yvvan le Sam 22 Juin 2013 - 11:47

Brewster a écrit: Ce qui ne m'enlèvera pas l'idée de penser que l'auteur de cet article se trompe et que son propre argumentaire est tordu et pas très sérieux en tout cas et ne fait que cultiver ce cliché d'un dictat de l'étranger (si possible anglo saxons bien sur), et qu'un bon quota réglera tout ou cette langue farfelu qui est l'espéranto.

Et on est bien d'accord là dessus, en tout cas...
avatar
yvvan

Messages : 1190
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 41
Album préféré : Born To Run

https://soundcloud.com/fabienmusic-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'anglais est il la langue du rock?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum