[Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Message  nanou le Sam 27 Oct 2012 - 23:37

Petit entraînement de l'après-midi, pour Obama, en compagnie d'un certain Joe G

No Surrender
Promised Land
Forward
Youngstown
We Take Care Of Our Own
Thunder Road


Et pour ce soir, le Consol Energy Center de l'extérieur




et à l'intérieur

avatar
nanou

Messages : 825
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 57
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Message  nanou le Dim 28 Oct 2012 - 0:03

On dirait bien que le lien habituel de streaming devrait marcher en mode vidéo cette nuit, si l'on en croit ce petit aperçu http://www.ustream.tv/recorded/26476305


PS : L'image est pourrie, le son pas tellement mieux, et en plus le tout est très "haché", pas facile à suivre tout ça.   


Dernière édition par nanou le Dim 28 Oct 2012 - 0:36, édité 1 fois
avatar
nanou

Messages : 825
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 57
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Message  nanou le Dim 28 Oct 2012 - 0:21

C'est parti... 2h20 de chez nous

1. Don't Look Back
2. Candy's Room
3. The Ties That Bind
4. Streets Of Fire
5. Hungry Heart (petite séance de surf)
6. We Take Care Of Our Own
7. Wrecking Ball
8. Death To My Hometown
9. My City Of Ruins
10. Spirit In The Night
11. PRETTY FLAMINGO
12. Talk To Me
13. Adam Raised A Cain
14. Because The Night
15. She's The One
16. Working On The Highway
17. Shackled And Drawn
18. Waitin' On A Sunny Day
19. The Rising
20. Badlands
21. Land Of Hope And Dreams

22. Racing In The Street
23. Born To Run
24. Glory Days (avec Joe et Johnny Grushecky)
25. Light Of Day/Land of 1000 Dances (avec Joe et Johnny Grushecky)
26. Dancing In The Dark
27. Tenth Avenue Freeze-Out

Fin 5h30, toujours de chez nous (mais sans tenir compte du changement d'heure).
Bon réveil tout le monde.    
avatar
nanou

Messages : 825
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 57
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Message  sonic boom le Dim 28 Oct 2012 - 5:04

Alors c'est bon réveil ou bon appétit si on écrit ce message depuis un dinner de Pittsburgh !
C'était juste GÉNIAL
Ce mec le tue. Il rajeunit à chaque date
Pretty flamingo et racing à tomber.
Un report plus long quand je serai de retour en France dans une semaine

sonic boom

Messages : 207
Date d'inscription : 16/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Message  lost in the flood le Dim 28 Oct 2012 - 12:22

En tout cas la setlist fait saliver abondemment
avatar
lost in the flood

Messages : 175
Date d'inscription : 22/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Message  sonic boom le Dim 4 Nov 2012 - 14:14

Or donc.

Comme promis quelques impressions sur ce fabuleux moment (un de plus!!) offert par Bruce et le groupe.

Pour ma part c'était ma deuxième sortie US pour aller voir le Boss. La 1ère remontait à il y a quasiment 10 ans pour la tournée The rising et ma foi, en y repensant je me disais qu'il y a une certaine logique dans tout ça : à savoir que même si chacune des tournées et des concerts vus depuis 10 ans m'ont ravis, les deux albums les plus solides publiés par Bruce (hors SSB) sont bel et bien The rising et Wrecking ball.

En tout cas si j'avais décidé de me déplacer aux states cette fois encore, c'est à la fois pour surfer sur l'immense bonheur offert par cette tournée autant que pour ne pas avoir de regrets si par hasard quelque chose venait perturber la logique qui voudrait que le 29 juin nous soyons tous de retour devant la scène du SDF. Je ne parviens plus à m'empêcher de penser que ce miracle renouvelé d'un Bruce immortel ne peut (ne pourra) pas durer éternellement à ce niveau là. Si ce n'est lui ce seront d'autres membres du groupe qui ne pourront plus suivre... même si leur histoire est évidemment hors du commun et qu'il s'agit d'une histoire à la vie à la mort et que chacun, désormais, ira au bout de ses forces pour partager la scène encore et encore.

Pittsburgh donc.
Là encore pourquoi? Simplement pour concilier contraintes professionnelles et personnelles : c'était tout bêtement la seule date qui m'était possible. J'avais donc choisi de poser mes valises à Washington DC pour visiter un peu la ville et de faire l'aller retour en voiture vers Pittsburgh où je n'ai dormi qu'une nuit.
Sandy était déjà là qui rodait mais heureusement elle n'a frappé la côte Est que le lendemain donc hormis une pluie diluvienne sur Pittsburgh (cela étant cela semble être habituel pour la région), les conditions était particulièrement agréables. L'automne resplendit de mille couleurs et les forêts traversées entre Washington et Pittsburgh aux sons de classic rock radios étaient juste splendides.

Arrivé dans une salle à taille plus qu'humaine (un petit bercy à l'acoustique merveilleuse car édifié en 2010 et inauguré par McCartney pour l'occasion), j'attends fébrilement le début de ce qui sera forcément un bon moment (Bruce ne m'ayant jamais déçu). Sauf que voilà ce sera bien plus qu'un bon moment, ce sera, comme à chaque fois ou presque, un moment unique. Début du concert face KO technique comme dans les "grands" soirs. Bruce arrive et explique que répondant à une demande (on lui a passé un coup de fil dans l'aprèm) il va débuter par une request "Don't look back". Du coup, la KO se prolonge sur 5 titres m-o-n-u-m-e-n-t-a-u-x avec candy's room, The ties that bind et streets of fire. Hungry heart ferme le banc et on est déjà dans une ambiance de rappel tellement la salle est surchauffée, Bruce s'offre un bain de foule porté à bout de bras par le public.

La concert retrouve ensuite une forme plus classique avec WTCOOO et WB et DTMH. Sauf que, là encore, il y a des soirs avec un peu plus de soul que d'autres et c'était un soir avec preuve en est les versions particulièrement enlevées de My city of ruins et Spirit... Sur my city il aura un échange avec le public et notamment une fille des premiers rangs à laquelle lorsqu'elle lui dit son âge il répond en plaisantant "échanté, moi c'est Bruce Springsteen et j'ai 18 ans..." avant de corriger et de rappeler son âge en expliquant que malgré tout il pourrait être un grand-père mais qu'il n'a aucune envie de raccrocher les gants, en tout cas qu'il n'est pas décidé à rentrer à la maison". Ca en dit long sur son envie de continuer encore et encore... Son neverending tour a commencé en 1999 et je pense qu'il ira au bout.

Ensuite le concert ira à un rythme délirant avec des highlights comme on dit et comme la setlist le dévoile parfaitement. Le Pretty flamingo étant la cerise sur le gâteau de cette soirée. Deux fans avaient emmené deux flamands roses gonflables et les ont agité tout au long de ce morceau dont le romantisme et le tchat offert par Bruce à ce moment là renvoyaient clairement aux années 70. Il a d'ailleurs fait référence au stanley theater salle où il s'était produit dans les seventies à Pittsburgh et dans laquelle il avait offert ce morceau de Manfred mann. Du coup, comme souvent, les morceaux qui suivent sont en réponse les uns aux autres et après avoir ouvert cette page romantique où il se souvient de cette période où steve et lui mataient les filles (rappelant notamment à quel point la vue d'une belle fille donne du sens à la vie), il enchaîne fort logiquement sur Talk to me où il cabotine à souhait. Nous sommes Samedi soir et le E. Street Band est plus que jamais là pour offrir du bon temps à tout le monde. Pas de message politique et pas de référence explicite à la campagne (sauf en rappel avant d'introduire Racing où il fait référence à une asso qu'il soutient depuis les eighties).

D'autres moments de KO viendront comme le triptyque qui suit immédiatement :
13. Adam Raised A Cain
14. Because The Night
15. She's The One

Enormes de puissance.
Mais c'est bel et bien Racing qui constitue la deuxième merveille de la soirée.
Le rappel avec Joe Gruhescki interprétant étant attendu on peut dire que ça ressemblait à notre Elliot murphy parisien sauf que la version de Glory Days était juste parfaite.

Voilà pour vous faire partager tout ça je vous donne le lien qui m'accompagne depuis mon retour :

http://www.youtube.com/watch?v=nJZytOma66Y

Enjoy!


sonic boom

Messages : 207
Date d'inscription : 16/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Setlist] Pittsburgh, 27 octobre 2012

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum